Americanism

Economisme : Le « Roi Dollar » consolide sa suprématie monétaire avec l’or comme nouveau collatéral Par LE LUPUS

Le « Roi Dollar » consolide sa suprématie monétaire avec l’or comme nouveau collatéral et un possible début de solution à la crise de l’endettement 

Quoiqu’en disent ses détracteurs de tous poils la suprématie du dollar reste intacte. Outre son statut de monnaie de réserve mondiale, qui implique qu’il est employé dans 60 % des réserves en devises contre 20 % pour l’euro  et 1,4 % pour le yuan chinois, il reste aussi le moyen de paiement privilégié dans le commerce international.

Le dollar est également la monnaie de la plupart des économies émergentes. La Turquie, par exemple, règle 60 % de ses importations en dollars américains, alors qu’à peine 7 % de ces importations proviennent effectivement des États-Unis.

La possession d’or aussi bien par les ménages que par les Etats pourrait cependant devenir le principal enjeu monétaire de demain. Réévalué et adossé et au Dollar le Gold pourrait être la solution à la crise de l’endettement généralisée. Une réévaluation très forte de l’or et un retour au lien même indirect avec le Dollar permettant une diminution équivalente du stock de dettes ! C’est une piste intéressante qui pourrait expliquer l’accumulation de stock d’or par les Banques centrales du monde entier. Sachant qu’il ne s’agit de rétablir comme naguère un lien fixe entre Dollar et Or mais de réévaluer et réintroduire ce dernier dans le cadre d’un système de changes flottants.

Au premier trimestre 2019, la demande d’or des banques centrales (Inde, Russie, Chine, Kazakhstan, Iran, Turquie) a progressé de 68 % par rapport à 2018, pour atteindre 145,5 tonnes. La Bundesbank et les Pays-Bas continuent à rapatrier leurs lingots des États-Unis tandis que la Turquie a terminé l’évacuation de son or en avril 2018. L’or représente à ce jour 70 % des réserves monétaires de l’Allemagne et des États-Unis.

Un calcul simpliste démontre que la crise de l’hyper-endettement public de 250.000 milliards de dollars ne peut être résolue qu’en multipliant le prix de l’ensemble des réserves mondiales d’or, soit environ 6.500 milliards dollars, par 40 ! L’or qui valait 35 $ l’once en 1971 vaut aujourd’hui 1.300 $ l’once et pourrait donc connaître un nouveau cycle haussier de longue période.

Ce n’est pas pour rien que les Allemands (ménages 5.548 tonnes et Bundesbank 3.370 tonnes) possèdent, aujourd’hui, une quantité record de 8.918 tonnes d’or physique. N’oublions pas que l’or valait 35 dollars l’once en 1971 et qu’il vaut, aujourd’hui, 1.300 dollars l’once ! Si l’or devait être réévalué, la France et l’Italie seraient aussi grandement avantagées.

La révolution silencieuse Bâle III par les « gnomes de Zurich » a déjà commencé le 29 mars 2019 puisqu’il a été décidé de placer l’or de l’actif des banques centrale non plus en troisième catégorie, à 50 % de sa valeur, mais en première position à 100 % de sa valeur, soit une première réévaluation comptable du métal jaune plaçant l’or avant le dollar. Et dès le 1er janvier 2022, les banques centrales auront le droit de garder jusqu’à 20 % de leurs actifs en or, argent ou platine.

Aux USA, les réserves d’or sont officiellement de 8.133,5 tonnes, mais il existe quelque chose qui s’appelle multiplicateur financier : pour chaque dollar-or, les banques impriment 20 à 30 dollars papier.  C’est-à-dire que les USA peuvent officiellement recevoir 170 milliards de dollars de plus, mais en tenant compte du multiplicateur : 4.5 trillions de dollars. Aux États-Unis, la masse monétaire est passée de 1.000 milliards à 4.000 milliards de dollars, entre 2008 et 2014.  Pour rappel et pour comprendre la nécessité de réintroduire l’or dans le système monétaire : de 1970 à 2008, il fallait aux États-Unis 0,77 $ de dette publique pour produire 1 $ de PIB. De 2008 à 2019, il a fallu 4 $ de dette pour produire 1 $ de PIB. Selon le FMI, la Chine doit émettre maintenant 4,5 yuans de crédit pour un yuan de croissance, contre seulement 3,5 en 2015 et 2,5 en 2009.

Autre avantage à cette réintroduction de l’or dans le système monétaire : produire de l’inflation qui diminuera d’autant le stock de dettes.

Tous les plus grands États et détenteurs d’or vont maintenant réévaluer leurs réserves en or et en change : l’Allemagne, l’Italie, la France, la Russie, la Chine et la Suisse : tous pays dont les réserves d’or dépassent les 1.000 tonnes.

LE LUPUS

EN BANDE SON :

4 réponses »

  1. Et tant pis pour ceux qui attendent l’effondrement le krach ….etc…toussa toussa, ils en seront pour leur frais et les vendeurs de catastrophes qui font recettes vont se retrouver a rendre des comptes ..apocalypse non!..

    J'aime

  2. L’article n’évoque pas du tout la bidonnage massif du à la titrisation et aux ventes massives d’or « papier »…par les banques sous contrôle US. Il faut aussi tenir compte de ces ajustements…Quant au Krach il est inscrit non pas seulement dans les cours de l’or qui est un aspect des choses mais dans le nombre de bulles de tous ordres que je n’aurais pas l’impudence de décrire aux personnes fréquentant ce site…

    J'aime

    • « L’article n’évoque pas du tout la bidonnage massif du à la titrisation et aux ventes massives d’or « papier »…par les banques sous contrôle US. Il faut aussi tenir compte de ces ajustements… »

      Tout simplement parce que c’est sous entendu, on sait très bien que les bullion bank US contrôle aujourd’hui le marché de l or et spécule à la baisse sur l’or physique via l’or papier. Dans le cas évoqué dans l’article On est là face à UN RENVERSEMENT DE SITUATION ou les Etats Unis décideraient de relié l’or au dollar mais contrairement à ce qui prévaudait avant 1971 les rôles seraient inversés : le dollar servant de garantie ultime à l’or, remarquez que c’est déjà le cas avec le Yuan chinois et sa bande de fluctuation très étroite avec le Dollar. On est là face à une situation monétaire très inédite mais ou les Etats Unis restent in fine les maitres du jeu.

      Parler de krach aujourd’hui ne fait plus sens dans la mesure ou la crise de 2009 à permis aux banques centrales avec l’aide des algorithmes de prendre un contrôle total sur les marchés qui n’ont plus rien d’efficient mais tout de résilient. C’est dailleurs pourquoi j’aime à parler de socialisme de marché. Le reste appartient désormais au passé et à la légende.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s