Art de la guerre monétaire et économique

Ils sont tous complices : La crise du COVID-19 ne s’arrêtera qu’avec le renversement des mondialistes Par Brandon Smith

Ils sont tous complices : La crise du COVID-19 ne s’arrêtera qu’avec le renversement des mondialistes (B. Smith)

« La phase présente de l’occupation totale de la vie sociale […] conduit à un glissement généralisé de l’avoir au paraître […]. En même temps toute réalité individuelle est devenue sociale […]. » — Guy Debord, La Société du spectacle (1967)

« À moins d’un changement de cap, la civilisation mondiale sera devenue d’ici à quelques années une dystopie de surveillance postmoderne, à laquelle seuls les plus habiles auront une chance de se soustraire. » — Julian Assange, Menace sur nos libertés (2013)

« […] Aujourd’hui, on débat encore largement de l’aspect mortel du Covid-19. N’est-il vraiment « pas pire que la grippe » ? J’ai vu des données qui suggèrent qu’il y a beaucoup plus de personnes infectées qu’on ne le pensait au départ, ce qui diminuerait le taux de mortalité. J’ai également vu des données qui suggèrent que les décès dus au virus sont sous-déclarés, tout comme ils l’étaient en Chine.

Je dis qu’il est insensé de tirer des conclusions hâtives tant que le virus n’a pas suivi le même parcours et infecté des centaines de millions de personnes que la grippe chaque année. Je dirai également que je n’ai jamais entendu parler d’hôpitaux et de morgues submergés par la grippe à l’époque moderne comme ils l’ont été par le coronavirus, mais ce débat est une distraction par rapport à la vraie question – Il ne s’agit pas de savoir si le virus est mortel, ce qui compte c’est que la réponse actuelle du gouvernement est inacceptable quoi qu’il en soit.

La fausse dichotomie qui est en train de se construire est que soit vous croyez que le virus est un horrible fléau mortel et que la loi martiale est nécessaire pour l’arrêter, soit vous croyez que toute la pandémie est en quelque sorte « mise en scène » et que tout cela est un canular, rendant la loi martiale inutile.

La vérité se situe plus probablement quelque part entre les deux. Le virus est une menace modérée, il s’agit très probablement d’une chimère ayant des qualités similaires à celles du SRAS, il tue effectivement beaucoup de gens mais ce n’est certainement pas la peste noire (un de mes amis vient de perdre quelqu’un au milieu de la quarantaine sans aucune condition préalable ; il est toujours intelligent de prendre des précautions), et même si c’était le cas, cela n’aurait pas d’importance car la tyrannie gouvernementale et le blocage économique ne résolvent pas le problème, ils ne font qu’aggraver la situation.

Maintenant que la campagne de propagande chinoise s’effondre car les données continuent de contredire ce qu’elles ont initialement rapporté, je dois souligner, comme mentionné ci-dessus, que la Chine n’a pas fait tout cela toute seule. Elle a bénéficié de l’aide des Nations unies, des principaux médias et, oui, même du CDC et de la Maison Blanche. Sans la collaboration de toutes ces entités pour supprimer les informations sur la menace et sa source, le public aurait eu beaucoup plus de temps pour se préparer. Et surtout, si les gouvernements, y compris le nôtre, avaient limité les voyages en provenance de Chine un mois plus tôt, alors qu’il était clair que la transmission interhumaine du virus était une réalité, alors la pandémie n’aurait peut-être jamais eu lieu.

Pourtant, ce n’est pas le cas. Pourquoi ?

Pourquoi la menace a-t-elle été minimisée et ignorée ? Pourquoi les voyages en provenance de Chine ont-ils été maintenus ouverts pendant des semaines après que la pandémie ait commencé à tuer des milliers de personnes ? Pourquoi tout le monde, y compris M. Trump, a-t-il d’abord défendu la Chine, pour ensuite l’accuser au moins de négligence et, au pire, de guerre biologique ?

J’ai une théorie, bien sûr. J’ai exposé le problème en détail dans mon article « How Viral Pandemic Serves The Globalist Agenda », publié en janvier. Cet article est issu d’un autre article que j’ai écrit en 2014 lors de l’événement Ebola, qui prédisait tout ce qui se passe aujourd’hui. Et ce mois-ci, j’ai publié une analyse des aveux des mondialistes ouverts sur la façon dont ils prévoient d’utiliser la pandémie pour promouvoir une société sans argent liquide et une tyrannie médicale dans mon article « Vagues de mutilation : la tyrannie médicale et digitale qui nous attend ».

Le récit s’est transformé en blâme de la Chine pour tout, et elle est certainement coupable de nombreux crimes, mais elle n’est que partiellement responsable du désastre. La Chine dans son ensemble n’est pas le premier bénéficiaire de la crise. En fait, elle souffre d’un effondrement économique comme la plupart des autres nations. Mais les mondialistes de la Chine, les mondialistes de l’OMS, les mondialistes des États-Unis, y compris ceux du cabinet Trump, en tirent tous un grand profit. Et c’est là que beaucoup de gens ne peuvent tout simplement pas se faire à l’idée du scénario.

Ils peuvent accepter l’idée d’une conspiration chinoise, ou d’une conspiration de l’ONU, ou même d’une conspiration de Trump, mais l’idée qu’il y a des élites dans tous ces pays et à la Maison Blanche qui travaillent ensemble ? C’est tout simplement « fou », n’est-ce pas ?

Je suis désolé de dire que c’est la réalité. Les États-Unis et le Canada ont versé des millions de dollars dans les expériences du laboratoire de Wuhan et le financement a été approuvé par nul autre que le Dr Anthony Fauci en 2015. Le cabinet de Trump est rempli d’élites mondiales et de personnes comme le Dr Fauci qui sont intimement associées à l’OMS. Fauci continue de défendre l’OMS. Trump a d’abord fait l’éloge de la réponse chinoise en janvier. L’OMS a défendu énergiquement la gestion de l’épidémie par la Chine et a fait l’éloge de sa réponse, qui a consisté à utiliser des applications de suivi et des codes QR pour surveiller ses citoyens 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 et mettre en œuvre un totalitarisme médical. Ce même totalitarisme médical a été suggéré lors de l’événement 201, la « simulation » d’une pandémie de coronavirus financée par la Fondation Bill et Melinda Gates et le Forum économique mondial, qui s’est tenu seulement DEUX MOIS avant que la réalité ne se produise. C’est le même totalitarisme médical que Bill Gates et d’autres comme le MIT promeuvent comme solution aujourd’hui.

Les mondialistes n’ont cessé de réclamer le passage à une société sans argent liquide et à une culture de surveillance technocratique. N’est-il pas commode que ces solutions soient constamment proposées face à la pandémie ?

Si vous examinez la chaîne des événements, le montant des concessions mutuelles entre la Chine, l’OMS et d’autres gouvernements, y compris le gouvernement américain, et le fait que les mondialistes sont sur le point d’obtenir tout ce qu’ils veulent de cette catastrophe, je ne pense pas qu’il soit farfelu de suggérer que ce virus a peut-être été déclenché délibérément et que les mondialistes de plusieurs nations travaillent ensemble pour obtenir un résultat spécifique.

Avec les États-Unis qui accusent la Chine et les Chinois qui accusent les États-Unis, la vérité se perd dans le brouillard de la propagande. La vérité étant que les DEUX parties et l’OMS ont rendu cette pandémie possible, et que les élites de TOUS les côtés ont quelque chose à gagner. La finalité qu’ils souhaitent est une gouvernance mondiale, un système de monnaie numérique unique et une justification de la surveillance de l’ensemble du spectre des citoyens. La pandémie leur permet d’avoir tout cela, à moins que les gens ne prennent des mesures pour riposter et perturber leurs plans.

Certaines personnes qualifieront cela de « spéculation sauvage » ou de « théorie du complot », mais ces personnes ignorent les faits. Les preuves sont substantielles. Je l’ai souligné à maintes reprises ces derniers mois. Heureusement, je constate une tendance croissante à contrer le scénario mondialiste. J’espère que nous aurons le temps et la ténacité nécessaires pour les empêcher d’obtenir ce qu’ils veulent.

Comprenez bien, cependant, que cette crise ne s’arrêtera pas tant que les mondialistes ne seront pas défaits. La « vague » actuelle du virus n’est que la première. Attendez-vous à des vagues d’infections successives et à des vagues de blocages par des fonctionnaires complices. Et lorsque le COVID-19 ne fera plus peur aux gens, les élites n’auront plus qu’à libérer UN AUTRE virus aux effets variés. Pour mettre fin aux mesures de confinement et à la pandémie, nous devons arrêter les mondialistes. Nous devons aller à la racine de la menace ».

Brandon Smith, Alt-Market, le 30 avril 2020

Traduction Olivier Demeulenaere

« C’EST LA DOSE QUI FAIT LE POISON »

« Toutes les choses sont poison, et rien n’est sans poison ; seule la dose fait qu’une chose n’est pas poison. » Paracelsus – Septem Defensiones (1538)

EN BANDE SON :

4 réponses »

  1. Laura Eisenhower, descendante du Président « Ike » Eisenhower s’adresse ici à l’oligarchie mondiale.
    Son témoignage met en lumière ce que beaucoup d’entre nous pensions, à savoir une manipulation de grande envergure de cette pandémie aux origines bien malsaines.
    Elle offre aussi dans ce discours une bien belle perspective de la souveraineté populaire consciente et établie face à ces stratèges inconscients et destructeurs.
    Le Nouveau Monde Libre se dresse bel et bien face au nouvel ordre mondial.
    Chaque jour, de plus en plus de Citoyens Libres en France et de par le monde s’organisent en petites unités dans leurs communes pour coordonner ce renouveau.
    Rejoignez ces unités ou créez en une si elle n’existe pas encore sur votre territoire.
    Hasta la Victoria del Viviente, siempre !

    J'aime

  2. The economist 2020 , The economist fait dans la prédiction => https://photos.app.goo.gl/1rN18cUAWcY96Hch6 the economist 2020 sur sa couverture a prévu le dioxygène  »O2 » pour les respirateurs et maladie pulmonaires , la pandémie avec son indice  »Ro » , plus flippant encore dans leurs prédictions c est  »L2 » classification internationale des maladie L2 = Anthrax , l’anthrax pulmonaire dont les symptômes sont ceux de la grippe , puis ils prévoient  »Do » l’oxydoréduction par electroporose sans doute les effets possible de la 5G ? 5G MICRO ONDES PULSÉE s ‘apparente a une arme électromagnétique …
    L’épidémie de Covid-19 a tué à ce jour plus de 200 000 personnes et plongé des milliards d’autres dans une peur panique. Une panique qui prive la plupart d’entre eux de tout sens critique et les pousse à prendre ou à approuver des décisions politiques stupides. Un groupe de personnalités, l’Aube rouge (Red Dawn), dont les correspondances ont été révélées par Kaiser Health News et le site du New York Times, est parvenu à imposer une idéologie apocalyptique : la Chine nous aurait déclaré la guerre et nous ne pourrions nous protéger qu’en confinant tous les civils.
    https://www.voltairenet.org/article209775.html

    J'aime

  3. CRAC-BOUM-HU…
    Nous sommes le 3 Mai 2020 sur la planète Terre…
    Avec une date, c’est pour le solennel d’un temps précieux qui nous échappe…
    C’est grave. Oui ! Désespéré, non ! désespérant oui !
    Dysfonctionnements en cascades, perturbations diverses, la fourmilière humaine s’agite dans de multiples délires hystériques.
    Plus question de réparer la machine politique-économique-sociale, elle est définitivement à l’arrêt, chacun dans son wagon. Terminus, mais personne ne doit descendre !
    La finance, elle, va bien, merci pour elle. Les banques Euro sont mortes mais zombifiées, elles suivent les consignes de la mains invisible qui n’a plus besoin de prendre de gants, puisque ce sont les Banques Centrales qui font le job, avec l’aide des avants bras tout aussi visibles…
    Reste les épaules, vous, qui ne tenez plus trop la charge, et les têtes moins visibles qui, elles, sont dans leurs paradis.
    Le fédéralisme en Europe c’est comme l’arlésienne. La preuve, les écarts des taux entre membres de bonnes familles ne s’arrangent pas vraiment, pendant que les bilans des BC explosent.
    Oui, vous reprendriez bien une petite récession à crédit ! avec une dette perpétuel, c’est cool. Moins pour les chômeurs, mais cela fait 40 ans qu’ils savent les décompter en perte sans fracas.
    Bon, la semaine qui vient s’annonce encore tendu du string. Attention aux poils qui dépassent, pensez à faire le maillot… Tenez bon.
    À bientôt.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s