REBLOG

Islamisme : « Bât**** », « Fils de chiennes » : le vice-ministre turc de la Culture insulte Charlie Hebdo/« Les musulmans ont le droit de tuer des millions de Français » selon un ex-Premier ministre malaisien/Le projet de loi écossais sur les crimes haineux criminaliserait les conversations offensantes autour de la table

« Bât**** », « Fils de chiennes » : le vice-ministre turc de la Culture insulte Charlie Hebdo

PAR ASR · 29 OCTOBRE 2020

En réaction à la Une de Charlie Hebdo caricaturant le président turc Recep Tayyip Erdogan, son vice-ministre de la Culture et du Tourisme a qualifié l’équipe du journal satirique de « bâtards » et de « fils de chiennes ».

Le 27 octobre 2020, le vice-ministre de la Culture et du Tourisme turc Serdar Çam a qualifié sur son compte Twitter l’équipe du journal satirique Charlie Hebdo de « bâtards » et de « fils de chiennes », quelques heures après que l’hebdomadaire ait dévoilé la Une de son numéro du 28 octobre.

La présidence turque a annoncé une réponse « judiciaire et diplomatique » et le président Recep Tayyip Erdogan a lui fustigé les « vauriens » de Charlie Hebdo.

La Une est une caricature du président turc représenté en sous-vêtements, la langue pendante et canette à la main, en train de soulever le djilbab d’une femme dont on voit les fesses et commentant : « Ouuuh! Le prophète ! »

La direction de la communication de la présidence turque a elle réagi dans un communiqué en français mis en ligne sur Twitter : « Les actions judiciaires et diplomatiques nécessaires seront entreprises contre ladite caricature. »

Recep Tayyip Erdogan a également commenté le dessin lors d’un discours à Ankara : « Je n’ai pas regardé cette caricature […] Il est inutile de dire quoi que ce soit au sujet de ces vauriens. » « Ma colère n’est pas due à l’attaque ignoble contre ma personne, mais aux insultes contre le prophète […] Nous savons que la cible, ce n’est pas ma personne, mais nos valeurs », a-t-il ajouté.

Le responsable des médias et de la communication au sein de la présidence turque Fahrettin Altun a quant à lui condamné, toujours sur la plateforme de microblogging, cet « effort dégoûtant » visant à « propager le racisme culturel et la haine ».

Cette nouvelle escalade des tensions entre la Turquie et la France prend place après que le président truc ait appelé les Turcs à ne plus acheter de produits français, suite à la déclaration d’Emmanuel Macron assurant que la France ne cesserait pas de publier des caricatures du prophète Mahomet lors de l’hommage rendu au professeur décapité Samuel Paty.

Recep Tayyip Erdogan a affirmé qu’il s’agit d’une « campagne de lynchage semblable à celle contre les Juifs d’Europe avant la Seconde guerre mondiale [qui] est en train d’être menée contre les musulmans », accusant certains dirigeants européens de « fascisme » et de « nazisme ».

Deux jours plus tôt, le 24 octobre, le président turc s’en était déjà pris avec virulence à son homologue français, jugeant qu’Emmanuel Macron avait un « problème » avec les musulmans et l’invitant à « se faire soigner ».

Source : RT France

« Les musulmans ont le droit de tuer des millions de Français » selon un ex-Premier ministre malaisien

Mahathir Mohamad a déclaré sur Twitter que « les musulmans [avaient] le droit d’être en colère et de tuer des millions de Français pour les massacres du passé ». Twitter a retiré ce message, après que la France a appelé à la suspension du compte.

Dans une série de 16 tweets postée sur son compte Twitter et intitulée « Respectez les autres », l’ancien Premier ministre malaisien Mahathir Mohamad, entre considérations vestimentaires et religieuses, déclare sans ambage que « les musulmans ont le droit d’être en colère et de tuer des millions de Français pour les massacres du passé ».

Un tweet publié le 29 octobre quelques heures après l’attentat ayant fait trois morts dans la basilique Notre-Dame de Nice.

Dans un message supprimé par Twitter, l’ancien Premier ministre malaisien Mahathir Mohamad avait déclaré que « les musulmans [avaient] le droit d’être en colère et de tuer des millions de Français pour les massacres du passé ».

Du côté des autorités françaises, le secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, Cédric O, a déclaré dans un tweet en anglais avoir discuté avec le directeur général de Twitter France et a prôné la suspension immédiate du compte Twitter de Mahathir Mohamad. Autrement, a jugé le membre du gouvernement français, Twitter serait « complice d’un appel formel au meurtre ».

 

Dans un premier temps, Twitter a soumis le tweet de Mahathir Mohamad sur le « droit » des musulmans à «tuer des millions de Français» à un avertissement, indiquant : « Ce Tweet a enfreint les Règles de Twitter relatives à la glorification de la violence. Toutefois, Twitter a déterminé que sa disponibilité peut présenter un intérêt pour le public. »

Puis, le réseau social a finalement retiré le message de l’ex-chef du gouvernement malaisien.

Séries de tweets visant l’Occident et la France

Dans des tweets précédents, Mahathir Mohamad affirme qu’Emmanuel Macron ne se montre pas « civilisé ». Le président français est, selon lui, « très primitif en blâmant la religion musulmane et les musulmans pour le meurtre du professeur insultant », en référence au professeur de collège assassiné Samuel Paty qui avait montré des caricatures du prophète Mahomet en classe.

L’ancien homme d’Etat malaisien précise ensuite que la France a, dans son histoire, « tué des millions de gens» dont «beaucoup étaient musulmans ».

Agé de 95 ans, Mahathir Mohamad a été Premier ministre de la Malaisie de 1981 à 2003, puis de 2018 à 2020. L’homme politique est souvent considéré comme étant à l’origine de la modernisation de la Malaisie, Etat musulman non séculier de près de 33 millions d’habitants. Ses positions en faveur des « valeurs asiatiques » et des « valeurs islamiques » se retrouvent dans son fil de tweets, notamment lorsqu’il affirme qu’en Occident « une petite corde couvre la partie la plus secrète » du corps des femmes ou que de nombreuses personnes sont « totalement nues sur certains plages », et que cela ne devrait pas « être imposé aux autres ».

Source : RT France

Le projet de loi écossais sur les crimes haineux criminaliserait les conversations offensantes autour de la table

Le nouveau projet de loi écossais sur les crimes de haine odieux irait jusqu’à criminaliser les conversations à table si leur contenu “offensant” est signalé à la police.

“Les conversations autour de la table qui incitent à la haine doivent être poursuivies en vertu de la loi écossaise sur les crimes de haine”, rapporte le Times.

De telles conversations étaient auparavant protégées par la loi sur l’ordre public de 1986, qui comprend une “défense d’habitation” qui protège les conversations qui ont lieu dans des maisons privées contre des poursuites, mais qui serait supprimée en vertu de la nouvelle loi.

Le nouveau projet de loi ajouterait un crime supplémentaire de “susciter la haine” contre un groupe protégé en “se comportant d’une manière menaçante ou abusive, ou en communiquant du matériel menaçant ou abusif à une autre personne”, ainsi que le crime de possession de “matériel incendiaire”.

Les critiques ont fait valoir que l’expression vague “attiser la haine” pourrait être interprétée de manière large et pourrait conduire à ce que des personnes comme JK Rowling soient poursuivies au pénal et condamnées à des peines allant jusqu’à sept ans de prison pour avoir exprimé des opinions sur les questions relatives aux transgenres.

Cela a également des conséquences désastreuses pour la comédie et la liberté d’expression, étant donné que n’importe qui pourrait choisir de s’offenser de n’importe quoi et se plaindre d’avoir été victime de la “haine”.

Le ministre de la justice Humza Yousaf a déclaré que les journalistes, les écrivains et les directeurs de théâtre pouvaient également être traînés devant les tribunaux si leur travail est jugé avoir suscité des “préjugés”.

Pour se faire une idée de la mentalité de M. Yousaf, il a précédemment prononcé un discours devant le Parlement écossais dans lequel il s’est plaint du fait que la grande majorité des postes de haut niveau des autorités écossaises étaient occupés par des blancs.

Sur le plan démographique, l’Écosse est blanche à 96 %.

Le projet de loi écossais sur les crimes haineux criminaliserait les conversations offensantes autour de la table

Catégories :REBLOG

4 réponses »

  1. Ils en ont prit un grand coup sous le kilt ,si loin que même la panse de brebis farcie a été perforée par ce ministre !!! la grouse est morte ,je répète ceci est un message personnel :la grouse est morte

    J'aime

  2. Quand il y a un problème, il y a toujours une solution.
    Quand il n’y a pas de solution, il n’y a pas de problème.

    Les musulmans ont un très gros problème à résoudre:
    – Comment imposer par Ismaël la djellaba lorsque l’on a mis six jours pour inventer, allah va-comme-je te pousse, la poudre d’escampette par Israël, alors que Dieu, lui, créait la terre, 700 ans plus tôt ?
    La djellaba d’Ismaël est de longue date bouffée aux mites avec un mythe sans suaire.

    Ceci, ils ne le digèrent déjà pas! 700 ans de retard « dattés », des petits cailloux pour se torcher le cul de la main gauche, la droite servant à décapiter, n’ont pas aidé les mahométans à tirer sur la corde de l’avancée technologique et encore moins sur celle de l’avancée spirituelle; reconnaissons ces faits comme une excuse acceptable. Quand les deux mains sont occupées par de basses besognes, le cerveau ne peut pas donner de lumière; bref, c’est la merde noire! Même que les avions renifleurs en ont dégueulé!

    L’Occident en est-il responsable?
    Que nenni! Mais qui veut tuer l’Occident l’accuse de la rage! Eh bien, soit! L’Occident a la rage: il va dans un premier temps offrir une valise aux amoureux du prophète pédophile en leur bottant le cul pour un retour au bled; dans un second temps un enrobage dans une peau de cochon pour ceux qui n’auraient pas assez mal à leur fondement.
    Ensuite, il ne restera à mettre en fonction que la merveilleuse invention du fil à couper du « beur », celui qui se croit mahométan.
    Finies les 72 vierges mais gagnées les 72 verges que le prophète leur mettra, là où ils ont déjà mal!

    Les musulmans aiment la mort! Bingo! Ils vont être millionnaires en macchabées!
    Pauvres vierges!
    Problème résolu

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s