REBLOG

Affaire Epstein : le Français Jean-Luc Brunel interpellé à Roissy et placé en garde à vue/« En France, un enfant violé par un adulte doit prouver son non-consentement » : les associations vent debout contre la loi Schiappa

Affaire Epstein : le Français Jean-Luc Brunel interpellé à Roissy et placé en garde à vue

18 DÉCEMBRE 2020 ASR

L’agent de mannequins et ancien proche de Jeffrey Epstein Jean-Luc Brunel a été interpellé à l’aéroport de Roissy alors qu’il partait pour Dakar.

Le septuagénaire a été placé en garde à vue pour viols et agressions sexuelles, notamment sur mineurs.

L’agent de mannequins français Jean-Luc Brunel – de son vrai nom Jean-Luc Benchamoul – un proche du milliardaire américain Jeffrey Epstein accusé de viols par plusieurs anciens top models, a été interpellé le 16 décembre à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle et placé en garde à vue, a appris l’AFP de sources concordantes ce 17 décembre.

Le septuagénaire a été placé en garde à vue pour viols et agressions sexuelles, notamment sur mineurs, harcèlement sexuel, association de malfaiteurs et traite des êtres humains, a confirmé le parquet de Paris interrogé par l’AFP.

Selon une source proche du dossier, il a été interpellé à l’aéroport de Roissy alors qu’il s’apprêtait à prendre un avion pour Dakar.

L’affaire Epstein avait défrayé la chronique en 2019 lorsqu’il avait été révélé que le financier américain faisait miroiter à ses victimes, pour la plupart âgées de 12 à 17 ans, des opportunités de carrière, notamment dans le mannequinat en échange de rapports sexuels contraints. Il a été retrouvé mort en prison en août 2019.

Ancien proche d’Epstein, l’agent de mannequins français Jean-Luc Brunel fait l’objet d’une enquête pour viol. Il est soupçonné d’avoir été un «pourvoyeur» de jeunes filles pour Jeffrey Epstein.

Fondateur de deux agences de mannequinat

Brunel, fondateur des agences Karin models et MC2 Model management, s’était dit « à la disposition de la justice » en octobre 2019 selon son avocate Corinne Dreyfus-Schmidt bien qu’il conteste les allégations de viol.

Cette enquête ouverte le 23 août 2019 et confiée à l’Office central de répression des violences à la personne, a donné lieu à un appel à témoins et à plusieurs centaines d’auditions mais nombre des accusations concernent des faits prescrits, selon des sources concordantes. Une plainte avait été déposée en octobre contre Jean-Luc Brunel pour des faits de « harcèlement sexuel » qui n’étaient pas prescrits.

Dans une première enquête contre Jeffrey Epstein aux Etats-Unis, close en 2007, deux femmes avaient déjà accusé Jean-Luc Brunel de jouer le rôle de rabatteur pour le financier américain, amenant aux Etats-Unis des jeunes filles de milieux modestes en leur faisant miroiter une carrière de mannequin.

Jeffrey Epstein avait été arrêté et inculpé en juillet 2019 pour avoir organisé, entre 2002 à 2005, un réseau de jeunes filles avec lesquelles il aurait eu des rapports sexuels contraints.

Source : RT France

« En France, un enfant violé par un adulte doit prouver son non-consentement » : les associations vent debout contre la loi Schiappa

La France a été épinglée par le Conseil de l’Europe pour ne pas avoir défini un âge de non-consentement sexuel. 33 associations se mobilisent pour dénoncer ce manquement, alors qu’un rapport sur la loi Schiappa va être rendu.

La question revient régulièrement via des affaires scandaleuses : y a-t-il un seuil d’âge pour le consentement sexuel ? « Il en faut un, et vite ! », répond le Collectif pour l’enfance, un consortium de 33 associations de défense des droits de l’enfant qui se mobilisent pour que cet âge soit gravé dans les textes.

Actuellement, rien n’est écrit à ce sujet dans la loi dite Schiappa sur les violences sexuelles, établie en 2018. Un rapport d’évaluation du texte doit être rendu ce vendredi 4 décembre 2020 ; il est présenté par la députée LREM Alexandra Louis, qui avait défendu la loi devant le Parlement en 2018.

La mobilisation de 33 associations pour faire changer cette loi est une union absolument inédite. « Notre droit est défaillant, et notre système juridique participe à ne pas assurer la protection des enfants. La loi Schiappa n’apporte à cet égard aucune garantie supplémentaire », explique Pascal Cussigh, avocat et membre du collectif. Aujourd’hui, en France, la police et de la gendarmerie estiment qu’une ouverture de procédure pour viol ou tentative de viol sur mineur est faite toutes les heures en moyenne, soit une vingtaine par jour.

« En dessous de 15 ans, on ne consent pas »

Pourquoi vouloir statuer sur un âge seuil, en dessous duquel on ne consent pas, et comment cela se traduirait-il ? Le collectif d’associations souhaite que la loi indique qu’en dessous de 15 ans, il est impossible qu’un enfant consente à un acte sexuel. Selon lui, cet âge devrait être élevé à 18 ans pour les incestes, qui concerneraient 3 cas de violences sur enfants sur 4, selon Pascal Cussigh. Cela signifierait « qu’en dessous de 15 ans, la contrainte n’a pas à être examinée ». Cet âge clair permettrait d’éviter une correctionnalisation (c’est-à-dire un traitement au tribunal correctionnel) des viols, qui sont des crimes et sont donc jugés par une Cour d’assises. Aujourd’hui, les correctionnalisations se multiplient, comme dans l’affaire Julie : le viol présumé de l’adolescente par des pompiers de Paris a été déqualifié en atteinte sexuelle, passant du statut de crime à celui de simple délit, pour lequel l’emphase quant à la gravité de l’acte ainsi que la sévérité de la peine sont bien moindre.

Pourquoi l’âge de 15 ans ? Pour l’instant, une croyance populaire persiste à dire que la majorité sexuelle serait atteinte à 15 ans selon la loi. Ce qui est faux. Si cet âge est bien écrit, c’est dans l’article 227.25 du Code pénal, qui définit le régime de l’atteinte sexuelle et non une quelconque majorité. Aujourd’hui, lorsqu’un adulte commet des actes à caractère sexuel sur un enfant de moins de 15 ans, la loi ne considère pas systématiquement que c’est un viol, mais peut estimer qu’il s’agit simplement d’une atteinte sexuelle.

Il faut ensuite que la défense prouve que l’enfant n’était pas consentant. « C’est une aberration, souligne Pascal Cussigh. Cet article valide, par un effet juridique très pervers, l’idée qu’un enfant pourrait consentir à un acte sexuel avec un adulte. L’absurdité, c’est que ce régime d’atteinte sexuelle et cet article supposent donc qu’il n’y avait pas de contrainte et que l’enfant peut avoir consenti ». Le système est donc défaillant : l’absence d’indication quant à l’âge à partir duquel on peut consentir à une relation avec un adulte permet, dans certains procès, d’entendre que l’enfant a consenti.

Lire la suite sur Aufeminin

Catégories :REBLOG

8 réponses »

  1. il faudrait lui faire cracher le morceau et obtenir des révélations…
    Combien de personnages « publics » ont du être impliqués dans toutes ces infâmes trafics d’êtres humains… A moins que le dit Brunel ne s’étouffe lui aussi durant son sommeil…
    Dans le même genre l’Agence « Elite » spécialiste des jeunes mannequins, n’est pas en manque non plus dans le genre d’après un reportage d’ARTE…

    J'aime

  2. bientôt les gens n’auront même plus le fric pour payer des avocats pour défendre leurs gosses

    Bill Gates souhaite interdire aux entrepreneurs ou aux salariés qui n’ont pas pris le vaccin de continuer à faire le business

    il veut interdire aux non vaccinés de gagner de l’argent, même s’ils restent confinés à domicile en télétravail

    https://vigilantcitizen.com/latestnews/bill-gates-calls-for-a-digital-certificate-to-identify-who-is-vaccinated/

    confinement = chômage = revenu de base universel numérique remis automatiquement à 0 euros à chaque fin du mois pour empêcher les gens d’économiser et qui est donné aux chômeurs à la condition d’un vaccin OGM transhumaniste et d’accomplir les taches de Bill Gates avec son brevet liant l’activité du corps humain avec une puce:
    https://www.kla.tv/index.php?a=showlanguage&lang=fr

    « Le 26 mars 2020, au plus fort de la pandémie de coronavirus et au milieu du confinement, Microsoft a obtenu un brevet de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI). Le brevet WO 060606 déclare que «l’activité du corps humain associée à une tâche fournie à un utilisateur peut être utilisée dans un processus de minage de crypto-monnaie…»

    L’«activité corporelle» que Microsoft souhaite «miner» comprend les radiations émises par le corps humain, les activités cérébrales, la circulation des fluides corporels, la circulation sanguine, l’activité des organes, les mouvements corporels tels que les mouvements oculaires, les mouvements faciaux et les mouvements musculaires, ainsi que toutes autres activités qui peuvent être détectées et représentées par des images, des ondes, des signaux, des textes, des nombres, des degrés ou toute autre information ou donnée.

    Le brevet est une revendication de propriété intellectuelle sur notre corps et notre esprit. Dans le colonialisme, les colonisateurs s’attribuent le droit de prendre les terres et les ressources des peuples autochtones, d’éliminer leur culture et leur souveraineté et, dans les cas extrêmes, de les exterminer. Le brevet WO 060606 est une déclaration de Microsoft selon laquelle notre corps et notre esprit sont ses nouvelles colonies. Nous sommes des mines de «matières premières» – les données extraites de notre corps. Plutôt que des êtres souverains, spirituels, conscients et intelligents prenant des décisions, faisant des choix avec sagesse et possédant des valeurs éthiques concernant les impacts de nos actions sur le monde naturel et social dont nous faisons partie et auquel nous sommes inextricablement liés, nous sommes des «utilisateurs». Dans l’empire numérique, un «utilisateur» est un consommateur qui n’a pas le choix.

    Mais la vision de Gates ne se borne pas là. En fait, elle est plus sinistre encore – il s’agit de coloniser le cerveau, le corps et l’esprit de nos enfants avant même qu’ils n’aient eu l’occasion de comprendre à quoi ressemblent la liberté et la souveraineté, en commençant par les plus vulnérables.

    En mai 2020, le gouverneur Andrew Cuomo de New York a annoncé un partenariat avec la Fondation Gates pour «réinventer l’éducation». »

    https://reseauinternational.net/le-programme-mondial-de-bill-gates-et-comment-nous-pouvons-resister-a-sa-guerre-contre-la-vie/

    https://magazinelavoixdedieu.wordpress.com/2017/10/15/messages-sur-la-puce-marque-de-la-bete/

    https://magazinelavoixdedieu.wordpress.com/2020/12/18/je-vous-ai-donne-plusieurs-messages-de-ne-pas-prendre-ce-vaccin-qui-se-sert-de-materiaux-genetiques-qui-vont-changer-de-facon-permanente-votre-adn-jinsiste-sur-ceci-maintenant-car-vos-agents-medic/

    https://magazinelavoixdedieu.wordpress.com/2020/12/16/un-programme-base-sur-des-puces-electroniques-soutenu-par-bill-gates-et-le-forum-economique-mondial-suit-le-statut-covid-de-millions-de-personnes/

    https://magazinelavoixdedieu.wordpress.com/2020/12/16/gates-et-ses-sous-fifres-insistent-sur-le-fait-que-le-milliardaire-na-jamais-dit-que-nous-aurions-besoin-de-passeports-numeriques-pour-les-vaccins-oui-bill-gates-a-dit-cela-en-voici-la-p/

    https://magazinelavoixdedieu.wordpress.com/2020/12/16/selon-christine-lagarde-leuro-numerique-emergera-dici-2024-au-plus-tard/

    https://magazinelavoixdedieu.wordpress.com/2020/12/15/bientot-vous-verrez-les-puces-obligatoires-dans-le-corps-vous-ne-devez-pas-les-prendre-vous-verrez-aussi-des-vaccins-obligatoires-dans-le-corps-que-vous-ne-prendrez-pas-non-plus-les-vaccins-sont-pi/

    https://magazinelavoixdedieu.wordpress.com/2020/12/12/lobligation-est-proche-davoir-une-puce-dans-le-corps-sera-pour-acheter-et-vendre-selon-la-bible-vous-devez-absolument-refuser-de-prendre-la-puce-dans-le-corps-le-vaccin-du-virus-se-sert-de-na/

    https://magazinelavoixdedieu.wordpress.com/2020/12/11/des-millions-de-kits-de-test-covid-19-vendus-en-2017-et-2018-comme-nous-le-savons-la-nouvelle-maladie-covid-19-est-apparue-en-chine-vers-la-fin-de-2019-par-consequent-elle-a-ete-nommee-covid-19/

    https://magazinelavoixdedieu.wordpress.com/2020/12/07/c-edwards-retaitee-de-lo-n-u-balance-tout-le-covid-19-est-le-genocide-de-2020-le-gouvernement-mondial-la-monnaie-mondiale-la-vaccination/

    CBS CONFIRME QUE LE VACCIN A UNE PUCE : La seringue de vaccination contient une puce RFID qui rend les personnes identifiables via un formulaire numérique code barre !

    https://magazinelavoixdedieu.wordpress.com/2020/12/13/cbs-confirme-que-le-vaccin-a-une-puce-la-seringue-de-vaccination-contient-une-puce-rfid-qui-rend-les-personnes-identifiables-via-un-formulaire-numerique-code-barre/

    J'aime

  3. @Franc -Gaulois et @Anna Cirimmina

    Brunel se nomme Benchemoul

    Je ne comprends pas pourquoi les gens change de nom :c’est pas assez chic Benchamoul dans la mode ? Trop sentier? Pas assez Rivoli?
    Quant a l’origine identitaire d’un pédophile je ne crois pas hélas qu’ils se cantonne a un seul peuple…!.

    J'aime

    • @Anders
      Ma réponse à Anna Cirimmina n’était à la fois qu’une boutade et un jeu de mot pour traduire que son post me rendait « maussade » car comme vous, je n’attribue la pédophilie qu’aux hommes et femmes de tous continents! Le Mossad n’y échappant certainement pas, bien que juif!

      J'aime

  4. La gangrène.
    Plus le temps passe et plus l’état de notre pays fait songer à une sorte de corps gangrené, s’effritant en bouts moisis, tombant décomposés deci delà en toute occasion.
    N’importe quel événement autrefois insignifiant, festif, joyeux ou banal devient l’occasion d’une éruption de pus : un joueur élevé dans le discours constant de la haine des Blancs crache au visage de son adversaire sans que grand monde ne s’en émeuve, -quand les mêmes étaient entrés en convulsions grotesques lors d’une apostrophe en roumain prétendument raciste, ce qui nous avait valu tout le pathos ridicule des genoux à terre et poings levés de multimillionnaires se croyant sans vergogne enchaînés dans des champs de coton.
    La soirée des Miss France a vu se déverser une haine antisémite à la fois hallucinante et ordinaire, celle dont Georges Bensoussan avait dit qu’elle se buvait comme le lait maternel, qui passe crème parce que pour des millions d’individus que nous avons complaisamment laissés prospérer impunément, haïr la judéité est une chose normale. La banalité du mal n’a pas dit son dernier mot.
    La même semaine, la victoire d’une famille catholique émouvante, exprimant dans un moment de grâce épiphanique toute la chaleur d’une polyphonie de Noël cristalline mais aussi, simplement, de l’amour familial qui souffre tant de la gestion sanitaire, a provoqué pareillement un lynchage insupportable sur les réseaux sociaux.
    Mêmes causes, mêmes conséquences. Les autres candidats étaient tous talentueux et la soirée était émouvante dans son ensemble, une soirée de divertissement populaire comme il nous en manque tant désormais dans la vraie vie. Mais non, il fallait encore que les mêmes bubons pesteux viennent encore gâcher la fête.
    Dans la «France a un incroyable talent», le mot qui gênait, là, c’était France.
    Pendant ce temps, la population continue de subir les délires de l’ordre sanitaire, tandis qu’un président exhibitionniste est à 2 doigts de poster sur tik tok des vidéos de sa prise quotidienne de température comme autrefois l’on assistait aux défécations royales.
    Un dîner de baltringues dont on se demande bien à quel moment un quelconque fruit intelligent pouvait sortir fait la une des infos, tandis que dans le silence de ces mêmes médias ineptes, des lois et décrets insupportablement liberticides sont passés comme à la parade les uns après les autres.
    Des médecins sont pourchassés pour dissidence, le fichage politique est désormais possible (ne vous y trompez pas, le seul but est la préparation et le verrouillage des présidentielles 2022, et non pas la lutte contre le terrorisme -qui a bon dos- ou les blacks blocs -qui vont en paix-). Après la tentative de dépeçage d’ADP, c’est au tour d’EDF d’être jeté en pâture aux charognards du néo-libéralisme qui, eux, ne confinent pas leurs nuisibles instincts.
    Business as usual, sur fond de gangrène sociétale.
    Ce pays tombe en ruines, de tous côtés. C’est le seul constat que l’on puisse faire. L’on ne sait même pas s’il restera encore quelque chose à sauver en 2022, après le passage de ce mandat de prédation.
    Bon dimanche quand même..

    ANNE MARIE CHAZAUD

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s