Commentaire de Marché

Commentaire : Le FMI/ 2 Poids, Diverses mesures

 Le G20 et ses contribuables a renfloué ses caisses et lui a  confié de nouvelles responsabilités….

Menacé d’insignifiance il y a encore deux ans, le Fonds monétaire international (FMI) a retrouvé une nouvelle légitimité et aubaine financière grâce à la… crise financière. Il a mème trouvé de nouveaux clients, principalement en Europe (Hongrie, Roumanie, Lettonie, Serbie, Ukraine)..

Sa nouvelle vie ne tient cependant pas uniquement à la crise. L’institution tant décriée par les Pays dits émergents pour son manque de démocratie et qui, selon ses détracteurs éclairés , roule pour les créanciers en général et les banques en particulier, a fait quelques virages  » inattendus » récemment.

PLUS DE FMI EN SUIVANT :

Qu’on en juge plutot : 

En échange de son aide, le FMI imposait un programme d’austérité sans concession dans le seul but d’atteindre l’équilibre budgétaire, quitte à rogner dans les budgets sociaux (éducation et santé et social). Désormais, ses remèdes sont préparés en consultation avec les pays et prévoient un filet social pour les plus vulnérables.

Le FMI a été historiquement opposé aux plans de relance. Pour lui, les investissements publics creusent le déficit budgétaire et endettent l’Etat. C’est la vision qu’il a imposée dans les pays en développement. Mais l’an dernier lorsque l’Europe et les Etats-Unis s’enfonçaient dans la récession, il a encouragé les dépenses publiques pour relancer l’emploi et la consommation.

Volte-face également sur le contrôle des flux de capitaux. Le FMI a plutôt imposé la levée de tous les obstacles au mouvement de marchandises et des capitaux. Lorsque, dans le sillage de la crise asiatique en 1997, la Malaisie avait instauré une règle obligeant les capitaux étrangers à rester sur place pour un minimum d’une année pour combattre la volatilité des capitaux spéculatifs, le FMI s’y était farouchement opposé. A présent, dans une ambiance de guerre contre les spéculateurs, l’institution revoit sa position.

Dans le même ordre d’idée, le FMI a toujours refusé de considérer la Taxe Tobin comme une réponse à la volatilité des flux financiers. L’an dernier, le G20 lui a confié un mandat pour étudier la faisabilité d’un tel outil. L’idée, pas nécessairement sous la forme d’une taxe Tobin, fait son chemin au sein de l’institution.

Le FMI est le 3e détenteur mondial de l’or, avec 3000 tonnes déposées dans ses sous-sols. Dans les années 80 et 90, il était prié d’en vendre une partie et d’utiliser les recettes pour désendetter les pays du tiers-monde. «Vendre ses bijoux de famille? Il n’en est pas question», avait répondu Michel Camdessus, son directeur d’alors. Aujourd’hui, le fonds a besoin de liquidités et s’est mis à en céder une partie….

Fut un temps strict et rigoureux, le gendarme de la finance mondiale a mis du vin dans son eau qui, jusque-là, s’inspirait davantage de la stricte orthodoxie économique ,que du  socialisme bon teint paré des couleurs keynésiennes très chéres à DSK et à son fidéle Sancho Blanchard…. La question légitime et brulante le concernant  ne devient elle pas  alors : le gendarme serait il en train de viré ripoux ???

EN COMPLEMENTS INDISPENSABLES : Le FMI des Affameurs est le premier bénéficiaire de la crise (cliquez sur le lien)

FMI : Flagrante Manipulation Internationale (cliquez sur le lien)

Commentaire : Ajustements économiques par le biais des taux de changes/ le cas serbe (cliquez sur le lien)

Catégories:Commentaire de Marché, Mondialisation

Tagged as:

4 replies »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s