Cycle Economique et Financier

US/FED/Bullard : à deux doigts d’une déflation à la japonaise ?

US/FED/Bullard : à deux doigts d’une déflation à la japonaise ?

Les Etats-Unis sont plus près que jamais d’une déflation «à la japonaise», estime un des dirigeants de la Réserve fédérale américaine, James Bullard, dansun article paru jeudi et plaidant, au cas où, pour de nouveaux rachats de titres du Trésor par la banque centrale.

Commentaire du Wolf : la grande menace… (cliquez sur le lien)

PLUS DE FED EN SUIVANT :

 «Les Etats-Unis sont plus près aujourd’huid’une issue à la japonaise qu’ils ne l’ont jamais été dans leur histoire récente», écrit M. Bullard dans un article de recherche devant être publié dans le numérode septembre-octobre de la «Revue» de la Fed de Saint- Louis. M. Bullard, qui est le président de cette antenne de la banque centrale dans le Centre du pays, fait làréférence à la déflation qu’a connue le Japon à la suite de l’éclatement d’une bulle immobilière dans les années 1990, période désormais connue comme la «décennie perdue» de l’économie japonaise.

 Une crise immobilière et 20 ans de perdu au Japon (cliquez sur le lien)

La promesse de la Réserve fédérale de conserver des taux d’intérêt proches de zéro pour "une période prolongée" pourrait avoir l’effet contre-productif de faciliter une situation de déflation, comme cela est arrivé au Japon. 

J.Bullard affirme que le meilleur moyen d’éviter ce piège est de mettre l’accent sur l’assouplissement monétaire "quantitatif" plutôt que sur les taux d’intérêt, afin de faire monter les anticipations d’inflation. J.Bullard a précisé qu’il ne pensait pas nécessairement que la Fed devrait rouvrir son programme de rachat de valeurs mobilières clôturé en mars, mais qu’elle devrait clairement exprimer son intention de le faire si une menace de déflation apparaissait.

Le risque évoqué par J.Bullard est celui du "piège à liquidités", lorsqu’une banque centrale injecte des liquidités dans l’économie sans parvenir à relancer la croissance, car celles-ci ne sont pas dépensées. 

Toutefois, lors d’une conférence téléphonique avec la presse, il a indiqué que ses propos ne signifiaient pas qu’il s’opposerait au maintien des taux actuels lors de la prochaine réunion de la banque centrale le 10 août.J.Bullard est actuellement un membre votant du comité de politique monétaire de la Fed.

EN COMPLEMENT :  -Les régulateurs et le Congrès doivent intervenir rapidement pour dissiper les incertitudes entourant la politique budgétaire et la réforme de la réglementation, qui freinent la reprise économique aux Etats-Unis, a déclaré jeudi le président de la Réserve fédérale de Dallas, Richard Fisher. 

Le chômage demeure élevé dans le pays, les consommateurs restent frileux et l’économie avance difficilement, en partie parce que les entreprises et les ménages sont dans l’incertitude. Ce manque de visibilité concerne principalement la nouvelle réglementation financière, les impôts, la dette publique et le système de santé. 

Ces incertitudes ne peuvent pas être dissipées par la politique monétaire, a souligné R.Fisher, en appelant les régulateurs et le Congrès à entreprendre cette tâche pour faciliter le redressement de l’économie. 

"Quel que soit le domaine et quel que soit le type d’incertitude, quand elle est excessive elle joue contre la croissance", a expliqué le banquier central lors d’un discours au Texas. Il a ajouté qu’en prenant le parti de la clarté, les responsables supprimeraient "un obstacle maheur pour la croissance économique".

source agences juil10

4 replies »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s