Europe

Trappes à Dettes : l’Italie condamnée à la stagnation….

Silvio Berlusconi devra revoir sa politique fiscale….

PLUS DE DETTES EN SUIVANT :

Lors de sa première conférence de presse après sa sortie d’hôpital, le premier ministre italien a renoncé à considérer une baisse d’impôt. Il mériterait un nouveau check-up, recommande l’éditorialiste du Wall Street Journal.

 Car sa stratégie conduit à condamner l’Italie à la stagnation.

La complexité et le taux d’impôt sont si élevés que l’évasion est un sport national. La dernière amnistie a ramené 95 milliards d’euros parce que l’amende était basse. Faut-il une amnistie par an?

Pourquoi ne pas baisser les impôts et réduire les incitations à l’évasion?

 L’Italie, avec une dette de 115% du PIB, verse 5% de son PIB en charges financières. Le gouvernement ne pourra pas restaurer ses finances s’il ne tient pas ses vieilles promesses de réduction des impôts.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s