Gold et Métaux Précieux

Métaux Précieux : Argent, platine et palladium, des métaux à l’éclat méconnu

Métaux Précieux : Argent, platine et palladium, des métaux à l’éclat méconnu

. Il est possible de jouer la hausse comme la baisse de l’argent avec des certificats. Volatile, cette classe d’actifs est à exploiter avec prudence.

Les métaux précieux constituent une source de diversification idéale pour les portefeuilles

Encore peu sollicités par les investisseurs, l’argent, le platine et le palladium disposent de sérieux atouts. Extrêmement volatils, ils peuvent être joués dans des stratégies de court terme. Décorrélés des autres actifs financiers, ils peuvent aussi intégrer les portefeuilles comme actifs de diversification, d’autant qu’ils suivent une tendance haussière depuis quelques années.

Comme pour l’or, la référence en la matière, ces métaux sont recherchés en période d’incertitudes sur les marchés, de risques géopolitiques ou encore dans les phases de tensions inflationnistes.

Gold : Une année en or/Bilan et Perspectives (cliquez sur le lien)

PLUS DE STRASS EN SUIVANT :

De nombreux débouchés industriels

Naturellement utilisés en joaillerie pour leur rareté, ils entrent également dans des processus de production industriels. Ainsi, la médecine dentaire a recours au palladium pour la fabrication de couronnes, le secteur automobile s’en sert pour la fabrication de pots d’échappement catalytiques. On en retrouve aussi dans les composants électroniques qui servent, par exemple, dans les téléphones portables et les ordinateurs.

Le platine est, quant à lui, utilisé en médecine, pour la chimiothérapie, dans le secteur électrique et pour la construction de pots d’échappement. « Portés par la forte demande du secteur automobile en Chine, les cours du palladium ont presque doublé en un an. Ceux du platine ont progressé d’environ 40 %. La différence de performance est en partie due au fait que le marché automobile chinois est dominé par les véhicules à essence, dont les pots catalytiques utilisent du palladium ; les voitures Diesel, commercialisées essentiellement en Europe, où le marché automobile n’a pas connu le même essor, utilisent le platine », explique Bertrand Alfandari, responsable marketing des produits de Bourse chez BNP Paribas.

Métaux Précieux : Le platine sort tout juste la tête de l’eau (cliquez sur le lien)

Concernant l’argent, son parcours boursier est très fortement lié à celui de l’or, dont il amplifie les mouvements. Ainsi, au cours des deux dernières années, le prix de l’once a évolué entre 8,50 dollars et plus de 21 dollars avant de revenir autour de 17 dollars quand, sur la même période, le métal jaune progressait de manière linéaire de 680 dollars l’once à un peu plus de 1.200 dollars. Le parcours d’abord plus dynamique puis plus hésitant, sur les derniers mois, de l’argent tient à sa nature industrielle.

Moins considéré que l’or comme valeur refuge mais plus sensible aux cycles économiques, ce métal se comporte donc un peu différemment, surtout lorsque, comme ce fut le cas les dernières semaines, le dollar s’apprécie sur les marchés internationaux. « Sur longue période, l’argent offre tout de même de très belles perspectives. Pour mémoire, lorsque, au début des années 80, l’once d’or valait 850 dollars, l’once d’argent cotait, quant à elle, environ 50 dollars. Il lui reste donc du chemin à faire et elle constitue un investissement de long terme particulièrement attrayant », explique François Mouté, gérant chez Neuflize Private Assets.

THIERRY BISAGA | JDF HEBDO | 29.05.2010

Quelques supports d’investissements

 Les plus audacieux pourront donc jouer cette baisse avec le 100 % bear quanto de Lyxor (code FR0010340984) ou encore le put warrant Commerzbank (code DE000CM6VTH9) dont l’échéance est fixée en décembre prochain. Pour le long terme, la tendance haussière de l’argent peut être jouée via le turbo call infini de code NL0006352833. La barrière de désactivation étant très éloignée (7,81 dollars par once, contre environ 17 dollars aujourd’hui), il permet d’accompagner la hausse de ce métal avec un levier appréciable de 1,68.

Il est possible de jouer la hausse comme la baisse de l'argent avec des certificats. Volatile, cette classe d'actifs est à exploiter avec prudence.

Enfin, le certificat Panier Métaux Précieux (voir en suivant) peut être intégré en portefeuille pour tirer parti de la progression généralisée de la classe d’actifs. 

Un panier « métaux précieux » pour le long terme

Les métaux précieux peuvent globalement être joués via le certificat Panier Métaux Précieux (code NL0006191470) émis par BNP Paribas. Chacun des quatre métaux (or, argent, platine et palladium) représente un quart du portefeuille, qui est réajusté au début de chaque année en fonction de l’évolution des cours afin que cette équipondération soit respectée.

 Aujourd’hui, compte tenu de sa surperformance récente, le palladium représente environ un tiers du panier, contre 20,23 % pour l’or, 23,21 % pour le platine et 23,38 % pour l’argent.

Eligible à l’assurance-vie, ce certificat constitue donc un bon moyen d’appréhender cette classe d’actifs particulière pour des frais de gestion fixés à 0,90 % par an. L’absence de date d’échéance permet de le conserver sereinement en fond de portefeuille. Dans la période actuelle de forte fluctuation des monnaies, il convient de noter qu’il s’agit d’un produit boursier non couvert du risque de change. Dès lors, toute réappréciation de l’euro contre le dollar le pénalisera

JDF HEBDO | 29.05.2010

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s