Etats-Unis

Magic Greenspan : les Etats-Unis bientôt dans le même cas que la Grèce ?

Magic Greenspan : les Etats-Unis bientôt dans le même cas que la Grèce ?

Le Wall Street Journal a dévoilé les propos peu rassurants de l’ancien dirigeant de la Fed américaine, Alan Greenspan.

PLUS DE  PUT/CALL GREENSPAN EN SUIVANT :

Alan Greenspan qui a pris sa retraite en 2006 après 19 ans passés à la tête de la Réserve Fédérale, affiche sa méfiance quant au creusement du déficit des Etats-Unis. Il estime même que son pays pourrait être la prochaine Grèce !

Greenspan ne pense pas que la dette américaine porte un risque de crédit, en raison de la capacité du pays a créer de la monnaie, mais il existe, selon lui, un risque important que les coûts d’emprunt s’envolent. Il indique que les investisseurs sont conscients de l’importance du déficit des Etats-Unis, et pourtant les rendements poursuivent leur longue descente. Selon lui, le sentiment d’autosatisfaction des investisseurs américains peut avoir « des conséquences désastreuses ».

USA : le déficit budgétaire se creuse toujours plus mais moins que prévu (cliquez sur le lien)

« Malgré la flambée de la dette fédérale publique au cours des 18 derniers mois – de 5.500 Mds$ à 8.600 Mds$ – l’inflation et les taux d’intérêt à long terme, les symptômes typiques de l’excès budgétaire, sont restés remarquablement faibles », a expliqué Greenspan. « C’est regrettable, car cela favorise un sentiment d’autosatisfaction qui peut avoir des conséquences désastreuses ».

« Je reconnais que les faibles taux d’intérêt à long terme pourraient se poursuivre pendant des mois, voire même l’année prochaine. Mais tout aussi facilement, des augmentations de taux à long terme peuvent apparaître avec de soudains imprévus », a-t-il ajouté.

Il a prévenu que, au regard de l’afflux de retraités du baby-boom, l’explosion actuelle de la dette fédérale et la taille modeste de la population active post-boom, le gouvernement ne sera pas en mesure de respecter ses engagements futurs pour les trois prochaines décennies en termes réels.

Selon lui, les Etats-Unis ont besoin de changement dans leur politique fiscale. Greenspan aimerait que le gouvernement réduise ses dépenses, notamment dans le domaine de la Santé, mais sans pour autant augmenter fortement les impôts.

Il explique que l’économie US ne peut pas se permettre de faire la grave erreur de sous-estimer la menace croissante d’une crise budgétaire.

source boursier.com juin10

2 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s