crédit crunch

Banques Européennes : le stress est toujours là…

Banques Européennes : le stress est toujours là…

190 milliards pour 151 banques

La Banque centrale européenne a annoncé avoir prêté 190 milliards d’euros à 151 banques installées en zone euro lors de son opération principale sur une semaine. Ce prêt hebdomadaire est particulièrement couru par les établissements qui ont du mal à se financer sur le marché interbancaire, car la BCE prête des volumes illimités au taux très généreux de 1%. La semaine dernière, l’opération avait réuni 163 banques qui avaient obtenu 201 milliards. Par ailleurs la BCE a racheté mardi 60,5 milliards de liquidités auprès de banques. Cette opération hebdomadaire est destinée à neutraliser les risques inflationnistes de ses achats d’obligations publiques, qui ont atteint un total équivalent depuis le début de ce programme le 10 mai._

PLUS/MOINS DE STRESS EN SUIVANT :

Zone Euro : Le crédit aux particuliers continue à se redresser (+2,8%)tandis que celui aux entreprises reste en baisse (-1,9%).

En juin, les crédits ont progressé de 0,3% sur un an, un léger mieux par rapport à la hausse de 0,2% affichée en mai. Après de longs mois de contraction, qui avaient fait craindre une pénurie du crédit, cet indicateur était timidement revenu en territoire positif en avril.

Dans le détail, le schéma reste le même que ces derniers mois, avec un crédit aux particuliers qui continue à se redresser (+2,8% en juin sur un an) tandis que celui aux entreprises restent en baisse (-1,9%). 

 «il n’y a pas encore de preuve tangible d’un retournement dans le domaine des crédits aux entreprises», souligne Michael Schubert, économiste chez Commerzbank.

La prudence reste donc de mise pour la BCE, qui ne devrait pas remonter ses taux directeur avant la fin 2011, selon de nombreux économistes.

L’agrégat, qui rassemble l’argent disponible immédiatement ou à court terme, a augmenté d’un léger 0,2% en juin, après une contraction révisée à -0,1% en mai. M3 permet à l’institution de déceler les dangers inflationnistes à moyen terme._

Détente sur les dettes des pays fragiles

Les rendements des dettes des pays périphériques notamment portugaises et irlandaises se sont fortement détendus mardi.

Hier soir, le taux des obligations irlandaises à 10 ans reculait à 5,137% contre 5,347% lundi et les portugaises à 5,190% contre 5,475% lundi.

Bien que moins spectaculaire, la même tendance a été observée pour l’Espagne qui a vu son rendement reculer à 4,135% contre 4,235% la veille au soir.

Le marché obligataire, en particulier les dettes des pays périphériques (les moins solvables de la zone euro), a profité d’un regain de confiance dans la zone euro qui s’est matérialisé par la progression de la monnaie unique, repassée au-dessus de 1,30 dollar.L’indice sectoriel des banques en Europe a en effet gagné près de 5% mardi.

Ce mouvement était logiquement moins favorable aux dettes des pays du noyau dur (les plus solides, ndlr): le rendement de l’obligation allemande à 10 ans se tendait ainsi légèrement à 2,768% contre 2,759% lundi soir. Le taux de l’OAT française était de son côté stable à 3,023%. Le taux du Gilt britannique se tendait à 3,503% contre 3,445% lundi.

Aux Etats-Unis, le rendement du bon du Trésor à 10 ans montait à 3,039% contre 2,994% lundi soir, et celui du bon à 30 ans à 4,080 contre 4,018% la veille. Les taux à échéances courtes restaient stables à 0,14%._

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s