Changes et Devises

Pourquoi l’euro est le problème, et pas la solution

Pourquoi l’euro est le problème, et pas la solution

Jens Weidmann, qui dirige la Banque Centrale allemande, la Bundesbank, a donné une interview dans le Financial Times dans laquelle il martèle son opposition à l’intervention de la Banque Centrale Européenne (BCE) dans la crise de l’euro par l’achat l’obligations souveraines des pays en difficulté.

Il s’oppose également à l’utilisation des réserves en devises et en or de la Bundesbank pour financer le fonds de sauvetage, parce qu’il estime que c’est une autre forme de financement monétaire, et que l’interdiction de financement monétaire « est une des réalisations les plus importantes de la banque centrale, et notamment pour l’Allemagne, c’est aussi une des leçons essentielles de l’expérience de l’hyperinflation après la Première Guerre Mondiale ».

De telles mesures « n’encouragent pas les gouvernements à maintenir des comptes publics sains, ouvre l’appétit pour encore plus de ce doux poison et neutralise la crédibilité des efforts de la banque centrale pour maintenir la stabilité des prix ». Le rôle de la banque centrale est donc de maintenir la stabilité des prix et de garantir la stabilité financière.

Weidmann considère que l’attaque de l’Italie sur les marchés financiers est une réaction aux problèmes politiques de l’Italie et le manque de réformes, et que ce n’est pas à la Banque Centrale de résoudre ces problèmes. Il n’y a pas de crise européenne, il n’y a que des crises uniques dans les pays trop endettés. L’Italie n’a pas eu une bonne politique économique, et la Grèce s’est trop endettée. La BCE n’a aucun rôle à y jouer.

L’inflexibilité de Weidmann est remarquable, mais un graphique de JP Morgan comparant la production industrielle de l’Allemagne et de l’Italie depuis le passage à l’euro vient rappeler le fond du problème de la monnaie unique : l’incapacité des pays à pratiquer des dévaluations pour agir sur la compétitivité de leurs exportations. Alors que la production industrielle de l’Italie et de l’Allemagne augmentait au même rythme en Allemagne et en Italie avant l’introduction de la monnaie unique, on voit que dès le passage à l’euro, la production allemande se met à augmenter plus rapidement, alors que celle de l’Italie ralentit, et ne s’est pas relevée de la crise de 2008.

Ce graphique confirme que l’euro a surtout profité à l’Allemagne ; pour les autres pays il a été un obstacle à la flexibilité, en même temps qu’une incitation irrésistible à emprunter davantage (pour acheter des produits allemands, notamment).

 par Audrey Duperron/Express be nov11

1 réponse »

  1. Serait-il contre le rachat des obligations d’états si c’était l’Allemagne qui était attaquée et ne pouvait emprunter qu’à des taux grecs ?
    Les grecs des vaux-rien-tricheurs-et-tire-aux-flancs ont un gros problème économique.
    Et les ritals-je-ne-sais-pas-quoi-leur-reprocher-tanspis-pour-leur-gueule-quand-même-y-avait-qu’a-pas-voter-Silvio avait un problème politique.

    Voilà l’illustration de la mauvaise fois allemande.Une autre preuve de l’échec de l’€.
    Quand à notre Sarko nationnal, il s’indigne contre la fraude à la sécu par les usagers .Si la France tombe, c’est à cause des usagers fraudeurs à la sécu qui nous volent …10 millions d’€ par an.C’est connu, les français sont tous des fraudeurs…et çà fait la une des journeaux.Et un millions de crétins le répètent.

    Il faudrait arrêter de gonfler des montants anecdotiques et parler des vrais gouffres ( la fraude des entreprises et des professionnels de la santée est 100 fois supérieure ! soigner nos vieux et nos vrais malades coûte encore 100 fois plus cher !) .Arrêter de ramasser les bouts de chandelles , parler vrai et lever l’impôt en conséquence : TVA, CSG .

    Quand j’entends çà, je me mets à envier les italiens à qui on a virer leur Silvio à coups de pompes …

    Et oui, y-avait-pas-a-jouer-au-monopoly-contre-les-allemands , NA !

    Vous n’avez pas çà en Suisse !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s