1 réponse »

  1. il faudrait que la BCE rachete pour 1000 -1200 Mds de dette publique par création monétaire,
    ce qui aurait pour effet

    -une baisse des taux d’intérêt ,
    – une dévaluation de l’euro
    -et en définitive une relance de l’économie.
    -Il faudrait comme contrepartie un engagement institutionnel de budgets en équilibre.

    Dans les circonstances actuelles l’effet inflationniste serait faible car le rachat de la dette profiterait surtout aux bilans des banques qui possèdent de la dette souveraine.

    Bien évidemment cette politique n’a aucune chance d’être mise en oeuvre du fait des statuts de la BCE et de la position allemande, et bien qu’elle n’aurait aucune conséquence pour le contribuable allemand.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s