Art de la guerre monétaire et économique

Humeurs de Loups du Vendredi 29 Juin 2012 : Les kleptos jubilent par Bruno Bertez (actualisé au 01/07/2012 à 08h00)

Humeurs de Loups du Vendredi 29 Juin 2012  :  Les kleptos jubilent par Bruno Bertez (actualisé au 01/07/2012 à 08h00)

   Des lecteurs s’étonnent de la hausse des titres bancaires et nous demandent ce que nous en pensons:  Ceci indique que nous avons failli à notre tache et que n’avons pas suffisamment explicité un point de notre développement :

AChaud!!!!! Du Mardi 26 Juin 2012 : Les gros milliards qui montent, qui montent par Bruno Bertez (actualisé au 29/6/2012 à 17h45)

Le point en question est:  la hausse des titres bancaires est temporairement normale, les kleptos ont marqué un point sur les peuples.

 Explicitons :

Les banques vont ètre recapitalisées nous dit on , ce n’est manifestement pas par leurs actionnaires mais par les fonds de sauvetage c’est à dire les contribuables. Il n’y a pas d’argent qui tombe du ciel.

Ensuite on ne nous dit pas , les banques vont d’abord devoir faire une operation verité et prendre en compte, montrer que leur capital est détruit, ne vaut plus rien , non , pas question de dévaloriser au préalable le capital des banques.  Ce qui signifie que l’on va vendre aux contribuables des nouveaux titres bancaires bien plus cher qu’ils ne valent. Les banques ont besoin d’argent, il faut les recapitaliser mais on ne franchit pas le pas de dire où en sont-elles ? Les détenteurs de titres de banques seront moins dilués, le public va ètre volé.

Vous comprenez pourquoi cela monte, et bien cela ne suffit pas car plus cela monte, plus on va vous les vendre cher à vous contribuables ces titres bancaires : Donc les keptos poussent encore plus à la roue, pour eux c’est la roue de la fortune. Plus on dissimulera les pertes réelles des banques, plus elles feront monter leurs titres.et plus vous donnerez du bon argent de votre travail et de vos économies contre du junk, du papier qui  en réalité ne vaut rien.

Mais ce n’est pas tout :

Les kleptos ont encore une raison de se réjouir, puisque on vient semble  t il de décider la perte de seniorité des refinancements publics, votre argent , sur les porteurs de titres obligataires des banques. Dans un régime non klepto, les gens qui ont acheté des obligations bancaires devraient ètre laminées, en tous cas n’ètre remboursés qu’après vous qui les avez sauvées, mais non , ils vont faire leur plein, leurs créances pourries vaudront  autant que les votres chers contribuables.

Mais ce n’est pas tout : Avez vous entendu parler de conditions attachées à ce sauvetage des banques sur votre dos? Nous pas…. Ils vont couter des milliards par leur incompétence,par  leur appat du lucre, leurs détournements du bien public et on les récompense avec de l’argent  pris dans votre poche, dans celle de vos enfants  et en contrepartie pas une seule opération vérité, pas une seule commission  d’enquète  pas un seul proces, pas un seul emprisonnement.

Et vous vous étonnez qu’ils se frottent les mains ?

Plus une escroquerie est grosse et plus elle a des chances de passer inaperçue. 

Y a  t il un  socialiste dans la salle ? Eh! Où c’est il qu’il est le Front de gauche ? Y a-t-il quelqu’un qui comprend ce qui se passe ? y a t il quelqu’un qui défend   le peuple, le contribuable,  vite qu’ il se montre. Il manque parait il 10 milliards pour boucler le budget , de combien les banques vont elles nous ponctionner, de combien vont  elles alourdir les endettements ?

BRUNO BERTEZ Le Vendredi 29 Juin 2012

llustrations et mise en page by THE WOLF

EN LIEN : La kleptocratie, masque de l’Etatisme et du Socialisme

EN BANDE SON :

****************************************************************************************

 Les banques encore sauvées Par Frédéric Lelièvre/Le Temps 

Le sommet européen a pratiquement interdit les faillites bancaires, faussant le jeu du marché, et retardant son inévitable assainissement

Ce sommet n’a fait ni gagnant ni perdant, a dit le président français, François Hollande. Vraiment? 

Les banquiers espagnols vont pourtant souffler. Car vendredi les Vingt-Sept ont permis au gouvernement Rajoy de sauver son secteur bancaire à moindres frais, et sans guère de contrepartie. 

Bankia et autre Caja del Mediterraneo ont mis à terre la quatrième économie de la zone euro. Par leur mauvaise gestion, leur corruption généralisée, et leurs relations incestueuses avec les milieux politiques. Pourtant, elles continuent d’être sauvées, sans que leurs dirigeants, souvent proches de Madrid, ne soient inquiétés. 

Le sommet, en quelque sorte, interdit la faillite des banques, et alimente l’idée que le système financier s’en sort toujours. Les banquiers intègres doivent en manger leur chapeau, tandis que le citoyen lambda attend toujours une garantie européenne pour protéger son épargne. 

Pendant ce temps, l’argent mobilisé à renflouer ces banques régionales, que l’on protège parfois trop derrière leur supposé caractère systémique, diffère l’assai­nis­sement du secteur. Au risque que, en cas d’échec, l’addition soit encore plus salée la prochaine fois.

« Le sommet des dirigeants européens de jeudi et vendredi ayant autorisé la mutualisation des dettes des banques (mais pas encore celle des dettes des Etats sujet sur lequel Merkel reste inflexible), qui pourront être achetées conditionnellement au cas par cas par le FESF et le MES avec l’argent des contribuables de l’ensemble de la zone euro -lesquels payeront la note colossale de toutes les pratiques bancaires frauduleuses-, la monnaie unique européenne a obtenu un nouveau sursis de quelques mois. Mais la croissance dans cette zone, compte tenu de la pression fiscale massive qui va s’y accroitre, ne repartira pas.

Non seulement les Etats occidentaux des deux côtés de l’Atlantique sont en situation de quasi faillite mais les banques centrales, comme le remarque le dernier rapport de la BRI, ont maintenant dans leurs livres des montants records d’actifs pourris, de telle sorte que les uns comme les autres sont au bout des politiques keynésiennes laxistes qu’ils pratiquent depuis des années pour leur permettre la fuite en avant » Pierre Leconte /Form Monètaire de Genève

11 réponses »

  1. Bonsoir
    Tout est dit, merci pour votre lucidité, aujourd’hui, avant votre billet, j’avais l’impression d’habiter sur mars

    J'aime

  2. Ça fait quand meme plaisir de voir qu’il y a encore des analyses lucides. Mais bon que fallait il attendre des monti, rajoy, Hollande, tous asservis au monde financier ( euh, rectification Hollande va mettre la finance au pas….la preuve).On choisit la solution de facilite celle qui fait plaisir.On achete du temps sur le dos des contribuables, on distribue de l’argent, sans analyse préalable…
    Je suis quand meme surpris de l’ensemble des commentaies ( cf « c dans l’air  » du 29/06), tout le monde a l’air de trouver cet accord extraordinaire, on nous refait le coup du : « on ne sort pas d’argent ce sont juste des garanties ». Ben tient donc, il faudrait présenter les choses différemment aux peuples :  » voulez vous vous porter caution pour des personnes/ entreprises insolvables? ». D’ailleurs puisqu’on est dans le monde de la finance il devrait être possible de savoir quel est le risque pris par le MES en recapitalisant les banques espagnoles? Bizarre que l’on ne nous en parle pas.
    De meme j’entendais m Betout éditorialiste au échos nous dire les pauvres banques on les a oblige a prendre des obligations souveraines , sous entendu elles n’y peuvent rien!!! Qu’on ne me dise pas que les banques espagnoles n’ont pas volontairement lie leur destin au souverain depuis les LTRO, ce qui entre nous soit dit leur permet d’avoir une marge plus que confortable!!!
    Et puis est ce qu’on a oblige le CA a racheté emporiki ( j’oubliais G.Pauget a tellement bien gère le CA qu’il est consultant auprès du gouvernement!!! )
    Est ce qu’on a oblige les banques a prête pour des achats immobiliers en pleine bulle, pour des LBO sur des entreprises surévaluées ( en ne respectant les ratios de dettes/ fonds propres)
    On est vraiment dans la prime a la médiocrité, t’as fait n’importe quoi, mais c’est pas de ta faute, c’est pas grave on va t’aider, de toute façon c’est pas de l’argent ceux sont des garanties, et puis surtout c’est pas notre argent c’est celui du peuple ( comme il comprend rien a la finance, on va continuer a l’enfumer).
    Tout ca dans un habillage de communication bien habile, on vous a sauvez! Merci, merci de continuer cette politique du « kick the can », merci de remettre les problèmes a plus tard, ( comme ça on inflatera encore le prix des sauvetages au grand bénéfice de la spéculation).
    Bref tout va bien!

    J'aime

    • Oui c’est terriblement désespérant, on ne voit pas ou se raccrocher (heureusement qu’il existe des gens comme B BERTEZ), on insulte en permanence l’intelligence, la morale, les valeurs, etc… on finit meme par insulter la nature, les homosexuels (je n’ai contre eux, certains sont mes amis) vont pouvoir adopter des enfants.

      J'aime

  3. A propos du sommet européen, voici les phrases importantes du communiqué final :

    « Nous demandons instamment la conclusion rapide du mémorandum d’accord joint à l’aide financière accordée à l’Espagne pour la recapitalisation de son secteur bancaire. Nous réaffirmons que l’aide financière sera fournie par le FESF jusqu’à ce que le MES devienne opérationnel, et qu’elle sera ensuite transférée à ce dernier, sans obtenir de statut prioritaire.

    Nous affirmons notre ferme détermination à faire ce qui est nécessaire pour assurer la stabilité financière de la zone euro, notamment en ayant recours aux instruments existants du FESF/MES de manière souple et efficace afin de stabiliser les marchés pour les États membres qui respectent leurs recommandations par pays et leurs autres engagements, y compris leurs calendriers respectifs, dans le cadre du semestre européen, du pacte de stabilité et de croissance et de la procédure concernant les déséquilibres macroéconomiques. »

    http://www.consilium.europa.eu/uedocs/cms_data/docs/pressdata/fr/ec/131360.pdf

    Rappel : le FESF et le MES sont des coquilles vides.

    Le FESF et le MES n’ont pas les milliards d’euros nécessaires pour acheter des obligations de l’Etat espagnol, des obligations de l’Etat italien, etc.

    Le FESF et le MES n’ont pas les milliards d’euros nécessaires pour recapitaliser directement les banques espagnoles, les banques italiennes, etc.

    Donc le FESF et le MES vont d’abord devoir emprunter des milliards d’euros sur les marchés internationaux.

    Ensuite, avec cet argent, le FESF et le MES pourront intervenir.

    Bref, on va rajouter des montagnes de dettes par-dessus les montagnes de dettes qui existent déjà !

    Mais les montagnes de dettes ne peuvent pas monter jusqu’au ciel.

    Il arrive toujours un moment où tout s’effondre.

    J'aime

  4. En tout cas, chaque jour prouve que nous avions vu juste. Bruxelles est un repaire de crapules aux ordres des banquiers. « Droite » et « Gauche » sont des cache-sexes.

    Hollande poursuit la même politique que Sarkozy, qui lui même poursuivait celle de Chirac, etc. Merckel n’est pas différente de Barroso, Rajoy, Hollande, Monti… La même caste qui défend ses intérêts en se drapant dans l’intérêt public.

    C’est un système mafieux, privé, qui se cache derrière les oripeaux du « public ».

    Et à l’intérieur, des centaines de millions de moutons sont tondus. Ce n’est plus de la chaire à canon (trop 20ème siècle).

    Ils sont bien plus utiles, et dociles, en…. esclaves, se sentant « libres » en plus grâce à un contrôle social hyper pointu.
    C’est ça le génie du système.

    Bref… il n’y a rien à attendre, pas de « réforme » possible… Seul l’effondrement des économies réelles (pendant que la BNP prend 8 % en une journée, on a compté 33 000 chômeurs de plus officiellement en france en mai) permettra de toucher le fond, et donc ensuite de repartir sur des bases saines (mais sans garantie de succès).

    L’honnête homme ne peut que souhaiter le chaos donc. Car sinon c’est le « reich de 1000 ans », un système ultra résilient qui achèvera de tous nous mettre en servage.

    Et que l’on vienne pas nous parler de « révolution » ou de « soulèvement », ou de « colère populaire ». Ca c’était avant, quand le système était beaucoup moins fin, moins intelligent, plus brutal… Il générait sa propre dissension, et donc sa chute éventuelle.

    Aujourd’hui tout a changé : les victimes sont con-sentantes ! Contentes, satisfaites (à part quelques millions de crève la misère, au chômage), repues, ayant tant à perdre … parfaits idiots utiles heureux de voter « le changement c’est maintenant » ou « mélanchon » contre le méchant « sarkozy ».

    J'aime

  5. Les allemands se demandent pourquoi Merkel a cédé… merci d’avoir fait figurer Deutsche Bank dans la bande des kleptos ça les aidera à comprendre

    J'aime

  6. Et où le film Matrix revêt finalement un caractère réaliste avec une enveloppe fantastique, comme une Fable de La Fontaine…

    L’architecte du système (qui ressemble à Bernanke), le reset, les esclaves qu’on ne fait vivre que grace à une bouillie intellectuelle, qui se croient libres et qui ne veulent pas être « débranchés », sans oublier les agents, qui ressemblent à s’y meprendre aux « agents » américains de notre système actuel… D’ailleurs dès les debuts du premier film, Neo rencontre Trinity qui est la responsable du piratage du « système du Trésor »…

    Pardonnez moi l’expression, mais quel monde de cons! Je revais d’un monde qui voyait à long terme, qui favoriserait l’intelligence, la créativité, le partage… Nous en sommes aux antipodes.

    Que nos chers vieux cons de banquiers se regalent bien.

    J'aime

  7. Bonjour,

    J’ai un peu de mal à vous situer. Vous dénoncez l’action néfaste des banques dans le libéralisme, et vous donnez accés sur votre blog à l’Institut des Liberté dont nombre de chroniqueurs sont des cadres sup de banques comme M. Netter ex Lehman Brothers à Paris. Hors on connait le rôle de cette banque dans la crise financière.

    Ceci dit il y a beaucoup d’infos très intéresantes et UTILES à travers tous ces sites et blogs sur l’actualité économique mondiale, sont fonctionnement et ses disfonctionnements !

    Je fais partie de ceux qui considèrent que la liberté du commerce et le respect de chaque partie est indispensable. Comment M. Copé peut-il dire qu’il faut se débarrasser de ceux qui ne se contentent que de salaires de 5000 euro ou moins par mois !!!!!

    Qu’il se dise qu’un maçon ou un ouvrier du BTP est prêt à gagner plus de 5000 euro par mois. M. Copé est-il lui capable de faire le terrassement d’un proché de sa ville ou de son département, est-il capable d’aligner de niveau des parpaings, de régler la pente d’une canalisation ?

    Moi oui, je sais aussi comment produire de la nourriture et remplir mon assiéte .

    Artisant dans le BTP j’ai vu le résultat des combines entre Politiques et Grandes Entreprises, mais aussi au niveau local le copinage entre mairies et TPE ou petite PME? Ce sont les lois et règles qu’il faut changer pour que l’idée du Libéralisme puisse s’appliquer Honnêtement .

    J'aime

    • Si vous avez des difficultés à nous situer , c’est tant mieux. Nous ne cherchons surtout pas à ètre situés, catalogués, mis en carte.

      Je ferais quelques remarques non pas pour vous aider à nous situer mais pour vous aider à tirer profit du service Lupus;
      Nous ne fournissons ni de pret à penser ni de pret à operer en Bourse. Notre objectif est de vous apporter des élements de réflexion et , excusez nous du peu, de vous faire penser en ce monde ou la pensée est bannie. Vous remarquez que nous le faisons à partir d’informations situées et réferencées.

      Nos écrits sont essentiellemnt critiques car c’est la pensée critique qui fait le plus défaut.

      Nous pensons que la disparition de la pensée critique est lourde de pertes de libertés.

      Dans cet esprit vous comprenez mieux pour quoi nous sommes ravis et quelquefois fiers d’accueillir des contributions qui vont dans le sens de la demystification de la pensée dominante.

      Nous serions enchantés d’avoir des échanges avec des interlocuteurs susceptibles de nous apporter une réelle contradiction, fidèles que nous sommes à notre présupposé que personne ne détient la Vérité , que la conquète de celle ci est un travail . Le travail nous en rapproche sans jamais nous la faire atteindre, mais l’efficacité est dans ce mouvement de recherche .

      Nous ne commentons pas les propos de Copé ou autres, dans la mesure ou cela ne rentre pas dans nos centres d’intéret .

      Nous apprécions les contributions ou réactions dans la mesure ou elles rentrent bien dans la thématique développée dans les articles.

      J’ajoute que vous semblez confondre le systeme bancaire kleptocratique , c’est a dire celui qui à partir de l’argent gratuit fourni par les banques centrales finance les gouvernements et spécule, avec les vraies banques qui , elles , font leur métier à la fois de financer le commerce, l’investissement , de gérer les patrimoines, d’allouer le capital etc ;

      La banque que nous dénonçons est la banque klepto qui finance l’étatisme et donc en est organiquement complice.

      Merci de votre intéret .

      J'aime

  8. Merci pour cet article très instructif qui « décoiffe » quelque peu ( – :

    Pour peu que l’on ait un peu d’argent de côté,ne serait-ce que nos salaires ou retraites, quels conseils pouvez-vous nous donner ???

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s