Frogonomics

par François Velde

La Fed de Chicago  (où je travaille, mais dont je ne représente aucunement les opinions)  a reçu vendredi dernier la visite de Mitu Gulati (professeur de droit à Duke University) et Lee Buchheit (avocat, partner à Cleary Gottlieb, New York).  Ces deux éminents spécialistes des restructurations de dette souveraine, invités par notre collègue Benjamin Chabot (spécialiste d’histoire financière), ont parlé pendant 90 minutes, et je ne saurais rendre compte de la multitude de sujets évoqués.  Voici néanmoins quelques choses que j’ai apprises.

Un tournant dans l’histoire de la dette souveraine

Les défauts souverains ponctuent l’histoire depuis des siècles.  Pourquoi ?  Parce qu’un souverain est souverain, c’est-à-dire un individu (autrefois) ou une institution (aujourd’hui) pas comme les autres.  Le souverain est au-dessus des lois parce que c’est lui qui les fait.  S’il lui plaît de ne pas payer sa dette, les créanciers qui sont aussi ses sujets n’ont en droit…

Voir l’article original 1 265 mots de plus

Catégories :Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s