A Chaud!!!!!

Douce France: Hausse continue du chômage

Douce France: Hausse continue du chômage

Nouveau record chez les jeunes qui restent les plus touchés (25,7%).

   

Comme en 1999, le taux de chômage a dépassé les 10% d’actifs en France métropolitaine au quatrième trimestre 2012, bondissant à 10,2% et accusant un nouveau record parmi les jeunes (25,7%), selon les chiffres de l’Insee publiés hier.

Avec l’Outre-mer, où cette barre symbolique avait été franchie dès le premier trimestre, le chômage a atteint 10,6% en moyenne sur le dernier trimestre.

Le taux de chômage est en hausse depuis six trimestres (mi-2011).

Sur un an, la hausse est de 0,8 point (0,3 point par rapport au trimestre précédent) en métropole. Le dernier taux supérieur à 10% avait été enregistré au deuxième trimestre 1999 (10,2% également).

Le record absolu, 10,8%, a été atteint en 1994 et 1997.

L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), qui établit chaque trimestre une projection à partir d’une enquête auprès de 100.000 personnes, estime désormais que 2,9 millions de personnes sont au chômage en métropole au sens des normes du Bureau international du travail (BIT).

L’Insee considère comme chômeurs les personnes de plus de 15 ans cherchant activement un emploi et n’ayant pas du tout travaillé au cours de la semaine de référence de l’enquête.

Plus généralement, 3,7 millions de personnes souhaitaient travailler, qu’elles soient ou non disponibles dans les deux semaines et qu’elles recherchent ou non activement un emploi.

Une nouvelle fois, les jeunes sont les plus durement frappés: le taux de chômage des 15-24 ans grimpe de 3,4 pts sur un an, marquant un nouveau record avec plus d’un jeune actif sur quatre au chômage (25,7%), soit 730.000 personnes. Comparativement, ce taux est supérieur de près de 4,5 points au chômage des jeunes mi-1999. 

Les seniors «restant actifs plus longtemps» du fait des réformes des retraites, «il y a de moins en moins de places disponibles pour les jeunes sur le marché du travail», par ailleurs sclérosé, analyse Marion Cochard, de l’Observatoire français des conjonctures économiques.

Plus nombreux en emploi (leur taux d’emploi progresse de 3 pts sur un an, à 45,8%), les 55-64 ans sont toutefois aussi plus souvent au chômage (+0,8 pt sur un an à 7,2%). 

En 2012, année de croissance nulle, l’économie française a perdu 66.800 emplois privés et la situation n’est pas près de s’arranger. L’Insee prévoit un chômage à 10,5% au deuxième trimestre 2013 (10,9% Dom compris). D’après l’OFCE, le taux de chômage atteindra 11% en fin d’année, pour se stabiliser seulement en 2014.

https://i0.wp.com/www.directmatin.fr/sites/default/files/styles/image_630/public/surendettement_et_chomage_18305_hd.jpg

https://i0.wp.com/www.directmatin.fr/sites/default/files/styles/image_630/public/croissance_zero_en_2012_18237_hd.jpg

1 réponse »

  1. Nous oublions systématiquement dans les analyses du chômage, ce caractère très français de vous mettre hors du marché de l’emploi dès 50 ans, passés les 47 ans, les difficultés commencent déjà. Et dans cette fourchette d’âges il y en a un paquet concerné, passé sous silence ! C’est un problème de mentalité et non fiscal ou autres chez le patronat français et , là c’est un problème de culture d’entreprise.

    Enfin, si nous ajoutons tous les RSA qui ne sont pas comptabilisés dans les chiffres du chômage, nous somme bien au-dessus les 10, 2%. Celui qui s’informe sait très bien que tous ces chiffres sont bidons et surtout présentés pour les faites baisser.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s