Cela se passe près de chez vous

Politique Friction du Dimanche 16 Mars 2014 : Non à l’indépendance des magistrats! Par Bruno Bertez

Politique Friction du Dimanche 16 Mars 2014 : Non à l’indépendance des magistrats! Par Bruno Bertez

La France est à nouveau prise dans une tourmente judiciaire. Des juges ont, au mépris de toutes les règles écouté pendant de longs mois, les conversations de Sarkozy et aussi celles de son avocat. Bien entendu, au passage, ils ont écouté des tiers. Ils invoquent, leur propre jugement, ils veulent écouter et être indiscrets à discrétion. Ils ont jugé qu’ils pouvaient s’autoriser à le faire. Face au tollé que soulèvent leurs pratiques, ils dégagent en touche et réclament, une énième fois leur indépendance à l’égard du politique.

EN LIEN: Communiqué du Syndicat de la Magistrature

Permalien de l'image intégrée

Réfléchissez, voulez-vous vraiment donner les pleins pouvoirs aux juges ayatollahs ? Réfléchissez-y-en deux fois. Faut-il laisser les illuminés qui ont fait la preuve de leur partialité, qui ont fait la preuve de leur mépris pour le public, faut-il les laisser faire absolument ce qu’ils veulent ? La question s’est posée, il y a quelques mois, à propos du scandaleux « mur des cons » révélé par la presse. Un mur ignoble de haine dégoulinante.

Vous vous souvenez de cette affaire. Les juges  du Syndicat de la Magistrature se défoulaient dans leur local syndical en insultant les justiciables précisément et le public plus largement. Le pire est que,  dans cette affaire, ils n’ont même pas eu honte. Tout ce qu’ils ont trouvé à dire, c’est : « Il faut redire que le local syndical est assimilé à un domicile inviolable où chacun, comme à son domicile,  peut s’y exprimer en totale liberté et y accueillir en confiance ses invités ».

Ainsi donc, voilà nos ayatollahs qui considèrent que leur local syndical est inviolable mais qui, en même temps, défendent l’idée que les conversations entre un justiciable et son avocat peuvent être écoutées à leur seule appréciation.  Et même toutes les autres conversations de cet avocat ! Car voilà ce qu’ils demandent, ils demandent à n’être tenus par aucune règle, ils demandent la liberté de juger par eux-mêmes, et nous aurions envie d’ajouter en leur âme et conscience, si le « mur des cons » ne nous faisait douter qu’ils en aient une.

Nous n’avons jamais pensé que la Justice avait grand-chose à voir avec la morale ou avec l’équité. Les juges forment une classe sociale comme une autre. Ils exercent un métier pour gagner de l’argent et,  évidemment, pour faire carrière. Il n’y a pas de juge « pur esprit », sans passion, pas plus qu’il n’y a de journaliste parfait, désintéressé et objectif. Et ceux qui ne font pas carrière exigent d’avoir le droit d’être amers et aigris et, ainsi, de pouvoir se venger du monde entier. Les juges, en France, n’aiment pas l’ordre social français, voilà ce que l’on cache. Ils n’aiment ni l’économie, ni la production de richesse.

Permalien de l'image intégrée

A choisir entre l’arbitraire haineux du petit magistrat gauchiste qui sort de l’Ecole de Bordeaux et la dépendance à l’égard du politique, c’est-à-dire la dépendance à l’égard du souverain, pour peu que la démocratie existe encore, nous préférons la dépendance à l’égard du politique. Tout plutôt que « l’appréciation personnelle » de ces ayatollahs. Tout plutôt que les influences souterraines des sociétés de pensée -suivez mon regard- qui sont là sur un terrain privilégié pour exercer leurs influences. Plutôt que de dépendre du pouvoir politique, ils préfèrent dépendre des pouvoirs occultes. Chacun a sa volonté de puissance et veut son fief à lui tout seul, n’est-ce pas ?

Car l’indépendance des juges n’est, ni le problème, ni la solution, le problème, c’est l’arbitraire généralisé dans l’interprétation et l’application des lois, le deux poids, deux mesures, la subjectivité débridée, etc. Le problème, c’est l’insuffisante sanction des classes dominantes en général, insuffisance qui permet leur  perpétuation et leur reproduction.

Permalien de l'image intégrée

Les magistrats n’ont de cesse d’utiliser tout prétexte pour vouloir être indépendants. Toute personne qui les connaît sait que, précisément, s’il y a bien une chose à ne pas leur donner, c’est bien leur indépendance. Les magistrats sont des hommes, des femmes, tout prouve qu’ils ont des biais considérables, qu’ils ont des insuffisances et que, dans beaucoup de domaines, ils sont incompétents. En particulier en matière financière. La connaissance du droit et de la procédure ne remplace pas la compréhension de la chose financière. Le mythe de l’objectivité et de la détention de la vérité est un masque, une hypocrisie, qui permet à certaines classes sociales de ne pas rendre compte. Nous préférons l’aveu de la relativité tel qu’il se manifeste dans le système dit « des dépouilles » à l’attrape-nigaud de l’indépendance des magistrats.

La réalité est que la Justice, comme tout le reste en France, est biaisée, faussée, qu’elle est partiale, non pas d’une partialité consciente, voulue, mais d’une partialité enracinée dans une culture  que les juges, moins que tout autre, sont capables de remettre en question.

Ce n’est pas en donnant leur indépendance aux magistrats que l’on résoudra les problèmes d’une justice qui dysfonctionne, car on remplacera l’arbitraire de la droite ou de la gauche par celui du milieu et celui-là ne vaut pas forcément beaucoup plus que le Milieu auquel la Justice a généralement affaire.

Permalien de l'image intégrée

Non, la priorité est de revaloriser la profession, lui redonner dignité, faire en  sorte qu’elle puisse accomplir sa mission, avec des moyens adaptés, des compétences, des formations, des rémunérations, conformes à ses responsabilités.

« Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront
blanc ou noir. »
Les animaux malades de la peste – Jean de la Fontaine

BRUNO BERTEZ Le Dimanche 16 Mars 2014

illustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON:

   NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

SUR LE FRONT: REVUE DE PRESSE ( Source et Remerciements à Maître Confucius)

COLLAPSE UPDATE:

FRANCE:. Pollution en mars,  future canicule éparse…mesure anti-pollution, gratuité des transports, tout d’un coup on découvre des problèmes/solutions, peut-être pour anticiper le futur péage aux abords de Paris?

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/03/15/french-touch-le-smog-francais-fait-le-tour-du-monde/

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/03/14/deux-photos-pour-se-rendre-compte-du-niveau-de-la-pollution_4383325_3244.html

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/03/15/97001-20140315FILWWW00154-circulation-alternee-lundi-matin-a-paris.php

http://blogautomobile.fr/paris-vers-une-interdiction-vehicules-mis-circulation-1995-167069#axzz2w7fVVa5O

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/10/30/01016-20121030ARTFIG00617-delanoe-veut-un-peage-sur-les-autoroutes-autour-de-paris.php

FRANCE:. Travailler jusqu’à 75 ans (en réalité même après vu que le montant de la pension va diminuer)

http://www.latribune.fr/actualites/economie/20140315trib000820087/travailler-jusqu-a-75-ans-deviendra-t-il-demain-la-norme-.html

FRANCE:…astuces pour garder son permis..rififi dans les vins de Bordeaux

http://www.challenges.fr/economie/20140314.CHA1589/les-astuces-pour-garder-son-permis-en-cas-d-infraction.html

http://www.leparisien.fr/economie/du-rififi-dans-les-vignes-de-saint-emilion-16-03-2014-3677619.php#xtor=AD-32280599

P.BECHADE du 14.03.14

https://www.youtube.com/watch?v=SWipORsWJFs

CHINE/RUSSIE:…vendent leurs bons du trésor us pendant que le Japon/Belgique rachètent en attendant la BCE?…dévaluation chinoise…crise financière russe…Chine exigerait un remboursement en or des dettes us si elle fait pression sur la Russie

http://www.zerohedge.com/news/2014-03-14/russians-have-already-quietly-pulled-their-money-west

http://www.zerohedge.com/news/2014-02-18/china-sells-second-largest-amount-us-treasurys-december-and-guess-who-comes-rescue

http://people.howstuffworks.com/5-united-states-debt-holders.htm

http://www.lemonde.fr/chine/article/2014/03/15/a-quoi-la-chine-joue-t-elle-avec-le-yuan_4383683_1667009.html

http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20140315trib000820082/la-chine-elargit-la-marge-de-fluctuation-du-yuan-a-2.html

http://www.courrierinternational.com/article/2014/03/14/une-crise-financiere-et-economique-majeure-menace-le-pays?google_editors_picks=true

http://zebuzzeo.blogspot.fr/2014/03/ukrainela-chine-menace-obama-de-lui.html

http://wow-impulse.ru/news/8302-kitaj-prigrozil-ssha-esli-amerikancy-budut-davit-na-rossiyu.html

UKRAINE:…or aux USA?…PDG Gazprom vend ses actions avant l’invasion

http://www.globalresearch.ca/ukraines-gold-reserves-secretely-flown-out-and-confiscated-by-the-new-york-federal-reserve/5373446

http://www.zerohedge.com/news/2014-03-14/gazprom-chairman-sold-all-his-shares-just-russia-invaded-crimea

PORTUGAL:…manif des militaires contre l’austérité

http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/portugal-des-militaires-dans-la-rue-pour-denoncer-l-austerite-15-03-2014-3676503.php

CHYPRE:…cherche modèle éco

http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/03/15/chypre-cherche-toujours-son-modele-economique_4383664_3234.html

USA:.. Colorado crée des emplois dans la marijuana…69% pensent que la Russie est une menace

http://denver.cbslocal.com/2014/03/14/job-seekers-swarm-marijuana-job-fair-as-colorados-green-rush-continues/

http://politicalticker.blogs.cnn.com/2014/03/14/cnn-poll-most-see-russia-as-a-threat-to-u-s/

USA:. Scandale du LIBOR…fin de la consommation…Fabulous Fab devient prof à Chicago…NASA prévient d’une chute de l’Occident

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/banque/20140314trib000820049/libor-le-regulateur-americain-lance-une-action-en-justice-contre-des-banques.html

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0203374129845-libor-les-plus-grandes-banques-mondiales-visees-par-une-action-des-etats-unis-657181.php

http://www.zerohedge.com/news/2014-03-14/19-signs-us-consumer-tapped-out

http://leblogalupus.com/2014/03/15/fabulous-fab-pas-le-notre-lautre-devient-professeur-duniversite/

http://www.rtbf.be/info/societe/detail_une-etude-de-la-nasa-met-en-garde-contre-la-chute-de-l-empire-occidental?id=8223283

TERRE:…ralentissement du gulf stream

http://www.brujitafr.fr/article-ralentissement-du-gulf-stream-ou-en-sommes-nous-122959703.html

14 réponses »

  1. « La réalité est que la Justice, comme tout le reste en France, est biaisée, faussée, qu’elle est partiale, non pas d’une partialité consciente, voulue, mais d’une partialité enracinée dans une culture que les juges, moins que tout autre, sont capables de remettre en question. »

    M Bertez… c’est bien pire que ça. La partialité consciente des juges existe aussi en France. J’en ai été victime de la part d’un collège de juges alors que j’affrontais une grande entreprise française… je mettrai bientôt tout en ligne. Ils ne s’en sortiront pas les fesses propres. La justice n’est juste que pour les dommages corporelles ou si vous affrontez votre voisin à propos de votre clôture. En droit des affaires, la justice ne sert que d’étouffoir et de zône de confinement aux turpitudes d’une oligarchie.

  2. Le plus simple serait de faire comme dans les véritables démocraties, c’est-à-dire, que le pouvoir judiciaire ne dépende que d’une seule personne : le peuple souverain, puisque sois disant c’est en son nom « le peuple Français » que sont rendus les jugements en France pourquoi ne pas simplement faire ce que Montesquieu nous proposait il y a plusieurs siècle de cela. Que l’on vote au suffrage universel pour élire les juges et les procureurs. Comme ceci, plus de petits fonctionnaires (je le suis moi-même donc aucun jugement de valeur en l’espèce) de la magistrature à jouer les irresponsables ou les laquais serviles (affaire d’Outreau, affaire du sang contaminé, etc, etc,) de quelques pouvoirs officiels ou non. Changeons cette partie de la constitution et des institutions de notre pauvre pays.

    Lançons une grande pétition nationale citoyenne et apolitique pour demander que Justice nous sois définitivement rendu dans tous les sens du terme.

  3. Bonjour,

    « Qui aime bien châtie bien ». J’ai plutôt plaisir à lire vos billets car je les trouve généralement intelligents et bien construits. J’apprécie en particulier votre soucis d’aller voir derrière le miroir ce qui s’y cache, la médiocrité générale de la sphère médiatique en ce domaine laissant un grand couloir ouvert aux blogueurs comme vous. C’est pourquoi je dois vous avouer être extrêmement déçu par la teneur de ce billet, accumulation de poncifs en tout genre qui vous ramène au niveau de ce et ceux que vous dénoncez justement en permanence. En clair, là on aurait pu attendre un signal, on n’a que du bruit parasite et malsain.
    Je voudrai d’abord tordre le cou à cette idée que la magistrature est de gauche. « l’arbitraire haineux du petit magistrat gauchiste qui sort de l’Ecole de Bordeaux » comme vous vous plaisait à l’affirmer n’existe que dans vos rêves. Si cela était, le fameux Syndicat de la magistrature, dont vous dénoncez à juste titre, le trop fameux « Mur des cons », devrait truster les premières places aux élections professionnelles. En ce moment, il est plutôt au 36ème dessous comme le rappelle cet article du Monde de novembre dernier: « Le syndicat compte 904 membres sur un peu plus de 8 000 magistrats, 27 personnes ont adhéré en 2013 (contre 65 en 2012, mais beaucoup par hostilité à Nicolas Sarkozy), 24 ont démissionné, dont 12 à cause du mur des cons… » (http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/11/25/les-doutes-du-syndicat-de-la-magistrature_3519645_3224.html). Je vous signale que les dernières élections professionnelles ont donné une très nette victoire à l’USM, qui bien qu’apolitique, peut être classé au centre-droit: « le SM a enregistré un recul de 6,9 % des voix. L’Union syndicale des magistrats (USM, qui se décrit comme apolitique), syndicat majoritaire de la profession, progresse quant à elle de 9,5 %, jusqu’à atteindre 68,4 % des suffrages (en tout, 9 365 votes exprimés) » (http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/07/18/01016-20130718ARTFIG00529-le-syndicat-de-la-magistrature-paie-pour-son-mur-des-cons.php). Alors, la Justice à gauche???!!!! La réponse apportée par le SM sur ce point précis (le mur des cons) interpelle la Société tant elle a été inadaptée et que ce mur a montré que certains de ses membres avaient passablement oublié la retenu qui est sensée les habiter. Pour autant, cette justice que vous fustigez vient de mettre en examen la secrétaire générale de ce syndicat au grand désappointement de cette dernière, semble-t-il: http://www.boursorama.com/actualites/mur-des-cons–la-presidente-du-sm-mise-en-examen-se-rebiffe-c96a56218783b4e35b43c6414c1a4a97. Je ne suis cependant pas certain que cette mise en examen aboutisse car, après tout, un local syndical est avant tout d’ordre privé. Le remède, si remède il y a, risque d’avoir des effets autrement plus nocifs que la mal puisque, si cette notion de territoire privé saute, j’ai bien peur que la notion de propriété privée, à laquelle je suis attaché en tant que libéral, ne devienne rapidement une vue de l’esprit tant nos politiques veulent voir s’étendre la sphère d’influence du Léviathan. Mais attendons que justice se passe pour nous prononcer.
    Sur l’affaire des écoutes de Sarkozy, je m’étonne de vous voir accorder une oreille plus que complaisante au discours médiatique ambiant, je dirai même à l’enfumage institutionnalisé dont nous avons été l’objet (toujours le combat entre le signal et le bruit). Déjà, je crois bon de préciser qu’il existe deux types d’écoute dans ce pays, les unes judiciaires qui restent, quoique vous puissiez en penser, sévèrement encadrées, les autres administratives et qui dépendent de l’exécutif (là, c’est beaucoup plus flou). Ce billet vous en expliquera les arcanes: http://www.maitre-eolas.fr/post/2014/03/08/Allô-oui-j-écoute. Pour l’affaire qui nous occupe, en aucun cas l’autorité judiciaire n’a usé d’écoutes illicites. Gilles Devers, avocat blogueur, le précise dans ce billet que vous n’avez manifestement pas lu: http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2014/03/13/sarko-taubira-le-feuilleton-se-precise-894078.html. L’information judiciaire a été ouverte le 19 avril 2013 par le parquet de Paris sur un éventuel financement libyen de la campagne de Sarkozy en 2007. Deux juges d’instruction ont été nommé pour mener à bien cette instruction et c’est dans ce cadre qu’ont été demandées des écoutes en septembre de la même année. M. Sarkozy étant toujours inscrit au Barreau de Paris, cette mesure a été prise conformément aux dispositions de l’article 100-7 du code de procédure pénale, à savoir en prévenant le bâtonnier de l’Ordre. Il semblerait que ces écoutes aient mis en lumière des relations « curieuses » entre un haut magistrat de la Cour de cassation et l’ancien président: http://authueil.org/?2014/03/07/2235-seisme-democratique. Du coup, une nouvelle information judiciaire a été ouverte le 26 février dernier à l’initiative du tout nouveau parquet financier. Comme le précise Gilles Devers, « Ce qui parait grave, ce sont les faits reprochés. Attention, on est au stade de l’information judiciaire, et il n’a pas même été prononcé de mise en examen. Mais les deux lettres du 26 février concluent à des faits infractionnels graves. » C’est sur le site Hérodote que j’ai trouvé l’explication la plus convaincante sur ce dossier, une magnifique manipulation: « Une superbe manipulation vient d’être effectuée à l’intérieur d’une affaire d’écoutes téléphoniques qui a défrayé la chronique ces derniers jours, par l’avocat Thierry Herzog. Il a en effet réussi à retourner au plan médiatique une situation délicate en mystifiant ses confrères sur le point de savoir quel téléphone était écouté, le sien ou celui de son client Nicolas Sarkozy, lequel est également avocat, ce que les journalistes, les hommes politiques et les avocats eux-mêmes ont visiblement oublié. Heureusement, tout cela ne devrait déboucher que sur une guerre des mots… »(http://www.herodote.net/Herzog_Sarkozy_un_avocat_peut_en_cacher_un_autre-article-1460.php).

    Voilà les seuls faits qui sont portés à la connaissance du grand public. Les dénégations pitoyables de ceux qui sont malheureusement en charge des affaires de ce pays suffisent à discréditer ces derniers un peu plus. Peut être que la loi sur les écoutes est mal faite (Gilles Devers ou Eolas l’évoquent dans d’autres billets). Auquel cas il faut s’en prendre en priorité au législateur pas à ceux qui sont chargés de l’appliquer faute de mieux. Comme dans tout corps professionnel, la Magistrature comporte des arrivistes prêts à tout. Très probablement, des relations occultes existent. Après tout, les juges sont avant tout des hommes et des femmes comme vous et moi. Il n’y a donc aucune raison que la proportion statistique de cons (10%) y soient différentes mais le reste, toute le reste, n’est que pure et imbécile conjecture. Moins que les personnes aigries et amères dont vous vous plaisez à décrire, les juges que je connais (et ils sont nombreux) sont plutôt fiers de leur travail qui les occupent bien assez sans qu’ils éprouvent le besoin de régler leur pseudo problème d’égo avec la société. Vos affirmations sur leur prétendue haine de l’ordre social français, de l’économie et de la production de richesse sont d’une gratuité absolue. Et ce n’est pas à vous que j’apprendrai que ce qui est gratuit n’a pas de valeur.

    Bon après-midi

    • Tout a fait d’accord avec H,un billet partisan ,très décevant dans ce blog qui nous habitue à l’excellence.
      Quant à la défense de Maitre Herzog,ténor du barreau s’il en est,sur ces écoutes elle ressemble plus à un enfumage de l’opinion pour l’éloigner du seul justiciable de ces affaires ,à savoir l’ex président Sarkozy qui traine tellement de casseroles qui n’en doutons pas finirons bien par lui péter au nez.
      J’ai beaucoup plus confiance dans ces juges que vous caractérisez d’impartiales que dans cette classe politique carriériste et un brin mafieuse.
      Ne doutons pas d’ailleurs que les prochaines élections ne laissent entrevoir une abstention inégalée,à l’image du grand dégout porté par la population face à ces politiques bien loin de leur préoccupations.

    • @H

      J’apprécie votre billet et je dois dire que paradoxalement, j’ai plaisir à le lire. C’est une vue de l’intérieur qui apprend beaucoup de choses aux lecteurs. Pas à moi-même, mais il serait déplacé de rentrer dans le détail de ma vie privée.

      Je ne traite pas du problème des écoutes selon le même angle que vous le faites, je le traite en citoyen et en politique. Il vous a pas échappé que j’ai un fichu penchant sinon anarchiste, du moins minarchiste. Ceci ne m’empêche pas, entre temps, de faire alliance avec des gens bien, de bonne volonté et d’endosser le costume du gestionnaire. Mais ici ce n’était pas le cas.
      Ayant été écouté moi-même par les équipes de Mitterrand – la société SEFEP qui était écoutée était sous mon contrôle à l’époque- mon point de vue n’est ni neutre ni nuancé. Par ailleurs les conversations de certains ou certaines des amies avec Herzog ont été écoutées dans le lot.

      Pour comprendre ma position et ma réaction, il vous suffit de savoir que je suis de ces personnes qui ne supportent pas une autre autorité que celle qui découle de l’ordre symbolique. Je suis de ces personnes que révulse le scandale des contrôles aux aéroports. Je suis de ces personnes qui ne supportent pas le fait du prince qui fait barrer une route pour un cortège officiel. je respecte les limitations de vitesse parce que pour moi c’est une question de bon sens et de respect de la vie des autres, je ne bois plus quand je conduis, mais cela ne m’empêche pas de de hair la maréchaussée comme un forcené. Elle se croit être la loi ou la représenter alors qu’elle n’en est que le très imparfait, très critiquable médiateur.

      Pour moi, dans mon système de pensée, et ceci ressort quotidiennement, il n’y a pas d’institutions, il n’y a que des hommes, ces hommes se réfugient derrière une réification scandaleuse, comme l’Etat, la Justice, et je dénie à ces hommes tout droit sur moi. Ma conception de l’homme est celle de l’homme total, je refuse le subterfuge qui consiste à se couper en tranches, ici je suis homme politique, ici amant infidèle; ici juge, ici homme voyeur ou épieur indiscret. La société bourgeoise coupe les gens en tranches, les saucissonnent afin que leur main droite ignore ce que fait leur main gauche, ici ils peuvent être ministre de la justice et là de parfaits salauds. Je ne vis pas dans ce système.

      Voyez-vous je pensais , il y a quelques instants, en écoutant les mesures autoritaires de limitation de la circulation, que l’objectif de la multiplication des lois, des règlements étaient non pas d’imposer le contenu de ces injonctions, mais de mater, de casser, de faire plier les gens. Il s’agit en multipliant les ordres et interdictions, puis les contrôles, puis les écoutes, de montrer qui est le Maître.
      On fabrique des citoyens comme on fabrique des Marines aux Etats Unis, en les cassant. La multiplication des lois, des contrôles, des écoutes est d’instaurer le système du Maître, de l’entretenir. Ce qui compte, si vous me suivez, ce n’est pas le contenu des manifestations de l’autorité, c’est la forme elle-même, forme qui impose, contrôle, écoute et donc dit jour après jour qui est dominé et qui est dominant, c’est cela qui me révulse.

      Quelquefois j’adopte le point de vue de ce que l’on peut appeler « le bon gestionnaire, de bon sens », quelque fois au contraire, je suis radical, « en rupture ». Comme on dit une défense en rupture.
      Dans le cas présent il est évident que je suis « en rupture ».

      Paradoxalement, je partage l’analyse des juges gauchistes; nous sommes soumis à une justice de classe, non pas au sens de Marx mais de classe au sens de Pareto, dominants, dominés. Je connais bien ces juges. Je les méprise très souvent car ils sont comme je dis « spontex », pas de structuration théorique, pas de cohérence dans la pensée, ils sont prisonniers de leur idéologie simpliste. La haine domine plus que la réflexion .Je considère moi aussi, que la justice, les lois, l’institution, tout cela c’est une justice de classe. mais je les méprise car ils sont les femmes de ménages de la société, et tout en la critiquant, ils la servent comme des valets de Molière. C’est à dire en donnant le coup de poignard dans le dos.
      Ou irions-nous si ces juges étaient « libres » et pouvaient s’autoriser d’eux-mêmes, ou irions-nous si l’auto saisine était autorisée.

      Un mot sur la liberté et l’inviolabilité syndicale. Tout cela concerne et a été instauré dans le cadre des relations entre les travailleurs et leurs employeurs, il n’a jamais été dit qu’ils étaient libres d’insulter les clients des entreprises et les justiciables du service public. Leur liberté et l’inviolabilité ne sont acquises et protégées que dans ce cadre des relations salariés/employeurs. Ici, il y a abus de droit, détournement de droit.

      Je vous remercie de votre intérêt et de vos apports, ils nous sont très utiles.

  4. Moi personnellement c’est au niveau du rôle du procureur que je trouve à redire je pense que les procureurs sont aux ordres du pouvoir (exécutif) politique en place et donc à mon sens il devrait être élu comme tout politique, en suite nous avons les juges du siège et les juges d’instructions dont les prérogatives sont différentes de plus encadrées par la loi voté par le législatif (parlement).

    En fait le véritable problème à mon avis c’est que nous n’avons plus trois pouvoirs distincts se contrôlant mutuellement exécutif, législatif, judiciaire, par effet relationnelle dû à leurs longévités dans ces trois milieux (et surtout de carrière) les trois s’entendent comme larrons en foire au détriment du peuple et de la démocratie….

    • Merci Lephil d’avoir mis le doigt sur le nœud gordien soubassant à cet article car il ne s’agit pas ici de faire le procès d’une profession, aussi corporatiste soit elle, mais de dénoncer les rapports de pouvoir et les faux semblants d’un système à savoir le système judiciaire qui au nom d’une pseudo indépendance et se voulant auréolée d’une vertu immanente : la justice, entend échapper à tout contrôle du justiciable…Car ne nous leurrons pas plus que les banquiers centraux ne sont indépendants, les juges ne le sont du pouvoir politique….Et cela va même plus loin puisque qu’ exerçant leur pouvoir au sein d’associations non transparente et non démocratique, idéologiquement marquées, ils sont tout comme le les banquiers centraux devenus le système nerveux du pouvoir politique…

      • La République française n’a pas de pouvoir judiciaire. La Constitution de 1958 est fondée sur l’article unique de la loi constitutionnelle du 3 juin 1958 ; elle se réclame des principes :
        – du suffrage universel ;
        – de la séparation effective des pouvoirs législatif et exécutif ;
        – de la responsabilité du gouvernement devant le parlement ;
        – de l’indépendance de l’autorité judiciaire.

        Faut-il maintenant s’interroger sur le terme SÉPARATION EFFECTIVE ?
        Si donc il n’y a pas séparation des pouvoirs il y a violation de l’article 16 de la Déclaration des droits de l’homme du 26 août 1789. Il y a encore violation de cette Déclaration dans son article 3 qui stipule que le principe de toute souveraineté réside dans la nation ! Où est celle du pouvoir judiciaire et où est donc la validité d’une vaseuse autorité judiciaire ? Il y a enfin encore violation de cette Déclaration qui dans son article 2 énumère les 4 droits naturels et imprescriptibles de l’homme et du citoyen savoir : la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression.
        Voilà ce que me suggèrent trente ans de résistance à l’oppression pour la défense de droit de propriété et ce n’est pas fini !
        Pour édification voir : ABJECTION VOTRE HONNEUR
        http://www.inlibroveritas.net/lire/oeuvre24657.html

  5. Il me semble que vous étes laissé emporté là dans votre billets . Non à l’indépendance des juges ? Faut-il qu’ils soient dépendants ? De qui ? La réponse ne serait-elle pas plutot à rechercher dans l’équilibre des pouvoirs ?
    En outre , juges et magistrats gauchistes ? çà ne correspondt pas du tout à mon expérience , qui les situe plutot franchement à droite , il s’agit d’hommes d’ordre avant tout je crois , de respect de la loi , qu’ils n’ont pas à discuter .
    A moins de confondre Céline , voyage au bout de la nuit , avec du gauchisme …
    Certes nombres de leaders faschistes sont issus de la gauche du PS où jouent sur la confusion , national-socialisme , par ex , c’est quand méme confondre l’uniforme et son camouflage . C’est une veille tactique chez les politiciens quand le courant n’est pas porteur , de surenchérir , ainsi pendant la révolution Hébert , plus à gauche que moi tu meurs , mais certains avait déjà remarqué que pour un extrémiste , il portait toujours des bottes bien cirées .
    Il ne faut pas oublier dans cette affaire des écoutes que Sarkhozy à fort mal traité la justice et les magistrats , qui il faut le savoir travaillent dans des conditions déplorables ,
    indigne d’un état moderne . La justice est démunie d’ordinateurs , ils en sont encore aux fichiers de papiers , à l’ancienne .
    Je ne vois dans ces écoutes qu’un empressement à regler leurs comptes sinon à prevenir le retour de quelqu’un qui a abusé d’eux . Je ne dis pas que c’est légitime .
    Je pense qu’il s’agit là plutot d’une carence du gouvernement , une de plus .

    • « Non à l’indépendance des juges ? Faut-il qu’ils soient dépendants ? De qui ? La réponse ne serait-elle pas plutôt à rechercher dans l’équilibre des pouvoirs ? »

      Les réponses ont été données dans certains des commentaires précédents…

      En France il n’existe pas constitutionnellement parlant de pouvoir judiciaire celui est donc assimilé au pouvoir politique ce qu’il est dans les faits !!! Par conséquent parler d’indépendance de la justice c’est comme parler de l’indépendance des banques centrales un vain mot prétexte à de l’enfumage pour cacher une autre réalité : celle d’un pouvoir qui s’exerce en d’autres lieux que les palais mais qui en a garder toutes les dorures…

      Je ne connais pas votre pratique mais ma praxis à moi me laisse à penser que 40 ans de radical socialisme cela laisse des traces et que la fonction des juges est une fonction éminemment politique…

      Quant à la position de Sarkozy dans tout cela elle ne nous intéresse pas, épiphénomène en fut-il, simple prétexte dans cet article précis…

      Par contre là où nous vous rejoignons c’est dans l’absence criante de moyens données à la Justice c’est pourquoi nous préfèrerions pour les juges davantage de moyens et beaucoup moins d’idéologie !

      Merci de votre intérêt

  6. Faute de pouvoir clarifier tout çà dans un pauvre post , je voudrais ajouter quand méme que depuis la fin du 18e siécle , époque considéree à juste titre comme classique c’est à dire où l’on avait bien clarifié les questions , on a cessé de les embrouiller . Je vais en donner quelques exemples .
    Je part du 18e , mais ce serait encore plus édifiant de prendre la trés fameuse Université de Paris au milieu du moyen-age qui avait alors posé toutes les grandes questions et d’une maniére plus radicale encore , c’est pourquoi on s’est empréssé de l’oublier .
    Quelques faits confondants : je défie de trouver un texte plus clair et plus extréme dans la condamnation des natonalisations que celui de K Marx avec sa  » critique du programme de gotha et d’erfurt  » , à l’époque véritable programme commun de la gauche Allemande . . Marx était il de droite ? libéral ? Si c’est libéral dans quel sens ?
    Qui des bolchevicks était le plus opposé à une révolution ? Réponse …Staline , qui a tout fait avant pour évincer Lénine . Comme il a tout fait , mais là a réussi pour empécher Trotsky de prendre Varsovie , parce que la Pologne tombée , la gauche Allemande pouvait aider les Russes et inversement . (pour l’anecdote qui se trouvait en face avec Pilsudsky ? …De Gaulle ! ) . Pourquoi parce que tous savait que le ‘socialisme’ au sens de K Marx était inconcevable pour la Russie. Alors ce qui s’est passé par la suite c’est quoi ? …Une Contre Révolution , tout simplement .
    De l’autre coté , à droite , d’où viennent ces concepts : lutte des classes , exploitation , classes improductives , concentration /centralisation de la propriété , l’histoire comme source de leçons?…, des libéraux : Quesnay , Montesquieu , Adam Smith , Augustin Thierry (lutte des classes) , Stuart Mill , j’en passe .
    Mais ce n’est pas eux qui confondaient les genres , c’est nous .

  7. Lisez le papier de Charles Gave sur cette question des juges et de la justice. il prend la question sous un autre angle que celui que je choisis, mais son papier vise juste et en plus il est agréable à lire.

    http://leblogalupus.com/2014/03/17/la-france-malade-de-sa-justice-par-charles-gave/

    Ceci me donne l’opportunité de ramasser ma pensée; je tolèrerais des juges libres ou indépendants lorsqu’ils auront réussi à s’élever jusqu’à la dignité de juge. Tout comme je tolérerais un enfant libre et indépendant lorsqu’il aura réussi à s’élever au rang d’être autonome et responsable. Tout comme je tolèrerais un journaliste libre, non soumis à sa direction lorsqu’il aura réussi à s’élever à la dignité de journaliste. Bref lorsque tous ces êtres auront réussi à se dépasser. Plutôt que de subir la subjectivité arbitraire de ces gens, je pense qu’en attendant il faut préférer une autorité, même si elle aussi, n’est démocratique que de façade à ce stade.

    La liberté des uns est bien souvent la revendication de pouvoir exercer sans limite son propre arbitraire, un peu comme la liberté syndicale autorise à empêcher de travailler ceux qui veulent travailler.

    L’angélisme qui entoure certaines institutions, certaines professions doit être démystifié. Il doit en être ainsi pour l’angélisme du service public pour les fonctionnaires et celui de l’intérêt général pour les politiciens.

    Ce n’est qu’en retirant les masques sacrés que l’on réintroduit la liberté.

  8. Lire jean Claude Magendie dans lepoint.fr

    http://leblogalupus.com/2014/03/20/les-affaires-montesquieu-sur-ecoute/

    Vous avez été nombreux à vous intéresser à notre article qui s’intitule/

    Non à l’indépendance des magistrats.

    http://leblogalupus.com/2014/03/16/politique-friction-du-dimanche-16-mars-2014-non-a-lindependance-des-magistrats-par-bruno-bertez/

    Nous y défendons un point de vue vif, en rupture avec le sens commun et même en rupture avec le sentiment dominant dans la société civile.

    L’article de Magendie dans lepoint.fr est nuancé, plein de circonlocutions prudentes, mais explicatives ce qui en fait l’utilité.

    C’est bien sur un article de l’intérieur, un article que nous qualifions de gestionnaire dans la mesure ou il ne pose pas de question fondamentale, philosophique ou même politique. Il prend parti en fonction de sa connaissance, de son expérience et de ses remarquables qualités d’analyse.

    Cela donne un texte d’honnête homme, passionnant.

Laisser un commentaire