Commentaire de Marché

Les Clefs pour comprendre du Jeudi 4 Septembre 2014: Un monde de constructions parallèles, le jeu du maillon faible, un jeu enrichissant Par Bruno Bertez (Actualisé au 5 Septembre 2014)

Les Clefs pour comprendre du Jeudi 4 Septembre 2014: Un monde de constructions parallèles, le jeu du maillon faible, un jeu enrichissant Par Bruno Bertez (Actualisé au 5 Septembre 2014)

L’Europe est le maillon faible du Système mondial. Nous serions tentés d’ajouter : la preuve par Draghi. Qu’est-ce que cela veut dire « la preuve par Draghi » ? Cela veut dire que si Draghi, jeudi 4 septembre, éprouve le besoin, après le coûte que coûte de 2012, de prendre de nouvelles mesures non-conventionnelles, qui ne plaisent pas aux pays d’Europe du Nord, c’est que la situation est grave. S’il faut aller plus loin que le « coûte que coûte » de 2012, c’est, premièrement, que celui-ci a été inefficace ; c’est, deuxièmement, que la situation s’est détériorée entretemps ; c’est, troisièmement, mais cela, il ne le reconnaîtra pas, que la voie suivie n’est pas la bonne. Insistons sur le troisièmement, la voie suivie n’est pas la bonne, mais en apparence seulement. Les mesures précédentes n’ont eu aucun effet sur la croissance, sur l’inflation ou sur le chômage, mais c’est peut-être parce qu’elles n’étaient pas conçues pour cela. Nous sommes en présence d’une construction parallèle. On construit un cheminement qui fait croire qu’on lutte pour le bien des économies réelles, alors qu’en réalité, tout ce que l’on fait, c’est de prendre des mesures qui permettent de soutenir les banques. Les mesures de jeudi s’analysent comme cela, des mesures qui constituent autant de cadeaux aux banques en chargeant le bilan de la Banque Centrale et en déchargeant le leur. Draghi veut nous faire croire que le problème de l’Europe est un problème d’offre de crédit, alors qu’en réalité, c’est un problème de demande solvable de crédit.

Permalien de l'image intégrée

Nous avons hésité à mettre un pluriel à « construction parallèle ». 

Au singulier, nous aurions voulu signifier qu’un monde parallèle est en construction. C’est une des idées force de notre cadre analytique, les peuples vivent dans un monde parallèle, de plus en plus déconnecté de la réalité. Ce monde est construit et alimenté par le règne de la propagande, du discours, par la disjonction, en général, entre les Signes et le Réel. Cette opération de disjonction est au cœur du monde moderne, c’est même, pour nous, l’essence de la modernité. C’est parce que l’on a découvert que l’ombre pouvait être séparée du corps que l’on a ouvert un champ infini à la marchandise, à l’aliénation, à la manipulation et à la nouvelle servitude. 

Permalien de l'image intégrée

Ce monde parallèle, c’est une sorte de monde de « ni vrai ni faux » et c’est pour cela qu’il est difficile à prendre en défaut. Il est dans un « ailleurs », il est parallèle, il flotte. Ce monde parallèle en construction, c’est le monde global, celui de l’universel, celui du « même » répété à l’infini. C’est le monde de l’homme qui a perdu ou abandonné ses propres déterminations, sa propre histoire et son identité. C’est un monde sans épaisseur autre que la celle de la feuille blanche sur laquelle les Autres, les dominants,  manipulent les signes et vous écrivent. Ils vous écrivent non pas au sens où ils vous enverraient un courrier, non, ils vous écrivent au sens où ils vous définissent, disent qui vous êtes, comment vous devez vous comporter et penser. 

Ils manipulent les signes en une combinatoire infinie qui leur convient. Et ce qui leur convient, c’est la reproduction de leur (des)ordre social, de leur statut et de leurs privilèges. Encore faut-il bien voir que la simple reproduction ne leur suffit plus, ils en veulent plus, « toujours plus ». 

La construction parallèle au singulier, c’est celle de ce monde-là. Notre analyse ne rejoint que très partiellement celle des conspirationnistes et des tenants de la théorie du Nom, Nouvel Ordre Mondial. En effet, pour nous, il n’y a pas de projet conscient, pas de personnes qui se réunissent pour conspirer, il y a un simplement une logique qui est à l’œuvre, une logique qui est en quelque sorte l’inconscient du Système. Au sens que l’on donne à l’inconscient en psychanalyse: il est agissant, enfoui et efficace, tant qu’il reste caché, inaccessible à la conscience et au savoir.  Il craint la lumière. 

Il est évident pour tous que le Projet global –projet qui n’en est pas un comme expliqué ci-dessus- se multiplie, se divise en projets et sous projets partiels. Et c’est pour cela que, finalement, nous avons choisi le pluriel, nous ne pouvons et voulons à ce stage qu’évoquer des émergences partielles, en particulier économiques et financières. 

Ceci nous ramène à la réflexion qui a inspiré ce papier, une réflexion sur la généralisation mondiale, planétaire, de « constructions parallèles ». Une construction parallèle, cela désigne un processus de construction de preuves ou d’évidences acceptables, tolérées socialement, afin de cacher une  démarche illicite, illégale ou illégitime, qui est celle qui a été ou est encore réellement poursuivie.

 Un exemple, vous êtes écouté par des écoutes illicites, elles révèlent que vous pratiquez l’évasion fiscale, lors  de ces écoutes, des éléments de preuves sont dévoilés, alors il n’y a plus qu’à organiser la découverte – licite-, presque par hasard, de ces preuves et vous êtes ficelé. Personne ne sait que l’origine des informations est illicite, il suffit de faire pression sur les maillons faibles, comme dans les affaires de banques, pour obtenir, non seulement des aveux moyennant impunité, mais aussi des noms, des filières, etc. 

Un autre exemple est le conflit ukrainien. On monte une construction parallèle pour faire croire que Poutine est un méchant, un voyou, alors que l’on a mis dehors illégalement l’ancien Président ukrainien, régulièrement élu, pour faire de l’Ukraine une base avancée de l’OTAN aux frontières de la Russie. On construit une histoire parallèle, qui passe pour légitime, afin de masquer la démarche réelle et, grâce à la réaction guerrière de Poutine, on obtient  l’approbation des opinions publiques qui légitime l’illégitime. 

Permalien de l'image intégrée

Notre analyse nous montre que la construction parallèle est une structure qui s’est imposée dans le monde moderne comme un mode d’action et même une méthode de gouvernement. Pour réussir à faire quelque chose qui n’est ni légitime, ni accepté par les peuples, on construit une chaîne souterraine cachée et une chaîne visible, apparente, de processus. Et il se trouve que la chaîne apparente est acceptable alors que la vraie chaîne, l’authentique, celle qui est réellement agissante, elle, ne l’est pas.

 Nous en venons au cœur de notre essai d’interprétation. 

La construction parallèle majeure de notre époque nous semble la suivante. L’objectif des dominants, gouvernements,  Banques Centrales, n’est pas de lutter contre le chômage, la déflation, et de recréer la croissance, cet objectif est un alibi, un « ploy » comme disent les Américains, de la poudre aux yeux. Le vrai objectif, c’est d’empêcher la dislocation du Système, de tenter de le faire durer et de le reproduire. Les mesures monétaires non conventionnelles sont scandaleuses par essence, par construction, car elles sont des dilutions de la monnaie au profit d’une classe sociale, mais pour pouvoir les faire passer, on les habille, on les enrobe de telles façons que le peuple croit qu’elles sont un mal nécessaire qu’il doit accepter pour l’emploi, pour la croissance, etc. C’est toute une construction bâtie avec des théories sélectionnées, avec des déclarations, des discours, théories,   qui viennent se superposer au réel et qui sont  destinées à occulter ce qui est en dessous, la construction d’un bunker enterré, béton, pour abriter les élites conniventes.

 Permalien de l'image intégrée

Les plus avisés disent que c’est une construction qui ne bénéficie pas à Main Street, mais à Wall Street. C’est une image qui détourne l’attention. En particulier, elle permet de dévier et de populariser le thème des inégalités, dont les stipendiés du Système, comme Piketty, tirent la conclusion qu’il faut augmenter la prédation fiscale. Dire que les mesures profitent à Wall Street et non à Main Street est inoffensif pour le Système car cela passe à côté de la critique radicale: les dominants ne cherchent qu’à sauver leur peau, la leur, coûte que coûte… aux autres. 

Permalien de l'image intégrée

Permalien de l'image intégrée

Avez-vous remarqué que les mesures monétaires de 2009 de Bernanke, puis de Draghi et Kuroda,  n’ont produit aucun résultat sur les soi-disant objectifs poursuivis? La hausse des prix est encore plus faible que lorsque ces mesures ont été prises, la croissance reste anémique, sous le potentiel, et pour certains, elle se mue en  récession. Les taux zéro, la spoliation des épargnants, la baisse des niveaux de vie, le monde noyé sous les liquidités monétaires, rien n’y fait. La notion même de stimulus monétaire est une plaisanterie dans la situation de l’économie mondiale que nous connaissons. Seuls les Allemands le disent et le redisent, mais personne ne les écoute, ils sont isolés sur leur ile d’orthodoxie entourée par la mer des inflationnistes. Les mesures de Bernanke, Yellen, Draghi ou Kuroda ne sont destinées ni à l’emploi, ni à l’économie réelle, elles ne s’intéressent pas à l’actif du système, mais à son passif. Car c’est par le passif qu’il menace régulièrement de se disloquer.

Permalien de l'image intégrée

Permalien de l'image intégrée

NYSE margin debt

Nous soutenons qu’en 2012, lorsque la crise européenne s’est creusée, et que le Système a menacé de sauter, il y a eu concertation secrète et que c’est ce qui a amené, comme par hasard,  le QE Infinity  de Bernanke, le « whatever it takes », le « coûte que coûte » de Draghi et le QE gigantesque et Open de Kuroda. La concertation est évidente, un trio de maîtres du monde a pris la responsabilité de lancer le programme le plus aventureux en matière monétaire jamais conçu. Les coïncidences n’existent pas quand la convergence crève les yeux et qu’elle se répète. 

En 2012, nous avons frôlé la catastrophe -ceci étant à leur sens bien entendu-, et ils ont réagi par une ouverture concertée et tonitruante des vannes monétaires, le fait que les promesses aient dans certains cas été suffisantes ne change rien à l’affaire. 

Tout prouve que les maux contre lesquels ils prétendent lutter, chômage et absence de croissance,  sont insensibles aux remèdes et aux stimuli monétaires, mais qu’importe, on continue tant que l’on peut tenir à bout de bras la construction parallèle, tant qu’elle n’est pas démystifiée. 

Hélas, le réel est têtu. Certes les indices boursiers ont monté en moyenne de 60% depuis Juin 2012, mais les économies, la vraie économie, celle qui est hard et dure pour les gens, elle, n’a pas progressé. Pire, ceux qui étaient restés à l’abri chancellent. La Chine, le Brésil, la Russie… Le maillon faible, comme en 2012, c’est l’Europe. Et c’est un gros morceau. La reprise n’a pas eu lieu, elle a avorté. L’inflation ne s’est pas redressée, elle est de 0,3% année sur année, elle était de 2,5% en 2012. Le chômage est encore en hausse, on est au-dessus des 12,5% malgré les tripatouillages, l’Italie est en récession, la France et l’Allemagne flirtent avec elle, alors que tout baigne dans les liquidités gratuites, les taux zéro, les assurances et promesses.

GDP-US-EuroZone-081414Euro-Area-Wages-CPI-090214

Inflation-US-Eurozone-090214

Yellen, lors de son intervention à Jackson Hole, s’est montrée super colombe. Elle promet « en veux-tu en voilà », Draghi franchit la ligne rouge, il insinue que la BCE va procéder à des achats de titres à long terme, c’est à dire faire du Quantitative Easing, le Japon annonce qu’il examine la possibilité de prolonger et d’amplifier son délire monétaire. Coïncidences ? Bien sûr que non ! Et tenez-vous bien, voilà que le FMI et les Think Tanks lancent de nouveaux ballons d’essai. On va jusqu’à dire qu’il faut envisager de vraiment, concrètement, balancer l’argent avec des hélicoptères, sur la foule, sur les consommateurs. On parle de refaire recreuser les déficits, de faire des cadeaux financés directement par la planche à billets.

Permalien de l'image intégrée

L’Europe, disons-nous, comme en 2012n est redevenue le maillon faible et c’est encore plus grave pour les raisons suivantes: 

-l’environnement économique mondial s’est dégradé depuis 2012, les émergents sont en difficulté.

-les taux de chômage n’ont pas baissé.

-les amortisseurs de crise sont cassés ou usés.

-les politiques monétaires encore tolérables par l’Allemagne n’ont rien donné.

-les bilans des banques sont encore plus plombés qu’en 2012, elles ont empilé les bonds souverains.

-la perspective de l’arrêt des achats de titres à long terme de la Fed en octobre est un spectre effrayant, c’est l’aventure.

-les résultats des politiques de réduction des dettes sont nuls, totalement nuls: 

Ratios de dettes en % du GDP         2008                   2010                   2014

Irlande                                                   25                      64                    124

Italie                                                    104                    116                    133

Espagne                                                 36                      54                      94

Portugal                                                 68                      84                    129

Belgique                                                84                      96                    101                

France                                                    64                      79                     92

 -les taux de rendement des dettes souveraines européennes ont perdu toute relation avec les situations fondamentales, les cours sont au plus hauts, les taux sont à des plus bas historiques de très long terme:

Permalien de l'image intégrée

Permalien de l'image intégrée

 Taux du 10 ans en % : 

-Irlande                                                                                                           2,20

-Italie                                                                                                              2,44    

-Espagne                                                                                                         2,23

-Portugal                                                                                                         3,22

-Belgique                                                                                                        1,50

-France                                                                                                            1,25     

 Rappel: le 10 ans allemand est à 0,89 et l’américain à 2,34.

 Permalien de l'image intégrée

En cas d’accident et de décompression, hausse  des taux mondiaux pour une raison ou une autre, la BCE a intérêt à se doter de la faculté de racheter les emprunts à long terme des souverains européens si elle veut éviter que les banques sautent! En  passant, on comprend la sérénité de Poutine, l’Europe est pire qu’un tigre de papier, c’est une baudruche.                                

 Mais ce n’est pas le plus important, en tous cas, ce n’est pas ce qui fait peur aux élites dirigeantes ; non, ce qui leur fait peur, c’est ce qui se passe au niveau politique, la dislocation qui est en train de s’opérer dans les pays qui comptent, la France et l’Italie. Dislocations politiques et fissures sociales, voilà en quoi l’Europe est, comme en 2012, le grand, le gros maillon faible.

 Vous êtes étonnés de la hausse des indices boursiers et du fait que tous les papiers, actions, obligations montent? Nous ne le sommes absolument pas, n’oubliez pas: depuis juin 2012 les indices moyens ont progressé de 60%,  les indices européens, le maillon faible d’hier et super faible d’aujourd’hui, a monté de 55%, l’indice espagnol de 61% et l’italien de 67%. En deux ans, la valeur totale des masses boursières a fait un bond inouï, elles pèsent maintenant 66 trillions de dollars.

Permalien de l'image intégrée

 Permalien de l'image intégrée

ADDENDUM : une mise à jour explicative de l’article ci-dessus

A propos du Système, du secret et des conspis et de Treirweiler la balance

Concertation qui n’est pas rendue publique n’est pas conspiration.

Le secret est une arme, un attribut, un moyen de perpétuer le Pouvoir.

La classe des kleptos- politicos-dominants est très mécontente du livre de l’ex-première dame. Elle balance. Elle met à jour le fait le plus important, à savoir que Hollande est comme vous et moi, un homme plus ou moins médiocre, falot et que c’est cela la démocratie: le peuple se dessaisit de sa souveraineté au profit de gens qui ne valent pas grand-chose. Mais c’est le grand secret, cela doit être caché; il ne faut pas que l’on sache que ce qui gouverne, ce ne sont pas les hommes, mais le « Système ». Et chut, il ne faut pas que cela soit dit, il faut qu’on croit que les marionnettes qui s’agitent de droite et de gauche et du milieu sont des décisionnaires! Il ne faut pas que l’on sache qu’ils ne sont que des tenants-lieux, des faire-semblants-gestionnaires. Des usurpateurs. En lisant ceci, vous comprenez mieux la solidarité objective des dominants quand il y a des brèches dans le Système.

Souvenez-vous du fameux « when it is serious you have to lie », quand c’est sérieux, vous devez mentir, sous-entendu mentir au peuple.

Ou encore des interventions du Plunge Protection Team, le PPT.américain avant, et global maintenant.

Mais cela ne se situe pas au même niveau qu’une éventuelle conspiration. Il y a des concertations secrètes que je qualifierai de techniques, de degré « un ».

Une éventuelle conspiration devrait porter sur tout, se réunir quotidiennement, prendre orientation sur tout, être homogène etc. Un intérêt et un objectif commun n’impliquent pas accord sur tout.

Le monde fonctionne comme un Système, ce Système a sa logique d’extension et de reproduction, mais tout en ayant cette logique et cette communauté d’intérêts globaux, cela n’empêche pas les conflits et contradictions régionales.

Exemple; il y a communauté d’intérêt des banques TBTF à ce que le Système du capitalisme financier dure, mais cela ne les empêche pas de se faire concurrence et pour les anglo saxons, de vouloir affaiblir les banques d’Europe Continentale. Le Système exploite d’abord, pille et ensuite à l’intérieur les participants s’entretuent pour obtenir la plus grande part.

Ce que la plupart des gens ne comprennent pas, c’est que nous avons changé de Système, nous ne vivons plus dans le vieux système du capitalisme productif ou l’accumulation des richesses se faisait par la production, ou la distribution des marchandises, non, nous vivons dans un Système ou l’accumulation se fait par la circulation, manipulation, abstraite de signes et ces signes sont les signes qui constituent ce que j’appelle les assets de papier, tout ce que l’on peut regrouper sous le nom de money-like ou actifs quasi monétaires qui sont semblables à la monnaie et en ont les propriétés, y compris la liquidité. Ce capitalisme est d’origine anglo-saxonne, il est fondé sur l’arbitrage, les différences de valeur, pas sur la production de richesses comme l’autre capitalisme, celui que j’appelle le Rhénan.

La grande innovation du système, celle de Greenspan, est celle qui a permis son extension. Elle a été de conférer la liquidité à tous les assets papiers, de les faire coter sur les marchés et de tous les rendre transformables en monnaie malgré leur maturité longue grâce au Put. Grace aux promesses de liquidité infini des banques centrales. C’est ce que j’ai appelé « l’unification du champ des assets sous le contrôle des banques centrales ». Ce Système pervers, avatar du système capitaliste de production a déplacé l’exploitation et ses sources d’enrichissement, les grandes fortunes se font par accumulation financière, le capital qui permet de s’enrichir, c’est le capital quasi monétaire, il donne accès à l’auto reproduction magique, et à la capitalisation rien que par son « travail », sa « création de valeur » sur les marchés. Les moyens de faire fortune sont la Banque; les IPO, les M&A, le Private Equity, etc, bref le jeu sur des écarts de valorisation.

Réfléchissez à ceci : qu’est-ce que le système capitaliste?

C’est le système par lequel être propriétaire des outils de production vous donne droit à une part du revenu national.

Qu’est-ce que le capitalisme financier?

C’est le système par lequel être propriétaire d’un stock d’actifs monétaires et quasi monétaires vous donne le droit de prélever une part du revenu national et de plus en plus, du revenu global.

Qu’est-ce que le capitalisme kleptocratique crony?

C’est le système dans lequel le capitalisme financier est devenu prépondérant , il s’octroie une part de plus en plus grande du profit et de la richesse globale, il met à la portion congrue le capitalisme productif, il asphyxie peu à peu, dans la mesure où il reçoit sa matière première, la monnaie, gratuitement, comme un don du ciel de la part des banques centrales. Cette monnaie matière première qu’il reçoit de plus en plus gratuitement et de façon de plus en plus laxiste lui permet de faire levier, leverage et d’écrémer les profits du Système.

Le capitalisme productif s’enrichit sur la production, il faut qu’il produise des richesses pour se rentabiliser et s’accumuler.

Le capitalisme financier crony pour se rentabiliser et s’accumuler ne doit que circuler, corrompre les gouvernements et contrôler les banques centrales.

La monnaie qui n’était qu’un intermédiaire de la production et des échanges s’est fétichisée, puis autonomisée, puis elle a changé de statut, elle est devenue matière première qui fait fonction de capital pour ceux qui y ont accès, c’est à dire les capitalistes financiers.

C’est un exemple de mutation dialectique: quelque chose devient de plus en plus abstrait et au fil de ce mouvement vers l’abstrait devient de plus en plus complexe, mute et est récupéré par une classe sociale, les grands prêtres de la monnaie, laquelle classe l’utilise à son profit pour asseoir sa domination, sa vision du monde, et surtout sa reproduction.

Qui s’étonnerait que ce système ait une logique inconsciente, cachée qui dépasse aussi bien les victimes que les Maîtres ? Il n’a été voulu consciemment par personne, il s’est initié, construit, amplifié et inséré par pure évolution/ sélection naturelle.

La crise en revanche a une fonction de mise au grand jour, de révélation du cynisme sous-jacent, bas les masques en quelque sorte.

BRUNO BERTEZ Le Jeudi 4 et Vendredi 5 Septembre  2014

illustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON : 

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

SUR LE FRONT: REVUE DE PRESSE ( Source et Remerciements à Maître Confucius)

COLLAPSE UPDATE: 

Conférence d’Olivier Delamarche sur les injections monétaires (rien de nouveau pour ceux qui le suivent régulièrement)

http://www.youtube.com/watch?v=VHvQ6uw_kxk

http://www.youtube.com/watch?v=w8YhucJRS00

Philippe BECHADE dit que le chômage en France est proche de 9 millions (à 3mn)

http://www.dailymotion.com/video/x256iwm_philippe-bechade-vs-serge-negrier-une-rentree-economique-preoccupante-pour-l-europe-dans-integrale-p_news

http://www.dailymotion.com/video/x256iy9_philippe-bechade-vs-serge-negrier-reunion-de-la-bce-demain-quelles-mesures-vont-etre-annoncees-dans_news

FRANCE:…chômage de longue durée persiste…maillon selon l’OCDE…recul des crédits habitat en août…fragile trajectoire des finances publiques….Renault s’installe en Algérie

http://www.boursorama.com/actualites/le-chomage-de-longue-duree-persiste-dans-l-ocde-malgre-une-timide-reprise-33c7bea1557fab39c71926f4d042cd4f

http://www.latribune.fr/actualites/economie/20140903trib0ac03a1fe/chomage-la-france-reste-l-un-des-maillons-faibles-au-sein-de-l-ocde.html

http://www.boursorama.com/actualites/le-recul-des-credits-habitat-s-est-accentue-en-ao-t-e7948eb32bbe7e1645a1c1eac59a418c

http://www.capital.fr/a-la-une/actualites/la-trajectoire-des-finances-publiques-encore-plus-fragile-959336

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/09/03/20002-20140903ARTFIG00387-budget-2015-hollande-a-choisi-de-laisser-filer-le-deficit-public.php

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/20140904trib000847332/carlos-gosn-va-donner-le-coup-d-envoi-de-l-usine-renault-en-algerie.html 

FRANCE:. Toujours en faillite…misère de l’UE…gouvernement sans combat…l’immobilier va baisser de 30%

http://la-chronique-agora.com/france-faillite/

http://www.polemia.com/misere-de-lunion-europeenne-besoin-dune-europe-unie/

http://www.lecontrarien.com/du-gouvernement-de-combat-a-celui-de-la-clarte-01-09-2014-edito

http://www.lexpress.fr/actualite/immobilier/immobilier-les-prix-vont-baisser-de-30_1570542.html

FRANCE:…endettement record chez Sapin…vers un péage routier au Cap Ferret…

 http://www.lepoint.fr/endettement-record-pour-le-grand-argentier-de-bercy-29-08-2014-1858298_19.php#xtor=CS1-32

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/08/30/97002-20140830FILWWW00041-un-peage-routier-au-cap-ferret.php

FRANCE:. Nouveau record de ruptures conventionnelles en juillet ( avec la franchise de 180 jours, les inscriptions Pôle Emploi exploseront à partir de janvier 2015)

http://www.lemonde.fr/emploi/article/2014/09/01/nouveau-record-de-ruptures-conventionnelles-en-juillet_4479913_1698637.html

FRANCE:. Vers un échec du CICE…la France devenue land allemand…

http://www.atlantico.fr/decryptage/entreprises-utilisent-beaucoup-moins-cice-que-prevu-dure-verite-chiffres-dispositif-mal-concu-gilles-saint-paul-1730525.html

http://www.romandie.com/news/513306.rom

contournement du plafonnement des bonus

http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0203739929071-plafonnement-des-bonus-le-contournement-se-generalise-1038034.php

FRANCE:…un décret pour protéger les collectivités des emprunts toxiques (mais applicable aux contrats conclus après septembre 2014)…les étrangers fuient l’immobilier

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/08/31/20002-20140831ARTFIG00124-un-decret-pour-proteger-les-collectivites-des-emprunts-toxiques.php

http://patrimoine.lesechos.fr/patrimoine/immobilier/0203739681943-immobilier-les-etrangers-boudent-de-plus-en-plus-la-france-1038039.php

FRANCE:…hausse de l’absentéisme….pas de livraison de Mistral…inquiétudes à St Nazaire…grève des notaires le 17 septembre

http://www.leparisien.fr/economie/entreprises-les-salaries-francais-absents-15-jours-par-an-en-moyenne-03-09-2014-4107007.php

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/l-elysee-annonce-que-la-france-ne-livrera-pas-de-mistral-a-la-russie_1572691.html

http://www.entreprise-nantes.fr/saint-nazaire-abandon-pegasis-stx-n113047.html

http://www.lesechos.fr/economie-france/conjoncture/0203745835412-professions-reglementees-la-riposte-des-notaires-1038825.php

GRECE:…Athènes veut assouplir les mesures d’austérité…recul de 0,3% du PIB au 2eT

http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/09/01/athenes-veut-obtenir-de-ses-creanciers-un-assouplissement-des-mesures-d-austerite_4479674_3234.html

http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20140901tribe33e4ea47/le-pib-grec-s-est-contracte-de-0-3-au-deuxieme-trimestre.html

ESPAGNE:…l’été passé, le chômage repart à la hausse

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/09/02/97002-20140902FILWWW00079-espagne-le-chomage-repart-a-la-hausse.php

PORTUGAL:. Recrutement  sans entretien du fils de Barroso à la Banque Centrale 

http://www.lecontrarien.com/le-fils-de-barroso-recrute-a-la-banque-centrale-du-portugal-sans-entretien-03-09-2014-scoop

PORTUGAL:…KPMG refuse de valider les comptes de BES…Goldman Sachs a prêté 835 millions à BES juste avant sa faillite

http://bourse.lesechos.fr/infos-conseils-boursiers/actus-des-marches/infos-marches/kpmg-refuse-de-valider-les-comptes-de-bes-995995.php

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/banque/20140902trib000846917/goldman-sachs-a-prete-835-millions-de-dollars-a-banco-espirito-santo-juste-avant-sa-faillite.html

CHYPRE:. Un prêt sur deux fait défaut

http://www.zerohedge.com/news/2014-08-25/chart-day-one-every-two-cyprus-loans-default

ROYAUME-UNI:…scandale des assurances-emprunteurs

http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/0203737118022-scandale-des-assurances-emprunteur-au-royaume-uni-25-millions-de-plaintes-reouvertes-1037588.php

ROYAUME-UNI:…le siège de Scotland Yard à vendre 315 millions d’euros

http://www.challenges.fr/economie/20140902.CHA7206/a-vendre-scotland-yard-315-millions-d-euros.html 

ITALIE:…double la taxe de séjour

http://www.liberation.fr/economie/2014/09/01/rome-double-la-taxe-de-sejour-pour-remplir-ses-caisses_1091357

ITALIE:…revenir à la lire pour éviter la dépression dit THE TELEGRAPH

http://www.telegraph.co.uk/finance/comment/ambroseevans_pritchard/11032571/Italys-Renzi-must-bring-back-the-lira-to-end-depression.html

UKRAINE:…17 milliards de prêt avec une clause OGM Monsanto

http://www.wikistrike.com/2014/08/ukraine-le-pret-de-17-milliards-assorti-d-une-clause-speciale-ogm-monsanto.html

BELGIQUE:..favorise-t-elle le F35 américain?… 3e pays détenteur d’obligations US

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20140903trib8660db1d4/la-belgique-roule-t-elle-pour-le-f-35-de-lockheed-martin.html

http://www.lesechos.fr/16/04/2014/lesechos.fr/0203447120732_qui-se-cache-derriere-le-mysterieux-acquereur-de-dette-americaine-en-belgique.htm

UKRAINE:..FMI débloque 1,4 milliards pour Kiev

http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20140829trib7954ab7d5/le-fmi-debloque-1-4-milliard-d-euros-pour-kiev.html

UKRAINE:…plan de sauvetage insuffisant dit le FMI

http://lexpansion.lexpress.fr/actualites/1/actualite-economique/ukraine-le-fmi-previent-que-son-plan-de-sauvetage-pourrait-ne-pas-suffire_1572365.html

RUSSIE:…le premier ministre anglais veut débrancher la Russie du réseau interbancaire swift

http://www.bloomberg.com/news/2014-08-29/u-k-wants-eu-to-block-russia-from-swift-banking-network.html

http://www.zerohedge.com/news/2014-08-29/kick-russia-out-swift-uk-demands-beware-retaliation

USA:…les fonds pension gèrent 15 000 milliards de dollar d’actifs….Home Depot victime d’une cyber attaque

http://www.capital.fr/bourse/actualites/les-fonds-de-pension-brassent-pres-de-15.000-milliards-de-dollars-d-actifs-958898

http://techno.lapresse.ca/dossiers/les-pirates-du-web/201409/02/01-4796521-home-depot-enquete-sur-une-possible-cyberattaque.php 

USA:…disparition de 6000 visas étudiants étrangers

http://libertyunyielding.com/2014/09/02/dhs-reports-disappearance-6000-foreigners-student-visas-video/

USA:…victoire des géants de l’internet via leurs plateformes…une guerre pour sortir de la dette?….USA plans to blame Russia for coming dollar collapse…Dexia coule L.A….piège dollar

http://www.lenouveleconomiste.fr/gaftam-winner-takes-it-all-23479/

http://actualidad.rt.com/economia/view/135241-deuda-enorme-eeuu-guerra-salvacion

http://www.maxkeiser.com/2014/08/jim-willie-us-plans-to-blame-russia-for-coming-dollar-collapse/

http://www.latimes.com/opinion/editorials/la-ed-swaps-city-council-20140815-story.html

http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20140819trib000844992/un-piege-nomme-dollar-14-la-mort-annoncee-d-une-relique-barbare.html

USA:…Wall Street craint une cyber-attaque…crainte d’un black-out par ISIS dit un expert

http://www.dcclothesline.com/2014/08/29/wall-street-admits-cyberattack-crash-banking-system-time/

http://www.wnd.com/2014/08/expert-imminent-isis-threat-to-u-s-power-grid/

VENEZUELA:…chute de la monnaie = hyperinflation = pénurie

http://www.boursorama.com/actualites/venezuela-l-etrange-disparition-des-indicateurs-economiques-e7b22ac9dbf2df6f2e63bd0fa7dab044

CHINE:…puissance des épargnants

http://www.lenouveleconomiste.fr/financial-times/les-epargnants-chinois-pourraient-mettre-le-feu-a-la-planete-22401/

CHINE:. Produira des robots en masse

http://www.lecontrarien.com/la-chine-produira-des-robots-industriels-en-masse-03-09-2014-robolution

17 réponses »

  1. Encore merci pour cet excellent article.
    Je me pose une question cependant: vous dites en début d’article que vous n’êtes pas partisan de la théorie du Nom, le Nouvel Ordre Mondial, à savoir qu’il n’y a pas de complot intentionnel mais plutôt un inconscient actif et enfoui. Pourtant vous expliquez ensuite qu’il y a eu concertation entre les Bernanke, Draghi et Kuroda puis à nouveau plus récemment avec Yellen. Alors complot des maîtres ou autogestion de l’inconscient su Système? Merci.

    J'aime

    • A propos du Système, du secret et des conspis et de Treirweiler la balance

      Concertation qui n’est pas rendue publique n’est pas conspiration.

      Le secret est une arme, un attribut, un moyen de perpétuer le Pouvoir.

      La classe des kleptos- politicos-dominants est très mécontente du livre de l’ex-première dame. Elle balance. Elle met à jour le fait le plus important, à savoir que Hollande est comme vous et moi. un homme plus ou moins médiocre, falot et que c’est cela la démocratie: le peuple se dessaisit de sa souveraineté au profit de gens qui ne valent pas grand chose. Mais c’est le grand secret, cela doit être caché; il ne faut pas que l’on sache que ce qui gouverne, ce ne sont pas les hommes, mais le « Système ». Et chut, il ne faut pas que cela soit dit, il faut qu’on croit que les marionnettes qui s’agitent de droite et de gauche et du milieu sont des décisionnaires! Il ne faut pas que l’on sache qu’ils ne sont que des tenants-lieux, des faire-semblants-gestionnaires . Des usurpateurs. En lisant ceci, vous comprenez mieux la solidarité objective des dominants quand il y a des brèches dans le Système.

      Souvenez vous du fameux « when it is serious you have to lie », quand c’est sérieux, vous devez mentir, sous entendu mentir au peuple.

      Ou encore des interventions du Plunge Protection Team, le PPT.américain avant, et global maintenant.

      Mais cela ne se situe pas au même niveau qu’une éventuelle conspiration. Il y a des concertations secrètes que je qualifierai de techniques, de degré « un ».

      Une éventuelle conspiration devrait porter sur tout, se réunir quotidiennement, prendre orientation sur tout, être homogène etc. Un intérêt et un objectif commun n’impliquent pas accord sur tout.

      Le monde fonctionne comme un Système, ce Système a sa logique d’extension et de reproduction, mais tout en ayant cette logique et cette communauté d’intérêt global, cela n’empêche pas les conflits et contradictions régionales.

      Exemple; il y a communauté d’intérêt des banques TBTF à ce que le Système du capitalisme financier dure, mais cela ne les empêche pas de se faire concurrence et pour les anglo saxons, de vouloir affaiblir les banques d’Europe Continentale. Le Système exploite d’abord, pille et ensuite à l’intérieur les participants s’entretuent pour obtenir la plus grande part.

      Ce que la plupart des gens ne comprennent pas, c’est que nous avons changé de Système, nous ne vivons plus dans le vieux système du capitalisme productif ou l’accumulation des richesses se faisait par la production, ou la distribution des marchandises, non, nous vivons dans un Système ou l’accumulation se fait par la circulation, manipulation, abstraite de signes et ces signes sont les signes qui constituent ce que j’appelle les assets de papier, tout ce que l’on peut regrouper sous le nom de money-like ou actifs quasi monétaires qui sont semblables à la monnaie et en ont les propriétés, y compris la liquidité. Ce capitalisme est d’origine anglo-saxonne, il est fondé sur l’arbitrage, les différences de valeur, pas sur la production de richesses comme l’autre capitalisme, celui que j’appelle le Rhénan;

      La grande innovation du système, celle de Greenspan, est celle qui a permis son extension. Elle a été de conférer la liquidité à tous les assets papiers, de les faire coter sur les marchés et de tous les rendre transformables en monnaie malgré leur maturité longue grâce au Put. Grace aux promesses de liquidité infini des banques centrales . C’est ce que j’ai appelé « l’unification du champ des assets sous le contrôle des banques centrales ». Ce Système pervers, avatar du système capitaliste de production a déplacé l’exploitation et ses sources d’enrichissement, les grandes fortunes se font par accumulation financière, le capital qui permet de s’enrichir, c’est le capital quasi monétaire, il donne accès à l’auto reproduction magique, et à la capitalisation rien que par son « travail », sa « création de valeur » sur les marchés. Les moyens de faire fortune sont la Banque; les IPO, les M&A, le Private Equity, etc, bref le jeu sur des écarts de valorisation.

      Réfléchissez à ceci : qu’est ce que le système capitaliste?

      C’est le système par lequel être propriétaire des outils de production vous donne droit à une part du revenu national.

      Qu’est ce que le capitalisme financier?

      C’est le système par lequel être propriétaire d’un stock d’actifs monétaires et quasi monétaires vous donne le droit de prélever une part du revenu national et de plus en plus, du revenu global.

      Qu’est ce que le capitalisme kleptocratique crony?

      C’est le système dans lequel le capitalisme financier est devenu prépondérant , il s’octroie une part de plus en plus grande du profit et de la richesse globale, il met à la portion congrue le capitalisme productif, il asphyxie peu à peu, dans la mesure ou il reçoit sa matière première, la monnaie, gratuitement, comme un don du ciel de la part des banques centrales. Cette monnaie matière première qu’il reçoit de plus en plus gratuitement et de façon de plus en plus laxiste lui permet de faire levier, leverage et d’écrémer les profits du Système.

      Le capitalisme productif s’enrichit sur la production, il faut qu’il produise des richesses pour se rentabiliser et s’accumuler.

      Le capitalisme financier crony pour se rentabiliser et s’accumuler ne doit que circuler, corrompre les gouvernements et contrôler les banques centrales.

      La monnaie qui n’était qu’un intermédiaire de la production et des échanges s’est fétichisée, puis autonomisée, puis elle a changé de statut, elle est devenue matière première qui fait fonction de capital pour ceux qui y ont accès, c’est à dire les capitalistes financiers.

      C’est un exemple de mutation dialectique: quelque chose devient de plus en plus abstrait et au fil de ce mouvement vers l’abstrait devient de plus en plus complexe, mute et est récupéré par une classe sociale, les grands prêtres de la monnaie , laquelle classe l’utilise à son profit pour asseoir sa domination, sa vision du monde, et surtout sa reproduction.

      Qui s’étonnerait que ce système ait une logique inconsciente, cachée qui dépasse aussi bien les victimes que les Maîtres ?Il n’a été voulu consciemment par personne, il s’est initié, construit, amplifié et inséré par pure évolution/ sélection naturelle.

      La crise en revanche a une fonction de mise au grand jour, de révélation du cynisme sous-jacent, bas les masques en quelque sorte.

      J'aime

    • Il ne faut pas imaginer que seules les BC sont aux commandes. Pour ne citer que les US, outre le monde financier – non uniforme -, le Complexe Militaro-industriel ou les Industries Hi-Tech sont des acteurs majeurs dont les intérêts convergent plus ou moins

      J'aime

  2. Magnifique ! Merci.

    Ce vieux Continent a perdu toutes les « valeurs » que jadis avait fait sa grandeur. Personnellement j’ai HONTE , nous sommes assis sur NOS Valeurs, assis sur notre confort apparent ..assis sur nos principes (ça existe encore ?) . On nous mènent a l’abattoir sans remous ni remords …on laisse faire, la belle affaire!

    Une grande partie de l’Europe est en faillite, nous le savons ILS le savent.

    Il est vrai que je suis toujours très surprise de constater que la bourse monte en flèche , et que mon pays son indice est superbe, ça c’est dans le monde parallèle …dans le réel IL a perdu de sa superbe…et cela fait des lustres. Ici tout est rationné ..les médocs par exemple ou bien si vous devez passer un scanner il y a une liste d’attente de plus de neuf mois..le temps de mourir . Si vous n’avez pas d’argent pour aller dans le secteur privé vous êtes cuit!

    Ce qui se passe avec la Russie est abject ..pourtant c’est grâce a eux que la veille Europa a été libérée des méchants SS..et voilà que les gentils dirigeants US nous remettent ça…des SS ukrainiens avec le…KIT Propraganda.

    Le monde est dangereux à vivre , non pas tant à cause de ceux qui font le mal…mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire (A. Einstein).

    Bonsoir depuis Madrid,
    Marian

    J'aime

  3. Un monde global sans souveraineté des peuples n’a aucun avenir radieux.

    Le pouvoir aux peuples et non pas aux Entreprises.

    Le monde global que l’on nous impose, l’Union Européenne et un bon exemple, est contruit par le haut. Or, aucune maison ne s’est jamais construite comme cela.

    Le 9 février 2014 les citoyens suisses ont eu le grand courage de dire NON.

    Vive la Suisse et ses valeurs. Malheureusement, le monde n’est que barbarie.

    J'aime

  4. En France, la situation est en train de dégénérer.

    François Hollande devient le président le plus impopulaire de la Vème République.

    La question est :

    « EST-CE QUE FRANCOIS HOLLANDE PEUT TENIR JUSQU’EN 2017 ? »

    Vendredi 5 septembre 2014 :

    Sondage : la descente aux enfers de Hollande et Valls.

    Seulement 13% des Français font confiance au président et 30 % au premier ministre. Un niveau inégalé dans le baromètre TNS Sofres-Le Figaro Magazine.

    L’effet Valls a fait pschitt. Quelques mois seulement après sa nomination à Matignon, une semaine après ce changement de gouvernement qui devait redonner un peu d’oxygène à un exécutif à bout de souffle, le président et le premier ministre sont dans la tourmente. François Hollande atteint un niveau de défiance encore jamais égalé. Manuel Valls voit son crédit auprès des Français fondre dangereusement.

    Commentaire d’un conseiller ministériel: «Hollande, ce n’est plus l’enjeu. Il ne se protège pas. À partir du moment où il ne demande même pas un parapluie à l’île de Sein et où il ne cherche même pas à faire interdire le livre de son ancienne compagne, cela veut dire qu’il n’a même plus le souci de sa propre image.»

    http://www.lefigaro.fr/politique/2014/09/04/01002-20140904ARTFIG00370-sondage-hollande-et-valls-au-plus-bas.php

    J'aime

    • Je vous remercie de votre intervention.

      je propose la réflexion suivante, plus ou moins humoristique.

      Rapporter la situation de Hollande et de la France aux situations historiques n’est plus adapté.

      Nous sommes dans un monde nouveau ou rien n’est comparable, les références ne veulent plus rien dire. La modernité les a détruites. La courbe de popularité de Hollande n’est pas comparable à quoi que ce soit de l’histoire, parce que le monde n’a jamais été comme il est maintenant. Nous avons fait un saut, une rupture, nous sommes de façon générale, et dans tous les domaines désancrés.

      C’est la même chose dans l’autre sondage quotidien qui s’appelle la Bourse. ceux qui se réfèrent au passé, au fondamental ou tout autre chose qui existait avant sont à coté de la plaque. Le monde a cassé les liens entre le réel et ses représentations, entre les valeurs et les mesures.

      Il faut s’habituer , sinon on est largué dans la ringardise et l’archaisme inefficaces.

      Le mouvement de désancrage touche tout: les valeurs, la valeur des hommes, la morale, l’art etc. C’est l’art qui a montré le chemin en se désancrant du réel et en valant ce que vaut l’offre et la demande. De la même façon que l’on n’a pas d’alternative pour placer son argent, on n’a pas d’alternative pour placer son trésor, son bulletin de vote souverain.

      La valeur intrinsèque, la valeur fondamentale, la valeur d’utilité de Hollande est quasi nulle, mais en terme d’offre et de demande et dans la situation institutionnelle présente, il reste en équilibre, il ne tombe pas, il n’est pas viré. Il y a une vieille règle: tout ce qui dure est le fruit d’un équilibre, sinon, cela change.

      La valeur de Hollande flotte comme les monnaies, comme les cours de Bourse, comme la sexualité, comme la morale , tout est relatif, dans un équilibre précaire dont on a tort de s’étonner puisqu’il dure. Les équilibres précaires sont le lot de la modernité.

      De la même façon qu’il y a eu une crise des valeurs en 2008/2009, toutes les valeurs se sont révélées fragiles et surévaluées, elles se sont effondrées, Hollande n’est pas à l’abri d’une crise qui remet en question le fragile équilibre actuel. Mais la crise est un phénomène de foule, à la faveur d’un évènement , souvent aléatoire, un catalyseur apparait et la mayonnaise prend, c’est la boule de neige, d’autant plus forte, grosse et rapide que l’on était en situation d’équilibre précaire.

      J'aime

      • Vous allez vite et fort Monsieur Bertez !

        Ce que vous décrivez, et j’insiste, c’est de la fraude. Le « système » financier ne répond plus ni aux constitutions, ni aux lois d’un état de droit, ni aux prérogatives de la souveraineté des peuples, ni aux développements sociétaux des structures en places, …

        Ce que vous décrivez, c’est un système en faillite qui n’a pas de roues de secours.

        Ce que vous décrivez c’est l’autodestruction de ce système financier, car si vous pouvez résoudre des équations à plusieurs inconnues en utilisant l’abstraction, si vous pouvez utiliser le virtuel pour obtenir un résultat réel, sauver la faillite d’un système par un monde parallèle pour réguler la fourmilière humaine restera un non-sens de notre évolution, ce qui génère une pagaille générale et des conflits en tous genres.

        Les monnaies, les valeurs, les flux, vous avez raison, mais ce n’est certainement pas ce monde parallèle qui apportera la solvabilité des banques, donc la confiance dans les échanges interbancaires, et surtout qui favorisera le commerce international.

        Nous sommes cuits et recuis, car nous avons brûlé la chandelle par les deux bouts,par une croissance qui devra changer ses règles pour garder son nom avec une création de richesse aux valeurs négatives (dettes), et une ressource naturelle limitée dans monde fini bien réel avec une démographie tumultueuse.

        Les salariés et autres défenseurs du travail vont vites stopper les machines si la sueur ne rapporte que misères. Et c’est déjà le cas, chômages, retraites, précarités…

        Les propriétaires mettront le feu à leurs biens si cela leur rapporte plus.

        Le capital n’a plus raison d’être, si une valeur négative rapporte plus et que la pauvreté devenait même un luxe… tiens, en voilà une solution !

        Nous sommes dans une phase destructive du réel par un monde parallèle… Le trou noir de la finance avale tout sur son passage et vous pensez sereinement que personne ne lèvera le petit doigt ?

        Les vases communicants inversent les flux, l’eau du bain remonte, le bébé refait surface, mais il est mort.

        C’est, du moins, l’image que cela donne !!

        Heureusement, il y a mille autres solutions, mais il faut d’abord faire le ménage… Faire faillite et dégager les irresponsables pour stopper la fraude c’est incontournable, de grés ou de force !

        Parce que si nous attendons qu’un Holland fasse mieux qu’un Kerviel…les poules auront des dents !!

        Ou bien faisons une loi qui interdit la faillite à tout le monde… crédit illimité et argent gratuit pour tous…plus belle la vie ? pas sûre.

        J'aime

  5. Etats-Unis :

    « Employment-Population Ratio » = pourcentage de la population qui travaille.

    Quel est le pourcentage de la population des Etats-Unis qui travaille ?

    1- LA STAGNATION : janvier 1948 – mars 1983.
    Janvier 1948 : 56,6 %.
    Mars 1983 : 57,1 %.
    De janvier 1948 à mars 1983, ce pourcentage évolue peu : il reste autour de 57 %.

    2- L’AGE D’OR : mars 1983 – avril 2000.
    A partir de mars 1983, c’est le début de l’Age d’or : le chiffre monte, monte, monte.
    De mars 1983 à avril 2000, c’est une période euphorique.
    Avril 2000 : 64,7 %. Ce chiffre de 64,7 % est un record dans l’histoire des Etats-Unis. Jamais ce chiffre n’a été aussi haut.

    3- LA DESCENTE AUX ENFERS : avril 2000 – décembre 2009.
    A partir du mois d’avril 2000, c’est une chute.
    A partir d’avril 2000, c’est la descente aux enfers.
    Le chiffre baisse, baisse, baisse.
    Décembre 2009 : 58,3 %.

    4- LA STAGNATION : décembre 2009 – ? ? ?
    Cette descente aux enfers s’arrête en décembre 2009 : le chiffre se stabilise autour de 58,3 %.
    Depuis décembre 2009, ce chiffre évolue peu : il reste autour de 58,3 %.
    Depuis décembre 2009, les Etats-Unis sont incapables de créer des emplois.
    En août 2014, seulement 59 % de la population travaille.

    Autrement dit :

    En août 2014, seulement 59 % de la population travaille, ce qui représente le chiffre le plus faible depuis février 1984.

    La période 1984 – 2014 est donc une période pour rien.

    En pourcentage de la population qui travaille, les Etats-Unis sont aujourd’hui redescendus au niveau de février 1984.

    Aux Etats-Unis, toutes les nouvelles technologies apparues depuis février 1984, toutes les nouvelles inventions apparues depuis février 1984, le développement de la robotisation, le développement d’internet, N’ONT PAS DU TOUT amélioré le pourcentage de la population qui travaille.

    Ce pourcentage est de 59 % en août 2014, et ce pourcentage était de 59,1 % en février 1984.

    Tu parles d’un « progrès » !

    http://data.bls.gov/timeseries/LNS12300000

    J'aime

  6. et ce n’est pas fini pour hollande ; delphine batho va sortir un livre ( l’insoumise ) ou elle va expliquer les liaisons que hollande entretien avec ceux  » qui sont ces ennemis  » comme il le disait lors de sa campagne en 2012 ; chaud devant , chaud…..

    J'aime

  7. Cher Bruno
    Pour bien connaître l Ukraine et y avoir des intérêts professionnels , je pense que votre analyse n est pas vraiment objective.
    En effet Mr Ianoukovich qui a été élu président par une élection très douteuse , lui représentant le parti des régions , totalement financé par Moscou et Mr Artmetov l oligarch pilleur de Donietz , ont payés tous les votes 10€ par vote pour obtenir une majorité très contestable . Ce président voyou , 3 fois emprisonné pour vol et escroqueries diverses , à évité une peine plus longue après avoir violé une personne qu il a finalement épousé pour éviter la prison . Cela est bien connu de tous les ukrainiens et après avoir volé l État de minimum 10 billions de $ vous pouvez vraiment dire que la révolte du Maidan était totalement justifiée.
    Si vous voulez obtenir les vrais informations c est par la société civile locale qu il faut vous informer
    Pour le reste je suis un aficionado de vos billets .
    Bien à vous
    A

    J'aime

    • L’élection puis l’éjection de Ianoukovich ne sont que des points de détail dans mon raisonnement, mais vous avez raison de souligner: la légitimité de tous ces gens est contestable.

      Ce papier est un élément dans un ensemble plus vaste, mais un texte qui se voudrait exhaustif devrait, vous avez raison, s’interroger sur la légitimité des pouvoirs en Ukraine, sur la composition des groupes politiques et leurs sources de financement etc Ceci sera important pour l’avenir.

      Mon raisonnement est géostratégique; il n’est pas moral mais pragmatique. Est ce que les Etats Unis accepteraient des missiles à coté de chez eux à Cuba? On connait la réponse, c’est non.

      Les Russes ne veulent des missiles de l’Otan à leur porte et on les comprend, leur refus est légitime. Il suffit de regarder une carte pour voir l’encerclement auquel proçèdent les Américains, non seulement encerclement des russes , mais aussi de la Chine depuis 2012.

      En Ukraine la priorité c’est de cesser le feu, de négocier, de reconnaitre le bien fondé de la position russe, de garantir l’intégrité de l’Ukraine internationalement et de mettre en place une structure politique qui permettent aux populations russes d’être plus ou moins autonomes dans le cadre d’une sorte de fédération. Dans une négociation il faut, pour discuter, accepter de reconnaitre les invariants absolus de l’interlocuteur et élaborer une solution à partir de cette reconnaissance réciproque.

      Je défends l’option d’un monde multipolaire dans lequel la paix vient non pas du bon vouloir du Maitre, mais de l’équilibre des forces. Voila le sens ultime de ma non-objectivité.

      Nous sommes dans le domaine du choix et de l’opinion. Ceci est cohérent avec les conceptions philosophiques que nous défendons et en particulier, la priorité absolue sur toute autre chose, à la liberté. La liberté ne s’octroie pas, elle n’est pas concédée par le plus fort, toujours il abuse de sa force, la liberté résulte de l’équilibre des forces.

      J'aime

  8. Le parti souverainiste UKIP veut que le Royaume-Uni sorte de l’Union Européenne.

    Comme l’UKIP voit ses résultats électoraux pulvériser tous ses records, les autres partis politiques commencent à s’aligner sur certaines de ses idées.

    Par exemple : 100 députés du parti conservateur de David Cameron viennent de signer une tribune demandant la sortie de l’Union Européenne dès 2015.

    Lundi 8 septembre 2014 :

    Royaume-Uni : 100 députés se révoltent : sortons de l’Union Européenne, l’immigration, ça suffit !

    Le gouvernement anglais est secoué par un nouveau cyclone qui risque de faire vaciller sur ses fondements toute l’architecture européenne.

    Cent députés conservateurs, conscients que les indépendantistes de l’UKIP s’envolent dans les sondages, sont prêts à se révolter contre le Premier Ministre David Cameron et ont décidé que, pendant la campagne électorale de 2015, ils demanderont sans détours de quitter l’UE avec armes et bagages. Ils ne veulent plus attendre (Cameron a proposé un référendum populaire pour 2017). On dégage de l’UE, sans référendum, point barre.

    Et cela se passe dans un pays en constante croissance économique.

    Ce projet concerne Londres, certes, mais nous sommes tous indirectement concernés : une UE sans le Royaume Uni sera-t-elle mieux ou pire, qui peut le dire ? Elle sera de toute façon très différente de ce qu’elle est actuellement.

    D’un point de vue politique, les conservateurs actuellement au gouvernement avec les libéraux, craignent fortement pour leur survie car l’Ukip, le parti indépendantiste de Nigel Farage, est en train d’éroder complètement leur base électorale.

    Il y a quelques semaines, un député Tory, Douglas Carswell, s’est démis de sa charge et se représentera aux élections complémentaires sous les couleurs de l’Ukip. Les sondages lui donnent un avantage de 44 points sur le candidat conservateur et Carswell deviendrait ainsi le premier parlementaire de l’Ukip (United Kingdom Indipendence Party) à Westminster.

    Le programme est très simple et sans concession :

    Quitter l’UE et stopper l’immigration.

    En Angleterre, ce sont les Anglais qui décident.

    http://www.lesobservateurs.ch/2014/09/06/gb-100-deputes-se-revoltent-sortons-lue-limmigration-ca-suffit/

    J'aime

    • @ Bruno,

      « En Angleterre, ce sont les Anglais qui décident. »

      Ta-ta-ta-ta-ta !!!

      Votre Or ou la liberté, la bourse où la vie , il faut choisir !

      http://uk.reuters.com/article/2014/09/08/uk-scotland-independence-gold-idUKKBN0H312F20140908

      Qu’ils sont mignons tout plein avec leurs chantages à la con.

      Comme Valls, attention, votez pour moi ou c’est le FN qui s’occupera de vous !!!

      C’est beau l’embrouille, ça tache, rouge sur blanc, en plein milieu du dîner, jusqu’au dessert…

      « Vermillon, mais pas encore écarlate », la sauce est bientôt prête, encore faut-il savoir la servir… et avec quoi, et pour qui ??? Rassurez-vous, il y aura suffisamment de gaz cet hiver, pour son prix c’est une autre histoire…

      J'aime

  9. M Bertez, vous developpez le principe éclairant de « construction parallèle » qui est l’ombre de toute action rendue publique et qui nous est vendue comme operation légitime dans l’axe des attentes du bon petit peuple, alors meme que son véritable dessein est de servir une elite cleptocratique… Ce programme de l’ombre sert donc des interets privés dont l’unique fonction serait d’assurer la survie d’une espece prédatrice qui est pourtant loins d’etre en voie d’extinction. La conspiration du silence, celles des alcoves feutrés, n’est pas nouveau puisque c’est là que s’échaffaudent les plans les plus sournois, à l’ombre des medias. Si il n’était point necessaire d’ourdir des plans contre les peuples, à l’écart, il n’y aurait pas conspiration! mais conspiration il y a de fait dans la mesure ou ce qui opère se doit etre masqué. Le concept « d’état profond » implique d’ailleurs que toute démocratie n’est qu’un cache misère d’une situation ou certes entre les « maitres » des appétences confluentes et convergentes existent (relayées par leurs métayers et autres innombrables kapos) , des conflits subsistent aussi mais ils ont en commun une ère de jeu et des regles par eux meme ecrites. Ainsi un arsenal juridique, financier et un reseau cartellisé et opacifié par complexification/densification leur permettent de contourner les obstacles. Quand John Perkins nous explique dans son livre « confessions d’un assasin financier » la méthodologie machiavelique pour faire se plier une nation au profit du prédateur US (complexe militaro industriel et financier) dans un éventail d’actions pouvant aller jusqu’au meurtre, comment appelle t-on alors une telle stratégie ?.

    Vous dites: « en effet, pour nous, il n’ y a pas de projet conscient, pas de personnes qui se reunissent pour conspirer, il y a simplement une logique qui est à l’oeuvre, une logique qui est en quelque sorte l’inconscient du systeme (…) -l’inconscient- est agissant, enfoui et efficace, tant qu’il reste caché, inaccessible à la conscience et au savoir. Il craint la lumiere ».

    Tout d’abord, en tout état de fait, je fais mienne la sentance de Socrate: « la seule chose dont je suis sur c’est que je ne sais rien ». Partant de là, à la maniere d’un inspecteur Colombo je mène mes investigations et sur lesquelles je fais mien le « principe d’incertitude ». A partir de ce garde fou, je retiens une somme de probabilités qui émergeront de l’observation des faits et de leurs combinaisons. Mais dans cette somme de probabilités je ne perds jamais de vue que celles ci constituent des « croyances » puisqu’elles sont le jeu de déductions/inductions reposant sur des perceptions de réalités. C’est parceque toute perception/conception est une croyance qu’elle constitue alors un pari sur le reel. Par prudence aucune possibilité ne devrait etre complètement écartée, quand bien meme elle n’aurait pas notre faveur.

    Vous faites donc le pari qu’il n’y a point d’agenda caché puisque le logiciel des phenomenes observables se déduit « en quelque sorte (de) l’inconscient du systeme ». Mais quelle est alors la cause de l’inconscient du systeme si ce n’est la somme (collective) d’un ensemble de personnes qui agissent dans le reel en ayant conscience de leurs interets communs bien que ponctuellement divergeant – Il y a resonnance entre eux- non pas sur les faits mais sur ce qui est en amont -cause premiere- et de fait, un inconscient collectif dimensionné au systeme, en tant que cause premiere se dévoile; cet inconscient collectif est grégarisé par un ensemble d’inconscients individuels qui resonne par correspondance emotionnelle (en tant que médiatrice dynamique) et emerge dans le reel. L’inconscient étant constitutif de mémoires archetypales, c’est par le truchement de celles-ci que les consciences volontaires agissent dans le reel, en tant que phenomenes constructaux/structuraux. L’Hybris, qui est une forme premiere, puise son efficience dans le substrat memoriel de l’animalite, se manifeste dans l’etat d’esprit qui constitue la condition mère du systeme. Le systeme est l’avorton sensible de son sous-jacent imperceptible qui reste ( tel le soleil du dehors de la caverne de Platon) dans l’ombre du sensible des phenomenes historiques (noumène).
    Les motivations de nos « maitres prestigitateurs » sont à l’image de ces dieux antiques, à la fois, si imbus de leur statut et de leur puissance qu’ils créent les conditions de leur propre servitude… L’inconscient est certes la matrice de ce que l’etre pense, agit et ressent mais ses actions alimentent en retour (comme des boucles de retroactions positives) cet inconscient individuel qui s’est collectivisé, à la longue, en un egregore. La substantifique moelle de ce systeme est cet egregore qui tend à se surdimensionner à mesure que les coeurs se convertissent par adhésion/mimétisme.
    Il y a une difference fondamentale entre les inconscients individuels, canopée de l’Etre,ainsi que l’inconscient collectif dans sa tendance grégaire par resonnance des etats d’etre psycho-affectifs et l’inconscient collectif racinaire propre à l’espece… au delà se situe un inconscient global qui -je pense- relie le particulaire au Tout.

    Un petit message pour cloturer mon laius avec une citation de C.G JUNG (« l’ame et la vie »):
     » Plus devient forte et independante la conscience et en meme temps la volonte consciente, plus l’inconscient se voit refoulé à l’arriere plan, plus nait avec facilite la possibilite que la formation de la conscience s’émancipe du MODELE inconscient; ainsi elle gagne en liberté, brise les chaines de la SIMPLE instinctivité pour aboutir à un etat sans instinct, ou contraire à l’instinct(1). Cette conscience deracinee qui nulle part ne peut s’en referer à l’autorite des images premieres, jouit d’une LIBERTE PROMETHEENNE mais aussi d’un orguei dieu. Elle plane evidemment sur les choses, meme sur les hommes; mais elle court le danger de se renverser, non point individuellement pour chacun, mais collectivement a cause des faiblesses d’une telle societe prometheenne que l’inconscient enchaine au Caucase »…
    (1) ce qui est « contraire » ici est un département de l’instinct malgre tout, c’est le primat de l’ombre de l’instinct, « émancipé » et projeté, par la volonté consciente.

    J'aime

    • Profonde intervention, Mister T.

      sur le système:

      Bruno Bretez ne dit pas simplement que le roi est nu, mais que le système est nu.

      La définition du « système » reste une clé sans serrure.

      Des petits arrangements entre profiteurs et autres initiés certainement, delà qu’ils nous tiennent la laisse c’est leur accorder bien trop d’importance et de temps perdu.

      En d’autres termes, nos structures volent en éclats et nous sommes dans l’obligation de revoir nos modes de fonctionnement.

      La conscience soumise à l’inconscience :

      C’est notre nature, une force et une impuissance. Comment l’arborer ? De mille façons suivant nos traits de caractère. Cela est richesse.

      Une chance, car fenêtre sur notre condition, une malédiction, car soumis à nos propres limites aussi bien individuellement que collectivement.

      Et oublions la domination par la violence des armes, et vite, c’est une hérésie, une faiblesse sans nom, une insulte à notre condition humaine que seuls les irresponsables utilisent pour imposer leurs vues étroites.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s