A Chaud!!!!!

Dans le puits de l’oubli Par James Howard Kunstler

Dans le puits de l’oubli Par James Howard Kunstler

Le puits de l’oubli fait des heures supplémentaires dans l’esprit du temps. Des choses se passent, et une semaine plus tard, elles ne se passent déjà plus – c’est du moins ce que voudraient nous faire croire la une du New York Times ou les battements de mâchoires d’Anderson Cooper sur CNN.

Vous souvenez-vous de l’avion commercial de Malaysia Airlines qui a été abattu en juillet en Ukraine avec 283 personnes à son bord ? Les officiels du gouvernement américain ont fait des pieds et des mains pour en faire porter le blâme aux séparatistes russes. Le problème était simplement qu’ils n’en avaient aucune preuve, et que leurs efforts ont fini par tourner au ridicule (les Etats-Unis ont eu l’air ridicule). La dernière fois que nous en avons entendu parler, deux jets des forces armées ukrainiennes auraient été à sa poursuite, et des points d’entrée et de sortie de missiles auraient été observés dans la cabine du pilote. Les communications entre l’équipage et les contrôleurs de la circulation aérienne ont été mis à la poubelle aux Pays-Bas et n’ont jamais été rendus publics. L’affaire s’est évaporée, à la manière du légendaire D.B. Cooper – vous souvenez-vous de lui ? – pour ne plus refaire surface.

Vous rappelez-vous du déclenchement d’une troisième guerre mondiale en Ukraine il y a trois semaines ? Les Etats-Unis tentaient – vigoureusement – de promouvoir l’idée d’une invasion russe – sans pour autant apporter de preuves de l’avancée des troupes russes. Et les choses ont mal tourné. Tout cela s’est passé, notons-le, parce que les Etats-Unis étaient déterminés à faire de l’Ukraine un membre de l’OTAN, contrairement aux accords qui ont été explicitement faits avec la Russie suite à l’effondrement de l’Union soviétique, et selon lesquels l’OTAN ne devait pas s’étendre vers l’est. Il se trouve qu’il n’y ait une aucune invasion russe, et que le Département d’Etat américain et la Maison blanche se sont retrouvés à essayer de vendre un argument que personne ne voulait acheter.

Vous souvenez-vous de ce qui s’est passé le mois dernier à Ferguson, dans le Missouri ? Un ado assez imposant a été abattu par un policier du nom de Darren Wilson. Les quartiers mal famés de Saint Louis ont été secoués par des mouvements de protestation qui ont laissé place à des pillages et à la violence. Don Lemon ne parlait plus que de ça sur CNN. Et puis des vidéos et une photo ont été rendues publiques. Michael Brown avait volé des cigares… Michael Brown a aussi posé, liasse de dollars à la bouche, en possession d’un semi-automatique et d’une bouteille de vodka. Peut-être n’était-il pas le doux agneau dont on nous parlait. Et n’oublions pas les os brisés du visage du policier. Fin des protestations. Fin de l’histoire.

Des troubles ont aussi eu lieu à Gaza. Le Hamas a lancé des missiles sur Israël, et Israël a répondu agressivement pour mettre fin à ces attaques. Les missiles ont finalement cessé de pleuvoir. Dans les médias, rien n’a jamais suggéré qu’il y ait eu là une relation de cause à effet. Tout ce qu’ont fait les médias a été de tenter de rationaliser le lancement de missiles par le Hamas. Et les conséquences parlent d’elles-mêmes. Je suis sûr que très peu se souviendront bientôt que la situation a dégénéré suite au lancement de ces missiles.

Vous souvenez-vous du défaut de paiement de l’Argentine ? Cette affaire a donné lieu à une série d’affabulations peu conclusives. L’International Swaps and Derivatives Association (ISDA) a parlé d’évènement de crédit, et fait trébucher les swaps de crédit pour ces obligations. Certaines d’entre elles n’ont pas pu être retrouvées… mais quelle importance. Les machinations qui concernent cette affaire sont bien évidemment absconses, et tout le monde refuse de voir que ces swaps de défaut de crédit ont été générés, parce que cela provoquerait une majestueuse chaine de défaut de contreparties que les Dieux de l’Olympe eux même auraient intérêt à regarder si ce l’argent se trouvant sur leur compte en banque ne risquerait pas une confiscation à la Chypriote.

C’est la vie, comme le disait le grand Vonnegut. Toutes ces affaires ont quelque chose en commun : des questions restent sans réponses, et les médias ne semblent pas s’y intéresser. Absence totale de conséquences. Des gens meurent, des nations montent en puissance et s’effondrent, de l’argent disparaît, et tout le monde oublie. Il ne peut pas s’agir là que des retombées grotesques de l’âge de l’information – bien que les conséquences de l’informatisation pourraient être terribles. Le puits de l’oubli est la marque de notre temps : l’Âge où tout peut arriver et où rien n’a d’importance.

Tout cela pourrait encore changer à l’heure même où j’écris ces lignes. L’Âge des conséquences approche plus silencieusement qu’un chat. (voir  Steve Ludlum, de chez Economic-Undertow.com, pour plus de détails).

Par James Howard Kunstler – Kunstler.com / 24HGOLD.COM Publié le 23 septembre 2014

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-dans-le-puits-de-l-oubli.aspx?article=5797843496H11690&redirect=false&contributor=James+Howard+Kunstler.&mk=2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s