Chinamerica

Comment prendre un gouvernement en otage: le cas HongKong-Chine

Strategika 51

Après la révolution des œillets, la révolution orange et les désormais célèbres « Printemps Arabes »; voici que l’automne nous envoie la révolution des parapluies. Même si les médias occidentaux ne font pas leurs gros titres là-dessus, ils ne se gênent pas pour tenter de nous faire croire que HongKong sera le prochain état indépendant.

Petit rappel: Dans le cadre de la rétrocession de 1997 (alors sous mandat britannique), HongKong bénéficie, en vertu du principe « Un pays, deux systèmes » d’un statut spécial avec une large autonomie et la promesse à terme – non spécifié – du « suffrage universel ». En 2017 auront lieu des élections démocratiques en vue de désigner le dirigeant du territoire. La discorde porte sur la désignation des candidats.

Les pro-démocrates de HongKong voudraient pouvoir proposer leur candidature, alors que pour le Parlement chinois, les candidats devront être des « patriotes » préalablement sélectionnés par un comité dont les 1200 membres seront…

Voir l’article original 598 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s