4 réponses »

  1. Comme toujours en économie, tout n’et pas dit ou plutôt ce qui est dit reflète seulement une vision limitée d’un esprit. Les prix baissent aussi à cause du progrès technique ex. les produits électro-ménagers, les automobiles, les TIC (et la loi de Moore) et autres… Les prix baissent à cause de la baisse de monnaie en circulation… Donc traduire cela par prix baissent à cause de la baisse des salaires est une vision chez Sannat. Voir aussi ce que dit Ha-Joon Chang dans « Economics the user’s guide » http://bit.ly/TAfxaL et Frank Hollenbeck dans « Europe and Deflation Paranoia » http://bit.ly/1pPR1hv

    J'aime

  2. Je trouve que la démonstration et vraiment limite, j’apprécie le blog de C.Sannat mais là il fait très court est évite le principal intérêt de la déflation comme stimulent économique. Lors d’une crise il y a bien sur une baisse de croissance. La première boucle est tout as fait correct. Mais il n’analyse la déflation que du coté de l’état et non pas du coté du travailleur-consommateur, riche ou pauvre. Donc la boucle qu’il présente est correcte mais uniquement si la dévaluation implique un abaissement du des salaires, via de nouveaux impôts ou de l’inflation. Dans le cas ou seul les biens baissent. Pour un salaire identique il y a une augmentation du pouvoir d’achat et donc un surplus de consommation qui va finir par induire de la croissance et des emploies. Cette croissance va donc générer des points de PIB ainsi que des rentrées fiscales. Donc au bout de quelque cycles les choses peuvent s’améliorer. Hors le problème de la politique économiques que Charles dépeint très bien est une baisse des salaires a cause des impôts qui induisent une perte de pouvoir d’achats qui induit une baisse de la consommation et ont boucle comme il le fait dans sa présentation.
    Donc a salaire constant il suffirait que les impôts et prix baissent pour que la consommation reparte et induise de la croissance. Mais cela impose aux états de tenir les reines de leurs dépenses, ceux qu’ils ne savent absolument pas faire surtout si il poussent a l’inflation qui produit une baisse de croissance a salaire constant. C’est facile de générer de la croissance a coup de transactions financières et d’inflation, mais cela retombe vite en générale et cause les problèmes de surendettement de tous les acteurs, privé comme étatique qui pour le coup deviennent insolvable.
    La baisse des prix n’est pas un mal en économie bien au contraire elle stimule l’innovation et l’amélioration des outils de production, l’amélioration de l’organisation exct ….. C’est tout cela qui nous a permis depuis des siècles d’avoir de la croissance, mais il faut que tout le monde joue le jeux et que la finance reprenne la fonction qui est la sienne a savoir fournir l’argent et non pas gérer le secteur économiques, c’est pas le même boulot.
    M’enfin c’est plutôt la guerre économique actuelle qui est la cause de toute ces bulles et des dégâts que produisent leurs éclatement.
    Une bonne baisse des prix et tout redémarre. Et non pas une baisse des salaires   

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s