Commentaire de Marché

Marchés: Les ETF à nouveau dans le collimateur

Marchés: Les ETF à nouveau dans le collimateur 

Elle vise en particulier les ETF en obligations, dans le collimateur de l’agence de notation Fitch et la Federal Reserve depuis 2013, car ces produits gagnent en popularité alors que l’inventaire en obligations ne suit pas. En effet, la liquidité devient rare sur le marché obligataire américain (hors Treasuries) en raison d’une régulation plus stricte. Et les émetteurs d’ETF n’emploient pas toutes les lignes de l’indice obligataire qu’ils tentent de répliquer, parce que cela coûte cher. 

C’est pourquoi les régulateurs s’inquiètent de leur liquidité, en particulier à un moment où le marché risque de se retourne et où les investisseurs peuvent être tentés de retirer leur argent de ces ETF.

Or, on l’a vu avec le cas de Latour Trading, personne ne détient vraiment tous les titres qui composent l’indice de référence que l’ETF tente de répliquer. Alors, chaque firme utilise une méthode de calcul pour tenter de répliquer à l’aide de futures l’indice de référence. Dans le cas de Latour, la méthodologie employée a été sanctionnée par laSecurities and Exchange Commission, qui estime que celle-ci a résulté en une insuffisance de capital de réserve pour la firme de trading entre 2010 et 2011.

La SEC vient aussi de lancer une enquête sur les méthodes de pricing des ETF émis par Pimco, le plus gros gestionnaire de fonds obligataires. 

 La Réserve Fédérale américaine avait souligné  que les ETF ont joué un rôle dans la crise financière en accentuant le plongeon des marchés. 

Lors du krach éclair du Dow Jones le 6 mai 2010, les ETF ont aussi provoqué des variations anormales sur les titres composant le S&P500. Ce jour-là, la panique s’est déclenchée sur les e-mini futures sur le S&P500 après qu’un fonds , Waddell &Reed, s’est retrouvé à vendre massivement ses titres sur ce contrat à terme. L’onde de choc a causé des ventes massives sur le contrat, qui se sont répercutées sur les ETF sur le S&P500 puisque certains algorithmes pratiquent de l’arbitrage entre le contrat à terme et l’ETF, qui ont provoqué à leur tour des ventes sur les composants de l’indice, dont Procter&Gamble et Apple, pour finalement atteindre le Dow Jones Industrial Average.

Mais l’encours des ETF ne cesse de grossir, pour atteindre 2622 milliards de dollars à la fin juillet, selon la firme de recherche ETFGI. 

Posté le 24 septembre 2014 par Jennifer Nille/ Fair Trade

http://blogs.lecho.be/fairtrade/2014/09/etf-%C3%A0-nouveau-dans-le-collimateur.html#ixzz3FwyGba00

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s