Hedge Funds, Private Equity...

DSK Global Investment Fund Limited : Le projet de fonds global reste entier

DSK Global Investment Fund Limited : Le projet de fonds global reste entier

LSK & Partners à Nyon traverse une période forcément tourmentée après la disparition tragique de son créateur et CEO Thierry Leyne. Le groupe semble toutefois décidé à aller de l’avant.

Dominique Strauss-Kahn a démissionné de la présidence du conseil de LSK, mais il demeure partie prenante du projet de développement, plus particulièrement du fonds d’investissement global macro DSK Global Investment Fund Limited,  qui a été enregistré le 24 septembre  dernier. Il  estime avoir un rôle à jouer dans le futur.

La responsable de la filiale de gestion Assya Asset Management (Suisse) à Genève a précisé hier à L’Agefi qu’il n’y avait pas eu de rupture avec Dominique Strauss-Kahn. Les dirigeants de LSK prendront position prochainement pour apporter des clarifications et répliquer à ce qu’ils considèrent comme un véritable déferlement médiatique en France, ce qui les a amenés à  fermer le site web.

Le black-out nécessaire

Les dirigeants de LSK & Partners prendront position prochainement. Le projet continue avec Dominique Strauss-Kahn.

Le dernier communiqué de Leyne, Strauss-Kahn & Partners SA date du 27 octobre dernier. Il relate le fait que Dominique Strauss-Kahn a démissionné de la présidence du conseil d’administration de LSK & Partners à Nyon, ayant souhaité pouvoir se consacrer à ses autres activités, et que Thierry Leyne avait été élu président le 20 octobre, soit quelques jours avant sa mort.

Du fait du décès, le conseil a élu le 27 octobre  Michel Jollant (qui était préalablement administrateur délégué) en qualité de président du groupe, et a examiné les mesures à prendre dans l’intérêt des clients et des actionnaires. Tout en exprimant sa profonde tristesse et son immense émotion à la suite de la disparition tragique du créateur de l’entreprise.

Le black-out règne depuis lors, avec la fermeture du site web, en raison d’une sorte de tsunami médiatique en France.

Le site de LSK & Partners, société faîtière du groupe financier domiciliée à Luxembourg ne répond plus. Seul le minimum légal d’information exigé par le marché non réglementé d’Euronext a été rempli.

Ce black-out peut susciter des interrogations, en particulier pour les clients, sur l’avenir de LSK. A fortiori avec le déferlement d’articles plus ou moins précis et non dénués de sensationnalisme ces derniers jours, notamment en ce qui concerne l’actionnariat du groupe ,en faisant l’amalgame avec certaines banques dépositaires.

Quoi qu’il en soit, les dirigeants de LSK apporteront des clarifications dans un avenir proche, selon la  direction d’Assya Asset Management à Genève, l’une des sociétés de LSK & Partners, contactée hier par L’Agefi. Il n’y a pas eu de rupture avec Dominique Strauss-Kahn. Ce dernier reste partie prenante du projet de développement du fonds d’investissement DSK Global Investment Fund Limited, qui a été enregistré le 24 septembre dernier et dont le lancement est prévu au début de 2015. LSK continue d’aller de l’avant dans ce domaine.

La capitalisation boursière de LSK & Partners s’élève à 38,8 millions d’euros en fonction du dernier cours payé de 5,70 au 14 octobre dernier. Le plus haut cours des 52 dernières semaine se situait à plus de 14 euros.

La cotation de l’action n’a toujours pas repris. Une demande de suspension de trading a en effet été formulée le 23 octobre, selon Euronext. Une reprise  risque d’entraîner une baisse supplémentaire, à moins que les dirigeants de LSK ne rassurent la communauté financière.

L’actionnariat de LSK, tel qu’il apparaissait encore lundi dernier (sous réserve de la réalisation des opérations en cours) comprenait Thierry Leyne avec une participation de 30,23%, Parnasse International (la société de Dominique Strauss-Kahn) avec 20,23%, les autres investisseurs stratégiques dits qualifiés (26,29%), composés de petits actionnaires en termes de participation et qui ne sont ainsi pas tenus de se faire connaître, ainsi que les administrateurs et les managers du groupe (5,23%).

Philippe REY/ AGEFI SUISSE 30/10/14

http://agefi.com/une/detail/artikel/le-projet-de-fonds-global-reste-entier-384922.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s