Art de la guerre monétaire et économique

Paul Weston : I am a racist (French subs)/ Immigration-la-chance : la dictature du « vivrensemble »/ Les chiffres chocs de l’immigration illégale en Europe/ Michel Onfray LE CHOC DES CIVILISATIONS/ Obama : la France doit faire plus pour intégrer les musulmans

Paul Weston : I am a racist (French subs)

Immigration-la-chance : la dictature du « vivrensemble »

Je propose qu’on installe quelques familles dans l’immeuble de Christophe Barbier, ça se passera très bien. A condition de « préparer » ces pauvres gens à parler la même langue que lui (le vivrensemble), sinon la communication risque d’être difficile… OD

(« Valls s’attaque aux ghettos »,  6 mars 2015, via DiscoTonio)

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2015/03/07/immigration-la-chance-la-dictature-du-vivrensemble/

Les chiffres chocs de l’immigration illégale en Europe

6a00d83451619c69e201b7c733fc45970b-500wiEntrées clandestines en Europe: +153%! Du jamais-vu, avec plus de 230.000 illégaux en un an. Et encore ne s’agit-il que des étrangers détectés par les gardes frontières. Le Figaroa décortiqué le tout dernier rapport de l’agence Frontex, sorte de police européenne qui supervise les frontières extérieures de l’Union. Ce rapport «Q3» (Q pour «Quarter» ou troisième trimestre 2014), permet de reconstituer, sur douze mois glissants, les évolutions des flux migratoires, directement impactés par les crises internationales, comme la guerre en Syrie et en Irak.On y découvre que, de juillet à septembre 2014, avec plus de 110.000 passages, par terre et surtout par mer, recensés en trois mois, il est entré en Europe quasiment trois fois plus de clandestins que durant le pire trimestre du printemps arabe de 2011, qui, sous Sarkozy, avait justifié que la France boucle provisoirement sa frontière avec l’Italie. «L’île de Lampedusa demeure une porte d’entrée béante, tout comme la Grèce, et l’on se demande bien comment les États réussiront à gérer un tel afflux», reconnaît un responsable de la Police aux frontières (PAF) à Paris.Les entrées sont chaque jour plus importantes que les sorties. Sur l’année écoulée, les États de l’Union ont signifié 112.362 refus d’entrée aux migrants (-13 %). Ils ont également procédé à 157 324 renvois effectifs de clandestins (-2 %).Mathématiquement, le nombre de séjours illégaux grimpe. Il vient même de passer la barre historique des 400 000 détectés en douze mois (+21 %). Tandis que les demandes d’asile ont dépassé les 470 000 (+38 %), principalement répartis entre l’Allemagne, la Suède et, dans une moindre mesure, la France, qui accueille près de 70 000 demandeurs par an.Soutenant l’action des États, l’agence Frontex, aujourd’hui dirigée par un Français, Fabrice Leggeri, supervise de multiples opérations engagées pour limiter le flux des arrivants. Le nombre de passeurs appréhendés est passé en douze mois de 7137 à 9376 (+31%). Et de nombreux navires ont été dépêchés au plus près des côtes des pays sources pour dissuader les départs, depuis la Libye ou l’Égypte notamment.Mais le rapport de Frontex pointe les limites de cette politique: «Les réseaux criminels ont exploité la présence des vaisseaux italiens déployés à proximité des côtes libyennes dans le cadre de l’opération “Mare Nostrum”» pour sécuriser leur trafic d’êtres humains. Puisque les États ont obligation de secourir en mer ces populations. Les «dissuadeurs» sont devenus des escorteurs!L’agence aux frontières européenne rapporte que, «disposant de peu de navires, les passeurs récupèrent souvent les bateaux des précédentes traversées laissés à la dérive, après le secours des passagers, pour ramener ces embarcations en Libye et les réemployer.» Autre révélation: des groupes criminels vont jusqu’à demander à ceux des clandestins qui ne peuvent payer la traversée (1500 euros par personne) «s’ils préfèrent être utilisés comme main-d’œuvre ou donneurs d’organes» à l’arrivée.Concernant le dernier trimestre analysé par Frontex, le constat laisse perplexe. «Le seul indicateur qui baisse est celui des retours effectifs», écrit l’agence. Certes, les mois concernés sont ceux des migrations estivales, où le climat facilite les passages. Mais toutes les prévisions ont été pulvérisées. Les passages depuis le Maroc ont doublé par rapport au trimestre précédent. Ceux depuis la Hongrie ont triplé.Sur près de 100.000 passages par voie maritime, de juillet à septembre 2014, «les illégaux passés par l’Italie ont représenté les deux tiers du total des clandestins détectés, tandis que 27% de tous les migrants recensés sur cette frontière étaient syriens», précise l’agence Frontex. Celle-ci évoque un réservoir de 140.000 migrants syriens en Égypte, qui commencent à affluer. Explication: «leur situation est devenue plus difficile, principalement à cause d’une nouvelle obligation de visa et de la révocation du séjour régulier pour les nationaux syriens et aussi pour des raisons économiques.»Le conflit en Ukraine a également des répercussions. «Les Ukrainiens continuent d’être la principale nationalité à se voir refouler aux frontières de l’Union européenne», précise Frontex, qui évoque 5198 refus d’entrée en trois mois, principalement par la Pologne, la Hongrie, la Slovaquie et la Roumanie.Reste la question de la fraude documentaire, véritable sésame de l’immigration clandestine. La France s’est illustrée comme l’un des pays de l’Union les plus actifs dans la détection des faux papiers en 2014. Mais la nouvelle n’est guère réjouissante. «Nous en détectons davantage parce que les réseaux nous ont placés dans les pays cibles pour la contrefaçon de passeports, de visas et de permis de séjour», confie, inquiet, un commissaire de la PAF.

Source : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/03/04/01016-20150304ARTFIG00002-les-chiffres-chocs-de-l-immigration-illegale-en-europe.php

La chronique mensuelle de Michel Onfray | Mars 2015 – N° 118

LE CHOC DES CIVILISATIONS – 

Le politiquement correct recule, tant mieux, mais il a tellement imbibé les consciences depuis un quart de siècle qu’il y a fort à parier qu’il mette encore un peu de temps avant de crever comme une sale bête… La droite y est le moins sensible. Normal, ce renoncement à la pensée qui se fait prendre pour une pensée est l’apanage des conceptuels et des idéologues, la pathologie de la gauche incapable de pragmatisme, au contraire de la droite qui en est, elle, trop capable, et qui, de ce fait, demeure incapable d’idéal.

L’un des slogans du politiquement correct est qu’il n’y aurait pas de choc des civilisations. Invention de Samuel Huntington, un penseur américain néoconservateur, autant dire : le diable en philosophie… Mais peu importe la politique ou la religion d’un philosophe quand il pense juste. Prétendre qu’il n’y a pas un choc des civilisations entre l’occident localisé et moribond et l’Islam déterritorialisé en pleine santé est une sottise qui empêche de penser ce qui est advenu, ce qui est, et ce qui va advenir.

L’Islam est une civilisation, avec ses textes sacrés, ses héros, ses grands hommes, ses soldats, ses martyrs, ses artistes, ses poètes, ses penseurs, ses architectes, ses philosophes. Il suppose un mode de vie, une façon d’être et de penser qui ignore le libre arbitre augustinien, le sujet cartésien, la séparation kantienne du nouménal et du phénoménal, la raison laïque des Lumières, la philosophie de l’histoire hégélienne, l’athéisme feuerbachien, le positivisme comtien, l’hédonisme freudo-marxiste. Il ignore également l’iconophile et l’iconodulie (goût et défense des images religieuses) pour lui préférer la mathématique et l’algèbre des formes pures (mosaïques, entrelacs, arabesques, calligraphie), ce qu’il faut savoir pour comprendre pourquoi la figuration de Mahomet est un blasphème.

Refuser la réalité du choc des civilisations ne peut se faire que si l’on ignore ce qu’est une civilisation, si l’on méprise l’Islam en lui refusant d’en être une, si l’on déteste la nôtre par haine de soi, si l’on pense l’histoire avec les fadaises du logiciel chrétien et marxiste qui promet la parousie en ignorant les leçons de philosophie données par Hegel : les civilisations naissent, croissent, vivent, culminent, décroissent, s’effondrent, disparaissent pour laisser place à de nouvelles civilisations. Qu’on médite sur l’alignement de Stonehenge, les pyramides du Caire, le Parthénon d’Athènes ou les ruines de Rome comme on méditera plus tard sur les ruines des cathédrales !

Notre occident est en décomposition : les adultes s’achètent des albums à colorier, ils se déplacent en trottinette, ils tétouillent des cigarettes électroniques, la femme à barbe constitue l’horizon indépassable du progrès post-moderne, ils conduisent leurs animaux domestiques chez le psychanalyste, ils marchandisent l’utérus de femmes pauvres pour porter les foetus de riches, ils se ruent sur les soldes comme des bêtes assoiffées sur un point d’eau, mais aucun d’entre eux n’est prêt à mourir pour ces fariboles.

Pendant ce temps, animé par la grande santé nietzschéenne, l’Islam planétaire propose une spiritualité, un sens, une conquête, une guerre pour ses valeurs, il a des soldats, des guerriers, des martyrs qui attendent à la porte du paradis. Refuser qu’il en aille, là, d’une civilisation qui se propose « le paradis à l’ombre de épées », un propos du Prophète, c’est persister dans l’aveuglement. Mais comment pourrait-il en être autrement ? L’aveuglement qui fait dire que le réel n’a pas eu lieu (ou n’a pas lieu) est aussi un signe de nihilisme.

http://mo.michelonfray.fr/chroniques/la-chronique-mensuelle-de-michel-onfray-mars-2015-n-118/

Obama : la France doit faire plus pour intégrer les musulmans

Permalien de l'image intégrée

Soulignant que la grande majorité des musulmans croyaient en la tolérance, le président des Etats-Unis a estimé que certains pays européens devaient faire plus pour les intégrer, mettant en avant un processus d’intégration faisant partie de la « tradition » américaine.
« Notre principal avantage est que notre population musulmane n’a pas de problème à se sentir américaine », a-t-il lancé, soulignant que ce n’était pas le cas dans certaines parties de l’Europe.

EN BANDE SON: 

1 réponse »

  1. 1960 : « Notre principal avantage est que notre population musulmane n’a pas de problème à se sentir française »,

    2015 : qu’est-ce qu’y a changé ? Le % dans la population… l’immigration de masse, la fin de l’assimilation… pourquoi donc rechercher l’assimilation quand vous appartenez à un groupe à la dynamique majoritaire … et que le pays hôte s’échine à se décrire sous un jour peu favorable et à vous dire de rester comme vous êtes ?

    Le site France-Algérie indique que l’ambassadeur de France en Algérie a déclaré qu’il existait 7 millions de franco-algériens.
    http://france-algerie.com/le-chiffre-a-ete-revele-par-lambassadeur-de-france-en-algerie-7-millions-de-franco-algeriens/

    7 + autres pays du Maghreb (7) + autres pays musulmans d’Afrique + émigrés d’autres pays musulmans (Turquie, Syrie, etc) = 8 % !!

    Simplement les franco-algériens : 7 / 66 = 10,6 %

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s