Art de la guerre monétaire et économique

Repression Financière/ Fin du Cash : La crise ouverte se rapproche, les menaces aussi Par Bruno Bertez

La crise ouverte se rapproche, les menaces aussi…

Mario Draghi a dit aux parlementaires européens que la banque centrale examinait le devenir des grosses coupures, accusées de faciliter le financement d’activités criminelles, voire terroristes. Bien évidemment cela est un mensonge, les crimes et le terrorisme ne se financent pas par des grosses coupures, car précisément étant exceptionnelles, c’est le meilleur moyen de se faire repérer.

Non, ce qu’ils veulent c’est empêcher les gens de stocker les espèces afin d’être protégés contre la défaillance des banques d’une part et les prélèvements sur le cash d’autre part. Ils veulent empêcher les « runs » sur les banques voilà la seule et vraie raison. Ils veulent vous imposer le taux d’épargne et de consommation qui leur convient, la préférence pour le futur et le présent qui les sert. Ils veulent une monnaie biodégradable, fondante, comme l’avait proposé Gesell et les banquiers scélérats d’Europe scandinave. Ils veulent verrouiller le système et faire en sorte de pouvoir contrôler entièrement l’usage de votre monnaie qui n’est rien d ‘autre que votre « travail cristallisé ». Si vous voulez comprendre, remplacez « monnaie » par « travail cristallisé », vous vous apercevrez que c’est une atteinte à votre liberté. Vous n’êtes plus propriétaire du produit de votre travail dès lors que vous le mettez en monnaie.

Draghi n’a pas été plus précis, mais il est clair que le billet de 500 euros est dans le viseur, y compris dans celui de la commission européenne, qui souhaite enquêter sur la circulation de ces coupures.

L’origine de tout cela c’est l’inefficacité des mesures keynésiennes mises en place par les kleptocrates, votre préférence pour la sécurité, votre refus de la clochardisation, votre refus de  la dépendance , votre refus du RSA, tout cela les gène, ils veulent que vous dépensiez, que vous vous endettiez et que vous soyez pieds et poings liés à la merci des socialistes et de leurs complices les kleptos et ploutos, lesquels ont leur argent ailleurs, même plus dans des paradis fiscaux, mais dans des zones franches mobiles ! L’économiste scélérat de Citi qui a théorisé tout cela ne s’en est pas caché, c’est une atteinte aux libertés dont la cause est l’échec des Maîtres.

Fin 2012, Bercy avait adressé un courrier à Bruxelles pour réclamer une réflexion européenne sur le maintien en circulation du billet de 500 euros. Déjà à cette époque, la France pointait du doigt l’utilisation de cette coupure dans les trafics illicites.

Il est vrai que sa valeur élevée facilite les transferts physiques de grosses sommes. Pour transporter 1 million d’euros en liquide, il suffit de 2.000 billets de 500 euros. Au vu des caractéristiques de cette coupure, cela représente un poids de 2,2 kg seulement et un volume correspondant à celui d’une boite de 16 cm de côté et de 20 cm de hauteur.

Pour la plupart des Français un abandon du « 500 euros » s’avèrerait en tout cas plus symbolique que pénalisant dans la vie quotidienne. Cette coupure reste très peu utilisée dans l’Hexagone et la Banque de France n’a de surcroît jamais produit de « 500 euros ».

Un retrait serait en revanche beaucoup moins transparent pour nos voisins allemands, plus habitués au règlement des grosses sommes en espèces… L’Allemagne, qui a souhaité la mise en place de cette coupure, est d’ailleurs l’un des seuls pays émetteurs de billets de 500 euros aux côtés de l’Autriche et du Luxembourg.

BRUNO BERTEZ

La fin du cash ou l’asservissement des temps modernes

cash (euros)

Article de Paul Rosenberg, publié le 11 février 2016 /or-argent.eu sur freemansperspective.com :

« Durant ces derniers mois, des flots d’articles ont défilé sur mon écran tous insistant sur la nécessité de l’élimination de l’argent liquide par les gouvernements et les banques. Je suis sûr que vous les avez remarqués.

Ce sont les terroristes et autres fous dangereux, nous dit-on, qui utilisent le cash. Et donc, pour ne pas nous faire exploser la figure dans un attentat au coin de la rue, les gouvernements devront l’interdire.

Il serait difficile d’imaginer une tentative plus évidente pour nous faire peur. L’argent liquide, utilisé quotidiennement depuis des siècles, si pas des millénaires, est subitement devenu un agent de la mort immédiate. Nous sommes censés avaler ces couleuvres…

Il y a bien entendu d’autres bonnes raisons qui expliquent pourquoi ces articles fleurissent en ce moment. La première, c’est que l’opportunité existe tout simplement : depuis le 11 septembre, la population occidentale ne questionne plus rien. Les effets ne seront peut-être pas éternels mais ils sont toujours visibles aujourd’hui. Si le secteur du divertissement arrive à instiller suffisamment de peur dans les esprits crédules, il parviendra à les convaincre mais la seconde raison est bien plus importante :

Les taux d’intérêt négatifs

L’urgence qu’est devenue la suppression de l’argent liquide, l’un des piliers les plus importants de la vie au quotidien, est une question de nécessité de l’avis des élites. Il semblerait que les banques centrales, le FMI, la Banque Mondiale, la BRI et tous leurs soutiens considèrent l’élimination du cash en tant que pierre angulaire de leur stratégie de survie.

L’explication est simple : l’argent liquide permettrait aux citoyens d’échapper à un système monétaire devenu criminel en raison des taux d’intérêt négatifs.

En guise de clarification, j’aime paraphraser une citation célèbre (et pertinente) d’Alan Greenspan qui remonte à 1966, de sa période « Ayn Randian » :

La politique financière de l’État-providence requiert que ceux qui possèdent de la richesse n’aient aucun moyen de se protéger

L’argent liquide vous pouvez le tenir en main, le contrôler plus ou moins. Il est hors de portée des banques centrales par contre l’argent électronique fait partie intégrante du système bancaire et est entièrement sujet à son contrôle.

La combinaison « suppression de l’argent liquide/taux négatifs » serait une version à la fois furtive et permanente de ce qui s’est passé à Chypre lorsque le gouvernement a fermé toutes les banques, ne permettait que de petits retraits dans les DAB pour ensuite voler l’argent de milliers de comptes.

Le spectacle chypriote a fait grand bruit et il a engendré des critiques envers les gouvernants. Il serait donc préférable qu’il n’y ait pas de DAB, ni même d’argent liquide. Au revoir les files d’épargnants furieux qui discutent de leur colère juste des perdants isolés sans recours, pensant leurs plaies alors que les présentateurs de journaux télévisés leur disent de rester calmes.

Les taux d’intérêt négatifs conféreraient aux banques le contrôle total de vos achats. Elles pourraient, en toute facilité, ne vous autoriser qu’à acheter de l’alimentation tout en gelant le reste de votre argent. Le citoyen lambda serait sans recours alors qu’il se fait détrousser… tout en douce et sans pouvoir se plaindre à un visage humain.

Les taux d’intérêt négatifs, cela signifie que votre compte en banque se vide automatiquement et de jour en jour. Vos 1000 € de janvier deviennent 950 à la fin de l’année. Où cet argent est-il passé ? Dans la poche des banques bien sûr et du gouvernement. Ils siphonneront votre argent goutte à goutte et vous serez impuissant. Afin de :

  • Financer le gouvernement automatiquement et de façon illimitée. Plus besoin de déclarations d’impôts : ils n’auront plus qu’à se servir.
  • Rembourser les créances douteuses des grandes banques.
  • Vous forcer à dépenser votre argent, au risque d’en perdre.
  • Prendre le contrôle total de votre vie financière. Tout achat est surveillé, tracé, avec la possibilité de vous empêcher de réaliser certaines transactions.

Autrement dit, il s’agit d’un véritable retour de l’asservissement. Je vous encourage à en discuter avec vos amis et vos voisins dès maintenant, avant qu’il ne soit trop tard. Ne les laissez pas obtempérer sans réagir. »

http://or-argent.eu/fin-du-cash-asservissement-temps-modernes/

Sans cash, qui empêchera un fisc omnipotent de se servir sur les comptes ?

Vraiment épatant, ça ! C’est le patron de la banque la plus pourrie au monde, en tout cas la plus inquiétante des banques systémiques, qui nous dit « haut et fort » que nous allons être privés de paiement en argent liquide, c’est-à-dire à la merci des gouvernements et des banksters comme lui, et tout ça au nom de la morale, parce que le cash serait de l’argent sale ! Et comme pour enfoncer le clou, l’Allemagne se met elle aussi à bannir les espècesOD

cash-argent-liquide

« Le cash n’existera plus en 2026 », dans dix ans donc. C’est en tout cas l’avis de John Cryan, le nouveau patron de la Deutsche Bank. Et il ne s’est pas privé de le dire au cours de la dernière édition du Forum de Davos, cette réunion annuelle des grands patrons de ce monde.

À vrai dire, John Cryan n’est pas le premier à souhaiter la suppression du cash de nos sociétés et à le dire haut et fort. Des économistes distingués et des consultants pensent également que ce serait une excellente chose. Outre les problèmes liés au cash, comme ses coûts de production, de stockage ou pour éviter la contrefaçon, le liquide serait également à l’origine du blanchiment d’argent sale. Bref, pour toutes ces raisons, c’est un peu « haro sur le cash » depuis ces deux dernières années.

D’ailleurs les gouvernements font tout pour décourager leurs citoyens d’utiliser le cash. En Belgique, il est interdit de payer quoi que ce soit par cash au-delà de 3.000 euros. Et le gouvernement français, toujours excessif dans ses démarches, a même abaissé la barre à 1.000 euros, autant dire, rien.

Encore une fois, ce débat qui semble anodin est pourtant potentiellement dangereux pour le citoyen. L’argument de la lutte contre le crime, le blanchiment d’argent sale, le terrorisme ou la fraude fiscale ne suffit pas à justifier la disparition programmée du cash. Après tout, comme l’écrit si bien l’analyste financière Simone Wapler, les trafiquants, criminels et autres terroristes utilisent aussi les routes et l’éclairage public, et on ne les supprime pas pour autant !

« Le débat sur la disparition du cash ne doit pas être confisqué par les banques commerciales. Elles ont tout à y gagner… »

Quant à la suppression du cash, elle est dangereuse, car elle signifie que toute notre épargne sera dématérialisée. Autrement dit, le jour où nos avoirs, épargne, livrets, comptes, déclarations d’impôt, prélèvements automatiques, facturations, numéros de compte, allocations, salaires et dépenses de santé seront en ligne, et de plus en plus corrélés, qui empêchera un État malveillant ou un fisc omnipotent de bloquer d’un seul « clic » tous ces comptes ? Bonne question en effet !

Les Suisses, qui sont des gens raisonnables, ont la chance d’avoir un journal sérieux, Le Temps, qui a publié une tribune expliquant que la suppression du cash est… immorale ! Rien que cela ! Et ce n’est pas faux. Il est juste de dire qu’une société sans cash est immorale, car la propriété de l’individu est entièrement soumise et prisonnière d’un système dirigiste de contrôle, de prédation et de spoliation. Nous avons encore la chance de vivre dans des démocraties, mais ces démocraties sont sans le sou, et on l’a vu à Chypre, lorsque les caisses sont vides, on vient se servir sur les comptes des épargnants.

Et sans cash, ce sera infiniment plus facile. Il suffira de transférer le montant d’un clic vers les comptes de l’État. Le débat sur le cash ne doit pas être confisqué par les banques commerciales qui ont tout à y gagner. Ce débat doit venir sur la place publique avant qu’il ne soit trop tard. »

Amid Faljaoui, Trends.levif.be, le 2 février 2016

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2016/02/07/sans-cash-qui-empechera-un-fisc-omnipotent-de-se-servir-sur-les-comptes/

EN BANDE SON

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON
Image d’aperçu

13 réponses »

  1. disparition du cash….quand il s’agit de dessous de table , il en est que le cash ne dérange pas trop …..nos politique en savent quelque chose n’est ce pas …..

    J'aime

  2. Il n’y a pas qu’en Grèce que les banques sont en faillite.

    Il n’y a pas qu’en Italie que les banques sont en faillite.

    Il n’y a pas qu’en Espagne que les banques sont en faillite.

    Il n’y a pas qu’au Portugal que les banques sont en faillite.

    Il n’y a pas qu’à Chypre que les banques sont en faillite.

    Il n’y a pas qu’en France que les banques sont en faillite.

    Il n’y a pas qu’en Allemagne que les banques sont en faillite.

    En Inde aussi.

    Vendredi 12 février 2016 :

    Inde : « chirurgie profonde » des créances des banques (gouverneur RBI).

    Le gouverneur de la banque centrale indienne (RBI), Raghuram Rajan, a estimé que les banques et autres prêteurs en Inde pourraient avoir besoin d’une « chirurgie profonde » pour venir à bout des prêts douteux et nettoyer leur bilan.

    M. Rajan, qui s’est fait connaître en particulier en anticipant l’éclatement d’une crise financière en 2008, a donné jusqu’en mars 2017 aux banques indiennes pour faire le ménage dans leur portefeuille d’actifs non performants.

    Il a prévenu jeudi, devant un parterre de dirigeants de banques à Bombay, que ce nettoyage « pourrait nécessiter une chirurgie profonde » et non des « pansements ».

    « Les prêts en cours pourraient devoir être dépréciés en raison des changements de circonstances depuis qu’ils ont été accordés », a dit Raghuram Rajan.

    http://www.romandie.com/news/Inde-chirurgie-profonde-des-creances-des-banques-gouverneur-RBI/675978.rom

    J'aime

    • oui j’ai un procés actuellement completement débile…

      et mes propres conclusions me sont remises 2 j avant.

      la prochaine fois , c’est dans 2semaines.
      alors je vais faire produire à l avocat 50 pages simples et le contraindre à toutes les produire devant le juge (vais je devoir prendre un sur-avocat?)

      je n’ai jamais vu le juge alors qu’en 10minutes c’est reglé, ni la police
      soit disant le juge ne peut pas classer l’affaire sans suite, ni nous recevoir +> il est donc complice

      J'aime

  3. ça posera un problème pour les « fonds secrets » de Matignon et les primes en espèces aux valeureux hauts fonctionnaires. A moins qu’ils ne fassent comme Mitterrand, Chirac ou Villepin and Co : la revente de livres anciens « dans la famille depuis toujours » — et légalement sans taxes ni impôts.

    J'aime

  4. Bon à Chypre on a aussi vu qu’en quelques clics, l’argent a changé de pays..tous les pays de la planète n’accepteront pas la fin du cash..vous voyez les banques donner des cartes de crédit aux gens des bidonvilles,sans compter que les infrastructures pour un établir un réseau couterait des milliards…

    « Et le gouvernement français, toujours excessif dans ses démarches, a même abaissé la barre à 1.000 euros, autant dire, rien. »
    Mesure inefficace car pour avoir travaillé chez un grossiste, on établissait plusieurs factures d un montant différent pour contourner la restriction…l’ami d’une des mes tantes qui travaillait chez un concessionnaire auto me disait que la concession avait aussi, une combine quand des chances pour la France venaient régler leur nouvelle voiture cas

    Question on fera comment pour voyager? on retirera au Dab locaux? faudrait il encore que l on ne se fasse pas avaler ou bloquer les CB par un conseiller bancaire qui fait du zèle pour votre sécurité

    J'aime

    • Je sis désolé de vous dire que vous n’avez pas compris la fonction de la multiplication des lois, des réglements et des interdictions dans le monde modern. Elle a pour fonction de faire de vous un coupable, un fraudeur, quelqu’un qui a besoin de baisser la têt, et ce tout au lonfg de la journée. 24 heures sur 24, il s’agit de vous enfermer dans une prison.

      Pensez vous que les USA dans leur questionnaires d’entrée à la frontière croient tout ce que vous dites? Ils savent que vous pouvez mentir, dissimuler, mais en posant les questions et en vous forçant à repondre ils vous mettent en infraction et c ‘est cela qui compte: vous plonger dans l’infraction à tous les instantde dela vie. Avoir barre sur vous. Ils font de vous « les sujets des lois ».

      Regardez, discutez avec un petit patron de PME raleur, vous lui dites pourquoi tolérez vous cela; il vous repond neuf fois sur dix: je n’ai pas envie d’être emmerdé par un contrôle fiscal.

      J'aime

  5. « Le cash n’existera plus en 2026 », dans dix ans donc. C’est en tout cas l’avis de John Cryan, le nouveau patron de la Deutsche Bank.  »

    c’est certain. Mais ce qu’il oublie de dire c’est que cela ne concerne que le billet de banque euro et us
    Oui il ne sera plus convertible en cash.
    De la même façon qu’il n’ a déja plus été convertible en monnaie non fondante
    De la même façon que le billet de banque n’a plus été convertible en or.

    Mais le cash exsitera toujours, et c’est sa qualité et sa specificité qui sera le marqueur de notre société: coquillage? ou barril de brut? ou etf SP500 ou autre nouvelle monnaie etatique? ou or ?
    On verra et c’est le peuple qui vote sur le long terme

    J'aime

  6. Dans un premier temps se sont les billets de 500 euros qui vont disparaitre. Je trouve que se n’est pas une si mauvaise idée. Est plus vite se sera fait mieux se sera.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s