Commentaire de Marché

Mister Market on the road : Semaine d ‘instabilité positive, un mini reflation trade!

Semaine d ‘instabilité positive, un mini reflation trade!

La semaine a été marquée par l’instabilité.

25504659265_2e76eafe0b_n

Bull-vs-Bear-WeekendReading-2
L’escarpolette financière a continué de se balancer, creusant certainement les pertes chez les Cassandre vendeurs à découvert du risk. Si vous nous suivez régulièrement, ce que nous conseillons de faire si vous ne voulez pas manquer un épisode et être pris à contrepied, vous avez pu constater que la reprise en mains a fonctionné; Pavlov a montré son efficacité.
Notre pronostic tiré de la Loi du Triangle s’est trouvé vérifié; « action, réaction, résultante ».
 
La menace de désastre, le début de révulsion bancaire,  depuis le 10 ou 11 fevrier ont produit une séquence de réactions des autorités qui fait que les opérateurs, à courte vue, ont déjà perdu le souvenir de la dislocation de ce fameux début de Février! En moins d’un mois, on est passé d’un risque d’entrée dans  un marché primaire baissier sur le S&P 500 à une reconquête de la moyenne mobile 200, impliquant un retournement ..haussier.Sur le crédit, le Junk et le High Yield en général, les performances négatives enregistrées depuis le début de l’année 2016 sont redevenues positives.
 
On a tout effacé. Le tout sous la conduite du vrai précurseur, du phare de ce mini reflation-trade: le Pétrole.  A noter que le docteur Copper a encore été un meilleur précurseur. Il s’était retourné avant tout le monde. Bref « ILS » , le grand « Ils  » ont lutté efficacement contre ce qu’ils appelllent « le resserrement des conditions financières » et que nous pauvres idiots appelons simplement la baisse du prix des actifs financiers dans le monde.

Le cuivre est un précurseur. Ici il semble dessiner une formation de sortie vers le haut. 

Pour que vous puissiez nous suivre facilement, nous vous renvoyons à nos commentaires et analyses de la période et nous avons la satisfaction, en nous relisant, de constater que nous ne nous sommes pas trompés en ne hurlant  pas avec les loups lorsque le Marché s’est dégradé. Nous avons toujours rappelé que nous n’étions pas dans des marchés libres, spontanés, mais dans des marchés pilotés. Nous avons fait le pari que cette fois encore la reprise en mains fonctionnerait et nous constatons que c’est le cas. On est au bord du précipice financier, mais ce précipice est tellement vertigineux que les responsables de la conduite des affaires sont obligés, ils n’ont aucun choix, de tout mettre en oeuvre, pour nous en écarter.
 
Vous remarquerez également que ce qui a joué, ce n’est pas la comédie du G20, lequel n’est qu’un spectacle pour les « serfs », non ce qui a joué ce sont les concertations discrètes entre les Banquiers Centraux avec le bouquet final qu’a constitué l’interview exceptionnelle du patron de la PBOC, la Banque Nationale de Chine, lequel a rassuré sur la stabilité du pays, celle de la devise et ponctué le tout par un nouveau round de libération de liquidités par le biais des réserves. Tout cela était normal et donc dans l’ordre des choses avant les réunions politiques  extèmement importantes qui ont débuté en Chine.
 
Au fond on a assisté à une sorte de chute des tensions tous azimuts: les succès Russes en Syrie, les consultations spectaculaires et publicisées entre les producteurs de pétrole, tout cela a contribué à favoriser un retour à un peu moins de catastrophisme, si ce n’est un peu plus de serénité.
 
La perspective de la prochaine réunion de la BCE, mercredi, qui devrait concrétiser les promesses de Draghi a constitué, elle aussi une sorte de pont, de bridge, qui a permis de passer au dessus du torrent du début de mois. En fait et cela nous frappe, on va de ponts en ponts , à ‘image ces ponts gigantesques qui mènent à Key West aux USA. Les débris des ponts qui jouxtent la voie principale sont là pour rappeler  à ceux qui en doutent que rien n’est éternel…
 
Chapeau, tout cela est habile et montre une connaissance des comportements des marchés et des sopérateurs que l’on n’aurait jamais imaginée. Ce qui nous frappe c’est l’habilité qui consiste à avoir intégré le jeu des vendeurs à découvert dans la gestion des marchés, bravo!
 
Ceci nous ramène à notre thèse fondamentale depuis le début de la crise, ce ne seront jamais les actions des intervenants qui contreront l’action, la tactique et la stratégie des Maîtres », non ce sera le Réel. Ce seront  l’usure, la rouille, la corrosion, le retour du discontinu qui signeront la fin de l’Expérience. Ce sont les contradictiions réelles enracinées dans la situation interne du système et ses contradictions externes avec la sphère économique, politique, géopolitique,  qui provoqueront la chute, la révulsion. Ce ne seront pas les perceptions. L’action des hommes s’inscrit dans  le symptôme, pas dans l’ordre des causes.
 

La courbe des taux continue de s’aplatir, ce qui n’est pas bon signe. Mais il est vrai que ce genre d’indicateur ne se manipule pas facilement.

 
 
Personne ne percevra ce qu’il y a à percevoir, quand il le faudra. Les analyses, les pronostics les actions qui se situent au niveau de l’écume, des vaguelettes, au niveau des reflets de la situation du monde sont fondamentalement inadéquats, tout cela fait partie à la fois du mal et de ses symptomes. Tout cela ne joue que sur le calendrier et le mode d’apparaitre de la Nécessité, concrétisée par les contradictions finales.  Celles auxquelles on ne peut échapper. Les Cassandre , opérateurs des marchés sont comme des assoiffés dans le désert, ils sont victimes  de mirages, ils rêvent periodiquement de la grande Réconcialitation, qui leur donnera raison et qui apaisera leur soif.

L’inflation implicite mesurée au niveaudes TIPS ne se redresse pas, au contraire; manifestement la crédibilité du mini reflation trade est encore faible!

 
En attendant, tout ou presque a rebondi. le S&P a repris 2,7% et le secteur bancaire a échappé à la zone dangereuse avec une hausse salvatrice  de … 6,2%. Tout a performé y compris les mines d’or qui ont gagné 6,5%  au niveau de l’index HUI! Les bourses mondiales ont flambé avec un Nikkei en hausse plus de 5%, les Périphériques Européens se sont enrichi de 4 à 5%  et la Chine de 4%.
 
Le risk-off s’est contracté avec une bonne remontée des taux sur les Treasuries : les taux à 5 ans ont bondi de 13 pbs et  ceux du 10 ans également à 1,87%. à noter que les taux du JGB japonais restent  négatifs à -0,05%. Le rendement des Bunds monte de 9 pbs à 0,24%.
 
Du coté des matières premières, même unanimité révélatrice, même balancier. Avec le recul du dollar qui revient à 97, 22 au dollar index et l’avancée du  Goldman Sachs Commodities Index de  4.9% . L’or accroit ses gains de 2,9% et l’argent de 6,7%.

EN BANDE SON 

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s