Douce France

Humeur de Loup : La loi travail ; le père Ubu dans ses œuvres Par Bruno Bertez

Humeur de Loup : La loi travail ; le père Ubu dans ses œuvres Par Bruno Bertez

La loi dite « loi travail est un bide. Un colossal bide. Cela nous rappelle Juppé en son temps sur les retraites. En d’autres temps, du temps ou on avait de l’honneur, de la fierté et de la cohérence, les ministres concernés et même le premier ministre auraient démissionné. Valls s’étant engagé, il doit payer les pots cassés. Comme El Khomry, Sapin, Macron. Mais cela c’était avant, avant que la politique devienne un cloaque.

Comment peut-on se lancer dans une entreprise aussi périlleuse que celle de changer les lois sur le travail, avec moins de 20% de popularité, avec moins de 50% de soutien dans son propre camp et avec des ministres sans talent, ou sans assise qui ne sont que des seconds couteaux ? Cela laisse rêveur.

Tout a été mal fagoté, mal préparé et pour cause, ce n’est pas une loi Française, c’est une loi Allemande, une exigence de Schauble qui, d’une part n’a rien compris à la France et d’autre part n’a jamais été capable de raisonner autrement qu’en juriste étroit. Jamais en économiste, jamais en politique. Quant au social, il ne sait même pas que cela existe.

La loi travail n’a jamais été adaptée aux problèmes que la France doit résoudre à savoir :  la rigidité tous azimuts, le clientélisme, le règne des avantages acquis non par l’efficacité et l’utilité, mais par le rapport de forces. La France est le pays d’une fausse élite cooptative, le pays ou ceux qui ont titre priment sur ceux qui ont droit par leur utilité.

12744524_1202411943120826_5310611370990986025_n

La rigidité, c’est le modèle français.

Une loi travail qui se fixerait comme objectif de rendre souple et adaptable le Système Français ne peut être adoptée qu’à la faveur d’une situation exceptionnelle. Les rigidités du Système Français sont l’autre nom de ce que l’on appelle « le modèle Français », ce modèle que l’on entend préserver par ailleurs. Hollande a été élu sur la protection de ce modèle Français, archaïque, inique, dépassé. C’est un comble !

400 000 555

Une loi dans ce domaine n’est qu’un élément d’un ensemble plus vaste comme le rétablissement de l’égalité entre les salariés du privé et ceux du public, la suppression des privilèges scandaleux de la fonction publique et assimilée. La réforme fiscale. Celle des retraites. Pour que les salariés acceptent cette loi, il faut l’intégrer dans un gigantesque donnant- donnant, dans un ensemble qui, en contrepartie, assure la baisse du chômage, l’emploi des jeunes, la mobilité des carrières, la promotion sociale, etc etc. Pourquoi les salariés accepteraient de perdre sans gain aucun, pendant que d’autre se goinfrent ?

EN BANDE SON

4 réponses »

  1. Bonsoir,

    Oui c’est un fiasco, un vrai et le pays mettra au moins dix ans pour s’en remettre, s’il s’en remet car les lois de l’économie sont, elles, implacables. On en arrive à un point où ce gouvernement se couche littéralement devant un groupuscule qui ne représente que 1% des étudiants. Il est vrai que le groupuscule est un des bons réservoirs où puiser les futurs cadres du parti, cadres à la compétence inversement proportionnelle à l’ambition. Pensez, l’actuel titulaire du poste de secrétaire général a attendu l’âge de 27 ans pour enfin avoir sa licence (et encore, quelques exemples dans mon entourage proche m’amène à me poser quelques questions quant aux conditions de délivrance de certains diplômes). Je sais que les études sont dures mais mettre près de dix ans pour avoir un diplôme au lieu des trois prévus laisse quelques interrogations quant aux compétences de l’impétrant).
    On est en droit de s’interroger quant aux motivations réelles de ces clowns. Le manuel de la conduite du changement pour les nuls montre bien qu’en l’état actuel, cette initiative était vouée à l’échec. Le succès était-il voulu? S’agissait-il de se donner un vernis de gauche facile à un an d’une échéance difficile en donnant des gages, avec le retrait probable du projet, à la gauche la p!us conservatrice après quelques gesticulations médiatiques? Ou bien sommes-nous en face de l’incompétence la plus crasse qu’il soit possible d’imaginer pour une équipe ne charge de la destinée d’un ex-grand pays? La nature profonde du chef de cette équipe de bras cassé laisse la porte ouverte à toutes les suppositions. Pasqua avait dit de lui qu’il etait à peine bon pour faire un secrétaire de sous-préfecture. Il ne s’était pas trompé. Le dernier exemple en date en est la réforme constitutionnelle avortée (c’est heureux). D’autres en auraient tiré toutes les conséquences mais ça, c’était avant.

    Bonne soirée

    J'aime

  2. je ne savais pas que cette loi était d’origine allemande ; mais finalement , ce n’est pas étonnant ; nous avons des individus à la tête de ce pays qui ont des cerveaux tellement creux qu’ils sont obligés de prendre les idées dans d’autres pays pour les appliquer en france quand bien même les idées en question ne conviennent pas à notre pays ; aucune imagination pour redrésser la france , aucun courage , ne serait ce que celui de ne plus s’applatir devant l’allemagne , les usa , etc , …. des mensonges , des magouilles , des loies tordus et innéficaces , voilà de quoi est fait ce gouvernements …..je ne vois pas le bout du tunnel….

    J'aime

  3. Le chanteur Renaud :

    Il crée un Comité Viêt Nam dans son lycée pour protester contre la guerre du Viêt Nam, en 1967, et fréquente assidûment les « Amitiés franco-chinoises ». En mai 1968, avec son frère Thierry, Renaud vit pendant trois semaines dans la Sorbonne occupée, participant aux manifestations et barricades.

    48 ans plus tard :

    Il a accordé une interview au journal LE JDD :

    Renaud au JDD : « Je vais peut-être voter pour Fillon »

    Voter

    « Rien ou ce qui reste de la gauche ? C’est compliqué quand même. Je vais peut-être voter pour un François Fillon que je pense être un parfait honnête homme, un vrai républicain. Mélenchon, c’est le gauchisme, l’aventurisme, un idéalisme désuet. Le Pen, c’est la peste brune. Ces politiciens pensent surtout à changer leur réalité avant celle du pays. »

    http://www.lejdd.fr/Culture/Musique/Renaud-au-JDD-Je-vais-peut-etre-voter-pour-Fillon-779409

    J'aime

  4. « je ne savais pas que cette loi était d’origine allemande ; mais finalement , ce n’est pas étonnant »

    Cela fait TRENTE ans que nos « élites » tentent d’arrimer l’économie française à celle de nos « amis » allemands. Cela se traduit par trente ans de fiascos divers, de crises, de chômage pléthorique.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s