Art de la guerre monétaire et économique

Souverainisme vs Mondialisme : Trump ou Clinton ? Peu importe, l’Europe est déjà sacrifiée !

Trump ou Clinton ? Peu importe, l’Europe est déjà sacrifiée !

telechargement-7Ce qui se passe actuellement aux Etats-Unis est passionnant. Les deux candidats représentent des camps radicalement opposés. Mais, paradoxalement, quel que soit le vainqueur, les conséquences pour l’Europe seront dramatiques.Hillary Clinton est l’archétype du candidat de l’establishment. Elle est soutenue par la plus grande partie de l’oligarchie américaine. Que celle-ci soit politique, économique, financière, culturelle ou médiatique. Son idéologie et son programme s’articulent autour des thèmes défendus par cette oligarchie : mondialisme, métissage, libre échange… Pour atteindre ces objectifs dont le but ultime est l‘imposition d’un gouvernement mondial par les élites et pour les élites (1), la candidate et ceux qui la soutiennent disposent de différents leviers destructeurs.

L’immigration massive permettant la destruction de l’identité des sociétés d’accueil (2), (3), (4) et (5) ; l’ultra-libéralisme permettant l’appauvrissement des populations et la destruction des politiques de solidarité sur lesquelles repose l’équilibre et la cohésion de nombreuses sociétés européennes (notons que l’immigration massive y contribue également) ; l’idéologie des Droits de l’Homme permettant de justifier une ingérence humanitaire dans un premier temps puis militaire afin d’imposer à des sociétés des valeurs présentées comme « occidentales » mais qui sont avant tout le laboratoire d’institutions visant l’instauration d’une gouvernance mondiale ; le contrôle de la quasi totalité des médias par des banquiers ou des hommes d’affaires acquis à l’idéologie dominante. Quand ce n’est pas l’Etat qui tient en laisse les journalistes pas de gracieuses subventions (6) ; la société de consommation enfin dont le développement a pour finalité de transformer des citoyens responsables et qui réfléchissent, en des consommateurs abrutis aux préoccupations uniquement nombrilistes et mercantiles.

Ainsi en France, on assiste à la destruction de l’Education par l’imposition de programmes de plus en plus minimalistes afin de promouvoir un nivellement par le bas au nom d’un prétendu égalitarisme. L’un des objectifs étant de couper les enfants du peuple de leurs racines et des savoirs traditionnels pour les remplacer par une bouillie idéologique vantant les mérites d’un « vivre ensemble » condition indispensable à l’émergence d’une société métissée. Les enfants des « élites » continuant quant à eux de bénéficier d’un enseignement de qualité, élitiste diront certains, dans des établissements privés ou dans les grandes écoles. Dans un entretien au Figaro le 26 août 2016, le philosophe Redeker a parfaitement résumé l’objectif (7) : « Voulue, planifiée, organisée, cette destruction poursuit obstinément un but anthropologique : la fabrication d’un homme nouveau, le remplacement du type d’homme tel qu’il existe dans les nations européennes depuis des siècles par un type inédit. Un homme hors-sol, déraciné, un zombie hébété. Un homme échangeable avec tous les autres hommes de la planète. Un homme aussi abstrait qu’un numéro : l’homme indéterminé. Un homme équivalent à tous les autres hommes — sur le fond de la confusion entre l’égalité et l’équivalence ».

Nous subissons les conséquences de cette politique depuis près de 50 ans. Avec les résultats que l’on sait. Bien entendu, l’élection d’Hillary Clinton n’y changera rien. On est même en droit de penser qu’elle marquera une nouvelle étape dans l’accélération de ce processus mortifère. Avec cette nouvelle « dame de fer » à la Maison Blanche, les mondialistes tenteront de briser la résistance identitaire qui commence à poindre en Europe. Ils tenteront également de briser la résistance de la Russie et de ses alliés (Hongrie, Serbie, Macédoine etc…) au nouvel ordre mondial par des révolutions de couleurs ou pire encore. La promotion d’une société multiraciale, multiconfessionnelle et par conséquent multiconflictuelle redoublera d’intensité. Peu importe les conséquences dramatiques pour peu que le projet mondialiste, le libre échange et les élites y trouvent leur compte. Après tout l’Europe est un laboratoire, leur laboratoire, et il est admis dans ces milieux que l’on ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs…

Dans ces conditions, l’élection de Donald Trump pourrait-elle être une bonne nouvelle pour le Vieux continent ? La réponse est malheureusement négative. Certes, le milliardaire américain est le champion d’une minorité de l’oligarchie aux Etats-Unis dont l’idéologie est aux antipodes de la première. Pour elle, il n’est pas question d’ériger un gouvernement mondial, de promouvoir le métissage ou de lancer des expéditions militaires pour implanter les Droits de l’Homme un peu partout dans le monde. Son slogan « America First » signifie que l’Amérique doit s’occuper prioritairement d’elle même sans chercher à dominer ni à aider quiconque. Mais surtout, cette oligarchie ne se résout pas à ce que la minorité blanche, ou qui est en passe de le devenir, perde le contrôle du pouvoir aux Etats-Unis. Cette perspective est pour elle inconcevable. Elle fera tout pour s’y opposer. Y compris la politique du pire. Les positions de Donald Trump sur l’immigration et l édification d’un mur pour mettre un terme à l’immigration irrégulière mexicaine et sud-américaine sont la traduction de ce positionnement. Il en va de même concernant sa sortie controversée sur l’interdiction du territoire des Etats-Unis aux immigrés musulmans. Bien entendu, il ne faut pas prendre au pied de la lettre de telles déclarations mais on aurait tort de n’y voir que des rodomontades électoralistes. La volonté du candidat républicain de se désengager militairement de plusieurs points chauds de la planète procède de la même logique. Son éventuel rapprochement avec Poutine et sa déclaration laissant entendre que les Etats-Unis ne voleraient pas automatiquement au secours des Pays baltes fragilisent volontairement l’OTAN. La Maison Blanche dirigée par Donald Trump verrait les Etats-Unis se détourner progressivement de l’Europe. A charge pour cette dernière de prendre sa sécurité en main. Pour Donald Trump et ceux qui le soutiennent l’UE et l’OTAN ne sont pas immortelles. N’oublions pas que Donald Trump fut l’un des rares au niveau international à soutenir le Brexit. Pour cette partie de l’élite américaine, le pays doit se recentrer sur ses intérêts strictement nationaux. L’isolationnisme, le protectionnisme et le nationalisme sont les piliers de cette doctrine. Mais en quoi cette dernière peut-elle contribuer à perpétuer la domination de la population blanche aux Etats-Unis ?

En se retirant d’Europe, les Etats-Unis de Donald Trump lancerait un message clair : celle-ci peut devenir un terrain de guerre, nous n’interviendrons pas. Du moins directement. Et c’est ici que l’on retrouve la politique du pire chez Donald Trump. On peut être, comme civilwarineurope, des critiques acerbes de la politique étrangère américaine mais être cependant lucides. Combien de temps pensez-vous que la paix durera sur le Vieux continent au vu des multiples tensions qui le parcoure sans la dissuasion d’une intervention américaine ? Une guerre civile, ethnique et/ou religieuse ajoutée à la résurgence des nationalismes engendrerait l’anarchie chez nous. L’économie s’effondrerait, la technocratie européenne tomberait dans les poubelles de l’histoire. Nous verrions alors des millions d’Européens, jeunes, blancs et diplômés s’enfuir. Vers où ? Une grande partie se rendraient aux Etats-Unis où ils seraient accueillis à bras ouvert par l’ex future minorité blanche. Ce processus a d’ailleurs déjà commencé (8). Il ne ferait que s’accélérer dramatiquement.

Alors Donald ou Hillary, Hillary ou Donald ? Peu importe. Le destin de l’Europe est déjà scellé. Dans les années qui viennent, le Vieux continent sera le terrain de jeu de la lutte entre mondialistes et nationalistes américains. Seul le scénario peut encore varier : soumission, guerre civile, partition ethnique et/ou religieuse du continent ? Les trois à la fois ?

La rédaction de Guerre civile en Europe

Sources : (1) https://blogs.mediapart.fr/marie-anne-kraft/blog/160411/pour-un-gouvernement-mondial-par-jacques-attali

(2) https://civilwarineurope.com/2015/09/16/europe-les-remplacistes-ne-se-cachent-plus/

(3) https://civilwarineurope.com/2015/09/28/europe-les-remplacistes-ne-se-cachent-plus-2/

(4) https://civilwarineurope.com/2015/11/03/europe-les-remplacistes-ne-se-cachent-plus-3/

(5) https://civilwarineurope.com/2015/11/11/europe-les-remplacistes-ne-se-cachent-plus-4-ou-le-grossier-mensonge-de-christine-lagarde/

(6) https://civilwarineurope.com/2016/08/28/france-loligarchie-soigne-ses-relais-dopinion-bienpensant/

() http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/08/26/31003-20160826ARTFIG00065-robert-redeker-l-ecole-s-applique-a-effacer-la-civilisation-francaise.php

() https://www.franceinter.fr/societe/les-jeunes-francais-quittent-massivement-l-hexagone

5 réponses »

  1.  » La volonté du candidat républicain de se désengager militairement de plusieurs points chauds de la planète procède de la même logique. Son éventuel rapprochement avec Poutine et sa déclaration laissant entendre que les Etats-Unis ne voleraient pas automatiquement au secours des Pays baltes fragilisent volontairement l’OTAN. »

    Et surtout qu’un conflit nucléaire Otan -Russsie serait évité et donc pour l’Europe de ne pas recevoir de missiles Russes ce qui me parait important a noter…

    Ce sont les globalsites _mondialistes coté Clinton qui nous anéantissent et noient l’Europe sous la masse des migrants
    Et leurs obsessions égalitaire /Toute la politique de l’EU résulte des directives imposés par cette caste
    Je suis étonné du contenu ultra pessimiste de cet article
    En cas de victoire de Trump toute la doxa mortifére de la destruction des nations, de leurs cultures le grand remplacement etc. toute cette horreur ne pourra pas continuer en Europe
    Les cartes seront rebattues, elles changeront de main ….!
    Et je ne vois pourquoi Trump laisserais l’Europe s’enfoncer dans la guerre civile..
    Certes « la bête » ne se laissera pas abattre sans convulsions mais nous pourrons imaginer un renouveau et surtout une reconquête de notre souveraineté ..la victoire de MLP pourra être envisagé…ou une prise de pouvoir autoritaire (armée) pour le maintien de la paix civile..
    En un mot de cette élection dépend quasiment notre salut ou notre anéantissement.
    Vraiment étonnant cet article..!!!

    J'aime

  2. Exellente analyse en ce qui concerne clinton , ausi bonne que ce qu’elle est mauvaise pour Trump,certes il ne volera pas au secours de l’europe mais l’europe n’en a pas besoin ,la dissusation nucléaire suffit ,elle est bien comprise de Poutine et consorts,Clinton cette hystérique s’imagine survivre a un conflit nucléaire frappant l’europe en priorité et qu’elle aurait déclenché .En revenant a une vision Gaulienne hors otan , la France aurait tout a y gagner si elle est capable de faire l’effort comme par le passé de se débarrasser des Robespierre socialistes ou Fabiens qui pourissent la vie et l’avenir de la nation.Il faut le dire le redire ad nauséam ;nous n’avons pas besoin des Us , cette nation de gangsters a culture de walt disney et d’al capone impérialistes et dangereux pour la paix du monde.Revenons au traité de wesphalie et ses fondamentaux qui ont jetés les bases du droit international bafouées de jour en jour par des attaques de pays souverains et d’assassinats par drone baladeurs interposés,d’ingérence dans les affaires de pays tout aussi souverains que le notre doit redevenir .La politique Us si Trump est élu est une chance de récupérer peut être autrement que par la lutte armée notre souveraineté bradée sur l’autel du mondialisme de ce dégénéré d’Attila ,pardon d’Attali

    J'aime

  3. GUERRE CIVILE… LE CADEAU DE L’OLIGARCHIE:

    « Une guerre civile, ethnique et/ou religieuse ajoutée à la résurgence des nationalismes engendrerait l’anarchie chez nous. L’économie s’effondrerait, la technocratie européenne tomberait dans les poubelles de l’histoire. Nous verrions alors des millions d’Européens, jeunes, blancs et diplômés s’enfuir. Vers où ? Une grande partie se rendraient aux Etats-Unis où ils seraient accueillis à bras ouvert par l’ex future minorité blanche. Ce processus a d’ailleurs déjà commencé (8). Il ne ferait que s’accélérer dramatiquement. »

    Je pense que l’auteur commet 2 erreurs, la 1ère entrainant d’ailleurs la seconde.

    En effet, il affirme -alors que cela reste une hypothèse- qu’une partie minoritaire de l’oligarchie blanche soutient Trump… c’est possible mais leurs mobiles dans l’optique de sauver les blancs américains pourraient etre fallacieux. Les raisons qui les animent dans le soutiens qu’ils apportent à Trump pourraient etre basé sur un autre pivot que celui du patriotisme génétique et économique. Le faire-valoir patriotique me semble etre simplement un instrument pour téléguider une action en vue d’obtenir une guerre civile ou au moins une insurrection qui diligenterait une réponse militaire fédérale… L’aboutissement d’une telle logique est de dissoudre tout nationalisme, protectionnisme et donc tous les freins à l’expansion future du Globalisme Intégral.
    Le choc d’une guerre civile aux USA est forcément accompagné, voir précédé, d’autres situations elles meme catastrophiques… cet ensemble causal ayant cette particularité d’alimenter le brasier.

    La situation aux USA, quand on prend en compte la véritable situation financière, économique et sociale est catastrophique; à cela, et c’est le point névralgique qui constitue le combustible social: la situation psychologique du peuple est quasi proche de son point de fusion, en fait, il y a comme une combustion lente qui ourdie dans l’ombre des médias et qui ne demande que sa mèche soit allumée… Trump élu puis assassiné comme le fut l’archiduc François-Ferdinand d’Autriche déclencherait assurément une guerre civile dans l’Union.
    Les USA sont parcourus par une haine de l’autre, sa population connait un schisme ontologique et celui-ci -quelque soit le résultat des élections- semble préfigurer d’une explosion sociale telle… que c’est bien de guerre civile dont nous devons parler.

    Ceci m’apparait comme un reflet de ce que nous -europeens- nous devrions connaitre.
    La situation US ne diffère finalement que de peu de celle de l’Europe, en fait elle se rejoint sur de nombreux points:
    -crise identitaire (immigration continue et massive)
    -crise économique (transfert industriel, paupérisation…)
    -crise politique qui se manifeste par une montée des « populismes » induisant une ligne de fracture dans les communautés de populations autour de l’identité, de la perception de la corruption politique, médiatique…de la fiscalité…

    Les réactions populaires finalement conduisent au séparatisme, l’oligarchie, toujours au dessus du panier de crabes politiques, continuera de manipuler cet ensemble bouillonnant en vue d’instaurer son nouvel ordre mondial.

    S’il était tout à fait logique que le Système promeuve -il y a quelques années- une Hillary Clinton, cela l’était moins (anticipable) concernant un personnage « anti-système » de la trempe de Trump.
    Le fait qu’il soit là pourrait etre le va-tout essentiel/existentiel pour que la « destruction créatrice » puisse acheminer USA et EUROPE, par force des événements combinés, en apparence rendus totalement incontrolables (puisque confinant à l’anarchie), vers une solution sécuritaire logique, adoubée d’une refonte des institutions, du role impérial du dollar dont on sait que le réseau SWIFT (Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication) pousse les banques étrangères hors du périmètre impérial en se reportant sur le système « blockchain » et que cette démarche agressive similaire où l’extra territorialisation du droit US s’applique sur tous les pays vassaux avec cette contre partie évidente d’etre sanctionné par les USA si l’on sort des clous tout en sachant que le marché perdu sera repris par les entreprises US ( cf Peugeot et sa perte de contrat de production portant sur 200 000 véhicules avec l’Iran et repris par Général Motor)

    PS: Il y a d’ailleurs tout lieu de penser que le processus menant à la guerre civile en France et aux USA (mais certainement étendu à la sphère europeenne) est déjà concrètement projeté et logistiquement prévus (cf Zemmour citant « l’opération Ronce »)

    Je renvoie à mon article le plus récent: https://leblogalupus.com/2016/08/03/de-la-crise-politique-a-la-guerre-civile-par-master-t/

    J'aime

  4. AUTOCRITIQUE:
    considérant les difficultés rencontrées lors de la rédaction de mon commentaire et à la relecture de celui-ci de manière plus posée… distanciée, je pense qu’une future réécriture s’impose. En effet, les arguments manquent de développement et les articulations sont brumeuses (ponctuation et syntaxe imparfaites), le sujet étant vaste, en dire si peu sur de nombreux axes dessert l’objectif principal qui est de diagnostiquer, démontrer et anticiper (avec le degré d’incertitude qui accompagne la complexité de l’ensemble).

    Sinon, voici un livre qui reprend le « 7ème scénario » du livre blanc de la défense (2008) ou l’auteur STRATEDIPLO nous explique que: »L’année dernière, aux six scenarii (scénarios selon la terminologie gouvernementale) de recours aux moyens de la défense, définis par le Livre Blanc de 2008, a été discrètement ajouté un septième scénario ».
    source: http://ripostelaique.com/operation-ronces-bien-sur-que-ce-plan-existe.html

    La guerre civile a bien été anticipée… et n’attend plus que son « flocon » déclencheur.

    J'aime

  5. Oui, il y a deux façons de vaincre un ennemi – ici les nations, le souverainisme – on peut les employer toutes les deux, c’est mieux.
    La première consiste à augmenter ses forces pour vaincre les forces de l’ennemi.
    La seconde consiste à affaiblir l’ennemi. C’est exactement à cela que sert l’immigration de gens qui n’en ont rien à faire du pays où ils arrivent. Plus ce sera le bazar, et meilleur sera le résultat.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s