Douce France

Islamisme : La dangereuse montée des tensions ethniques à Paris !

La dangereuse montée des tensions ethniques à Paris

La dangereuse montée des tensions ethniques à Paris

La vérité est que les tensions ethniques montent à Paris dans le plus parfait silence de la presse subventionnée. L’exemple de la manifestation, place de la République, de la communauté chinoise, l’a superbement démontré.

Les Chinois de Paris protestent-ils contre le racisme?

Officiellement, la manifestation de la place de République ce dimanche visait à dénoncer le racisme anti-chinois! Que noble but! Des Chinois descendent dans la rue pour dire qu’ils se sentent victimes de racisme. On notera ici le titre sibyllin du Monde:

tensions ethniques

Et on notera aussi celui de l’Humanité, encore meilleur:

tensions ethniques

Le lecteur non averti qui lit ces titres se dit qu’à Paris ou à Aubervilliers, le racisme des Français, déjà très prononcé vis-à-vis de la communauté musulmane, touche aussi la communauté chinoise. Et forcément on prend peur…

La presse subventionnée a fait le black-out

En lisant la presse subventionnée, on comprend vite qu’elle s’est donné le mot pour servir une soupe indigeste. Début août, un commerçant chinois a été assassiné à Aubervilliers par trois jeunes gens, pour de la roupie de sansonnet. Ce meurtre est la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

Voici comme le Point a rendu compte de l’arrestation des trois suspects de cette opération sordide:

Selon nos informations, S., 17 ans, Y., 15 ans, et M., 19 ans, militaire dans l’armée de terre jusqu’en juillet, ont tous avoué en garde à vue. Ils ont été placés en détention provisoire pour « vol en réunion avec violence ayant entraîné la mort ». En revanche, les magistrats ont choisi, pour le moment, de ne pas retenir la circonstance aggravante de racisme prévue à l’article 132-76 du Code pénal.

Et là, on commence à se dire que, derrière l’histoire anodine d’un meurtre crapuleux se cache une autre histoire qu’on ne nous raconte pas clairement. Les suspects ont en effet expliqué qu’ils s’étaient attaqués à ce commerçant parce que les Chinois ont la réputation d’être riches. Mais… c’est bien la première fois que nous entendons collectivement parler d’un racisme des français vis-à-vis des Chinois qui irait jusqu’au meurtre.

Mais où étaient les associations anti-racistes?

Un autre élément pose question quand même: les Chinois ont défilé seuls, c’est-à-dire sans les traditionnelles associations anti-racistes qui ne manquent une occasion d’expliquer que les Français sont par nature racistes, méchants, intolérants, et qu’ils doivent s’excuser d’exister en tant que peuple indépendant. Sur le site de SOS-Racisme, pas un mot. Sur le site de la Ligue des Droits de l’Homme, pas un mot.

Tiens! voilà un racisme dénoncé par une minorité visible qui n’est pas relayé par leurs avocats habituels. Mais peut-être qu’il faut comprendre le deux poids deux mesures de l’anti-racisme en France: dire “sale Arabe”, c’est vraiment pas bien, mais dire “sale Chinois”, c’est moins grave, presqu’aussi pas grave que “sale Ch’ti” ou “sale Norvégien”.

Heureusement, la presse étrangère est là

C’est en fouillant le sujet dans la presse étrangère qu’on trouve enfin la clé qui manquait pour comprendre cette histoire qui ne tourne pas rond.

Par exemple, dans l’excellent journal suisse Le Temps, on lit:

Après l’arrestation, le 29 aout dernier, de trois jeunes de 15 à 19 ans, présumés responsables du meurtre d’un commerçant chinois d’Aubervilliers le 7 aout dernier, la police Française et les médias ont jusque-là évité de dévoiler leur patronyme, ou de montrer leurs photos. Une pratique justifiée au regard du droit, mais peu commune dans les affaires de criminalité de banlieue, où les clichés circulent d’ordinaire très vite sur les réseaux sociaux. Une précaution prise, surtout, pour endiguer le flot de récriminations anti-arabes et anti-africaines qui, depuis la mort de ce commerçant, Zhang Chaolin, déferlent dans la communauté asiatique parisienne qui manifeste ce dimanche Place de la République.

Ah! voilà l’explication! les Chinois se considèrent victimes d’agressions de la part des Musulmans… Et le journal de poursuivre:

Les frictions de plus en plus violentes entre communautés immigrées en France sont aussi engendrées, selon les élus locaux, par la recrudescence de l’islam radical et par l’exacerbation des tensions dans le cadre de l’Etat d’urgence. Beaucoup de commerçants musulmans de banlieue parisienne se plaignent d’être ciblés en priorité par la police qui ferme parallèlement les yeux sur leur concurrents asiatiques.

On en apprend de belles! Ainsi, la manifestation des Chinois de Paris ne visait pas le racisme des Français, mais celui de communautés portées par un Islam radical qui se venge de sa bonne entente avec la police locale…

On lira aussi dans le Telegraph cette phrase-choc:

Community workers say many muggings are committed by members of other minorities living in the area, generally of Arab or African origin.

(Les travailleurs chinois soutiennent que beaucoup d’agressions sont commises par les membres d’autres minorités vivant dans le coin, généralement d’origine arabe ou africaine)

Censure sur les tensions ethniques à Paris

Autrement dit, il existe aujourd’hui un consensus pour dissimuler au grand public une terrible réalité: la montée de l’Islam radical n’exacerbe pas seulement les relations entre Chrétiens européens et arabes (réalité occultée par les bobos qui vivent dans les beaux quartiers et se répandent dans la presse subventionnée). Elle exacerbe aussi les relations entre minorités étrangères. Mais ça, c’est pas du tout politiquement correct… surtout pour les associations anti-racistes qui n’ont absolument pas envie d’aborder le sujet.

Mais, au moins, maintenant, on comprend mieux la manifestation de dimanche…

http://eric-verhaeghe.entreprise.news/2016/09/05/dangereuse-montee-tensions-ethniques-a-paris/

3 réponses »

  1. Au moins la ligue des droits de l’homme aura réussi a invalider l’arrêté contre le burkini!! Ah! tout ça finira par exploser un jour, mais le plus frustrant sera qu’on ne trouvera plus les idiots d’aujourd’hui (Ligue des droits de l’homme, diverses associations, politiciens…) pour les punir de la catastrophe qui sera arrivée.

    J'aime

  2. Le XXIe siècle sera politique ou ne sera pas. Pendant que des intellectuels chenus font briller leur érudition et font assaut d’idées toutes plus désuètes les unes que les autres parce que conservatrices, et produisent des écrits dont les politiques se fichent bien, une frange de plus en plus large de la population a compris que chaque mot, chaque propos suggère ou affirme un certain type de société, conséquence de la catégorisation et de la généralisation inhérentes à la langue. Et quand s’y ajoute des connotations ou des jugements, c’est réglé. Chinois, asiatiques, racisme, communauté etc tous les mots sont chargés politiquement.
    C’est sur la scène médiatique que cela va se jouer.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s