1984

Neocon – Islamisme : Clinton, Daech, Seoud – les liaisons dangereuses, Clinton admet qu’elle savait que le Qatar et l’Arabie saoudite finançaient Daesh

e n’est qu’un secret de polichinelle, mais la confirmation est importante dans  un monde où les gens doutent de tout et surtout des sources d’information alternative.  Les deux puissances wahhabites financent non seulement Daesh, mais toutes les initiatives qui contribuent à la diffusion du wahhabisme.

C’est le grand secret dont personne ne veut et ne peut parler et que tous les services de renseignement et les vrais historiens connaissent. En effet, l’origine, aussi bien du royaume des Séouds que celui du royaume du Qatar, les Al Thani, se trouve dans une alliance religieuse qui est à l’origine de la secte wahhabite. La légitimité de ces deux royaumes est fondée, non seulement sur l’alliance initiale, mais également sur la conquête. Nous disons bien conquête et non pas prosélytisme.

Il faut remonter non seulement aux origines de ces deux royaumes, mais également au début du XXème siècle, époque à laquelle les Britanniques sont intervenus pour les consolider et assurer leur protection. De par leur origine, et ensuite de par leur histoire, ces royaumes sont marqués par:

  • l’alliance avec la religion
  • l’alliance avec les Britanniques d’abord, et les Américains ensuite.

Il s’agit d’une histoire complexe, mais qui devrait être rendue publique. Elle englobe également la naissance de l’Etat d’Israël (déclaration Balfour – 1917), et elle explique les accords du Quincy, aux termes duquel les Etats-Unis accordaient leur protectorat pour 60 ans en échange de la sécurité pétrolière et de l’utilisation privilégiée du dollar.

On ne comprend pas la situation présente, complexe, mystifiante, si on ne connait pas l’histoire des relations entre le royaume saoudien, le Qatar, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et l’Etat d’Israël. Tout cela crée une situation quasi inextricable et, pour les observateurs extérieurs, tout à fait contraire à la logique. En réalité, la logique existe, mais d’une part, elle est historique, et d’autre part, elle est dissimulée.

Le débat en cours aux Etats-Unis sur la disparition des pages du rapport sur l’attentat du 11 septembre, de ces fameuses pages qui mettent en cause les Saoudiens et leur financement du terrorisme, s’inscrit dans le contexte que nous venons rapidement de survoler. Il s’agit d’une situation tellement scandaleuse, aux yeux du public, qu’elle ne peut être révélée: les Etats-Unis luttent contre le terrorisme, contre l’idéologie islamiste, mais en même temps, ils sont historiquement les soutiens de ceux qui la finance, à savoir les royaumes wahhabites.

Nous reviendrons sur ces questions, peut-être en vous fournissant quelques références historiques incontestables. En tous cas, cessez d’être étonnés. Si vous êtes curieux, vous pouvez déjà faire quelques recherches sur l’homme qui est à l’origine de l’idéologie wahhabite et de l’alliance avec les Séouds, Mohamed ben Abdelwahhab, et également quelques recherches sur la déclaration de Balfour.

Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, est un personnage controversé. Mais on ne peut pas nier que les courriels qu’il a collecté à l’intérieur du Parti démocrate sont réels, et il est prêt à exposer Hillary Clinton.

Maintenant, il est heureux d’annoncer qu’Hillary Clinton et son Département d’État armaient activement les djihadistes islamiques, ce qui inclut l’État islamique (ISIS) en Syrie.

Clinton a nié à plusieurs reprises ces revendications, y compris pendant plusieurs déclarations sous serment devant le Sénat américain.

WikiLeaks est sur le point de prouver qu’Hillary Clinton mérite d’être arrêtée :

Les responsables de l’administration Reagan espéraient obtenir la libération de plusieurs otages américains, et ensuite récupérer les bénéfices des ventes d’armes à l’Iran, pour financer les Contras au Nicaragua.

Dans le second mandat d’Obama, la secrétaire d’État américaine Hillary Clinton a autorisé l’envoi d’armes fabriquées en Amérique au Qatar, un pays redevable aux Frères musulmans, et sympathique aux rebelles libyens, dans un effort pour renverser le gouvernement / Kadhafi en Libye, puis expédier ces armes à la Syrie afin de financer Al-Qaïda, et renverser Assad en Syrie.

Clinton a pris le rôle principal dans l’organisation des soi-disant « Amis de la Syrie » (alias Al-Qaïda / ISIS) pour soutenir l’insurrection menée par la CIA pour un changement de régime en Syrie.

Sous serment, Hillary Clinton a nié qu’elle était au courant des livraisons d’armes au cours de témoignage public au début de 2013, après l’attaque terroriste de Benghazi.

Dans une interview avec Democracy Now, Julian Assange de Wikileaks indique maintenant que 1.700 courriels contenus dans le cache de Clinton connectent directement Hillary à la Libye, à la Syrie, et directement à Al-Qaïda et ISIS.

Via The Duran

Voici la transcription incroyable :

JUAN GONZALEZ : Julian, je veux parler de quelque chose d’autre. En mars, vous avez lancé une archive consultable avec plus de 30.000 e-mails et pièces jointes envoyées vers et depuis le serveur de messagerie privée d’Hillary Clinton alors qu’elle était secrétaire d’État. Les 50,547 pages de documents couvrent la période de juin 2010 à août 2014 ; 7500 des documents ont été envoyés par Hillary Clinton elle-même. Les e-mails ont été mis à disposition de tous sous la forme de milliers de fichiers PDF par le Département d’État des États-Unis à la suite d’une demande de la Loi pour la liberté d’information. Pourquoi avez-vous fait cela, et quelle est l’importance, de votre point de vue, d’être en mesure de créer une base consultable ?

JULIAN ASSANGE : Eh bien, Wikileaks est devenu la bibliothèque rebelle d’Alexandrie. C’est la collection la plus importante d’informations qui n’existe nulle par ailleurs, accessible pour tous, sous forme consultable, sur la façon dont les institutions modernes se comportent en réalité. Et tout ça est en marche pour libérer les gens de prison, où les documents ont été utilisés dans leurs affaires judiciaires ; tenir la CIA responsable des programmes de’interprétations ; alimenter les cycles électoraux, qui ont abouti à la fin, dans certains cas, ou contribué à la cessation des gouvernements, dans certains cas, pris la tête des services de renseignement, les ministres de la défense et ainsi de suite. Donc, vous savez, nos civilisations peuvent seulement être aussi bonnes que notre connaissance de ce que notre civilisation est. Nous ne pouvons pas espérer réformer ce que nous ne comprenons pas.

Donc, ces e-mails d’Hillary Clinton se connectent avec les câbles que nous avons publié sur Hillary Clinton, la création d’une image riche de la façon dont Hillary Clinton travail au bureau, mais plus largement, comment le Département d’État américain fonctionne. Ainsi, par exemple, la désastreuse intervention, absolument désastreuse en Libye, la destruction du gouvernement Kadhafi, qui a conduit à l’occupation d’ISIS dans de grandes parties de ce pays, les armes allant vers la Syrie, poussées par Hillary Clinton, les djihadistes en Syrie, y compris ISIS, tout est là dans ces e-mails. Il y a plus de 1700 emails dans la collection Hillary Clinton, que nous avons publié, seulement sur la Lybie.

Il apparaît qu’Hillary Clinton a fait un faux témoignage, comme son mari quand il était Président.

Source : The Political Insider

Clinton, Daech, Seoud : les liaisons dangereuses

28964817543_13b76dfba4_b

11 Octobre 2016 , Rédigé par Observatus geopoliticus Chroniques du Grand Jeu

Clinton, Daech, Seoud : les liaisons dangereuses

C’est confirmé : l’Arabie saoudite et le Qatar ont bien fourni un soutien financier et logistique à l’Etat Islamique. Et la source n’est pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit de l’hilarante Clinton en personne au travers de ses mails piratés !

Dans son courrier électronique du 17 août 2014, elle écrit noir sur blanc :

The governments of Qatar and Saudi Arabia are providing clandestine financial and logistic support to ISIL and other radical Sunni groups in the region.

Cela ne gêne apparemment pas la candidate démocrate dont la campagne électorale a été financéeà hauteur de 20 millions de $ par ces mêmes Saoudiens. Pour Riyad : Daech/Clinton, même combat !

Si les fidèles lecteurs du blog ne seront pas surpris par cette révélation, l’on peut déjà sentir l’immense malaise de la mafia médiatique. Voilà en effet une information infiniment plus scandaleuse et importante que les petites phrases de Trump, mais qui touche le système impérial en son coeur. Imaginez un peu le Figaro de Dassault alors que l’avionneur rêve de vendre ses Rafales à l’Arabie wahhabite et au Qatar, l’imMonde « sorosisé », Flamby Ier qui a décoré le prince héritier de la Maison des Seoud de la Légion d’honneur… Imaginez enfin cette pauvre Clinton, déjà retournée comme une crêpe lors du second débat et qui voit une nouvelle casserole s’accrocher à ses basques, elle qui ne marche déjà pas toujours très droit…

Gageons que le landerneau impérial paniqué fera tout pour que l’on n’en entende pas parler.

http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2016/10/clinton-daech-seoud-les-liaisons-dangereuses.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

1 réponse »

  1. « Si vous êtes curieux, vous pouvez déjà faire quelques recherches sur l’homme qui est à l’origine de l’idéologie wahhabite et de l’alliance avec les Séouds, Mohamed ben Abdelwahhab, et également quelques recherches sur la déclaration de Balfour. »

    Excellent conseil pour découvrir l’extraordinaire compléxité de la situation même pour ceux qui sincéres pensent maitriser une situation dont ils seront les victimes hélas encore une fois.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s