1984

Douce France – « Délit d’Entrave à l’IVG « VS « Sausage Party » pour les plus de 12 ans : échange liberté d’expression contre liberté sexuelle !

 IVG : la liberté d’expression menacée

cymqoi0xuaah_cycym2diuweaaiqsy

L’Internet devient la bête noire du Système. Incapable de contrôler cette communication qui se joue des monopoles, le pouvoir suit une pente totalitaire en voulant mettre au pas ce monde libre. Ce dernier est déjà le plus souvent caricaturé sous le terme de « fachosphère », selon le vieux procédé stalinien de l’amalgame et l’insulte. C’est dans ce contexte liberticide que doit être replacée la proposition de loi de Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits de femmes, qui sera examinée jeudi par les députés. Le texte vise à appliquer un « délit d’entrave à l’IVG » à l’encontre de sites qui cherchent à dissuader les femmes de recourir à l’avortement. L’IVG n’étant pas une obligation légale, rien n’empêche de tenter de l’éviter. Or le sectarisme du gouvernement est tel qu’il ne veut voir qu’une provocation intolérable dans des démarches se proposant d’écouter la détresse existentielle de femmes confrontées soudainement à leur état. Cette atteinte à l’élémentaire liberté d’expression, que la gauche semble prête à assumer, est révélatrice de l’intolérance qui mine ses rangs. Le vote d’un tel délit viendrait légitimer la police de la pensée, que les Français se supportent plus. Cette régression démocratique deviendrait alors un fardeau supplémentaire à porter par un « progressisme » ayant décidemment trahi tous ses idéaux.

cyczseiusaquz-y

A dire vrai, l’entêtement que montre Mme Rossignol à vouloir banaliser à tout prix l’avortement reflète une idéologie féministe devenue irresponsable. L’esprit de la loi Veil de 1975 n’a jamais été de banaliser l’IVG, d’en faire une simple méthode de contraception. Or c’est cette voie qu’a emprunté le gouvernement depuis 2012 en supprimant la notion de « détresse », puis le délai de réflexion, en remboursant à 100% l’acte médical et ceux qui lui sont associés, en votant une résolution pour affirmer le « droit fondamental » à l’IVG. DansLe Figaro de ce mercredi, le professeur Israël Nisand admet qu’ »il n’est pas politiquement correct de dire qu’il peut y avoir des troubles psychiques ou des regrets en aval d’une IVG ». Les sites que le gouvernement aimerait sanctionner n’existent que parce que lui-même ne se préoccupe pas d’offrir une information complète et équilibrée. Personne n’envisage en France d’interdire l’avortement et de mettre à nouveau la vie des femmes en péril par des recours artisanaux.

En revanche, une information efficace sur les méthodes contraceptivespourrait éviter ces recours massifs (plus de 200.000 par an), qu’encourage de surcroit une pornographie accessible aux plus jeunes. Un exemple : Sausage Party,film d’animation interdit au moins de 18 ans aux Etats-Unis, sort ce mercredi en France avec une interdiction aux moins de 12 ans.

http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2016/11/ivg-la-liberte-dexpression-men.html

« Sausage Party », de la pornographie bisexuelle en groupe pour nos enfants !

maxresdefault-15-1550x660

 David Berton LE 30 Novembre 2016 Boulevard Voltaire 

Ce dessin animé n’est pas un phénomène marginal. Il participe d’une tendance globale que la logique libérale-libertaire insuffle. 

 

Ce mercredi 30 novembre sortira Sausage Party, dessin animé interdit aux moins de 17 ans non accompagnés d’un adulte aux États-Unis, mais que le CSA, toujours prêt à promouvoir l’anti-France et l’anéantissement moral de notre peuple, a interdit en France aux moins de 12 ans…

Jugez par vous-même :

Un film américain qui assure la vérité suivante : si l’Occident est toujours supérieur dans un domaine, c’est bien celui de la décadence. Si nous sommes le phare, les États-Unis sont la lumière, le modèle qui nous avilit chaque jour un peu plus.

Bon, qu’avons-nous vu ? Une orgie de pratiques sexuelles diverses et explicites. L’immonde responsabilité du CSA de permettre à des enfants de 12 ans et plus de regarder un tel spectacle, dans une salle de cinéma, avec sa famille, avec ses amis… Imaginez la situation…

Ce dessin animé n’est pas un phénomène marginal. 

Il participe d’une tendance globale que la logique libérale-libertaire insuffle : la marchandisation de tout par l’hyper-sexualisation et la normalisation de toutes les sexualités ; la pédomanie (pédophilie) n’est pas loin.Toute la culture Skyrock, teen movie, incite continuellement des enfants de plus en jeunes, et les jeunes filles en particulier, à n’exister que par un médium sexuel. « J’excite, donc je suis » devenu un adage récurrent pour la jeune enfant et l’adolescente.

Ne nous voilons pas la face : la mini-jupe pour enfants (symbole de l’émancipation sexuelle de la femme, y aurait-il le projet d’émanciper sexuellement l’enfant ?), la culture à destination des enfants qui s’ultra-sexualise, la lingerie intime sexuelle (string et porte-jarretelles taille 10 ans…), etc. Bref, constatons-le : une guerre est faite à nos enfants, à nous et à notre civilisation – guerre qui a pour but de nous réduire tous à la pure logique de la marchandisation et du nihilisme égotique. L’objectif est clair : faire de nous des sexes prolongés d’estomacs, n’ayant que pour buts la jouissance et l’accumulation de biens.

Pour ma part, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour encourager tout le monde à ne pas voir ce film ! Et ce n’est pas Cyril Hanouna, qui incarnera Lavash, une chips à tortilla musulmane et homosexuelle, qui me fera changer d’avis !

cyghnnjwqaalzx9

http://www.bvoltaire.fr/davidberton/sausage-party-de-la-pornographie-bisexuelle-en-groupe-pour-nos-enfants,296764?mc_cid=d3a9c52b29&mc_eid=b338f8bb5e

1 réponse »

  1. Ce qu’il faut rechercher et sanctionner ce sont ceux qui financent un tel outil sublimino-débilitant qui risque de profondément modifier les sensibilités et les comportements des tout jeunes.
    Nous sommes dans une logique des déstructuration de la société civile au profit de certaines castes dominantes très mal intentionnées..
    Toute cette manipulation programmée est sciemment voulue.
    Hanouna est encore et toujours dans son rôle de meneur de « Médias débilitants » et ceci sans aucun scrupule, afin tenter de de faire mieux passer la couleuvre,
    à croire qu’il est tout entier au service du chaos organisé et qu’il y trouve un intérêt tout personnel.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :