1984

L’Edito : Réchauffement géopolitique – Fonte des glaces multipolaires ou quand le narcissisme tient lieu de narrative ! Par Le Lupus

Réchauffement géopolitique : Fonte des glaces multipolaires ou quand le narcissisme tient lieu de narrative

Bienvenu dans le nouveau désordre mondial

Curieux effet de cycle et de style tout de même que cette fin des mondes déjà annoncée avant même d’avoir débuté….

Hollywood ne se contente pas de raconter des histoires tirées de faits réels, il en fabrique, destinés à remplacer dans la psyché humaine, comme feu naguère son concurrent soviétique, l’histoire officieuse, celle d’un paradis à jamais perdu aussi vrai et non factice que celui de la Planète des Singes…Poursuivre l’œuvre de Dieu mais sans Dieu cette fois, un concurrent bientôt trop sévère, voici  la mission luciférienne que s’est donné Hollywood…Au grand concours des Narratives chacun choisissant la sienne et Dieu toujours lui retrouvant les siens.

 

 

On ne sait dailleurs jamais si la réécriture de l’histoire commence avant, pendant ou après l’exact déroulement des faits…Le résultat étant que dans l’écheveau de la réalité bien peu arrive à y déceler  une part de vérité, leur part de vérité, et bien souvent d’ombre sans la lumière…C’est que dans le nouveau monde, celui qui est et qui né sous nos yeux de candeur émerveillée il n y a pas de bonne ou de mauvaises nouvelles, il n’y a que des nouvelles acceptables ou pas…approuvées ou non approuvées…Vues à la télé comme disait la PUB pour tout gage de véracité….Le renversement est telle que la vérité ne tient plus à la fiabilité de la source mais à la crédibilité ou pas du locuteur, du messager et du media sur lequel il intervient….la vérité ne sortant plus de la bouche des enfants mais des experts estampillés ORAL B pour mieux nous « en foutre plein la gueule ».

Fort donc de sa propagande et de sa logique jusqu’au boutiste l’exceptionnalisme US et ses dérives capitalistiques aura réussi en moins d’un siècle à nous pondre quatre totalitarismes : Deux pour le 20ème, le Communisme et sa version pangermanique : le Nazisme, deux pour le 21ème l’Islamisme dans sa version communisme du désert made in Toyota et le Mondialisme un marxisme culturel version socialiste de la mondialisation heureuse.

Au 20éme siècle la stagnation séculaire des profits prétexte nécessaire et suffisant à une remise à zéro des compteurs aura débouché sur une guerre froide qui trouvera son apogée dans la piste aux étoiles de l’armement dans les Années 80 et qui précipta la chute du Soviet suprème…Au 21ème et toujours pour les mêmes raisons le reset necessaire et espéré   se meut cette fois ci en une guerre chaude (Trump et Poutine contre le reste du Monde) avec pour continuum temporel la fonte accélérée d’un monde multipolaire pourtant acté, annoncé et promu à grand renfort de narrative altermondialiste, l’idiot utile du mondialisme. La Chine et son capitalisme d’Etat modèle apparaissant alors pour ce qu’elle est : le chef du gang mondialiste, vitrine magique des Hommes de Davos.  Quant à l’Ogre Russe il n’aura bientôt plus d’autres choix et alternatatives que de s’allier à l’ami Donald pour tenter à eux deux  de sauver ce qu’il reste de leur empire respectif et de leur souveraineté pourtant si populaire…Bref si de nos jours naviguer en eaux profondes ou voyager dans les airs s’avère plus aisé, un changement de température trop rapide peut s’avérer fatale pour des coques déjà fragilisées…et un changement de polarité mème bipolaire c’est assurement s’exposer à une longue dépression plutot nerveuse…Avis aux amateurs : unipolaire tu es, unipolaire tu restera…ceux qui vont bientot mourir te salue ! 

Vous l’aurez compris la thermodynamique victime consentante de l’entropie et de la néguentropie désormais se joue de quelque ordre qu’il soit surtout si celui-ci se veut mondial, et peut, même être annonciatrice d’un effondrement majeur : Bienvenu à Gattaca  et dans le nouveau désordre mondial….

A force de jouer avec le chaos celui-ci finit toujours par se généraliser mais ultime retour à l’envoyeur : l’ami américain ne sera plus cette fois gendarme du monde mais voleur de poules pour tenter d’endiguer la guerre civile qui s’annonce mais cette fois sur son propre terrain de jeu…Dans un Monde Orwellien à la sauce James El Roy l’inversion des valeurs et des rôles est de mise et le Diable aime à s’habiller en Pra(v)da…

A plusieurs reprises nous avons déjà affirmé ici même que le chaos était le fruit des constructivistes socialistes, leur œuvre au noir en quelque sorte…le monde réel se présentant quant à lui sous forme d’harmonie….Mais le constructiviste socialiste fort de son arrogance et de sa suffisance voudra toujours vous prouver le contraire : c’est pour parer au chaos du monde  qu’il en a inventé un bien meilleur (version Huxley) censé transformer l’enfer en paradis soviétique sur terre…Vous l’aurez encore compris il n’en est rien et c’est même le contraire d’un monde équilibré et harmonieux qui se produit : plus on tend à produire de la construction parallèle et plus la complexité devient difficile à manipuler et génératrice de chaos. On ne défie pas la gravité du monde sans un jour perdre l’équilibre et on ne retrouve celui-ci qu’en respectant la loi de la gravité…

Ainsi Français, Anglais et Néocons US ne pourront s’affranchir éternellement d’équilibres démographiques et culturels moyenorientaux  qui ont mis des siècles à se construire sans en payer un très lourd prix du sang….

Ainsi les Banques Centrales ne pourront s’affranchir longtemps de l’équilibre salvateur des marchés libres sans un jour devoir imploser entrainant avec elle le monde factice gorgé de crédit qu’elles ont créé de toute pièce…Saccrifiant les générations suivantes au nom de la génération présente…

Detail image of the painting SATURN by the Spanish artist GOYA.

Au FINAL Miroir déformant que ce Monde finissant issu de la Woodstock Génération où chacun aura pu voir dans la fonte d’une glace apparaitre le visage émacié et fatigué d’un Dorian Gray qui aura tout sacrifié à sa volonté de puissance infantile et à son narcissisme triomphant …Sorte d’Allégorie d’un Macron devenu Prince mais qui se voulait Roi et qui ne sera peut-être bientôt plus que Président…la providence en moins et les chasses en plus !

Babylon is here, Babylon is burning , burnin Babylon ….

LE LUPUS

EN BANDE SON : 

FAITES UN DON SOUTENEZ CE BLOG

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON
Image d’aperçu

4 réponses »

  1. « Le feu qui n’éclaire pas n’est pas le feu,la lumiére qui ne brûle pas n’est pas la lumière »saint Denis L’Aéropagite

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s