1984

Douce France-Présidentielles : Ne votez pas pour l’extrême-droite, oui mais laquelle ?

Ne votez pas pour l’extrême-droite

Le Salon Beige a décidé, après un grand débat au sein du comité de rédaction, de se joindre à tous ceux qui appellent à résister à l’extrême-droite, contre le retour aux heures les plus sombres de notre histoire. Voyez plutôt :

Extrait de: Source et auteur

http://lesobservateurs.ch/2017/04/29/ne-votez-pas-pour-lextreme-droite/?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

3 réponses »

  1. oui, le fascisme est à l’Elysée…

    Qu’est ce que le fascisme ?

    « Si les néocons et les progressistes comprenaient vraiment le fascisme, ils cesseraient d’utiliser ce terme à la va-vite. En effet, les deux groupes, comme une majorité du personnel politique, embrassent des idées et des politiques fascistes. L’une des caractéristiques du fascisme est une économie mixte. Les fascistes sont satisfaits de pouvoir maintenir les entreprises entre des mains privées. Les fascistes ont recours à des régulations, à des mandats et à des taxes pour contrôler les entreprises – et ruiner l’économie. Un système fasciste est un système au sein duquel les entreprises servent les politiciens et les bureaucrates plutôt que les consommateurs. »
    — Ron Paul

    « La conception fasciste de la vie insiste sur l’importance de l’État et n’accepte l’individu que pour autant que ses intérêts coïncident avec ceux de l’État. Cette conception s’oppose au libéralisme classique qui écarte l’État au nom de l’individu ; le fascisme réintroduit les droits de l’État comme étant l’expression de la véritable essence de l’individu. Si le libéralisme défend l’individualisme, le fascisme défend le gouvernement. »
    — Benito Mussolini

    « Le fascisme est absolument opposé aux doctrines du libéralisme, à la fois dans la sphère politique et dans la sphère économique. L’État fasciste veut gouverner dans le domaine économique pas moins que dans les autres ; cela fait que son action, ressentie à travers le pays de long en large par le moyen de ses institutions corporatives, sociales et éducatives, et de toutes les forces de la nation, politiques, économiques et spirituelles, organisées dans leurs associations respectives, circule au sein de l’État. »
    — Benito Mussolini

    « Accusez vos adversaires de fascisme, le temps qu’ils se justifient, vous avez tout le loisir de leur porter de nouvelles attaques. »
    — Dmitri Manouilsky, un des dirigeants du Komintern

    « Le fascisme est totalitarisme et ne saurait être rien d’autre. Son éclectisme lui permet de tout admettre, excepté une chose : la discussion. La discussion le tuerait à l’instant. »
    — Carlo Sforza

    « En Italie les fascistes se divisent en deux catégories : les fascistes et les antifascistes. »
    — Ennio Flaiano

    « Fascisme et communisme ne sont pas deux opposés, ce sont deux gangs rivaux qui se disputent le même territoire. Tous les deux sont des variantes de l’étatisme, fondés sur le principe collectiviste que l’homme n’a pas de droits et est l’esclave de l’État. »
    — Ayn Rand

    Un exemple du fascisme bien réel en France…

    http://www.francetvinfo.fr/societe/debats/video-cash-investigation-marches-publics-stade-de-nice-veni-vidi-vinci_1856901.html

    Et si on ne veut pas du stade, si on refuse d’être exproprié pour ses projet inutile et coûteux… et bien, on vous envoie les gros bras et on vous démonte la tête…

    C’est ça la France de Macron, et de toute la clique…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s