1984

La prétendue résistance

L’entropie ne dort jamais. Elle travaille sans relâche à la transformation de ce qui a encore de la valeur en des choses qui n’en ont plus du tout, en des tas de déchets et de fumier. Et la complexité l’attise à mesure que la loi des rendements décroissants fait se multiplier les roues de la futilité qui nous tirent peu à peu vers le niveau zéro. D’où le déclin intellectuel de la vie américaine, au sein de laquelle tout peut arriver, et plus rien n’a d’importance.

La plus récente manifestation de cette dynamique est le curieux mouvement qui s’autoproclame de Résistance, récemment adopté par le très grotesque servant du Deep State qu’est devenu le parti démocrate sous la régence d’Hillary Clinton. Sa mission est de défaire le résultat des dernières élections nationales en faisant passer la Russie pour responsable. Il prétend viser à la restauration de quelque chose – mais de quoi ? Des relations de pouvoir dissipées au travers du Deep State lui-même ?

C’est de cela même dont se charge actuellement le président Trump en plaçant la gestion du gouvernement entre les mains de ses généraux et des serviteurs de Goldman Sachs. Des généraux qui réinvestissent dans le trou noir stratégique que sont nos aventures militaires à l’étranger. Les serviteurs de Goldman Sachs se chargent quant à eux de permettre à Wall Street de poursuivre le pillage continuel des actifs des Etats-Unis. La dernière fois que j’ai vérifié, la bande d’Hillary ne s’opposait à aucun de ces efforts.

La Résistance emploie des hordes d’idiots utiles – Black Lives Matter, visiteurs sans-papiers, Antifa, communauté LGBT – pour prétendre défendre la justice sociale, qui ne sont rien de plus que des hommes de paille pour ce groupe qui ne se soucie que de pouvoir mettre la main sur les leviers du privilège – un privilège contre lequel il dit aussi se battre. La Résistance tire son nom du mouvement né en France pendant la seconde guerre mondiale pour combattre l’occupation nazie, une appellation au travers de laquelle elle s’auto-valorise. Mais ce faux air de déjà-vu n’est qu’une victoire de plus pour le cauchemar de relations publiques qu’est devenue la vie politique américaine.

Ce qui me pousse à me demander ce à quoi ressemblerait un véritable mouvement de résistance. Tout d’abord, il s’opposerait au pillage des actifs mentionné plus haut, que sert aujourd’hui l’économie américaine, et au transfert de capital sous toutes ses formes – monétaire, politique, culturelle, sociale – depuis l’ancienne classe moyenne jusqu’à la poignée de bénéficiaires de la manipulation financière. Notez que ces choses qui sont manipulées – marchés, devises, titres et taux d’intérêt – ne sont rien de plus que des entités imaginaires qui ne conservent leur valeur que parce que les prêtres des autorités financières leur en confèrent.

La durée de vie de ces manipulations touche à sa fin, parce qu’elles n’apportent évidemment que souffrance et misère aux masses, dont la confiance en les promesses qu’on leur fait finira par disparaître. Une résistance digne de ce nom s’affairerait à déconstruire ce clergé et ces institutions, qui sont notamment les too-big-to-fail et la Réserve fédérale. La meilleure manière d’y parvenir aurait été de le faire dès les premiers mois de l’administration Obama, après l’effondrement financier, alors que les dommages étaient encore frais et évidents.

Mais l’ancien président a choisi de ne pas s’y affairer, sous l’influence des grands prêtres Robert Lupin et Larry Summers. Les ecclésiastiques de rang inférieur ont été autorisés à faire tourner la machine pendant les huit années qui ont suivi. Voyez à quoi ressemble l’indice de Standard & Poor. Chose tragique, cette courbe constamment à la hausse est désormais perçue comme normale, et quand elle se retournera, l’implosion sera bien plus violente que la dernière fois.

On pourrait penser qu’une résistance digne de ce nom s’opposerait aussi à la consolidation incessante du pouvoir de l’appareil d’espionnage national – des sept agences de services secrets qui semblent désormais activement en guerre contre les autres pans du gouvernement et contre les citoyens eux-mêmes. Les murmures incessants au sujet de l’« interférence des Russes dans les élections » ne cessent plus de se faire entendre depuis l’été 2016, malgré le manque de preuves et de détails concernant ce qui est dit s’être passé.

Un autre élément tragique étant que les agences des services secrets ont maintenant employé les plus gros organes de presse pour répéter ces allégations tant qu’il faudra pour que le public les accepte comme des faits établis plutôt que comme un coup-monté. Les vies des personnes et des sociétés sont fondées sur les versions de la « réalité » qu’elles fabriquent à leurs propres fins. Une résistance véritable se montrerait fidèle à une réalité allant au-delà des mensonges et des illusions. Et elle travaillerait dur à l’abolition des despotismes qui nous accablent.

Peut-être le Memorial Day est-il un moment approprié pour remettre en cause les revendications de la prétendue Résistance, et pour méditer quant à la nature d’une résistance véritable face au déclin continuel de notre nation.

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-la-pretendue-resistance.aspx?article=10962031448H11690&redirect=false&contributor=James+Howard+Kunstler.&mk=2

Première erreur : les maîtres-chiens d’Emmanuel Macron ont joué l’Ode à la joie de Beethoven plutôt que l’hymne national de la France lors de son rassemblent de victoire électorale. Réjouissons-nous qu’ils n’aient pas joué Deutschland Über Alles… Les tensions demeurent en zone euro : le chômage des jeunes de plus de 20%, les trous bourrés de papier dans les bilans des banques européennes, et la contraction implacable de l’activité économique, notamment le long de la frontière sud de l’Union.

Le choc des civilisations apporté par la surabondance de réfugiés que s’est auto-imposée l’Union européenne flotte au-dessus du continent tel un hijab. L’absence de violences terroristes en période d’élections ne devrait rassurer personne. Les intérêts des djihadistes reposent certainement dans la poursuite du statu quo et de ses fantaisies sentimentales de multiculture – pourquoi ne pouvons-nous simplement pas vivre ensemble ? – c’est pourquoi En Marche ! était très certainement leur meilleur pari. Le Pen aurait pu les forcer à reculer. Macron, quant à lui, semble vouloir brasser les antagonistes islamiques dans un bain nutritif à la sauce Hollandaise.

La sclérose de l’Europe est garantie. Mais ce sont les évènements qui sont désormais en charge, pas les représentants élus. Le destin économique de l’Europe pourrait être déterminé par des forces très éloignées de sa sphère de contrôle, comme la Chine, dont le système bancaire artificiel sera certainement le premier à s’effondrer pour déclencher une réaction en chaine de démolition financière incontrôlée. Tout ne dépendra principalement que de la stabilité des devises.

Le problème étant que ces dernières sont rattachées à des attentes illusoires d’expansion économique. Sans cette expansion, le versement des intérêts de la dette monumentale du monde devient une impossibilité. Et le petit jeu qui consiste à émettre toujours plus de dette pour rembourser les intérêts de l’ancienne ne peut plus se poursuivre. Une fois de plus, la relation dynamique entre la création de capital et les dilemmes de l’industrie pétrolière se tapit derrière les échecs de l’économie. Dans le cas où une crise de remboursement de la dette se développait, les gouvernements ne sauraient pas quoi faire d’autre qu’imprimer toujours plus d’argent. Et cette fois-ci, ils ne manqueraient pas de détruire complètement la confiance en la valeur de leur « monnaie ».

Je mets « monnaie » entre guillemets parce que les dollars, les euros, les yuans et les yens n’ont pas plus de valeur que celle que leur accordent les gens, et sont mesurés contre des indices de valeur de plus en plus fictionnels tels que les taux d’intérêt, les marchés boursiers et obligataires, les chiffres de l’emploi et du PIB publiés par les gouvernements, et d’autres indices de références si truqués par les autorités qui les émettent que l’avertissement vénérable du vieux Karl Marx se réalisera bientôt pour tout faire se transformer en air.

Que ce soit clair, je ne suis pas favorable au chaos politique et à l’anarchie économique, mais cela semble être la voie qu’ont choisi de suivre les fonctionnaires Deep State à l’échelle du monde. Les protocoles financiers de l’ère industrielle, qui nous ont permis d’emprunter à l’avenir pour permettre à l’entreprise d’aujourd’hui de perdurer, ont perdu de leur élan. La très courte et pratique théorie de l’Histoire s’applique ici : les choses se passent parce qu’elles semblent être une bonne idée au moment présent.

Faire flamber le crédit a pu sembler être une bonne idée tout au long du XXe siècle, et il est vrai qu’il nous ait permis d’établir une matrice économique basée sur une énergie peu chère qui, hélas, n’est plus. Ce qui reste aujourd’hui n’est que le prétexte illusoire que les protocoles avec lesquels nous sommes familiers continueront de fonctionner comme par magie. Les déceptions perdront bientôt une échelle épique, et pourraient voir arriver sur le devant de la scène des personnages politiques pires encore que Trump et Le Pen. Sachez toutefois que ce que vous percevez comme le roulement de tambours du nationalisme n’est que la première étape d’un bien long voyage hors de l’économie globalisée, qui nous mènera finalement vers des autarcies locales que les mandarins actuels du statu quo peuvent à peine s’imaginer.

Ce long voyage a déjà commencé, bien que ni le public ni ses dirigeants élus ne s’en soient aperçus. La première étincelle de compréhension apparaîtra au cours des prochains mois, quand la fable de la monnaie et de la croissance se défera et que les chefs politiques ne pourront plus rien faire que se tenir debout à côté, la mort dans l’âme à l’idée que le monde ait osé avoir l’impertinence de changer sans leur permission.

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-la-pretendue-resistance.aspx?article=10962031448H11690&redirect=false&contributor=James+Howard+Kunstler.&mk=2

EN BANDE SON :

1 réponse »

  1. Pour faire face à l’effondrement des monnaies il semble que « L’Establishment » ai déjà un nouveau joujou : « La Monnaie Mondiale Unique »,
    Face à un effondrement généralisé des économies et un appauvrissement sévère plongeant les populations dans la misère et le chaos :
    1°) Hop d’un coup de prestidigitation, on efface toutes les Dettes Souveraines qui sont les plus gênantes pour les Puissants et pour les Etats amis, alliés et fréquentables…
    2°) Ensuite en usant un peu ou beaucoup de la « Stratégie du Choc » vis à vis des populations exsangues, ruinées et plongées dans le chaos,
    on propose et on impose la mise en place d’une nouvelle Monnaie Mondiale Unique : « LE PHENIX »
    Au passage le risque de l’effondrement du Dieu Dollars est ainsi évité,
    et les Dettes des USA et autres protagonistes majeurs du « Système » sont tout simplement effacées, on protège les Mafias Bancaires, et les Richissimes,
    et on annonce aux populations de pauvres citoyens dans la misère et exsangues,
    que « La Nouvelle Monnaie va complètement changer leur vie, et rétablir une croissance économique durable » ..
    Au passage on veillera à évincer tous les « Etats Emmerdeurs »,
    à mettre les producteurs d’Energie Vitale ( pétrole ) sous la coupe des USA,
    et à enfoncer les Nations dites « Ennemies » qui seront à terme contraintes par cette Nouvelle Monnaie, de se soumettre dans une reddition sans condition.
    il ne reste plus aux « Maitres de ce Monde » qu’à manipuler l’Economie Mondiale
    et les consciences populaires, pour rétablir ainsi au final un soit disant
    « Age d’Or » en faveur des Puissants, face à des populations civiles ravagées par la pauvreté
    et qui ne demanderont juste qu’un peu d’oxygène, de nourriture, et de lumière pour pouvoir survivre.
    La « Nouvelle Donne Economique » ainsi basée sur la Nouvelle Monnaie Mondiale « Le Phénix », ainsi que sur un Système de type Féodal, même s’il ne dira pas clairement son nom, feront le reste …..


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s