1984

Le Qatar lâché par sa Mère wahhabite pour les besoins du Père Atlantiste (Avec Note du Lupus)

Le Qatar lâché par sa Mère wahhabite pour les besoins du Père Atlantiste

NOTE DU LUPUS

Comme vu dans notre dernier billet l’Empire Donald Trump a pris la décision de renforcer son axe stratégique Americano-Seoud dans l’objectif multiple de :

Redonner une seconde vie au Dollar et damer le pion à une éventuelle monnaie mondial type DTS.

Financer à moindre cout le creusement des déficits budgétaires qui s’annonce au travers du cycle du pétrodollar et de la corrélation existante entre pétrole et dollar.

Satisfaire au besoin de l’Etat Profond et à son complexe militaro industriel au travers de ventes d’armes conséquentes.

Mettre en place l’équivalent de l’Otan au Moyen-Orient et permettre ainsi à Israël de jouer pleinement son rôle de gendarme du Moyen Orient.

En sacrifiant le Qatar au besoin de la cause wahhabite Saoudienne Trump désigne un bouc émissaire facile à la vindicte populaire US et européenne en lieu et place de l’Arabie des SEOUDS principale pourvoyeur du terrorisme islamiste depuis les évènements du 11 Septembre… Du même coup il exonère ce dernier en tant que principal commanditaire, préférant se concentrer sur le Qatar un exécutant zélé certes mais de second ordre en comparaison des Seouds….mais qui a le tort d’être devenu au fil des ans un peu trop « indépendant »…gageons qu’il ne tardera pas d’ici peu à connaitre les affres d’un coup d’état destiné à le faire rentrer dans le moule wahhabite…

Ce renforcement de l’axe stratégique americano-israélo-saoudien a néanmoins un prix pour Trump : désigner à nouveau l’AMI Perse comme le mal absolu et satisfaire ainsi aux ambitions hégémoniques de l’Arabie, Yémen compris…

Dernier point et non des moindre : en fragilisant la position du Qatar Trump fragilise les Mondialistes européens et les Français en particulier…Voilà de quoi faire regretter à Macron sa poignée de main un peu trop familière avec Trump, le Qatar étant et restant  un investisseur particulièrement prisé, choyé et privilégié aux yeux des Européens !

Qatar-Arabie saoudite rupture historique de l’axe wahhabite

Ryad, Le Caire, Abou Dhabi et Manama ont rompu lundi avec le Qatar, accusé de soutenir le « terrorisme ». Donald Trump  avait exhorté les pays musulmans à se mobiliser contre l’extrémisme lors de son voyage il ya 15 jours…

 Cet évènement doit être considéré comme très  important, non seulement sous l’aspect « terrorisme », mais sous l’aspect géopolitique global. L’attitude de la Turquie, proche du Qatar doit être suivie de très près. On semble s’orienter vers une redistribution des cartes entre les blocs. Quid de l »unité de l’OPEP? Nous sommes dans une partie de poker, forcément menteur surtout dans l’aspect iranien, mais le dessous des cartes est inconnu pour l’instant.

https://brunobertez.com/2017/06/05/qatar-arabie-saoudite-rupture-historique-de-laxe-wahhabite/

La décision de l’Arabie saoudite de rompre les liens diplomatiques et commerciaux avec le Qatar bouleverse l’équilibre du Moyen Orient, si tant est qu’il était en équilibre.

Les saoudiens accusent le Qatar de soutenir le terrorisme, les Frères Musulmans et l’Iran. Cette décision est un choc qui aura de multiples et complexes répercussions. Il s’agit d’une sorte de punition et en même temps d’une pression considérable.

Le Qatar est un état minuscule mais influent et infiltré. C’est le plus gros producteur mondial de gaz liquéfié. Son Trésor de guerre, son fonds souverain atteint 340 milliards de dollars. Ses participations financières lui donnent un droit de regard dans de nombreuses entreprises dont les géants Barclays et Rosneft.

On peut s’interroger sur les réactions et positions de nombreux pays, lesquels se trouvent partagés dans leurs alliances entre l’Arabie Saoudite et le Qatar. C’est le cas par exemple de la France et des Etats-Unis. Le Qatar abrite par exemple le commandement stratégique américain pour le Moyen Orient. Témoin de cet embarras, Rex Tillerson a appelé les deux parties  à résoudre leurs différends.

Ce que veulent les Saoudiens n’est pas très clair en particulier s’agissant de la mise en cause des relations des Qataris avec  l’Iran. Les Qataris partagent en effet un immense champ gazier avec l’Iran.

Pour les grands pays occidentaux, la désignation du Qatar comme finançant de façon privée le terrorisme apparait un peu comme une opération de recherche de bouc émissaire au moment de l’émotion des attentats de Londres. Il reste que l’opération est délicate car les Saoudiens eux aussi sont très impliqués dans la propagande islamiste. Comment mettre le Qatar au banc des accusés tout en restant complaisant à l’égard de l’Arabie Saoudite?

https://brunobertez.com/2017/06/05/qatar-lembarras-des-occidentaux/

Le Conseil de Coopération du Golfe (CCG) est terminé.

Sur instigation de l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unies (UAE), le Bahreïn, l’Egypte de Sissi et le gouvernement fantoche mis en place par Ryad au Yémen, en plus des Maldives,  ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar.

L’un des deux gouvernements libyens a exprimé sa solidarité avec Ryad suite à cette action en rappelant le rôle joué par le Qatar dans la déstabilisation de la Libye.

Le Qatar est accusé par ces pays de menacer la stabilité régionale, de soutenir le terrorisme, d’intervenir dans les affaires internes du Bahreïn voisin et d’être hostile aux intérêts égyptiens.

Cette évolution extraordinaire est l’aboutissement d’une profonde rivalité géopolitique entre l’Arabie Saoudite et le Qatar, notamment lors des opérations hybrides visant le changement de certains régimes arabes lors du printemps arabe. Une rivalité entretenue par l’Etat profond US et Londres pour contenir un éventuel rapprochement avec l’Iran. Mais l’impact d’une telle décision sera dévastateur pour le projet d’une création d’un OTAN islamique que l’on peut considérer mort et enterré. Le Qatar vient d’être exclu de la coalition menant la guerre au Yémen.

L’isolement du Qatar continuera jusqu’à la survenue d’un putsch, soit un changement de régime favorable à la Maison des Saoud. Dans la foulée, certains pays européens comme la France auront non seulement perdu un marché capital pour leur industrie d’armement mais de substantiels revenus générés par une corruption colossale ayant profité en premier lieu à la majeure partie du personnel politique au pouvoir depuis 2009.

En arrière-plan, le conflit entre Ryad et Doha est tribal et sectaire et concerne en premier lieu la confrérie maçonnique des frères musulmans, longtemps soutenue par le régime Obama et dont le clergé Wahhabite (une secte déviante de l’Islam au pouvoir en Arabie Saoudite) veut s’en débarrasser par tous les moyens possibles.

De tous les pays ayant rompu leurs relations avec Doha, c’est l’Egypte qui risque le plus de préjudices. Transformé en véritable pays vassal de l’Arabie Saoudite, voire en un simple exécutant  de ses  basses oeuvres (Libye, Yémen), Le Caire vient juste de bloquer des dizaines de milliers d’expatriés égyptiens au Qatar et s’aliéner une grande partie de sa population dont les sympathies à l’égard de l’opposition sont encore vivaces.

L’effondrement du Conseil de Coopération du Golfe intervient à un moment crucial dans l’histoire du Moyen-Orient marquée par l’établissement d’un continuum stratégique de l’axe Damas-Téhéran-Moscou s’étendant désormais du plateau iranien jusqu’à Beyrouth. Il intervient également alors qu’une véritable guerre civile feutrée fait rage en Occident entre deux factions rivales au point d’ébranler la vieille et perfide Angleterre.

https://strategika51.wordpress.com/2017/06/05/le-ccg-est-termine/

Voilà quelques liens sur la Grande-Bretagne, les attaques terroristes 

John Pilger s’interroge à propos de l’attaque de Manchester : Que savait le premier ministre? 

Il souligne, comme nous l’avons fait, que Theresa May était ministre de l’Intérieur quand des ordres ont été donnés pour lever le contrôle et permettre aux Takfiris libyens de quitter la Grande-Bretagne pour aller détruire la Libye. La moitié d’entre eux sont revenus, bien formés, et l’un d’eux a tué 22 personnes à Manchester.

Un retour de bâton de la décision prise par May d’envoyer des terroristes connus comme tels dans les guerres britanniques par personnes interposées. Maintenant, elle dit qu’il y a « trop ​​de tolérance envers l’extrémisme? » Qui les a tolérés?

L’actuel ministre de l’Intérieur ne vaut pas mieux : Amber Rudd empêche le candidat indépendant de poser une question sur les ventes d’armes aux commanditaires saoudiens du terrorisme

Augmenter la censure : voilà la réponse typique des dirigeants autoritaires lorsque qu’on tente de discuter ouvertement de leurs accords secrets, et que leur compétence est remise en question: Theresa May demande aux firmes d’Internet d’éradiquer les «espaces sûrs» qu’utilise l’extrémisme, suite à l’attaque terroriste du Pont de Londres

Le Pont de Londres est-il un serveur web? Les «espaces sûrs» sur Internet ont-ils été utilisés pour l’attaquer? Ces «espaces sûrs» ne sont-ils pas aussi ceux qui servent à dévoiler les lucratives affaires d’amour de la Grande-Bretagne et de May avec les fous wahhabites qui financent le terrorisme en Arabie Saoudite et au Qatar? Pour une plongée encore plus profonde, lisez on ne peut pas comprendre ISIS si on ne connait pas l’histoire du wahhabisme en Arabie Saoudite

L’information et la discussion sur la collusion de May avec les commanditaires du terrorisme est officiellement interdite : Le Ministère de l’Intérieur n’a pas le droit de publier de rapport sur le financement du terrorisme car il ciblerait l’Arabie saoudite – On pense que l’enquête se concentre sur l’Arabie saoudite, à qui le Royaume-Uni vient de vendre pour 3.5 billions de livres d’armes.

Ce serait mauvais pour les affaires qu’on désigne publiquement les vraies sources du terrorisme takfiri. Il faudra que quelques dizaines de Britanniques ici et là, à Manchester et à Londres, meurent de temps en temps pour que les actionnaires de BAE Systems et d’autres fabricants d’armes britanniques soient heureux.

http://arretsurinfo.ch/theresa-a-raison-de-dire-assez-cest-assez-on-en-a-assez-delle/

5 réponses »

  1. Les Russes ont ils concede e a cette ,,solution » ? Ainsi ils gagnent du temps, et encore un allie qui n’etait pas vraiment … Les autres de l’argent, du temps aussi comme resultante et un ennemi en plus. Plus ca va et plus il y a divergence et tension, un jour ca va peter grave !


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

    • La danse du canard qui fait le trottoir chez les bédouins décapiteurs,lapitadeurs
      C’est ça comprendre comment est né le wahhabisme c’est comprendre quelle est la source.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s