Art de la guerre monétaire et économique

The War is Over : Qui avance et qui recule au Proche et au Moyen Orient !

Qui avance et qui recule au Proche et au Moyen Orient

Syrie-Raqqa-1

EI-20

L’Iran, l’Arabie Saoudite et le Qatar sont aujourd’hui les plus grands financiers du terrorisme islamique mondial, y compris en Irak et En Syrie. A propos de cette dernière, force est de constater que le contrôle (partiel) du territoire syrien par l’Etat Islamique (EI) semblerait diminuer. Mais de nombreux pays étrangers continuent d’agir en Syrie, directement ou indirectement : Etats-Unis, Turquie, Iran, Russie, Qatar, Arabie saoudite et d’autres pays encore.

Des combattants syriens ont brisé les lignes de défense des jihadistes dans la vieille ville de Raqqa après l’ouverture de brèches dans le mur d’enceinte par des raids américains, une percée majeure dans la bataille pour la conquête de cette ville de Syrie. Dans le même temps, en Irak, les forces gouvernementales appuyées également par les Etats-Unis, livrent des combats acharnés aux jihadistes du groupe Etat islamique (EI) acculés dans leur dernier carré dans la vieille ville de Mossoul.

En effet, en Irak, les forces armées avancent lentement dans le dernier carré des jihadistes à Mossoul, l’EI luttant pour sa survie dans son dernier grand bastion urbain d’Irak en multipliant les attentats suicide dont certains perpétrés par des femmes et des adolescentes.

L’EI est la cible de vastes offensives lancées depuis des mois par les Forces démocratiques syriennes (FDS) en Syrie et les forces gouvernementales en Irak pour le chasser de ses principaux bastions de Raqqa et Mossoul conquis en 2014. Dans le nord de la Syrie ravagée par la guerre, les FDS se sont emparées de plusieurs quartiers de l’est et l’ouest de Raqqa depuis leur entrée dans la ville le 6 juin.

Ainsi, les Forces Démocratiques Syriennes (FDS)  —  une force composée de combattants kurdes, arabes et chrétiens syriaques soutenue par les Etats-Unis en Syrie  —  cette force des FDS a pénétré, en profondeur, pour la première fois, dimanche 2 juillet 2017, dans le fief de l’Etat Islamique (EI) de Raqqa (ville syrienne composée à 90% d’Arabes musulmans et chrétiens et à 10% de Kurdes).

Les Forces Démocratiques Syriennes progressent :

Pour information, les chrétiens syriaques armés font partie du Conseil militaire syriaque (du commandant Abboud Seriane) qui a lutté contre l’EI dès 2013 et qui a intégré les FDS en 2016. Les jihadistes ont fait exploser les églises de Raqqa et ils ont forcé des chrétiens de la ville à se convertir à l’islam.

Les médias occidentaux n’évoquent que très rarement le Conseil militaire syriaque (CMS), comme si les chrétiens syriaques ne participaient pas à la résistance armée contre l’Etat Islamique (à Raqqa, le CMS vient de libérer le quartier de al-Roumaniya).

Sans doute, dans l’esprit de la presse européenne, les chrétiens syriaques sont juste assez bons pour se faire massacrer sans opposer de résistance armée, ce qui expliquerait son quasi-silence sur le CMS.

Le dimanche 2 juillet 2017, les FDS ont pris le marché d’Al-Hal, à Raqqa, en passant par le sud et en traversant l’Euphrate, après une manoeuvre d’encerclement de la ville syrienne qui a pris des mois.

Depuis leur première entrée dans Raqqa, le 6 juin 2017, les FDS s’étaient déjà emparées d’une poignée de quartiers dans l’est et l’ouest de la ville. Mais l’EI, encore présent à Raqqa, menace, une fois de plus, de contre-attaquer.

L’ingérence turque en Syrie :

De son côté, l’armée turque du dictateur islamiste Erogan a procédé à des tirs d’artillerie contre des positions de miliciens kurdes dans le secteur d’Afrin, en territoire syrien, dans la partie nord-ouest du pays de Bachar al-Asad. Il faut ici bien comprendre qu’Erdogan est en train de bâtir une Turquie islamiste, néo-ottomane, et post-kémaliste, bref, un Califat ottoman qui veut s’étendre au-delà de ses frontières actuelles.

L’état-major turc a précisé que ce pilonnage à l’arme lourde est intervenu en « représailles » à des tirs d’armes automatiques, en territoire syrien, de la part des Unités de Protection du Peuple Kurde (YPG) contre des membres de l’Armée Syrienne Libre (ASL), une milice composée d’islamistes et qui est soutenue entre autres par la Turquie, notamment dans la région syrienne de Maranaz.

L’armée turque a ajouté que les cibles visées ont été « détruites et neutralisées ». De son côté, l’agence de presse turque Ihlas affirme, elle aussi, que les combattants kurdes des YPG ont procédé à « d’intenses tirs d’armes automatiques » contre l’ASL dans le nord-ouest de la Syrie.

La Turquie « déplore » la récente décision de l’administration américaine de fournir des armes « sophistiquées » aux miliciens kurdes des YPG qui font partie des Forces Démocratiques Syriennes (FDS) engagées dans l’offensive contre Raqqa.

Les Etats-Unis considèrent les YPG comme un allié essentiel dans la guerre, d’une part, contre l’Etat Islamique (EI) en Syrie en général, et d’autre part, pour reprendre à l’Etat Islamique la ville de Raqqa, « capitale de fait » de l’EI en Syrie.

Mais la Turquie estime que les Unités de Protection du Peuple Kurde (YPG) ne seraient rien d’autre qu’une « émanation » (ce qui est faux) du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), organisation en lutte, en Turquie, contre le régime d’Erdogan.

En fait, ce que le régime turc redoute le plus, c’est que les YPG transforment leur succès militaire contre l’EI en « conquête territoriale », en Syrie, à la frontière turque. L’allégation de l’impérialiste Erdogan selon laquelle le YPG kurde syrien et le PKK kurde turc ne feraient qu’un est donc totalement fausse. Et, de toute manières, les incursions militaires turques sur sol syrien ne reposent sur aucune légitimité.

Pendant ce temps le conflit entre Saoudiens et Qataris :

Mardi 4 juillet 2017 est censé être la date butoir de l’ultimatum de l’Arabie Saoudite eu égard à l’offre en 13 points faite au Qatar pour mettre fin au quasi blocus de ce pays depuis deux semaines. Or, ce délai vient d’être prorogé de 48 heures.

La liste des 13 demandes élaborée par les saoudiens exigeait en particulier la fermeture d’une base militaire concédée à la Turquie, perçue comme un bastion des Frères musulmans, la fermeture de la chaine Al-Jazeera, appréhendée par les saoudiens comme un outil de propagande au service de ces mêmes Frères musulmans et l’arrêt des relations diplomatiques avec l’Iran.

Ajoutons à cela la guerre entre l’Arabie saoudite et l’Iran au Yémen, ainsi que le rôle des Pasdarans iraniens et du Hezbollah libanais en Syrie et au Liban, et la boucle sera quasiment bouclée.

Michel Garroté pour Les Observateurs, 4.7.2017

http://lesobservateurs.ch/2017/07/04/avance-recule-proche-moyen-orient/

3 réponses »

  1. Au fond ce qui est grave et remarquable, c’est que l’argent du Pétrole, et ceci quelque soit la pétromonarchie qui le détient, sert en très grande partie à financer le « Crime organisé »,
    et le pire c’est que tout celà fini par retomber sur nous Peuple Occidental Européen, alors que l’on n’a rien demandé dans toute cette histoire.

    Ce qui serait bon de savoir c’est qui au final tire les ficelles dans l’ombre,
    qui est le « Docteur MAD » qui derrière ses pions et ses cartes, se délecte par avance d’un gazoduc installé en Syrie pour le plus grand bénéfice des Multinationales Pétrolières,
    et d’une « invasion-submertion » en Europe par des millions de « Faux Réfugiés » arabes et africains et qui ne viennent vraiment pas de Syrie,
    « invasion » planifiée et composée à 95% de jeunes males en pleine forme,
    et dont le seul objectif est de prendre possession de notre territoire, de nos femmes et filles, et de nos richesses, puis au final du pouvoir absolu,
    le tout sous couvert de faux prétexte de pseudo aide humanitaire,
    mais en fait veritable « Filière organisée de passeurs »,
    et d’une Fausse religion mais Véritable Doctrine Totalitaire Tribale, Criminelle et Barbare.
    Si nous ne réagissons pas maintenant de façon drastique,
    demain l’accélération de notre remplacement sera exponentielle,
    la guerre en Syrie n’étant qu’un faux prétexte bidon pour endormir la conscience des Citoyens Européens et pour les aveugler.
    Hélas je crains que les choses s’accélèrent,
    la 1ere étape de l’instauration du « Nouvel Ordre Mondial » était fixé à fin 2015,
    on a vu ce qu’il en est advenu avec le début de la submertion islamique en Europe,
    à quelques mois près « Les Seigneurs Sith » du New World Order sont dans les temps de leur planning….

    J'aime

  2. A reblogué ceci sur La vérité est ailleurset a ajouté:
    Les USA retournent leur veste, Erdogan dictateur turque relise dans un conflit envers les kurdes, l’Arabie saoudite lance un ultimatum au Qatar, et son ennemi iranien s’oppose à ses velléités au Yémen ! Décidément il fait très très chaud au Moyen-Orient, et ça depuis trop longtemps pour les populations civiles qui souffrent impuissants !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s