1984

Il n’y a pas de camp « décolonial » en Suède : L’islamisme, la naïveté scandinave et le Marxisme culturel !

En Suède, en Norvège et au Danemark, de nombreux réfugiés ainsi que des personnalités politiques issus du monde musulman profitent des lois libérales de ces pays pour imposer leurs opinions et modes de vie, regrette le site libanais Al-Modon.Les autorités suédoises ont décidé de transférer trente-cinq réfugiés syriens d’un camp de réfugiés à Malmö vers un autre situé à Östersund, à titre temporaire, en raison d’un problème de surpopulation. Les réfugiés ont refusé. Ils se sont retranchés dans le bus, refusant d’être transportés dans un endroit qui ne soit pas “confortable”. Selon un des employés du camp, de telles scènes se répètent tout le temps.ènes se répètent tout le temps.

« Les réfugiés refusent ce qu’on leur propose et n’acceptent pas de se conformer aux règles du camp. Ils veulent imposer leurs propres règles. Une fois, ils ont menacé de mettre le feu si l’on n’installait pas une télévision dans chaque chambre, sachant qu’il y a déjà un poste dans la grande salle commune.”

En Norvège, on signale des problèmes analogues. L’administration de l’hôpital de Kristiansand a dû céder à la demande de certains musulmans d’enlever une image de cochon qui faisait partie d’une série d’images ludiques dans la salle de jeux pour enfants. Youssef Jilani, un député travailliste, a exigé que les prisons soient fournies en nourriture halal et qu’on réserve une aile pour la prière musulmane. De même, Fahim Naïm, responsable du groupe de travail sur la santé chez les travaillistes, a demandé une loi interdisant certains jours de la semaine la vente d’alcool dans les restaurants, les bars et les discothèques, pour tenir compte de la clientèle musulmane.

À leur tour, les chauffeurs de taxi musulmans ont demandé une salle de prière à l’aéroport d’Oslo. Ridha Ridhaï, du Parti de gauche, a appelé de ses vœux la création de tribunaux spéciaux pour les musulmans, appliquant la charia. On a vu apparaître des demandes d’ouverture d’écoles islamiques, à l’instar de l’enseignement confessionnel juif et protestant. La demande a été soutenue par les autres partis, et voilà donc que cela s’est fait.

Toujours en Norvège, un certain Abdallah Hussein, qui dirige le groupe [islamiste] La Nation du Prophète, ne cesse d’inciter à la haine des non-musulmans et de faire l’apologie des attentats terroristes commis par des djihadistes à travers le monde.

Au Danemark, l’organisation Prédication musulmane appelle elle aussi à l’application de la charia, et cela dans le quartier de Tingbjerg, à Copenhague, un quartier à majorité musulmane, avec des taux de criminalité et de chômage des plus élevés (…)

Source : http://www.courrierinternational.com/article/societe-lislamisme-et-la-naivete-scandinave

Remarquable mise au point sur la Suède : Il n’y a pas de camp décolonial en Suède.

Si le cas de l’immigration musulmane en Suède est frappant, c’est que l’histoire du pays et celle de son immigration diffèrent largement de celles d’autres pays comme la France, mais qu’elle fait face exactement aux mêmes problèmes qu’ailleurs.

En Suède, l’immigration en provenance de pays musulmans est relativement récente et ne trouve pas son origine dans une immigration de travail.

Le pays s’est présenté comme une terre d’asile et a misé à fond sur l’accueil de réfugiés issus de pays en guerre, comme la Somalie à partir de la fin des années 70, comme l’Iran et l’Irak dans les années 80, la Bosnie et le Kosovo dans les années 90, puis l’Afghanistan, la Syrie dans les années 2010, ainsi que l’Algérie, la Tunisie et le Maroc pour ne citer que les pays musulmans.

Ces personnes ont non seulement bénéficié d’aides sociales mais ont pu être accueillies dans un grand parc de logements disponibles. Dans les années 60, les Suédois avaient lancé un gigantesque programme de construction d’un million de logements, mais ils ont largement déserté ces immeubles, préférant habiter une maison dès que c’était possible, ou partant simplement quand il n’y avait plus d’activités industrielles ni de travail disponible là où ils habitaient. Comme dans le cas de Bergsjön, un quartier de Göteborg qui a accueilli à l’origine les ouvriers des chantiers navals, et qui a été déserté lorsque les chantiers navals ont fait faillite dans les années 80 et 90. Au moment où ils partaient, les immigrés arrivaient. Dans les années 2000 déjà, la grande majorité des habitants de Bergsjön étaient issus de l’immigration.

Par contre, la concentration des nouveaux arrivants dans ces mêmes immeubles délaissés par les Suédois a créé une condition favorable au repli communautaire. En outre, les Suédois ont commis une erreur : Ils ont voulu prouver encore mieux leur esprit d’ouverture en mettant en place un enseignement des langues des pays d’origine pour des enfants qui déjà avaient du mal à comprendre le suédois, et qui n’a fait que les renvoyer à leur culture d’origine au lieu de les rapprocher du pays où ils vivent.

Avec l’accroissement et la concentration de populations issues de pays musulmans, des quartiers séparés et islamisés se sont constitués, comme Rinkeby et Tensta dans la banlieue de Stockholm.
À Rinkeby, par exemple, où l’immense majorité de la population est issue de pays musulmans, il n’y a plus de poste de police, il a fermé après deux attaques en 2010 et en 2014 par des émeutiers.

En 2016, une équipe de journalistes australiens y a été agressée, puis une autre équipe de journalistes suédois la même année. En 2017, le même district a connu de nouvelles émeutes, attaques de véhicules de police et incendies de voitures. Les émeutes de banlieue sont apparues et se sont multipliées depuis près d’une décennie dans le pays.

Et comme les Suédois ont généreusement accueilli les réfugiés de tous les pays du monde, qu’ils n’ont pas d’histoire coloniale ni de guerres en pays musulman dans leur dossier à charge, on trouve plus difficilement de prétextes pour justifier sa haine de la Suède. Certains radicaux se contentent de proclamer leur haine du blanc, du Juif et du mécréant, comme cet élève dont un enseignant a récemment rapporté les propos.

Face aux problèmes posés par l’immigration musulmane, la Suède n’a pas remis en cause son adhésion à un modèle multiculturel de société. Les autorités et les médias ont même fait le choix de la loi du silence et du déni sur la nature culturelle du problème posé par une partie de son immigration, comme sur l’origine de la hausse de la criminalité et des viols dans le pays, seuls certains policiers, professeurs et politiques tentant de parler ouvertement du problème culturel auquel la Suède est confrontée.

L’exemple de la Suède montre que quelle soit l’histoire du pays, que son immigration soit récente ou ancienne, qu’il ait un passé colonial ou non, qu’il ait participé à des guerres en pays musulman ou non, quelle que soit la générosité de son accueil et ses aides sociales, quels que soient son modèle de société et sa politique d’intégration, tous les pays européens font face exactement aux mêmes problèmes avec l’immigration musulmane : défaut d’intégration, sécession culturelle, séparation territoriale, violences, émeutes, jihadisme.

Cela montre que les problèmes rencontrés ont peu à voir avec le pays d’accueil et bien plus à voir avec la culture des populations accueillies.

EN BANDE SON : 

Aisha
We’ve only just met
And I think you ought to know
I’m a murderer
Babies need blood

I have a portrait on my wall
He’s a serial killer
I thought he wouldn’t escape
Aisha
He got out

We live in a cemetary
A cold and damp place
And science runs through us
Making us Gods

The rules are all Wrong
Every perversion is justified
They honestly believe dead bodies
Anything goes around here

I still want to to be human again
What am I?
What am I?
I’m a murderer

Aisha
I’m confused
Aisha
I’m vibrating

I’m a murderer
The Gods all suck

2 réponses »

  1. Ce qui est effrayant et partout en Europe, c’est le soutien et la complicité totale des multinationales industrielles et de la finance, à la submersion musulmane.
    Ne nous y trompons pas, les atrocités que vit la Suède actuellement sont ce que nous-mêmes allons vivre ici en France dans 10 ans,
    peut être même avant si « Micron 1er » ouvre les vannes de l’invasion sans limite, comme il a prévu de le faire dans son soit disant « programme politique » ( Hot-spots en Libye, Charters pour ramener en masse des maghrébins et africains directement jusqu’en France, et avec des visas sans aucune limite dans le temps, ect …)
    Je pense sincèrement que nous n’avons encore rien vu de notre propre cauchemar
    à venir chez nous ici même en France, et celà sera redoutable !!!
    J’espère au moins que ça ouvrira les yeux à ceux, hélas nombreux, qui sont dans le déni, ou bien qui disent trop souvent, je cite : »de toute façon, je m’en fiche, dans 10 ans je ne serai plus là … »
    Les Filles naïves et complaisantes comprendront alors, mais hélas bien trop tard,
    que leur naïveté « humaniste » voir « compassionnelle », n’est qu’une impasse, et se révèle au final être un coupe-gorge.
    Je le redis de façon sincère : Nous n’avons encore rien vu du cauchemar qui nous attend !!!
    Que ceux qui en douteraient encore, regardent bien ce qui se passe ailleurs chez nos voisins européens impactés, chez qui le phénomène de l’invasion planifiée a déjà 2 voir 3 étapes d’avance ( Suède, Norvège, Allemagne, Italie…)
    Pour moi, ceux qui nient toutes ces atrocités actées, se font les complices
    du génocide de la population blanche européenne et de notre civilisation avancée.


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s