1984

Crypto-monnaies, le calme avant la tempête

Les Etats-Unis (et le reste du monde) utilisent les billets sans valeur de la Réserve fédérale, qui ne sont garantis par rien de tangible. Les dollars ne sont même plus garantis par la « confiance en la solvabilité du gouvernement des Etats-Unis, » parce qu’il est aujourd’hui bien trop endetté pour être solvable. La confiance en le gouvernement américain a disparu il y a longtemps : voilà maintenant un moment que nous ne percevons plus nos élus comme défendant les intérêts du public. Ils ne font plus que profiter du travail du public, et le public est à leur service, dans tous les sens du terme.

Les crypto-monnaies sont une illusion. L’idée est de remplacer une illusion, celle des devises fiduciaires, par une autre illusion, Bitcoin. La Russie a annoncé la semaine dernière un certain nombre de mesures pour faire face à la crypto-monnaie. La première étant l’émission d’un crypto-rouble. Le gouvernement russe est sur le point de taxer et de réguler Bitcoin, au taux de 13% des profits réalisés. Il en ira de même pour les nouveaux crypto-roubles sortis de nulle part.

Voilà qui n’aura pas un effet spectaculaire sur le marché noir, parce que ces 13% de taxes seront versés pour que l’éponge soit passée sur les milliards de roubles volés par la mafia et l’élite oligarque de la Russie. Le subterfuge est ici pour le gouvernement de saisir une partie des fonds. Pour le moment. Il finira par aller plus loin, par règlementer, et finalement rendre illégal un négoce privé qui n’est ni approuvé ni ratifié par le gouvernement.

Un gouvernement ne s’inquiète que du maintien de son propre pouvoir. Et la manière la plus basique pour lui de parvenir à cette fin est de contrôler la devise de la nation, de la règlementer, et de taxer ses citoyens. Aux Etats-Unis, de nombreuses sources ont déjà rapporté que JP Morgan embrasserait bientôt les crypto-monnaies. L’Europe est sur le point d’établir un « Bitcoin européen », et la Chine a récemment assoupli ses mesures relatives aux crypto-monnaies.

C’est le calme avant la tempête : les gouvernement étudient les crypto-monnaies, et étudient les masses pour trouver le meilleur moyen de les contrôler.

Et les masses sont tombées droit dans le piège. Le problème des crypto-monnaies n’est pas uniquement le fait qu’elles ne soient garanties par rien, mais aussi qu’elles ne permettent aucune confidentialité. Aucune. Si les gouvernements contrôlent tous les systèmes électroniques et informatiques, alors les devises électroniques ne peuvent pas être confidentielles. La fin des espèces est proche, et avec elle disparaîtra la confidentialité de tous les citoyens.

Personne ne pourra se cacher des autorités fiscales. Tous les comptes seront suivis de près, taxés sur leur croissance, et chaque centime comptabilisé. Le gouvernement saura tout ce pour quoi vous avez été payé, et combien de crypto-monnaie vous avez sur votre compte. Et que se passerait-il si un gros bug venait faire plonger votre solde jusqu’à zéro ?

Les oligarques et les politiciens auront l’or, l’argent, l’immobilier, les droits miniers et toutes les autres fonctions dont dépend le public. Les crypto-dollars seront finalement distribués pour être échangés contre des vêtements, de la nourriture et payer les factures.

Et le système n’aura été établi que pour une chose :

  • Pour que le gouvernement puisse garder le contrôle sur la population, alors que ceux qui sont au pouvoir prennent possession de tout ce qui existe. Le public sera dominé par les politiciens et les oligarques, dupé par la presse et les chefs religieux, et tué par la police et les militaires.

En 1910, une réunion a été organisée à Jekyll Island qui a donné lieu à l’établissement de la Fed en 1913. Le pouvoir du gouvernement sur la devise nationale a alors été transféré à la Fed.

« La vérité, comme vous le savez autant que moi, c’est qu’un élément financier a été propriétaire du gouvernement depuis l’époque d’Andrew Jackson. »

Lettre du Président Franklin D. Roosevelt au Colonel Edward Mandell House,

Ancien conseiller du Président Woodrow Wilson – 21 novembre 1933

L’objectif en est la gouvernance du monde. Les crypto-monnaies sont nées d’un désir d’utiliser quelque chose d’autre que le dollar et les autres devises fiduciaires garanties par rien. L’ironie étant que les crypto-monnaies sont le véhicule par lequel les globalistes parviendront à leurs fins.

Une fois que tous les pays du monde auront établi leur propre crypto-monnaie, ils pourront les « aligner » et abolir toutes les barrières économiques qui les séparent de leur objectif… et qui tomberont alors même que les immigrés clandestins, en Europe et aux Etats-Unis, détruiront frontières, langues, cultures et sociétés. Tout cela nous sera présenté comme une solution de dernier recours, mais ne sera rien de plus qu’une extension du principe d’organisation d’Alinsky. Quand le moment sera venu pour eux de le faire, les gouvernements entreront en scène pour règlementer et taxer les crypto-monnaies.

Quand les espèces auront été éliminées, les actifs tangibles tels que l’or, l’argent et les autres marchandises seront plus faciles à contrôler. Comment avez-vous obtenu cet or ? Comment ? Tout est enregistré.

Tout le pouvoir sera contenu dans vos reçus de paiement, sera basé sur l’enregistrement électronique de vos moindres transactions. La réussite des crypto-devises signifiera que le peuple aura été dupé, et aura cédé toute confidentialité au gouvernement. Une fois que le gouvernement contrôlera les masses d’un point de vue économique, il contrôlera tous les autres aspects de la vie quotidienne qui ne sont pas règlementés. Il saura combien vous gagnez, où vous travaillez, et de combien vous disposez.

Ou ce dont vous pensez disposer. Parce qu’en l’espace d’un rien de temps, le gouvernement pourra faire disparaître les crypto-dollars, et vous vous retrouverez sans aucun recours. Si les politiciens vous volent de l’argent aujourd’hui, alors que les espèces existent encore, imaginez combien ils vous voleront quand tout sera devenu électronique… Quand les banquiers et les oligarques sont sous leur contrôle, ils peuvent faire adopter n’importe quelle loi. Les crypto-devises sont une fraude qui mènera ultimement à l’asservissement des Etats-Unis.

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-crypto-monnaies-le-calme-avant-la-tempete.aspx?article=11647720000H11690&redirect=false&contributor=Mac+Slavo.&mk=2

EN BANDE SON : 

7 réponses »

  1. Combien tout celà est vrai !!!
    La cryptomonnaie ou « BitCoin » (ici en France) qui est présentée comme une innovation technologique n’est en fait qu’une arme d’asservissement total.
    ->> »1984″ de Georges Orwell est pour demain matin,
    et comme vous le dites si bien, il suffira aux détenteurs du Pouvoir de vous effacer tout l’avoir électronique de vos comptes bancaires, pour vous mettre aussitôt soit en esclavage, soit vous faire mourir socialement et physiquement.
    En clair le totalitarisme appliqué au Peuple sans tirer un seul coup de feu.


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

    • Combien tout celà est faux !!!

      Une monnaie décentralisée se passe de BC… et de tous pouvoirs ! Et il est impossible de centraliser par la nature de ce concept Blockchain. Le plus dure, c’est d’être libre… encore faut-il le comprendre et s’intéresser aux fonctionnements réseaux, P2P, cryptages, VPN, TOR, Open Source… Nous sommes en 2017, il serait temps de comprendre… les enjeux sont monstrueux !

      Libre à vous de préférer une monnaie basée sur la dette, le shadow-banking, les paradis fiscaux, la corruption, la fraude, la manipulation comme l’or papier …, mais certaines cryptomonnaies, à ce jour, représentent le seul cash qui n’est pas trafiquable, falsifiable, détournable,… et accepter partout dans le monde, avec un flux rapide, …, ce qui justifie sa valeur. C’est un problème pour les États, les banques, les partis politiques…pas pour les hommes libres !

      Le système a atteint ses limites un nouveau livre s’est ouvert il y a dix ans déjà, une nouvelle histoire s’écrit un peu plus chaque jour, vous avez déjà raté les trois premiers chapitres, attention ça va très très vite… Toutes les attaques sont tombées à l’eau, ce qui renforce la valeur de ces crypto-monnaies.

      Le jour ou les crypto-monnaies perdront leurs caractéristiques, leurs valeurs tomberont à zéro, voir négatives, ce n’est pas le cas actuellement, c’est tout le contraire pour ceux qui suivent et c’est certainement la dernière chance pour nettoyer ce monde de sa fausse monnaie, de ces fausses valeurs !

      Depuis peu, les banquiers rentrent dans le jeu…cela promet de jolis rebondissements, de sacrés règlements et soldes de tous comptes. (À suivre…)

      J'aime

  2. Mac Slavo, vous avez un problème, vous ne comprenez pas pourquoi une devise virtuelle, basée sur une technologie qui vous dépasse visiblement, puisse s’imposer sur les marchés internationaux avec une telle puissance.
    Une devise, ce n’est pas un Asset, c’est un outil qui permet d’échanger n’importe quels biens ou services dans les meilleures conditions possible aussi bien pour l’acheteur que pour le vendeur en supprimant les intermédiaires trop gourmands et en préservant les valeurs.
    Et il se trouve que le Blokchain répond exactement au confort recherché dans une transaction actuellement. Aujourd’hui le bitcoin, qui vaut plus de 4,5 fois l’Or, par ex, prouve que ceux qui échangent avec cette monnaie ont des raisons que votre raison ignore, et des moyens que votre portefeuille n’a pas.
    Et pour taxer les échanges en cryptomonnaies…comment dire, il faudra une police et un gouvernement facsite mondial…ce n’est pas encore pour demain.
    La tempête sur les cryptomonnaies, c’est depuis plus d’un an, elle fait rage, ce n’est que le début, vous n’avez encore rien vu…


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

  3. Sans remettre en cause les talents/connaissances/recherches de l’auteur, ce qu’il raconte, à mon sens, n’est pas complètement juste :
    – si le bitcoin n’est pas confidentiel (les transactions ne le sont pas effectivement mais il faut pouvoir relier chaque adresse Bitcoin à son détenteur), certaines cryptomonnaies le sont : Monero par exemple. Cela fait de ces cryptomonnaies celles de choix pour les affaires illicites d’ailleurs!
    – si un gouvernement emet une cryptomonnaie, alors il va forcément « centraliser » et « miner » sa monnaie seul évidemment. Cela fait donc perdre un des avantages précieux de la blockchain : car même si la blockchain de l’EuroCoin (par exemple) est « décentralisé » entre les banques centrales des différents pays d’Europe ce ne sera pas une vraie décentralisation. Sans parler du fait qu’il faudra que les différents gouvernements soit bien alignés sur le fonctionnement…
    Ainsi une crypto émise et controlée par un état devient juste une monnaie étatique virtualisée et perd l’intérêt de son statut.
    Même si je crois que les états vont essayer de mettre la main ou tout du moins de contrôler les crypto actuelles, je pense que la facilité va aller vers la réglementation drastique des exchanges qui est le point de passage obligé pour convertir les crypto en fiat. A partir de là vous faites le lien « physique » et vous pouvez taxer une majorité des utilisateurs.


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

  4. Cet article met complètement de coté les aspects techniques des cryptos, à savoir la blockchain qui est la véritable innovation de tout ça.
    Du coup, difficile de croire que l’auteur comprends quelque chose à ce qu’il raconte, puisque la blockchain n’est pas « piratable » par un état, sauf via l’attaque gold-finger.
    Le seul recours est l’interdiction par voie légale, mais sur quelle base ?
    Que la Russie crée sa propre monnaie, et alors ? ça n’impacte en rien le bitcoin.


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s