1984

Paradoxe : La Californie – capitale de la pauvreté américaine et victime consentante de la Mondialisation…

Paradoxe : La Californie – capitale de la pauvreté américaine et victime consentante de la Mondialisation…

Vous savez qu’en toute chose et plus particulièrement en matière économique nous avons l’outrecuidance de penser que les « affaires » se gèrent de manière paradoxale et que « Qui veut faire le Bien fait souvent le Mal » et qu’à l’inverse « Qui aime bien châtie bien ». Sachant que l’optimum d’un juste équilibre entre « Masochisme et Sadisme » est un objectif toujours visé mais jamais atteint et constitue simplement une variable d’ajustement témoignant du rapport de force du Moment… favorable à l’un ou à l’autre, Sadisme ou Masochiste, suivant que l’on pense pouvoir éliminer la pauvreté en promouvant la richesse (Version Sadique, libérale et par essence inégalitaire) ou promouvoir la pauvreté (de type avant-garde prolétarienne) en éliminant la richesse (version Masochiste, Marxiste et égalitariste)…Vous l’aurez compris les Occidentaux sous la férule des Mondialistes, Pape et Immams compris, ont optés pour la deuxième option…Manque de bol, en ce qui nous concerne nous préférons nettement la première…l’enfer étant pavé souvent de bonnes intentions…qui se terminent souvent au goulag…

C’est pourquoi et à propos de tout sujet nous est-il toujours possible d’argumenter à charge ou à décharge, le curseur se déplaçant en fonction de ce que l’on pourrait appeler un différentiel d’opinion…Nous sommes hélas rentrés dans une époque qui déteste l’entre deux et qui pratiquant l’entre soi, de fait est partisane, tout en se targuant d’objectivité…La nuance est souvent vécu ici bas comme du relativisme là où il faut y voir tout simplement une approche typiquement humaine : ni en blanc, ni en noir mais tout en gris et en contrastes….pour un résultat paradoxal ! Humain, trop humain aurait dit Friedrich Nietzsche…

Pour rappel nos Démocraties de type socio-démocrates, aussi imparfaites soient elles, sont censées veiller à ce que la balance du trop libéral ou du trop communisme atteigne un certain équilibre, d’abord par les contre-pouvoirs qui y sont générées, ensuite parce que l’Etat y joue un rôle d’arbitre…C’est la création de l’Etat Providence financé par la consommation de masse des Classes Moyennes qui font tampon  par le biais de la Méritocratie et de l’ascenseur social entre les plus riches et les plus pauvres de nos concitoyens…

Mais ainsi va de la Nature humaine, le chaos mène le Monde et l’ordre n’est souvent que le parangon d’un désordre qui s’ignore ! et l’Harmonie est un luxe réservé uniquement à ceux touchés par la Grace Divine…pour le reste au Bal des Vampires entropie et néguentropie s’amusent à tourbillonner…Le système politique et économique occidental bâti pour secréter son propre équilibre s’avère in fine une machine à construire toujours plus de capitalisme…d’Etat… Hegel au présent réalisant la prophétie de Nietzsche et se jouant de Smith et de Marx…Fallait y penser, surtout pas le créer…une fois de plus l’enfer est pavé de bonnes intentions.

Pour illustrer notre propos et les paradoxes qui s’ensuivent nous avons choisi un  texte qui  constitue une violente charge contre l’Etat providence californien accusé de secréter davantage de pauvreté que de prospérité, c’est au final sans doute le résultat paradoxal du constructivisme US. Mais pour que la démonstration soit complètement aboutie sans passer pour de la simple propagande il eut été judicieux d’apporter, d’amener une contre argumentation ou tout au moins de la suggérer, l’ensemble eut gagné en force et en cohérence…

En effet la Californie terre de convoitise et de prospérité économique est aussi terre de migration à la fois interne c’est-à-dire en provenance d’autres Etats des Etats-Unis, et externe c’est-à-dire d’immigration car l’objectif y est d’attirer au pays des Gafas les meilleurs cerveaux du monde (et ainsi faire la « nique » à Wall Street)…et les futures Apprenti Stars d’Hollywood….Mais revers de la médaille c’est cette même richesse et opulence apparentes qui rendent la terre californienne si attractive pour toute la misère du monde qui se pense toujours moins pénible au soleil ! C’est pour tenter de circonscrire cette misère vécue comme une menace pour l’ordre social établi que l’Etat providence californien s’est mis peu à peu en place, les œuvres caritatives de charité traditionnelle et d’obédience religieuse n’y suffisant plus.

Mondialisation aidante l’Etat providence se trouve maintenant à son tour submergé jouant lui même un rôle d’attraction et non plus de colmatage social pour des populations de plus en plus nombreuses à vouloir s’extraire de la misère…et puis il y a cette autre réalité qu’affronte la Californie : le concassage des classes moyennes US au travers du passage de l’ère industrielle à l’ère du numérique et de la robotique constituant par là même un vecteur puissant d’inégalité engendré par la destruction du tissu social…L’Europe et toutes lkes sociétés occidentales sont dailleurs touchées par ces mêmes fléaux !

C’est pourquoi affirmer comme il est fait ici que c’est la réglementation excessive qui est à l’origine des difficultés de la société californienne à contenir sa misère c’est oublier un peu vite que ce sont par exemple  les ménages les plus modestes qui furent victimes il y a dix ans de la crise des subprimes due justement à l’absence de réglementation en matière immobilière…

La Dialectique de l’argumentation et de la contre argumentation permet ainsi d’arriver à un troisième point et postulat qui est la clef de la compréhension du Paradoxe californien : la Mondialisation a pour effet non seulement de tuer l’Etat-Nation mais aussi de détruire la Classe Moyenne qui lui est lié. Cela a pour double conséquence de détruire l’Etat Providence mal financé par une classe moyenne en plein déclin et de relancer de pseudos associations caritatives qui sous couvert d’œuvre charitable font du prosélytisme religieux ou bien encore pratique par le biais de fondations liées à des Multinationales une nouvelle forme de lobbying, de clientélisme et de marketing à la recherche de nouveaux « prospects ». Ainsi comme le résume bien Henri Régnault du Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation nos sociétés n’auront bientôt plus d’autre filet de sécurité que la charité chrétienne, la zakat musulmane ou la compassion bouddhique des mégas firmes occidentales, moyen-orientales ou asiatiques, à travers leurs fondations de bienfaisance ! Le tout au service du Léviathan et de sa Nomenklatura, et dans le règne du chacun pour soi et du Dieu pour tous ! Une mauvaise farce hégélienne ou en quelque sorte Deus Ex Machina serait revisité par Godot…

LE LUPUS

OK+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

La Californie : capitale de la pauvreté américaine

By Audrey Duperron, fr.express.live janvier 30, 2018

La « guerre contre la pauvreté », la bureaucratie phénoménale et la montée en flèche des prix du logement et de l’énergie ont désormais fait du Golden State la capitale américaine de la pauvreté.

La Californie est le berceau de la Silicon Valley, de Hollywood et recèle beaucoup d’argent. Mais c’est aussi l’État américain où l’on trouve la plus grande pauvreté. Plus d’un Californien sur cinq vit en dessous du seuil de pauvreté.

C’est d’autant plus remarquable que l’économie américaine connait actuellement un fantastique essor et qu’en Californie, le produit intérieur brut a augmenté deux fois plus vite que la moyenne nationale au cours des cinq dernières années.

Les analystes ont recherché la cause de la pauvreté et ils ont trouvé trois raisons :

Tout d’ abord, il y a la « war on poverty », c’est-à-dire la « guerre contre la pauvreté », et comme chez nous, elle a généré plus de pauvreté. La Californie héberge 12 % de la population des États-Unis, mais on y recense un bénéficiaire sur trois des aides sociales. On trouve également près de 100 000 sans-abri dans les rues de Californie aujourd’hui.

Ensuite, il y a l’énorme bureaucratie de cet Etat. Le Golden State compte pas moins de 833 000 fonctionnaires. Ils ont tout intérêt à maintenir le statu quo concernant la pauvreté. Elle garantit leur travail et protège les budgets mis à leur disposition.

Enfin, il y a les prix du logement et de l’énergie. Une famille moyenne californienne dépense un tiers de son revenu sur son logement et paie 10 % supplémentaires pour régler ses factures d’énergie. Dans ces deux domaines, la réglementation excessive a poussé les prix à la hausse.

Quelle est la conclusion ?

La Californie a été pendant des décennies entre les mains des démocrates. Actuellement, ces derniers se consacrent totalement à leur combat contre Trump, la cause de l’environnement et la noble défense des immigrants illégaux. Mais tout cela contribue à ce que la population traditionnelle de l’État, en particulier les nombreux pauvres, soit souvent oubliée aujourd’hui.

https://fr.express.live/2018/01/30/la-californie-capitale-de-la-pauvrete-americaine

EN BANDE SON :  

4 réponses »

  1. En prime et pour mieux faire avaler la pilule:
    New -Age contre La Tradition :
    en plus des religions voici la nouvelle qui deviendra peut -être planétaire…
    Le New -Age:toutes tendances confondues………….
    né de la même matrice que les flowers people… le new -age reprends et discrédite en les édulcorants et réduisant quasiment a néant dans une sorte de melting pot insipide,sans queue ni tête…… ..les Eléments et les Connaissances de la Tradition qui ont le pouvoir elles, de contrer le piège mortel dans lequel nous enferment les Maitres des illusions…
    Ils récupèrent, transforment, dénaturent, diffusent, tous ce qui peut faire entrave à leurs pouvoir
    Une vraie saloperie , que cette idéologie, qui nous vient de Californie…Soft Power a l’appui, les body’s buildés…une planche de surf a la main, le soleil pour témoin, en avant la musique…..Tantrisme pour ma concierge,amour universel,déesse mère (pourrait servir pour éradiquer le dieu un peu trop masculin /macho des monothéismes) .
    New–âge, pour tout le monde…
    Nous allons vous le faire vivre, l’Age d’Or que, vous attendez.
    Regrets éternels.
    Vous serez nos prisonniers.
    Pris dans les serres de l’Aigle, nous allons vous réduire à l’esclavage.
    On vous étouffera sous et au nom des bons sentiments……et de l’Harmonie Universelle….détournement majeur,véritable tour de passe passe,.Gravissime….


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

    • Dans le Monde d’Aujourd’hui le Marché concept lui aussi dévoyé n’est plus le lieu de formation des prix et de confrontation d’une quelconque offre et demande mais un lieux de propagande et d’acceptation qui sert de blanchisseuse, c’est-à-dire à faire passer dans notre réalité première ce qui autrement resterait du domaine des initiés et de l’initiation primordiale, bref le Marché sert à rendre propre et propice à une consommation de masse ce qui sinon serait du domaine du cercle privée et prisée voire confiné au seul domaine domestique et en dehors de toute possibilité d’irruption du domaine marchand…

      Il est de la Tradition comme de beaucoup de choses, autrefois réservée à l’initiation et à la passation orale, la tradition s’est muée, passée au tamis de la blanchisseuse, en New Age avec effet de mode et soutient publicitaire à l’appui… Oublié le coté sulfureux et ésotérique de la tradition, l’ouverture de nouvelles réalités de perception ,bienvenue dans sa version édulcorée et les lymphes du développement personnel versus new age…

      Ainsi la Tradition autrefois réservé aux seuls initiés est devenue l’inoffensif New Age…et tout est l’avenant les Drogues sont devenues des produits festifs, l’érotisme et le tantrisme de la pornographie version canal plus et les cryptomonnaies de simple outils de spéculation financière…

      Le système se nourrit de ses propres contradictions pour mieux détruire ses contradicteurs…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s