Art de la guerre monétaire et économique

La Réflexion du Jour : L’épargne est la clé de la prospérité économique

L’épargne est la clé de la prospérité

« On a attribué aux consommateurs le « sauvetage » du PIB américain l’an dernier ; ils ont vidé leur tirelire pour acheter bidules et gadgets. Ce chiffre aurait dû lui aussi pousser les investisseurs dans une « fuite vers la sécurité ».

Comparée au taux d’épargne de 10% habituel durant les années 1970, 1980 et 1990, l’épargne des ménages américains est passée à un plancher quasiment record de 2,4% l’an dernier.

Nous nous interrompons ici pour rappeler aux lecteurs que l’épargne est la clé de la croissance économique et de la prospérité.

Sans épargne, on vit sur le fil… consommant tout ce qu’on produit. Peu à peu, les machines, champs et routes se dégradent. Ils doivent être continuellement renouvelés… avec de nouvelles usines et de nouvelles entreprises offrant des emplois, se faisant concurrence sur les marchés et créant de la richesse.

Sans épargne, le progrès s’arrête… puis s’inverse.

La différence entre un pays riche et un pays pauvre est donc le niveau d’épargne – c’est-à-dire de capitaux stockés – disponible pour être utilisée par les entreprises et les consommateurs.

L’épargne est également importante en tant qu’assurance. On ne sait jamais quand l’anarchie se déchaînera sur le monde. On épargne donc de l’argent pour avoir quelque chose à dépenser si les choses tournent mal. »

Bill Bonner chronique Agora

http://cdn.publications-agora.com/elements/lca/newsletter/html/180216_LCA.html

  • Selon une récente enquête réalisée en 2017, 78% des salariés américains vivent d’un chèque de paie à l’autre et 71% sont endettés.
  • Selon la Réserve fédérale, l’endettement d’un ménage américain moyen est de 137.063 $.
  • Actuellement, 20% des ménages américains n’ont aucun avoir si ce ne sont que des dettes.
  • Selon une enquête du site GoBankingRates qui vient d’être publiée récemment, plus de 50% américains ont moins de 1 000 dollars d’économies.
  • Une étude menée par la Réserve fédérale a révélé que près de la moitié des américains ne sont plus en capacité de « couvrir une dépense imprévue d’un montant de 400 dollars ».

OK+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

EN BANDE SON :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s