Cela se passe près de chez vous

L’année prochaine à Jérusalem et Armageddon pour demain ?

L’année prochaine à Jérusalem et Armageddon pour demain ?

By Nicolas Gauthier, www.bvoltaire.com mai 14, 2018

« celle des puissants réseaux néo-conservateurs et évangélistes. Ce qui unit ces derniers ? Une vision eschatologique de l’Histoire voulant que, lorsque le peuple d’Israël rejoindra enfin la ville où le Temple fut jadis érigé par le roi Salomon, la fin des temps sera proche et l’ensemble des juifs mûrs pour se convertir enfin au christianisme, après lutte finale contre les « infidèles ». »

L’an prochain à Jérusalem ? C’est aujourd’hui, en 2018, que l’antédiluvienne promesse est exaucée par Donald Trump. Avec, en toile de fond de cette pièce biblique, la question palestinienne, éternel mistigri du théâtre oriental et de la scène internationale.

Avec la reconnaissance unilatérale des USA de Jérusalem comme capitale de l’État hébreu, des violences étaient à craindre. Le résultat n’a pas tardé : plusieurs dizaines de morts – Palestiniens, on s’en doute – à l’heure où ces lignes sont couchées sur papier, ce lundi. Nul doute que le macabre décompte devrait grimper dans les heures et jours à venir. En la circonstance, la Maison-Blanche s’est-elle montrée irresponsable ? Sûrement. Mais son locataire, au contraire de ses prédécesseurs, a-t-il tenu ses promesses de campagne, que ce soit sur cette ville trois fois sainte, sans oublier le retrait des accords portant sur le climat ou le nucléaire iranien. Au moins, les choses sont claires, dira-t-on. Tant que ça, objectera-t-on ?

Pour le monde arabe, à forte majorité sunnite, la cause palestinienne a souvent fait figure de chiffon rouge agité devant des foules hystérisées, permettant souvent de détourner l’attention du peuple devant une corruption d’État érigée en système (les régimes laïcs de type baasiste, principalement) ou de faire oublier les alliances de fait avec des régimes donnés pour « impies » par la propagande officielle (ceux du Golfe, majoritairement). Bref, cette même cause palestinienne avait le dos assez large pour que ses sponsors, officiels comme officieux, puissent s’asseoir dessus à loisir. Et les Palestiniens, diaspora dont l’élite émigrée a largement contribué à la fortune de ces deux types de régimes, l’échine assez souple pour composer avec la situation.

Pour Donald Trump, cette décision « historique » relève d’un tout autre registre. Afin de parvenir au pouvoir et s’y maintenir, il s’est appuyé sur deux forces. L’une, la masse des laissés-pour-compte de la mondialisation, forte de sa puissance électorale, mais singulièrement peu impliquée dans les affaires du vaste monde. L’autre, la plus importante, celle des puissants réseaux néo-conservateurs et évangélistes. Ce qui unit ces derniers ? Une vision eschatologique de l’Histoire voulant que, lorsque le peuple d’Israël rejoindra enfin la ville où le Temple fut jadis érigé par le roi Salomon, la fin des temps sera proche et l’ensemble des juifs mûrs pour se convertir enfin au christianisme, après lutte finale contre les « infidèles ».

Pour Benyamin Netanyahou, il s’agit, à l’instar de son homologue américain, d’une semblable vision électoraliste à court terme, même si dissimulée par de similaires oripeaux mystico-religieux, tenu qu’il est en otage par d’autres « fous de Dieu » estimant tenir cette terre du Tout-Puissant. Ce qui permet, au passage, de faire oublier que la société israélienne est structurellement malade.

Démographiquement, elle est menacée par ces 20 % d’Arabes israéliens, tenus là-bas pour citoyens de seconde zone, mais engagée dans une « bataille des ventres » qu’elle ne peut, pour l’instant, que gagner. Économiquement, elle ne se porte guère mieux, sachant que malgré son statut de « start-up nation », elle affiche le plus fort taux de pauvreté des pays de l’OCDE, lequel concerne à la fois Arabes israéliens et juifs orthodoxes ; soit les deux populations les plus turbulentes, si éloignées du « bon vivre » des plages d’Haïfa ou de Tel Aviv.

Politiquement, le succès du transfert de l’ambassade américaine ne suffira pas indéfiniment à dissimuler un encerclement l’obligeant à aller désormais chercher des alliés chez ses pires ennemis, Arabie saoudite au premier chef.

Avec les accords d’Oslo de 1993, Israël avait une chance de sortir de l’ornière. Des extrémistes juifs en ont décidé autrement en mettant fin aux jours de leurs deux signataires. Le Premier ministre Yitzhak Rabin, assassiné par l’Israël d’en bas, le chef de l’OLP Yasser Arafat, poussé vers la tombe par celui d’en haut.

La culture du bonheur semble décidément être un art fort peu pratiqué en cette région du monde.

http://www.bvoltaire.com/lannee-prochaine-a-jerusalem-armageddon-demain/

Israël comptera bientôt autant d’Arabes que de Juifs

By Arnaud Lefebvre, fr.express.live mars 31, 2018

En Israël, ainsi qu’au sein des territoires palestiniens, le nombre d’Arabes sera bien égal à celui des Juifs, a indiqué Sergio DellaPergola, démographe auprès de la Hebrew University à Jérusalem. DellaPergola confirme de la sorte les chiffres du dernier recensement militaire qui ont suscité l’indignation des législateurs de droite à la Knesset.

Si l’on compte la population de la rive occidentale du Jourdain, de la bande de Gaza et de Jérusalem-Est, les Juifs et les Arabes ont, selon le démographe, sur tout le territoire d’Israël, une population à peu près égale. Dans d’autres régions israéliennes, les Juifs représentent environ 80% de la population totale. Les partisans d’une solution à deux Etats ont longtemps averti que le pays risquerait de perdre sa majorité juive si un Etat palestinien n’était pas établi à ses côtés.

Majorité juive

« Les partisans d’un règlement du conflit entre les deux nations affirment depuis longtemps que le pays risque de perdre sa majorité juive si un Etat palestinien propre n’était pas créé », explique le Times of Israël. « Si un deuxième Etat n’est pas créé, Israël deviendra un Etat binational ou un Etat dans lequel les Arabes et les autres minorités n’ont pas les mêmes droits ».

DellaPergola a calculé qu’actuellement, sur l’ensemble du territoire, vivent 6,9 millions de Juifs et 6,5 millions d’Arabes. Selon lui, ce fossé sera probablement comblé d’ici 15 à 20 ans.

Haïm Mendes, un officier haut gradé de l’armée israélienne, ayant la responsabilité des affaires palestiniennes, a annoncé à la Knesset que près de 5 millions d’Arabes habitaient sur la rive occidentale du Jourdain et dans la bande de Gaza. Le militaire a été pris à partie par certains parlementaires conservateurs.

Mendes a été accusé de gonfler les chiffres de la population arabe. Avi Dichter, parlementaire du Likoud, parti au pouvoir, et président de la Commission des affaires étrangères et de la défense au sein du Parlement, a qualifié les chiffres avancés par Mendes d’étonnants et a demandé des éclaircissements.

Colonies

Moti Yogev, parlementaire du parti Jewish Home et partisan des colonies juives dans les territoires occupés, a accusé Mendes de s’être basé sur des chiffres palestiniens.

Les chiffres de population sont une donnée importante dans le cadre d’un accord de paix général qui pourrait avoir lieu entre Israël et les Palestiniens, indique le Times of Israel.

Depuis les deux dernières décennies, la question démographique est au cœur de la poursuite par Israël d’un accord de paix global avec les Palestiniens. La crainte est qu’Israël ne puisse accomplir sa destinée en tant qu’Etat juif démocratique compte tenu de ces tendances.

« Le gouvernement israélien actuel n’est pas favorable au concept d’un Etat palestinien et rejette l’idée d’une possible menace démographique ».

Sur le plan du nombre de naissances, les Juifs arrivent, selon DellaPergola, au niveau des Arabes, principalement grâce au taux élevé de natalité chez les Juifs ultra-orthodoxes. Toutefois, la population arabe est sensiblement plus jeune et a aussi une plus grande espérance de vie, fait encore remarquer l’expert.

OK+++++++++++++++++++++++++++++++++++

EN BANDE SON :  

 

3 réponses »

  1. « celle des puissants réseaux néo-conservateurs et évangélistes. Ce qui unit ces derniers ? Une vision eschatologique de l’Histoire voulant que, lorsque le peuple d’Israël rejoindra enfin la ville où le Temple fut jadis érigé par le roi Salomon, la fin des temps sera proche et l’ensemble des juifs mûrs pour se convertir enfin au christianisme, après lutte finale contre les « infidèles
    Enfin !!!!!Nous y sommes depuis que les « bergers » de nos merveilleuses religions monothéistes nous le promette Armageddon .se profile ..
    Mais ce qui serait comique si ce n’était tragique c’est que l’Arche DE l’Alliance se fait entre les juifs orthodoxes et les évangélistes …ces derniers voulant la création d’un Grand Israel pour que tous les juifs enfin sur leur terre puissent se convertir au christianisme…chercher l’erreur.. qui peut être assez cinglés pour imaginer que les juifs (le peuple élu) puisse ce convertir ..
    Mais foin des détails ce qui prime c’est de former cette alliance pour éliminer les infidèles…et je pense que les deux alliés ce disent qu’après on verra…….Dieu reconnaîtra les siens.. puisse que l’après serait l’avènement du Christ du messie du ce que vous voudrez …chacun selon sa croyance …et il peut mettre du temps le bougre………. le Ciel n’a pas d’agenda!!!
    En attendant effectivement sur le notre notons ::Armagueddon ou Gog et Magog (selon son camp)
    La grande guerre du Bien contre le Mal …….
    « Avec les accords d’Oslo de 1993, Israël avait une chance de sortir de l’ornière. Des extrémistes juifs en ont décidé autrement en mettant fin aux jours de leurs deux signataires. Le Premier ministre Yitzhak Rabin, assassiné par l’Israël d’en bas, le chef de l’OLP Yasser Arafat, poussé vers la tombe par celui d’en haut. »
    ..et ne pas oublier Sadate tué par des extrémistes islamistes (forcément)
    J’ai remarqué que les hommes de paix ne faisaient pas long feu ..
    Au nom de Dieu du Bien:Fire!!!!!!.


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s