Etats-Unis

Syrie : Des missiles israéliens ciblent encore une fois l’aéroport de Damas

En Syrie, les barbus modérément modérés l’ont plutôt mauvaise ces derniers jours. Les loyalistes ont enfin lancé la grande et attendue offensive sur Deraa, dans le sud-ouest. Malgré les répétées mises en garde de l’empire, Washington semble finalement avoir lâché ses petits protégés si l’on en croit son ambassade en Jordanie : Ne comptez pas sur nous, débrouillez-vous tout seuls…

Attention tout de même, l’histoire est là pour nous prouver que l’on doit prendre ce genre de déclarations avec des pincettes. N’est-ce pas Saddam qui avait reçu le feu vert de l’ambassadrice américaine pour envahir le Koweït avant d’assister, médusé, au prodigieux retournement de veste de l’empire ? D’autre part, c’est généralement quand Washington affirme vouloir prendre du recul en Syrie que, ô douce coïncidence, un false flag chimique attribué à l’abominable Assad des neiges tombe soudain du ciel.

Toujours est-il que Damas a envoyé ses meilleures troupes, que les avions russes y participent allègrement et peut-être aussi les forces spéciales du Hezbollah. En quelques jours, les gains ont été considérables et près d’un cinquième du territoire contrôlé par les djihadistes a été repris (plaine de Lajat) :

Strategika 51 ⭕

Des missiles non identifiés ont ciblé l’aéroport international de Damas et une base militaire limitrophe.

Au moins deux missiles israéliens ont explosé près de l’aéroport.

Selon les premières informations disponibles, il s’agit d’une énième attaque israélienne contre la Syrie.

Tel-Aviv apprécie très mal et c’est un euphémisme, l’avancée des forces loyalistes syrienne dans la province méridionale de Deraa et le déploiement de nouvelles troupes syriennes au Golan.

Les forces rebelles qu’Israël soutient ont subi des pertes effroyables ces deux dernières semaines dans la province méridionale de Deraa, présentée comme le berceau de la « révolution » par la propagande arabe et israélienne.

L’Armée israélienne a réduit l’aide logistique qu’elle fournissait aux rebelles et n’accepte guère plus de 12 % des blessés issus de la rébellion syrienne dans ses hôpitaux militaires.

La DCA syrienne est entrée en action mais il semble qu’aucun aéronef israélien n’ait pénétré l’espace aérien syrien, se contentant de lancer…

Voir l’article original 20 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s