Etat Profond

Stooges : Donc Trump serait un idiot !

Il suffit de taper le mot « idiot » sur Google Images pour voir apparaître moult photos de Trump ou de ses deux fils. Sacrés algorithmes…

Le chroniqueur britanno-américain Steve Hilton, auteur du livre Positive Populism: Revolutionary Ideas to Rebuild Economic Security, Family and Community in America, vient de dresser ce dimanche, dans son émission (« The Next Revolution », Fox News), un bilan assez objectif de la présidence Trump.

Côté actif, « l’idiot » a bien avancé. Sous sa présidence, en pleine croissance économique, les émissions de carbone ont diminué de 0,5 %, cependant que la très sainte Union européenne, stagnante, a connu une augmentation de 1,5 %. Pourquoi ? Par rationalisation industrielle plutôt que par piété écologiste. Quid, alors, du taux de pauvreté américain ? Cette année, il sera significativement plus bas que sous huit ans de présidence Obama. Il y a, bien sûr, les baisses d’impôt « pour les riches » ! C’est vrai. Sauf que la tranche à 0 % des plus pauvres a été très augmentée, ce qui a exonéré des millions de contribuables supplémentaires de l’impôt fédéral (aujourd’hui, environ la moitié des Américains ne paient pas ou plus d’impôt fédéral).

Quant au taux de chômage, il est maintenant le plus bas depuis 1959, soutenu par « la meilleure performance économique depuis 2005 » (New York Times). Et les salaires (en baisse réelle pendant près de quarante ans) sont en augmentation constante depuis deux ans (+3,5 % ce dernier trimestre). Cela au moment où le pays devient exportateur net d’énergie, donc indépendant.

Et puis, il y a la discussion coréenne, les négociations économiques avec la Chine (où l’on voit cette dernière, pour la première fois, reculer, ne sachant plus quel lobbyiste ou quel parlementaire acheter). Sans oublier sa réforme (« de gauche ») du système d’application des peines, comme sa politique (« de droite ») de nomination de juges constitutionnalistes plutôt que législateurs. Ou la récente création de zones économiques destinées à régénérer les quartiers sinistrés.

Côté passif, Trump n’a cependant pas tenu ses promesses sur deux fronts fondamentaux qui sont la clé de sa réélection présidentielle en 2020 : l’immigration et le système de santé.

Trump n’a toujours pas pu faire passer sa réforme de l’immigration « à la canadienne » proposée lors de sa campagne électorale (immigration choisie, système de notes en fonction de critères économiques et linguistiques) et s’est fait rouler par le (républicain) Speaker Ryan sur le mur. Il a donc été battu par le « lobby esclavagiste » qui veut importer des électeurs (démocrates) pas chers, financés par les impôts des classes moyennes en voie de prolétarisation qui verront leurs salaires écrasés par les entreprises (républicaines). Quant au système de santé, Trump avait pour idée de briser le carcan artificiel des frontières entre les cinquante États de l’Union afin de créer une compétition réelle sur tout le territoire entre les entreprises d’assurances afin d’offrir un service de santé universel en évitant les manipulations et copinages électoralistes locaux. Silence radio du Congrès républicain.

Les républicains, au service des donateurs, espéraient-ils en secret limoger Trump en 2019 et le remplacer par « l’un des leurs » qui pourrait revendiquer ses succès économiques avant l’élection présidentielle de 2020 ? Le procureur Mueller semble bien là pour faciliter un tel processus. Auquel cas, Trump serait bel et bien un idiot.

http://www.bvoltaire.fr/donc-trump-serait-un-idiot/?mc_cid=29c60095a0&mc_eid=b338f8bb5e

Après que le procureur spécial, Robert Mueller a annoncé surprise après surprise au cours des 3 dernières semaines, 2019 sera probablement une année d’horreur pour le président américain Donald Trump. Le magnat de l’immobilier new-yorkais est mêlé à pas moins de 17 actions en justice coordonnées par 7 avocats et enquêteurs différents. Les enquêtes menées par le Congrès américain ne sont même pas incluses dans ce chiffre.
Le magazine Wired énumère précisément les 17 études :

Enquêtes du procureur spécial Robert Mueller :

1. L’enquête sur l’ingérence de la Russie dans l’élection présidentielle de novembre 2016.

2. L’enquête sur le rôle de Wikileaks.

3. Rôle du Moyen-Orient. L’aspect potentiellement inconnu le plus important de l’étude Mueller : qu’a fait le Moyen-Orient pour faire élire Trump ?

4. L’enquête sur les activités de l’ancien directeur de la campagne de Trump, Paul Manafort , qui a tout d’abord conclu un accord avec Mueller, mais qui s’est fait aussi prendre par la suite sur au moins 5 mensonges.

5. L’enquête sur le projet de la Trump Tower à Moscou.

6. Autres campagnes et contacts de transition avec la Russie. Ces contacts auraient été révélés par l’ex-avocat de Trump, Michael Cohen, et son ex-conseiller en matière de sécurité, Michael Flynn.

7. L’enquête sur une possible obstruction à la justice.

Enquêtes menées de l’avocat général du district sud de New York :

8. L’enquête sur un possible complot lors de la campagne présidentielle et l’enquête sur les finances de l’organisation Trump.

9. L’enquête sur le financement de l’inauguration de Trump.

10. L’enquête sur l’argent de ce que l’on surnomme le super PAC de Trump. PAC est l’abréviation de Political Action Committee, un type de groupe de pression aux États-Unis qui collecte des fonds pour permettre aux candidats politiques d’influencer les élections, la législation et d’autres questions politiques).

11. L’enquête sur le lobbying de militants étrangers.

Enquêtes menées par l’avocat général du district de Columbia (Washington DC) :

12. Maria Butina et le lobby des armes NRA. (Butina a étudié aux États-Unis et, selon les procureurs, a rejoint la National Rifle Association (NRA) en tant qu’agent russe dans le but de gagner de l’influence dans la politique américaine.)

Enquêtes menées par l’avocat général du district oriental de l’État de Virginie :

13. L’enquête sur Elena Alekseevna Khusyaynova, la cheffe comptable présumée de l’Internet Research Agency (Agence de la recherche sur internet). Elle a été accusée plus tôt cet automne d’avoir participé à des activités distinctes de la campagne d’influence russe de 2016. La raison pour laquelle elle est poursuivie séparément demeure un mystère à ce jour.

14. L’enquête sur l’influence turque

Quel a été le rôle de la Turquie ? Erdogan aurait fait pression avant la prise du pouvoir par Trump via Michael Flynn (photo ci-dessous) pour l’extradition du religieux Fethullah Gülen (75 ans), accusé d’avoir été à l’origine du coup d’État manqué en Turquie à la mi-juillet 2016. Flynn collabore avec les rnquêteur sur cette enquête.

Les enqupêtes menées par la ville de New York, l’État de New York et d’autres procureurs généraux :

15. Enquête sur une possible fraude fiscaleAprès que le New York Times eut révélé que Trump avait bénéficié de plus de 400 millions de dollars de crédits d’impôts divers, la ville de New York et le département des impôts de l’État de New York ont lancé une enquête sur les paiements d’impôts de Trump.
16. Les activités de la Fondation Trump, la fondation caritative de la famille Trump.17. Enquête sur les violations de la «clause d’émoluments».L’organisation Trump a été convoquée plus tôt ce mois-ci pour violation de ce que l’on nomme «L’Emoluments Clause», ou clause de compensation. Il est allégué que le président a fait affaire avec des puissances étrangères par l’intermédiaire de ses hôtels, et qu’il aurait reçu des paiements de celles-ci, ce qui est interdit par la loi.Dans la quasi-totalité de ces 17 affaires, les enquêteurs ont obtenu la coopération de suspects très proches de Trump. Parmi eux figurent Michael Cohen (photo ci-dessous), ancien avocat du président, et Allen Weisselberg directeur financier de la Trump Organization.
EN BANDE SON : 

3 réponses »

  1. Et combien d’enquêtes pour la famille Clinton? Et combien d’enquêtes pour la famille Bush?
    Et combien d’affaires pour la famille Obama?

    Après on dira que Trump fait partie de l’establishment américain, de l’état profond, des mondialistes; qu’il est contrôlé par les sionistes! Hihihi!

    Bravo Trump, l’ami des Gilets Jaunes; on voit bien que tu les fait chier!

    Je t’aime Donald! Continue! C’est un vrai régal! Quel Artiste!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s