Cela se passe près de chez vous

Douce France : Au-delà du réel

Douce France : Au-delà du réel

Ceci n’est pas le fruit d’une violence policière. Ce que vous voyez n’est pas ce que vous voyez et si vous persistez à le voir, on vous crèvera les yeux.

Quel étrange rapport au réel que celui mis en place par le Pouvoir depuis quelques temps !

Montrer les exactions de Daech vous vaudra poursuites pénales et tracasseries psychiatrisantes : ce qui est grave, ce n’est donc pas ce que fait Daech mais c’est de le dire et de le montrer.  Circulez, il n’y a rien à voir.

Parler, dans un autre registre, de violences policières est décrété «inacceptable» par le chef de l’État.

Parler, dire, montrer, rire : tous les champs de l’expression sont peu à peu contingentés et recouverts par un pouvoir devenu fou qui ne supporte viscéralement plus la simple notion de liberté mais qui également pervertit le rapport au réel.

À quel titre un chef d’État peut-il décréter qu’une expression linguistique, correspondant à la description d’une réalité ou à une perception de la réalité, ne serait pas «acceptable » : est-il un logicien analytique? Un moraliste? Un métaphysicien? Un religieux? Un Grand Inquisiteur? Est-il un Dieu?

De quel «lieu» s’exprime ainsi Emmanuel Macron pour décréter tout seul dans sa petite tête que telle ou telle expression aurait ou non droit de cité en France ?

Et si, pour ces idéologues de l’extrême-centre, le problème était précisément l’énonciation du réel ?

Je ne vois structurellement pas de différence entre ce mode de fonctionnement et les logiques totalitaires.

C’est extrêmement inquiétant.

Ceci n’est donc pas une jeune fille éborgnée par la violence policière rendue possible par le désir de répression du pouvoir. Non.

Ceci peut-être est un poème ou une oeuvre d’art contemporain ou une chimère morbide.

LREM c’est l’abolition du réel et l’abolition de sa libre expression.

Visiblement il y en a qui aiment.

 Anne Sophie CHAZAUD

4 nuits d’insurrection dans le quartier du Mistral à Grenoble : silence radio du gouvernement.

Forcément, il ne s’agit pas du peuple français luttant pour sa dignité. Il s’agit d’émeutiers racailles qui soutiennent des «jeunes» morts accidentellement en percutant un bus au volant d’un véhicule volé, tentant d’échapper à un contrôle de police.

Contre les émeutiers qui depuis plusieurs jours terrorisent les habitants du quartier en dépit même des appels au calme de la famille des deux jeunes, vous n’entendrez pas la propagande tonitruante du gouvernement, les coups de menton provocateurs de Castaner et Nunez, les appels à la dureté du parquet de Belloubet, les petites phrases provocatrices contre les Gaulois réfractaires et haineux de Macron. Vous n’entendrez pas les pleureuses Griveaux et Ferrand parler de la République qu’on attaque. Vous n’entendrez d’ailleurs pas même du tout parler de la République. Non plus que de territoires perdus de la République, normal, ils n’ont pas été perdus mais abandonnés à la racaille, aux fréro-salafistes et aux dealers. Vous n’entendrez pas non plus parler des nouvelles formes de l’antisémitisme qui y règnent. Vous n’entendrez pas non plus parler, en la journée des droits des femmes, du sort qui y est réservé aux femmes ne s’habillant pas selon les nouvelles normes soumises et liberticides en vigueur, non plus que de la vie d’un jeune homosexuel dans ces quartiers.

Vous ne verrez pas de tirs de LBD. Pas de blindés. Pas de lances à eau. Pas d’équipes de barbouzes de choc arrachant des yeux ou des mains. Pas de grenades de désencerclement. Normal, ça c’est réservé aux opposants politiques.

Dans ces quartiers, depuis des années, la police reçoit des ordres de lever le pied afin de ne pas déclencher la colère trop grande des délinquants.

C’est cela, la priorité du rétablissement de l’ordre républicain selon la post-socialiste République en Marche et ses alliés de circonstance : dure et impitoyablement répressive avec le peuple français, faible avec ceux qui minent et détruisent le peuple français.

Il ne faudrait pas risquer de froisser messieurs Belattar et consorts, les amis particuliers du Président.

La Macronie a ses priorités.

Anne Sophie CHAZAUD

EN BANDE SON :

2 réponses »

  1. Ca ferait du bien à notre « Micron BIG BROTHER » que les cités ghettos des Racailles et autres « Chances pour la France » lui pètent au visage,
    ça serait alors là comme situation à gérer, nettement autre chose que les manifestations des Gilets Jaunes, qui paraitraient n’etre au final qu’un gouter d’enfants sages….

    J'aime

  2. Bonjour, je suis si choquée de  »l’Epître » que je voudrais le partager. Pouvez-vous me communiquer la source de cette diatribe odieuse. Merci beaucoup et pour votre blog aussi que je suis depuis bien longtemps.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s