Americanism

Le concept de conspirationisme a été inventé par la CIA ! Par Bruno Bertez

Le concept de conspirationisme a été inventé par la CIA !

Par brunobertezautresmondes brunobertez.com  le 17 Novembre 2019

Ce fut une invention géniale.

En créant cette catégorie du conspirationnisme, le « Deep State », l’état profond  que constitue la CIA jetait, par avance le discrédit sur toute analyse qui tenterait de porter au grand jour son action.

L’action des services de renseignements est souterraine presque par définition; elle se fait sous couverture. Eh bien pour protéger cette action, pour faire en sorte qu’elle soit hors de portée de toute analyse critique, et de toute investigation  il suffit d’inventer un concept qui la sacralise. ce qui fut fait.

Ce concept c’est l’accusation de conspirationnisme.

Elle consite à décréter, à marteler que toute personne qui essaie de donner du sens, de l’intelligibilité à des situations ou à des actions  en s’écartant des discours officiels, et en invoquant des causalités cachées, cette personne est un « conspi ».

Le conspi est un simplet, un cinglé, un obsédé, bref c’est quelqu’un dont la parole ne compte pas.

Celui qui conteste les thèses officielles, les romans, les narratives  de l’establishment, celui-la commet un sacrilège et il lui est collé l’étiquette de  conspirationniste.

En aucun cas, les discours des puissants, des dominants et de leurs mercenaires ne doivent être contestés. Pourquoi? Parce qu’ils ont une logique d’ensemble et que cette cohérence d’ensemble est un élément important de leur force. Il ne faut pas que l’on puiss trouver une faille; il ne faut pas que l’on puisse sortir de l’univers imaginaire qu’ils ont construit.

Vous avez un discours, un narrative qui glisse au niveau des apparences , il y a en dessous tout un grouillement de déterminations cachées qui n’est pas forcément beau à voir, et bien il faut que ce grouillement ne soit ni su ni vu: pas de brêche, pas de trou, pas de lapsus.

La publication par des gens comme Assange des discours cachés est une sorte de lapsus du système qui donne à voir sa vérité vraie.

Le caché, le non-su, le non-dit ne doivent pas être porté à la connaissance.

C’est l’une des inventions les plus riches de la CIA que celle là, grầce à elle, elle se mettait hors d’atteinte de l’opinion public, des médias, des chercheurs. Peu importe que le déclassement des documents historiques se fasse quand même et révèle les vérités , les vérités des actions et les vérités des situations, les années ont passé et le temps a fait son oeuvre; l’action  secrète a produits ses effets et c’est l’essentiel. Apres il n’y a plus qu’à compter sur la faiblesse de la mémoire des hommes, sur leur paresse et sur leur naiveté. Et cela marche.

La pensée a progressé considérablement avec l’avènement de ce que l’on appelle les philosophies du soupçon. Ce sont les philosophies de Marx, Freud, Nietzsche qui enseignent que les choses ne sont pas ce qu’elles paraissent et que pour les comprendre il faut aller fouiler en dessous, sous la surface, il faut gratter l’inconscient du système. Il faut interprêter, décoder, procéder à  une herméneutique.

Les révélations des philosophies du soupçon fournissent des outils pour comprendre le monde. C’est un courant de pensée qui est insupportable pour les Maîtres, eux qui ne survivent que de l’ignorance et de l’idéologie. Ils ne peuvent supporter le soupçon de la Verité.

J’ai coutume de dire qu’un système ne survit que de rester non-su, non-compris. Si il est compris  il cesse d’exercer sa dictature. Un peu comme en psychanalyse, la dictature du symptôme cesse quand  ona fait remonter, fait sienne  la vérité qu’il dissimulait.

En passant vous comprenez pourquoi je ne cesse de répéter après le bon vieux boucher sanguinaire Léon que « seule  la Vérité est efficace » pour transformer le monde.

Il ne vous étonnera pas  que, la connaissance étant l’ennemi des pouvoirs et la bête noire des puissants, il fallait un antidiote à l’intelligence ; cet antidote ce fut la création du délit intellectuel , de la maladie de conspirationnisme.

Grace à la création de cette malédiction, le système, ses gérants, ses garants  n’ont même plus besoin de se justifier, de s’expliquer et de rendre des comptes: il leur suffit de lancer du haut de leur incompétence méprisante : tout cela c’est du conspirationnisme!

Depuis Machiavel on sait qu’il est possible aux Princes d’échapper à toute critique en tuant, en emprisonnant, en décrédiblisant ceux qui osent les porter. Le dénigrement des adversaires est devenu le jeu social et politique par excellence. Regardez le travail de BFM sous cet aspect.

Ce jeu de destruction des messagers laisse de côté le fond des débats et c ‘est l’essentiel n’est ce pas.

Bruno BERTEZ

EN BANDE SON :

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s