REBLOG

Douce France : ÉRIC ZEMMOUR, LE QUOTIDIEN LE MONDE ET LA HAINE

ÉRIC ZEMMOUR, LE QUOTIDIEN LE MONDE ET LA HAINE

AU MOMENT MÊME OÙ UN FAUX MINEUR PAKISTANAIS ASSAILLAIT À COUPS DE HACHOIR DEUX JOURNALISTES PRIS À TORT POUR DES COLLABORATEURS DE CHARLIE HEBDO, PENDANT LE PROCÈS MÊME DES TERRORISTES DE 2015, ÉRIC ZEMMOUR ÉTAIT CONDAMNÉ À 10.000 € D’AMENDE POUR INJURE ET PROVOCATION À LA HAINE (IL A FAIT APPEL) POUR DES PROPOS TENUS SUR LCI EN 2019. QUELQUES JOURS PLUS TARD, LE QUOTIDIEN LE PLUS EMBLÉMATIQUE DE LA PRESSE DE GRAND CHEMIN, LE MONDE, APPELAIT À LA MORT SOCIALE D’ÉRIC ZEMMOUR DANS UN ÉDITORIAL DU 2 OCTOBRE 2020, CNEWS : LA STRATÉGIE DE LA HAINE. ANALYSE D’UN PROCESSUS OÙ LA HAINE N’EST PAS FORCÉMENT OÙ ON CROIRAIT LA TROUVER.

VOUS AVEZ DIT HAINE ?

Un éditorial non signé engage la direction du quotidien de manières solennelle. Le quotidien du soir commence sur un ton dramatique. « Une chaîne de télévision française vient d’inciter le public à la haine envers un groupe humain en diffusant les propos d’un polémiste déjà condamné à deux reprises pour le même délit. Même un leader politique d’extrême droite n’aurait sans doute pas osé… » Osé quoi ? inciter à la haine à partir de « ses fantasmes favoris » : « l’invasion » par les immigrés et la défense de l’« identité française, prétendument menacée en affirmant « à propos des mineurs étrangers isolés qui demandent l’asile à la France : « Ils n’ont rien à faire ici, ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs, c’est tout ce qu’ils sont, il faut les renvoyer. ». Voilà l’objet du délit.

MENSONGE PAR OMISSION

La première partie de la déclaration – un peu rapide – d’Éric Zemmour est bien reprise telle quelle. Le quotidien de grand chemin se garde bien de compléter les propos suivants du journaliste qui, questionné par Christine Kelly lui demandant de préciser sa pensée, répond « non, pas tous ». Quand on voit ou lit l’ensemble de la conversation, on comprend clairement qu’il ne soutient pas que l’ensemble des mineurs isolés (ou pseudo-mineurs pour une très grande part) sont tous des criminels.

DOUBLE LANGAGE ET APPEL À LA CENSURE

La plus belle ruse du diable c’est de faire croire qu’il n’existe pas (non, nous ne prétendons pas que Le Monde est diabolique). La plus belle ruse de la censure c’est d’appeler à la limitation de la liberté au nom de la liberté. Ce que fait joyeusement l’éditorial en quatre temps de valse. Ouvrons la valse de la nouvelle Inquisition.

Premier temps de la valse, l’hommage à la liberté, la main sur le cœur, des larmes dans les yeux : « Le procès du drame de Charlie Hebdo rappelle la valeur inestimable de la liberté d’expression ». Ensuite on pivote sur le pied gauche.

Deuxième temps de la valse, que fait le CSA diantre ? Car ses « mises en demeure répétées sont manifestement vaines, y compris lorsqu’elles visent des comportements punis par le code pénal ». Surveiller et punir aurait dit Michel Foucault. On repivote.

Troisième temps de la valse, l’appel à la sanction y compris financière. « Face à cette stratégie de provocation, destinée à gonfler les courbes d’audience et donc les recettes publicitaires, le CSA doit jouer pleinement son rôle de régulateur. L’obligation de « maîtrise de l’antenne », dont le Conseil supérieur de l’audiovisuel est le garant, devrait conduire à des sanctions lourdes pour la chaîne de télévision, seul moyen de mettre fin à la diffusion de contenus manifestement illégaux. » Les caractères en gras sont de notre rédaction. On refait un tour avec sa cavalière.

Quatrième temps de la valse, enveloppez-moi le tout dans une sauce à la moraline tiède et un peu poisseuse, pour démontrer le caractère abject de l’individu, de sa chaîne et de ses propos. Les adjectifs pourraient figurer au Dictionnaire de novlangue : « caractéristiques repoussantes » voire « intentions pernicieuses » visant l’ensemble d’une communauté (on suppose que la communauté en question est celle des migrants mineurs, vrais ou faux).

Pernicieux ? Que dit le Littré ? « Qui cause la mort, la maladie » ou bien « Qui cause la ruine, le mal ». La messe est dite, l’hérétique Zemmour sera brûlé en place publique par la gendarmerie médiatique et le CSA supprimera la chaine CNews d’un trait de plume.

LE QUART D’HEURE DE LA HAINE ET L’HYSTÉRIE COLLECTIVE

Bien entendu, Élisabeth Moreno, ministre déléguée chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances (ouf), a dénoncé une nouvelle « sortie abjecte et raciste d’Éric Zemmour », et le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « provocation à la haine raciale » et « injures publiques à caractère raciste ». Bien entendu le garde des Sceaux a accablé un « délinquant récidiviste ». Relisons ce qu’écrivait Orwell dans son 1984 sur les deux minutes de la haine :

« Comme d’habitude le visage d’Emmanuel Goldstein, l’Ennemi du Peuple, avait jailli sur l’écran… La petite femme rousse poussa un cri de frayeur et de dégoût… Goldstein était le traître fondamental, le premier profanateur de la pureté du Parti…Goldstein débitait sa venimeuse attaque habituelle contre les doctrines du Parti…A la seconde minute, la Haine tourna au délire. Les gens sautaient sur place et criaient de toutes leurs forces… Une hideuse extase, faite de frayeur et de rancune … semblait se répandre dans l’assistance comme un courant électrique ».
Comme le dit l’avocat Gilles-William Goldnadel dans une tribune à Boulevard Voltaire « On est dans une hystérie collective. Les tenants de la censure n’acceptent pas l’idée qu’ils aient perdu le monopole médiatique. Pour eux, c’est une idée insupportable. Ils sont incapables de voir leurs propres défauts ».

Que réclame Éric Zemmour au fond ? Revenons à 1984 :

« La liberté, c’est la liberté de dire que deux et deux font quatre. Lorsque cela est accordé, le reste suit ». Amen.

Éric Zemmour, le quotidien Le Monde et la haine

LA CHASSE AU ZEMMOUR CONTINUE

NOUS AVONS MONTRÉ DANS UN PREMIER ARTICLE COMMENT LA CENSURE SE CACHE SOUS LES HABITS DE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION, L’ÉDITORIAL DU MONDE ÉTANT UN (CONTRE) EXEMPLE EN LA MATIÈRE. DEPUIS LA CHASSE A PRIS DE L’AMPLEUR.

LES DNA MENTENT PAR OMISSION

Un lecteur nous a transmis un article des Dernières Nouvelles d’Alsace en date du 2 octobre 2020, intitulé « Incitation à la haine, Zemmour récidive » et qui ne cite que partiellement les propos du journalisme. DNA vous me recopierez 50 fois la charte du journalisme de Munich qui cite le mensonge par omission comme contraire à l’éthique.

LA MEUTE GRANDIT

C’est comme les dominos, l’un fait tomber l’autre. La charmante Élisabeth Moreno, ministre déléguée de la diversité et de l’égalité des chances, saisit la DILCRAH (créée par Nicolas Sarkozy et amplifiée par François Hollande), la fameuse délégation interministérielle pour la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti LGBTQI++++ (le QI++++, par prudence, est de notre rédaction) en demandant à son responsable le préfet Frédéric Potier de saisir le CSA. Démarche appuyée par Stanislas Guerini, délégué général de LREM.

Preuve d’indépendance d’esprit, une partie des journalistes de CNews se désolidarise d’Éric Zemmour. Puis comme des champignons à l’automne des conseils généraux de département annoncent leur intention de porter plainte contre le journaliste. Nous avons noté la Loire-Atlantique, les Landes, le Gers, le Finistère, mais comme c’est la saison des champignons nul doute que d’autres spores se développeront. Avis d’un pharmacien : certains champignons sont vénéneux…

La chasse au Zemmour continue

Catégories :REBLOG

5 réponses »

  1. ou est le racisme ?,le clandestin est il une race ?,les mineurs clandestins font ils parti d’une race ? et si oui laquelle ? ils sont de nationalité différente de la nationalité Française en quoi est_ce incriminant ? la haine des délinquants quels qu’ils soit est elle une infraction,cela semble plutôt réconfortant

    J'aime

  2. Ils sont jaloux comme France Inter etc. de voir queEric Zemmour a fait grimpé le taux d’audience de C_News à un niveau que eux n’atteindront jamais .Cette preuve de notoriété les blesse et les oblige à trouver ce qu’on appelle des vices de procédure en cours d’assise.Eric Zemmour est la personne la plus aimée des français de droite qui le mettrait facilement président : nous devons dans tous les cas sauver le soldat Zemmour .

    J'aime

  3. Bonjour,

    Deux remarques sur ce sujet ô combien brûlant:
    – primo, déposer plainte ne signifie rien en soi. Très souvent, cette dernière est classée sans suite car reposant sur des fondements douteux. Faits non-caractérisés, faits improuvables ou encore plainte déposée par un maniaque de la procédure judiciaire et il y en a. C’est par contre un moyen commode et bon marché d’occuper l’espace médiatique et, dans le cas qui nous occupe, le cortège des pleureuses est certain d’être entendu. C’est également un moyen commode de circonscrire un adversaire et de dissuader ses éventuels soutiens ou entourages. La réaction assez pitoyable de la rédaction de CNews est à cet égard emblématique.
    -secundo, s’il fallait recourir à Orwell dans le cas présent, je m’appuierai plutôt sur l’excellentissime ouvrage « La ferme des animaux » où l’auteur de 1984 décortique pour le lecteur la montée en puissance d’un totalitarisme. Dans le cas présent, il est assez impressionnant de constater qu’à l’égal des moutons de la ferme, il se trouve dans ce pays des personnes, des journaux ou des entités qui s’évertuent à faire taire toute voie discordante à un discours officiel. A l’heure de « Je suis Charly », c’est une attitude assez paradoxale puisqu’elle revient, malgré les bêlements destinés à couvrir la voix dissidente, à donner à cette dernière une audience inatteignable autrement. Une grosse différence cependant, les moutons de la ferme sont considérés comme des stupides. Ceux qui jouent ce rôle malsain dans notre société ne le sont pas ce qui rend encore plus dangereux leur comportement. Il existe encore et heureusement des contre-pouvoirs dont le principal est la Toile. Tout amoureux de la liberté d’expression ne peut donc qu’être inquiet lorsqu’il apprend que le pouvoir français cherche, par le biais de la Commission européenne, à instaurer la funeste loi Avia retoquée très justement par le Conseil conditionnel (https://www.lefigaro.fr/actualite-france/le-conseil-constitutionnel-censure-la-loi-avia-contre-la-haine-en-ligne-20200618 et https://www.laquadrature.net/2020/09/22/aviasback/).

    Jean-François Recel avait pressenti l’arrivée de cette « démocrature » comme il avait surnommé notre régime politique dans son livre « L’Absolutisme inefficace ou contre le présidentialisme à la française » publié en 1992. L’article de Contrepoints en parle parfaitement (https://www.contrepoints.org/2018/12/12/332282-la-france-est-elle-une-democratie-illiberale) et, en ce qui me concerne, n’incite pas à l’optimisme pour l’avenir surtout qu’à 18 mois d’une échéance importante pour ce pays, l’appareil politico-médiatique, dont le quotidien dit de référence est un des pivots, cherche à nous imposer un match dont 80% des français ne veulent pas (https://maximetandonnet.wordpress.com/2020/10/07/resister-a-labetissement-massif/).

    Bonne soirée

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s