REBLOG

Elections américaines en temps réel : Nouveau tweet de Donald Trump-Tous les États récemment revendiqués par Biden seront légalement contestés par nous pour fraude électorale et fraude aux élections nationales. Les preuves sont nombreuses – il suffit de consulter les médias. NOUS GAGNERONS ! L’Amérique d’abord !

Elections américaines en temps réel

PUBLIÉ PAR TEAM 100 JOURS LE 5 NOVEMBRE 2020

    • 17h33 : L’avocat Rudy Giuliani est en Pennsylvanie pour assurer l’intégrité des votes et bloquer la fraude. Pam Bondy explique l’ampleur de la fraude lors de sa conférence de presse. On peut voir Giuliani derrière elle à sa gauche.
    • 17h26 : Le procureur général du Nevada, Aaron Ford, a déclaré à CBSN que l’État recevait aujourd’hui jeudi des bulletins de vote supplémentaires de ses deux comtés les plus peuplés, Clark et Washoe. Il s’agit de bulletins de vote postés ou déposés le jour du scrutin, et de votes de personnes qui se sont inscrites le jour du scrutin.
    • 17h24 : Nouveau tweet de Donald Trump :

    Tous les États récemment revendiqués par Biden seront légalement contestés par nous pour fraude électorale et fraude aux élections nationales. Les preuves sont nombreuses – il suffit de consulter les médias. NOUS GAGNERONS ! L’Amérique d’abord !

    • 17h12 : Nouvelle mise à jour des résultats de Géorgie (où Trump est en avance) :
      • Trump (R) : 49,57% (2,432,928 votes)
      • Biden (D) : 49,20% (2,414,782 voix)
      • L’écart passe de 77 000 à 18 000 voix.
    • 17h06 : Après la double victoire judiciaire des représentants de Trump en Pennsylvanie, Le comté d’Allegheny, qui a encore 35 413 bulletins de vote par correspondance non comptés, a décidé de prendre aujourd’hui congé pour un « travail administratif » et ne reprendra le comptage que vendredi. « Je ne peux pas savoir pourquoi », déclare @bethanyhallam, membre du comité électoral du comté.
  • 16h58 : Voici un texto écrit depuis l’intérieur d’une salle de dépouillement. Dreuz n’a pas vérifié indépendamment la véracité du document.

  • 16h56 : Encore une victoire judiciaire pour la campagne Trump : Un juge fédéral vient d’émettre un sursis de comptage des votes à Philadelphie jusqu’à ce que l’équipe de Trump puisse être admise dans tous les centres de comptage pour observer le décompte.

  • 16h49 : Les responsables des élections en Géorgie disent qu’il reste environ 60 000 bulletins de vote à compter, ce qui se poursuivra tout jeudi. Trump a 19 000 votes d’avance sur Biden, mais tout peut arriver.
  • 16h49 : Immense victoire judiciaire en Pennsylvanie !

    La cour d’appel de Pennsylvanie a rendu ce matin un arrêt qui garantit que les observateurs du parti Républicain peuvent surveiller le dépouillement des bulletins de vote. Ils avaient été repoussés à plusieurs mètres, voire dizaines de mètres de distance des bureaux.

    « Je ne saurais trop insister sur l’importance de cette victoire, » a déclaré Justin Clark, directeur de campagne adjoint de Trump.
  • 16h22 : Fraude, vous avez dit fraude ?

    La fondation pour les intérêts légaux du public dépose plainte contre les autorités de Detroit, Michigan. Elles ont découvert :
    • 4788 enregistrements en double
    • 32 519 électeurs enregistrés de plus que le nombre d’électeurs légaux
    • 2503 électeurs décédés enregistrés
    • Un électeur né en 1823

  • 15h36 : Chasse au trésor : Le bureau du secrétaire d’État de Georgie indique qu’il reste en fait entre 50 000 et 60 000 bulletins non comptés à 8h30, soit plus que ce que l’on pensait initialement tôt ce matin…
  • 15h34 : La campagne de Trump prévoit d’intenter un procès au Nevada : quelque 10 000 électeurs qui ont voté ici ne vivent plus dans l’État.
  • 15h30 : En Georgie, où Trump est en avance sur Biden, mais l’Etat tarde à compter tous ses votes, les derniers chiffres montrent que pouf pouf, l’écart n’est plus que de 19 000 votes pour Trump – et c’est arrivé en 2 heures de temps jeudi matin.
  • 15h24 : Les premiers résultats du Nevada :
    • Biden (D) : 49% (588 252 voix)
    • Trump (R) : 49% (580 605 votes)
    • Estimation : 87,2 à 99 % des voix

  • 15h22 : La ville de Milwaukee fait état d’un taux de participation record de 84 %, affirmant que « 243 144 des 288 833 électeurs inscrits de la ville ont voté », ce qui, selon les analystes, est un pourcentage pratiquement impossible.
  • 15h19 : Les bureaux de vote de Milwaukee ont relevé plus de votes présidentiels que d’électeurs inscrits.

Par exemple, le greffier du comté de Milwaukee, la circonscription électorale 274 a déclaré avoir 640 électeurs, mais un nombre impressionnant de 688 votes pour Biden et 602 votes pour Trump. Cela équivaut à un pourcentage de participation de 202 %.

Huit circonscriptions ont déclaré des pourcentages de participation de 100 % ou plus,

Plus de 80 circonscriptions ont déclaré entre 90 et 99 % de participation.

  • 14h48 : Donald Trump va faire une « déclaration majeure » lors d’une conférence de presse à Las Vegas, jeudi à 8h30 heure locale (17h30) heure française.
  • 14h44 : L’équipe juridique du président Trump en Arizona est l’une des meilleures du pays, dirigée par l’un des meilleurs avocats de l’Arizona, Kory Langhofer. Ils veillent à ce que l’intégrité de chaque vote soit protégée, et ils défendront les électeurs de l’AZ contre toute tentative de contournement des règles.
  • 14h39 : Un graphique important de NBC News permet de voir à quoi s’attendre avec les derniers dépouillements de bulletins dans les Etats qui vont faire l’élection. Il montre quels comtés ont le plus grand nombre de voix à compter, et s’ils sont Démocrates ou Républicains :

  • 14h28 : Derniers chiffres des Etats en suspens :
    • AK – Trump 108-57K (pas de changement)
    • AZ – Biden 1469-1401K (Trump +36K, Biden +25K)
    • GA – Trump 2432-2413K (Trump +5K, Biden +18K)
    • NV – Biden 588-581K. Pas de changement
    • NC – Trump 2732-2655K. Pas de changement.
    • PA – Trump 3216-3052K (Trump +12K, Biden +33K)
  • 14h22 : Judicial Watch a découvert 1,8 million d’ »électeurs fantômes » dans 29 États :

Judicial Watch a publié une étude comparative des statistiques démographiques du bureau des Statistiques et des données d’inscription des électeurs des États et a relevé des disparités notables.

Le groupe de surveillance met désormais en garde contre les fraudes potentielles et les listes électorales « sales ».

L’étude a révélé que 352 comtés américains dans 29 États ont réussi à avoir 1,8 million d’électeurs inscrits de plus que les citoyens en âge de voter.

« En d’autres termes, les taux d’inscription de ces comtés dépassaient 100 % des électeurs éligibles.

L’étude a révélé que dans huit États, les taux d’inscription à l’échelle des États dépassaient 100 % : Alaska, Colorado, Maine, Maryland, Michigan, New Jersey, Rhode Island et Vermont », a rapporté Tom Fitton, président du groupe de surveillance de la vie gouvernementale.

  • 14h17 : Dans les Etats Démocrates clés, où les élections ne sont pas encore validés, et où des soupçons de fraude apparaissent comme des champignons en forêt de Fontainebleau un après-midi de septembre après la pluie, le taux de participation avoisine et même dépasse les 90%, alors qu’il est ailleurs et selon les normes, entre 65 et 70%. Et les Démocrates s’imaginaient vraiment que ça passerait inaperçu ? Que Trump ne réagirait pas ? Etrange légèreté.
  • 14h01 : Procès intenté par l’équipe Trump en Georgie : la plainte donne les détails de 53 bulletins de vote illégaux ajouté à une pile de bulletins légitimes dans le comté de Chatham. Combien d’autres un peu partout ? Les informations arrivent de partout.

  • 13h54 : Des nouveaux cas de fraude nous sont rapportés par un lecteur dans le Michigan : des gens nés entre 1850 et 1902 ont été inscrits et ont voté !

  • 13h45 : Si la proportion est maintenue, le dernier lot de bulletins pourrait apporter à Trump les voix qui lui manquent dans l’Arizona.
  • 13h41 : Déclaration cruciale du secrétaire d’État géorgien Brad Raffensperger : il reste maintenant moins de 25 000 bulletins de vote à compter dans tout l’État et que cela devrait être fait au plus tard dans l’après-midi. Trump a 18 000 voix d’avance.
  • 13h38 : Arizona, une femme dépose plainte et engage une action de groupe : son vote a été refusé parce qu’elle l’a rempli au stylo feutre.

  • 13h06 : Les électeurs de l’Illinois rejettent la proposition du gouverneur d’augmenter les impôts des riches.
  • 13h00 : A l’instant, La campagne de Trump engage un procès pour recompter des votes en Géorgie alors que la marge se rétrécit.
  • 12h58 : Mercredi, un juge fédéral de Pennsylvanie a douté des arguments des responsables républicains qui cherchent à empêcher un comté de la banlieue de Philadelphie de compter les bulletins de vote par correspondance que les électeurs ont corrigé.
  • 12h55 : Bataille de dépouillement des bulletins de vote dans le Michigan : Donald Trump intente un procès au Michigan pour faire cesser le comptage des bulletins de vote pour que des observateurs soient présents et bloquent la fraude, c’est à dire l’inclusion de bulletins tarifs, faux etc.
  • 12h37 : vous voulez des preuves de fraudes ? En voilà. Vous êtes prêt ?

  1. Des employés des bureaux de vote de Philadelphie avec des signes Pro-Biden sur eux.

  1. June Aiken (née en 1900) a voté par correspondance dans le comté de Jackson, Michigan. Cela lui donnerait 120 ans !

  1. « William Bradley », 118 ans, a voté par correspondance dans le comté de Wayne, Michigan. William Bradley est mort en 1984.

  1. Une membre du comité démocrate du nord de Philadelphie, portant un masque de Biden, empêche des observateurs républicains certifiés d’entrer dans un bureau de vote… Elle termine par « cette règle ne vaut pas la peine d’être suivie » quand quelqu’un dit qu’il devrait être autorisé à entrer. Une totale transparence n’est-elle pas un meilleur gage de démocratie ?

  • 12h34 : Nouvelle bataille électorale en Géorgie : La campagne de Trump a intenté un procès en Géorgie pour exiger que le comté de Chatham sépare et protège les bulletins de vote tardifs afin qu’ils ne soient pas comptés.
  • 12h30 : La justice s’en mêle : Un juge demande au ministre des Postes, Louis DeJoy, pourquoi les services postaux n’ont pas effectué la fouille ordonnée par le tribunal pour les bulletins de vote non distribués dans une douzaine d’États avant la date limite de mardi après-midi.
  • 12h28 : Considérant que Biden a gagné la présidence, CNN a supprimé son bandeau de décompte du nombre de morts du coronavirus.
  • 12h26 : L’avance de Trump en Georgie s’est réduite à 18 000 votes.

Un juge fédéral « choqué » par l’USPS exige des réponses sur 300 000 bulletins de vote non remis

Le conflit entre les tribunaux et l’USPS survient après que les propres données de l’agence postale aient montré que plus de 300 000 bulletins de vote par correspondance n’avaient pas été entièrement tracés.

Alors que les suites du jour du scrutin deviennent de plus en plus litigieuses et chaotiques, un juge fédéral a fustigé mercredi les avocats de la poste américaine pour avoir apparemment ignoré l’ordre qu’il avait donné à l’agence de balayer les installations de traitement du courrier dans plus d’une douzaine d’États pour les bulletins manquants.

Le conflit entre les tribunaux et l’USPS survient après que les propres données de l’agence postale aient montré que plus de 300 000 bulletins de vote par correspondance n’avaient pas été entièrement tracés, rapporte le Washington Post.

Le juge de district américain Emmet Sullivan a exprimé son irritation en déclarant qu’il allait forcer le chef de la poste Louis DeJoy à comparaître devant le tribunal pour témoigner de la façon dont l’USPS a géré l’élection, affirmant qu’il révoquerait l’ancien homme d’affaires nommé par Trump qui supervise l’agence depuis mai.

« Le chef de la poste devra être déposé ou comparaître devant moi »,a déclaré le juge Sullivan.

Le juge fédéral a ajouté avec colère qu’il était « choqué » d’apprendre que les installations de l’USPS dans 12 districts postaux – y compris les principaux États du champ de bataille que sont l’Arizona, la Floride, la Géorgie, la Pennsylvanie, le Texas et le Wisconsin – n’avaient tout simplement pas cherché de bulletins de vote, comme elles en avaient reçu l’ordre le jour du scrutin. L’apparente indifférence à l’égard de cet ordre a laissé les autorités sans savoir si tous les bulletins avaient été livrés.

« Cela laisse un mauvais goût dans la bouche de chacun pour que le temps passe – la partie est terminée », a déclaré Sullivan avec véhémence aux avocats du gouvernement lors d’une audience convoquée d’urgence à Washington. « Je ne vais pas l’oublier non plus. »

Sullivan a ajourné la réunion après avoir ordonné à Kevin Bray, le principal fonctionnaire des services postaux chargé de superviser le traitement du courrier électoral, de se présenter au tribunal plus tard mercredi après-midi.

Lorsque l’avocat du ministère de la Justice, Evan Borson, a déclaré qu’il demanderait à Bray s’il avait le temps, selon son emploi du temps, de se présenter devant le tribunal, il a reçu une réponse brusque du juge, visiblement ennuyé.

« Vous devrez lui dire quand il sera disponible », a déclaré M. Sullivan. « C’est au tribunal de décider quand il sera disponible. »

Cette évolution souligne la nature chaotique du processus électoral américain en 2020, qui a été marqué par des accusations de fraude et de malversation dans les courses présidentielles, sénatoriales et congressionnelles très disputées à travers le pays.

Un certain nombre de groupes de défense des droits civiques, dont la NAACP, ont intenté des poursuites pour s’assurer que l’USPS gère correctement le vote par correspondance, qui a augmenté de manière exponentielle en raison des inquiétudes suscitées par la pandémie de coronavirus en cours. Le président Trump et sa campagne de réélection ont à maintes reprises dénigré le vote par correspondance, prétendant sans fondement qu’il peut être un vecteur de fraude électorale.

Le consortium des groupes de défense des droits civils s’est tourné vers Sullivan, un juge de district fédéral basé à Washington, DC, pour qu’il rende des décisions garantissant que les services postaux traitent les bulletins de vote de tous les États de manière à respecter les délais fixés par les États pour le traitement des bulletins de vote.

Toutefois, les États ont des règles différentes pour le comptage des bulletins de vote qui ont été envoyés par la poste, certains États les comptant tant qu’ils ont été postés le jour du scrutin, d’autres ne comptant que ceux qui arrivent le jour du scrutin.

La distribution du courrier est beaucoup plus lente depuis que M. DeJoy a été nommé pour superviser l’agence.

Mercredi, le juge Sullivan et les avocats représentant les groupes de défense des droits civils ont accusé la poste de ne pas communiquer efficacement avec leurs propres avocats du ministère de la justice.

« Ce sont vos clients, chacun d’entre eux, en commençant par le haut de la chaîne alimentaire », a conseillé le juge Sullivan. « Je ne veux pas que vous continuiez à tomber sur l’épée. 

Catégories :REBLOG

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s