Marchés Financiers et Boursiers Actions

Charles Gave l’eurohic

Charles Gave est l’un des plus brillants économistes et analystes au monde….Il est français mais exilé aux US depuis maintenant  plusieurs années car il souffre de défauts  jugées rédhibitoires  en matière économique dans notre beau pays : il n’est pas marxiste, il n’est pas keynésien, il n’est pas antiaméricain et il n’est pas libertarien tendance école autrichienne…En bref c’est  un monétariste tendance Milton Friedman et un business économiste de tout premier plan…En France il contribue de manière très régulière au Journal des Finances et demeure un  grand pourfendeur devant l’éternel du système Euro  et  un adversaire acharné de l’ « IGNORAMUS TRICHET »….. J’ouvre ici un premier volet d’une série de billets qui lui seront consacrés…

Son dernier article dans le JDF :

 Ou il se montre particulièrement sévère avec la nouvelle administration US même si il est évident que la résurrection actuelle de l’économie US ne doit pas grand-chose a l’approche OBAMIENNE mais se trouve être la résultantes des actions passées menées par la FED, le Trésor US avec la bénédiction de W….

http://www.jdf.com/essentiel/2009/03/14/04003-20090314ARTHBD00022-obamateur.php

 

Les dernières prèv  de son cabinet d’analyse financière :

11/3/09

Le gros mouvement d’hier sur les marchés actions était à la fois profond et vaste, puisque 50 actions ont progressé pour chaque baisse, et réalisé dans de gros volumes. Le fait que le rebond intervienne alors que les données économiques restent copieusement négatives souligne que le marché est prêt à passe en mode positif », estime ce matin le bureau d’analyses GaveKal dans un commentaire. « Cela souligne également que la santé des banques reste la préoccupation principale. Un document interne positif de Citi, même dépourvu de détails sur un certain nombre de points (comme la croissance du crédit) a suffi à occulter une série de publications négatives annoncées hier ». GaveKal s’interroge sur les raisons qui font que le marché est si enclin au rebond.

Et les spécialistes proposent plusieurs explications. D’abord, le marché est survendu, selon tous les ratios. Ensuite, les positions de « short » sont importantes, si bien que tout mouvement haussier est exacerbé. Dans le prolongement de cette constatation, le fait que les régulateurs reparlent de limiter l’usage de la vente à découvert pèse également. Le 3ème élément notable réside dans les signes d’amélioration du secteur bancaire, pense GaveKal, qui juge l’épisode Citi symptomatique. « Evidemment, avec les spreads crédit et obligataires qui se sont encore écartés, et la récente détérioration du marché obligataire et des actifs financiers, Citi pourrait avoir une fois de plus à prendre des dépréciations sur ses actifs financiers, ou accroître ses provisions sur ses actifs non-performants », tempère le bureau d’études, qui pense que les investisseurs pourraient cette fois regarder au-delà des distorsions actuelles. Enfin, GaveKal rappelle que les mesures d’assouplissement monétaires commencent à porter leurs fruits, comme certains signaux le laissent penser.

« Ce rebond est-il durable ? Ou est-ce juste un nouveau feu de paille ? La réponse dépend largement de nouveaux signes de vie dans le secteur bancaire. GaveKal pense que d’autres « mémos internes » pourraient émerger ces prochaines semaines, même s’ils auront fort à faire en se frottant au sentiment très négatif des investisseurs et des courtiers qui sont actuellement très pessimiste sur la santé du secteur….

quelques infos complémentaires sur Charles Gave :

Charles Gave – né en 1941, il est économiste spécialiste des marchés financiers. Il a reçu un PhD en économie de l’Université de Chicago où il fut l’élève de Milton Friedman. Après avoir commencé sa carrière comme analyste financier dans une banque d’affaires française, il crée en 1974 une entreprise de recherche économique indépendante, Cecogest. En 1986, il diversifie son activité vers la gestion de portefeuille et devient le cofondateur de Cursitor-Eaton Asset Management, qui est ensuite vendu en 1995 à Alliance Capital. C’est en 1995 que Charles Gave crée Gavekal Research, Gavekal Capital et Gavekal Securities, trois entreprises dont le siège est aujourd’hui à Hong Kong.

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s