Mon Banquier est Central

Alan the Maestro…Music please

cette intervention du maestro sur les causes de la bulle immobilière aux US…je l’ai trouvé remarquable en de nombreux points et elle constitue a mon sens sa  réponse a l’idée du fameux « conendrum » qu’il avait développé par le passé et confirme son explication du déficit US par l’excès d’épargne des pays émergents…Toujours décrier jamais égalé, n’en déplaise aux cassandres de tous bords…Dans tous les cas c’est un must en matière de communication financière…A décrypter sans modération J
———————————————
L’ex-patron de la Réserve fédérale américaine plaide non coupable ! Non, ce n’est pas la Fed qui a créé la bulle immobilière des années 2000-2006, en maintenant trop longtemps ses taux d’intérêts directeurs à un niveau trop bas !
Dans une tribune libre publiée sur le site internet du ‘Wall Street Journal’, Alan Greenspan estime aussi que le monde traverse « une crise économique globale qui sera sans conteste la plus virulente depuis celle des années 1930 ». Il se garde d’ailleurs bien d’en pronostiquer la durée : « elle s’achèvera au bout du compte et passera à la postérité »…
Sur les causes de la crise, le banquier admet que la politique monétaire très accommodante de la Fed, menée après l’éclatement de la bulle internet au début des années 2000, est « un coupable possible ». Mais il avance une autre « explication bien plus crédible » et d’ordre plus global… En effet, note-t-il, les taux des Fed Funds déterminent le niveau des taux à court terme, et non celui des taux à long terme, qui servent de référence aux prêts immobiliers. Or, si les taux de la Fed et ceux des emprunts hypothécaires ont effectivement connu une corrélation stable par le passé (un rapport de 0,85 entre taux courts et longs), explique Greenspan, celle-ci s’est totalement dénouée entre 2002 et 2005 pour devenir « insignifiante », au fur et à mesure du développement d’un marché mondial des produits titrisés basés sur les crédits à long terme.
Alan Greenspan lie en fait la baisse mondiale des taux à long terme au « boum » des marchés émergents, au premier rang desquels se trouve la Chine. Le monde a vécu un « mouvement tectonique » qui a vu les pays émergents « passer à partir des années 1990, de la planification centrale à des économies de plus en plus dynamiques, tirées par les exportations (…) Le résultat a été un bond de la croissance en Chine et dans bien d’autres économies émergentes, qui a conduit à un excès mondial d’épargne. Ce dernier a poussé les taux d’intérêts à long terme toujours plus bas à partir de début 2000 jusqu’en 2005… », explique le banquier américain.
Ces taux d’intérêt très bas ont ensuite engendré une bulle immobilière au plan mondial, et pas seulement aux Etats-Unis, où la hausse des prix s’est située dans la ‘moyenne mondiale’, souligne-t-il.
Dans ces conditions, Greenspan estime qu’un resserrement monétaire plus rapide aux Etats-Unis en 2004-2005 n’aurait pas pu empêcher la formation de la bulle spéculative immobilière, qui a déclenché la crise économique actuelle. Enfin, il met en garde contre un excès de régulation des professions financières, qui pourrait être « coûteux et contre-productif ». L’ex-patron de la Fed préconise toutefois d’accroître les contraintes des banques et courtiers en matière de fonds propres et d’obligations collatérales…

Source : Boursier.com MARS 2009

 

Pour  une relecture et une meilleure compréhension de la crise actuelle je ne peux que conseiller l’étude du dernier ouvrage du Maitre : Le Temps des Turbulences…

Et pour faire contrepoid aux justifications a postériori du Maestro quoi de mieux que l’analyse du business économiste Jean Pierre Chevallier :

La faute à Greenspan

http://www.jpchevallier.com/article-29055945.html

 

2 réponses »

  1. Un grand merci pour l’ouverture de ce blog qui partage vos excellentes informations.
    Des quatre matières de base alors élève ingénieur (promo 1975), seul l’économie n’avait pas suscité ma critique. De là un désintérêt peut-être salutaire. Les ouvrages de Charles Gave m’ont stimulé, le blog de JP Chevallier a été un prolongement encourageant, et maintenant votre blog.
    Bravo donc.
    Pour ma part, suite à une toute nouvelle prise de conscience, je commence à développer une mentalité qui peut avoir des effets dynamiques sur l’économie. Ainsi mon dernier post http://amourpiegale3.blogspot.com/2009/03/multiplier-le-dynamisme-dun-pays.html

    Cordialement, et merci pour vos interventions sur le blog de JP.
    Ainsi mon dernier

    J'aime

    • Merci a vous Josick pour vos encouragements, sachez que grâce a JPChevallier je suis devenu un de vos fidèles lecteurs car j’aime beaucoup votre approche de problèmes inhérent parfois tout simplement a la difficulté de vivre dans le monde actuel en faisant appel a des notions, des concepts, des auteurs ou je fais quant a moi preuve parfois d’une ignorance crasse comme on dit…tout cela me donne souvent matière a réflexion et a faire preuve de davantage d’humilité…Car bien souvent quand on croit savoir c’est qu’au final on sait pas grand chose….

      Au plaisir de vous lire
      Bien cordialement

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s