Etats-Unis

Well Fardeau pas si lourde à porter….

WELL FARDEAU PAS SI LOURDE A PORTER ou l’histoire de  Wells Fargo la mal aimée…

Elle porte bien son nom  pourtant  la beauté divine, terriblement Dantesque dans l’âme …et Warren Buffet froid aura eu le cœur et le porte monnaie réchauffé d’apprendre hier,  qu’à l’image d’un bon vin qui se bonifie en vieillissant, il n’a rien perdu de son nez fin et de son subtil sens de l’investissement,  n’en bien sur déplaise aux Agences de Notation  qui viennent très « logiquement » de déclasser sa célèbre  holding …Preuve est faite, tout comme pour la majorité des journaleux et autres bonimenteurs (analystes financiers), que les Agences sont toujours pris à contre pied par les marchés et incapables de la moindre anticipation  judicieuse dans le positif comme dans le négatif : girouette cherche désespérément à savoir d’où vient le vent…mais comme dit la chanson : le vent l’emportera !!!! Pire encore, afin de satisfaire le gout morbide du public pour le catastrophisme, et  à l’image du FMI voilà tous ces inutiles ambitieux obligés de justifier leur luxuriante  existence économique (très très confortables salaires à l’appui ) par des prévisions toujours plus sinistres et la plupart du temps totalement à coté de la plaque…

Amusant aussi de constater aujourd’hui que les résultats si Well ne proviennent  pas et pour cause d’un aménagement quelconque des normes comptables mais l’ont été, oh! surprise, grâce a Wachovia, le rachat schumpétérien orchestré de main de maitre par Bernie et ses porte flingues…Wachovia pour la petite histoire a fait  les frais de la crise des subprimes, on la disait (les mauvaises langues) encore et toujours plus moribonde que jamais et source de bien des turbulences  à venir : EH BIEN NON !!! RAS….C’est carrément le retour des morts vivants avec le rétablissement en prime  de l’immo US… Et ZORROBAMA  dans la télépromptitude pousse même la chansonnette et harangue les foules pour les inviter derechef à refinancer leurs prêts hypothécaires pour le plus grand bien de leurs finances dois je le préciser…Enfin cerise sur le gâteau : pas de dépression nerveuse en vue : les 19 plus grosses Banques US viennent toutes de réussir leur stress test avec brio…

La question existentielle du jour devient alors : C’est quand que Drug-man (le Nobel…de nos jours on le donne vraiment à n’importe qui !!) et Martin le p’tit loup repenti libéral (Du ST / SOCIALISM TIMES  anciennement Financial) repassent leurs diplômes ?? Bon à défaut d’être Docteur es économie on leur trouvera peut être…  un boulot d’aide soignante J(avec tout le respect que j’éprouve pour cette très noble profession)

QUELQUES SOURCES D’INSPIRATION :

 Wells Fargo: bénéfice « record » au 1T, de l’ordre de 3 mds USDWASHINGTON, 9 avr 2009 (AFP)

La banque américaine Wells Fargo Co. a annoncé jeudi avoir dégagé un bénéfice net « record » de l’ordre de 3 milliards de dollars au cours des trois mois achevés fin mars, grâce à des performances supérieures à ses prévisions de la nouvelle filiale Wachovia.

Rapporté au nombre d’actions, ce résultat est d’environ 0,55 dollar, une fois payés les intérêts des fonds apportés par l’Etat, selon un communiqué diffusé par l’institution de San Francisco (ouest des Etats-Unis).

Un tel résultat est très supérieur aux attentes des analystes (0,23 dollar) qui, de surcroît, sont calculées hors éléments exceptionnels.

Wells Fargo a souligné que ces résultats avaient été permis par une contribution « supérieure aux attentes » de Wachovia, la banque en difficulté de Charlotte (Caroline du Nord, sud-est) reprise au début de l’année. Les activités reprises de Wachovia ont dégagé de « solides résultats opérationnels ».

La banque a confirmé son estimation antérieure de synergies d’environ 5 milliards de dollars liées à cette fusion. Les bénéfices du rapprochement « commenceront à apparaître au deuxième trimestre », a-t-elle promis.

Wells Fargo a indiqué que son produit net bancaire (chiffre d’affaires) avait progressé de l’ordre de 16% lors du trimestre pour atteindre 20 milliards de dollars.

La banque a passé par pertes et profits pour 3,3 milliards de dollars d’actifs, contre 6,1 milliards le trimestre précédent. Elle a aussi mis de côté 4,6 milliards de provisions, portant le total de son coussin de sécurité sur ses opérations de prêts à 23 milliards de dollars.

Avant impôts et provisions, elle a enregistré un bénéfice d’environ 9,2 milliards de dollars.

Wells Fargo doit publier ses résultats définitifs pour le trimestre le 22 avril.

—————————————

Wells Fargo : Warren Buffett dope la valeur !
(mars 2009)

lun 09 mar, 21h26  AP
Wells Fargo rebondissait de 16% ce lundi soir à pratiquement 10$ à WALL STREET . Le titre de la banque californienne a profité de quelques commentaires offensifs de son actionnaire Warren Buffett, qui détient plus de 7% du capital au travers de Berkshire Hathaway. Ainsi, Buffett a jugé que Wells devrait sortir de la crise plus forte que jamais. Buffett admet que les banques font face à quelques années difficiles de pertes, après quoi la puissance bénéficiaire des activités devrait de nouveau se faire sentir. Wells Fargo avait annoncé en fin de semaine dernière réduire son dividende de 85% afin d’économiser 5 Mds$ par an et d’accélérer notamment le remboursement des 25 Mds$ d’aide du gouvernement

———————————————————————-

  •  le 09/04/2009 à 14:25
  •      

     
    BERKSHIRE HATHAWAY : Fitch dégrade la note à son tour

     


    (AOF) – Berkshire Hathaway, la holding d’investissement du milliardaire Warren Buffett, s’est vu privée de sa note ‘Aaa’ par l’agence de notation Moody’s. Ce dernier est passé de ‘Aaa’ à ‘Aa2’, dégradant la note du groupe de deux crans. L’agence a expliqué sa décision par l’impact de la crise sur le groupe et par la chute des marchés financiers, qui pèsent sur sa capacité d’autofinancement. La note ‘Aa2’ a été assortie d’une perspective stable, indiquant que Moody’s ne s’attend pas à un changement de notation d’ici 12 à 18 mois.

    En dégradant Berkshire Hathaway, Moody’s suit l’exemple de son rival Fitch, qui avait déjà dégradé la note de la firme de Warren Buffett de ‘AAA’ à ‘AA’. Standard & Poor’s a de son côté conservé la notation maximale, mais lui a attribué une perspective négativ

    ———————————————————-

    des millions d’Américains peuvent refinancer leurs crédits

    jeu 09 avr, 17h59 
    AP
    Le Président des Etats-Unis, Barack Obama, a expliqué ce jour que 9 millions de citoyens américains pouvaient maintenant réduire leurs remboursements de crédits mortgage grâce aux programmes de refinancement mis en place par le gouvernement. Obama estime que les programmes peuvent aider les « gens responsables », et qu’avec des taux mortgage historiquement bas, un propriétaire immobilier moyen peut espérer 2.000$ d’économies chaque année en refinançant son crédit.

    —————————————————————————

    Les 19 grandes banques américaines, soumises ces dernières semaines au « test de résistance » mis au point par Washington, auraient toutes réussi l’examen avec succès.Ces tests ont été critiqués, en l’absence d’information sur leurs critères.

    (afp) – Les 19 grandes banques américaines, soumises ces dernières semaines au « test de résistance » mis au point par Washington, ont toutes réussi l’examen avec succès, affirme jeudi le New York Times, citant des sources proches de l’administration Obama.

    Cet examen, imposé aux établissements contrôlant plus de 100 milliards de dollars d’actifs, doit permettre d’évaluer précisement la santé de ces banques et leur capacité à résister à une aggravation de la récession.
    Selon les sources citées par le quotidien, « le secteur bancaire, de manière générale, semble être dans un meilleur état que ce que l’opinion veut bien croire ».

    Au-delà de cette « bonne nouvelle », le New York Times a également rapporté que « plusieurs des plus gros prêteurs du pays, en dépit de tous les renflouements (depuis l’automne, NDLR), risquent d’avoir de nouveau besoin de financements qu’il s’agisse d’investisseurs privés ou plus vraisemblablement du gouvernement fédéral ».

    Ces tests ont été critiqués, en l’absence d’information sur leurs critères, qui font craindre à certains observateurs que l’examen n’ait pas été mené avec la rigueur nécessaire.
    Les résultats du « test de résistance » sont très attendus. Ils devaient être dévoilés courant avril. Mais selon des rumeurs de marché, Washington pourrait décider de reporter cette publication après la saison des résultats trimestriels, qui démarre réellement la semaine prochaine.

    Selon le New York Times, « les régulateurs admettent que pour que les tests soient crédibles, toutes les banques ne peuvent réussir l’examen ».
    « Il devient de plus en plus clair », selon des sources professionnelles citées par le journal, que le gouvernement fédéral « fera pression sur certaines banques » pour leur imposer cessions d’actifs, changements de direction ou limitations aux rémunérations, afin de donner une plus grande crédibilité à cet examen.

     ——————————————-

    la communication perverse du FMI agefi 8/4/09
     
    4000 milliards de dollars. Un montant colossal, qui
    représente huit fois le produit intérieur de la Suisse.
    Selon les indications du Times à Londres, ce serait la
    dernière estimation des actifs toxiques réalisée par le
    Fond monétaire international (FMI). La publication officielle
    de ce chiffre, prévue le 21 avril, suscitera sans
    doute une nouvelle avalanche de commentaires désabusés.
    En attendant, les fuites ont déjà pesé hier sur
    les marchés .
    4000 milliards de dollars. Les organisations internationales
    se positionnent aujourd’hui à coups d’effets
    d’annonce. Quitte à déstabiliser le fragile retour à la
    confiance. Cette stratégie absurde permettait au FMI
    d’exister sur la scène mondiale. Cette institution en a
    besoin: sa légitimité porte encore les séquelles de sa
    gestion accablante de la crise asiatique de 1997. Le
    seul pays à n’avoir pas suivi ses recommandations, la
    Malaisie, est celui qui s’est le mieux tiré de cette débâcle.
    Depuis lors, la grande réforme du FMI, sa refondation
    annoncée, donne l’impression de ne jamais dépasser
    les déclarations d’intention….Cette situation ne fait donc pas que des malheureux.
    Les 4000 milliards de dollars représentent aussi
    le quart du montant promis au FMI par les dirigeants
    du G20. Plus la crise dure, plus les chiffres catastrophistes
    se multiplient, plus cette institution contestée
    retrouve une crédibilité à bon compte. Et alimente ses
    ambitions budgétaires par la même occasion…

     

     

    ET TOUJOURS ET ENCORE D’ACTUALITE :

    https://lupus1.wordpress.com/2009/04/05/les-banques-us-font-elles-desormais-dans-la-provoc/

    6 réponses »

    1. « plupart du temps totalement à coté de la plaque… »

      La planque ou la plaque, on ne peut avoir les deux !!!

      La planque ponctionnaire et l’estime de l’avenir ne semble pas faire bon ménage. Le parasite ne voit pas plus loin que le substrat qu’il parasite.

      J'aime

    2. LOL Josick, à titre d’exemple on peut faire confiance aux socialos du FMI : DSK et son chef économiste BLANCHARD poour faire fructifier les frais de fonctionnement…

      J'aime

    3. Ce qui me gène terriblement dans l’histoire, c’est la façon dont Wachovia a été livrée en pâture à Citi puis Wells Fargo à un prix dérisoire. Le titre cotait 10$ le vendredi et le dimanche on apprend que Wachovia est reprise par citi sur la base de 2$… Puis ce fut l’offre de rachat de Wells Fargo sur la base de 7$. Le problème c’est que les actionnaires ont du agir sous la pression de la FDIC qui menaçait de liquider la banque. Il y a quand même eu un problème grave à mon sens de désinformation des actionnaires. d’abord, le ratio tiers 1 était de 9 selon le CEO roboert steel dans l’émission mad money (de jim cramer)qq jours avant la prise de contrôle. Un show où le CEO se disait « confiant » et indiquait que la banque était « solide ». On a vu la suite. Les gens qui sont rentrés à 10$ sur la foi des déclarations du ceo, ont perdu 30% en 2 jours. Cela a valu un pouce vers le bas de la part du même jim cramer quelques jours plus tard, mais rien de plus. Bob steel (steal ?) a fait une belle opération pour quelques mois de présence et les actionnaires du flottant se sont fait arnaquer sans aucun procès ni aucune mise en examen.
      Je ne suis pas étonné qu’aujourd’hui Wachovia sorte de bons résultats (car les fondamentaux étaient très bons, malgré le portefeuille subprime), je pense que la banque était effectivement pas si mal en point que ça. Je critique surtout la FDIC qui a eu rôle quasi mafieux dans cette affaire, avec la complicité des médias qui s’amusaient à désigner les banques qui allaient faire faillite (d’où les rushs des déposants pour récupérer leurs billes, qui ont contribué à la crise de solvabilité de certaines banques et en particulier WB).
      J’ai vraiment les boules car j’ai bcp perdu dans cette histoire.

      J'aime

      • Yann vous illustrez parfaitement le fait que les premiers perdants de ces restructurations à marche forcée du système bancaire US ce sont d’abord les actionnaires, et non les contribuables ,avec toutes les conséquences économiques que l’on imagine…Les actionnaires de WELLS FARGO se sont aussi trouvé largement pénalisés de cette synergie qu’ils ne souhaitaient pas et qui leur a valu quelques trimestres de déconfiture et désillusion…Petite remarque : Depuis sa tentative sauvage de rachat de Wachovia a moindre cout CITIGROUP se trouve être dans la ligne de mire de la FED qui y a vu la le signe le début d’une rébellion de Wall Street contre ses méthodes musclées…
        Maintenant il est devenu très clair au final que cette synergie voulue entre WELLS FARGO et WACHOVIA va se révéler pour l’actionnaire qui a pu attendre ou se repositionner très créatrice de valeur…De même que COUNTRYWIDE se révèlera une excellente affaire pour BANK OF AMERICA…. Et BEAR STEAMS une belle acquisition pour JPMORGAN…destruction…création schumpétérienne…

        J'aime

    Répondre

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

    Photo Google

    Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

    Connexion à %s