L'Etat dans tous ses états, ses impots et Nous

La taxe Tobin reste un mythe bien répandu

Le Prix nobel James Tobin, un disciple de Keynes, a proposé une taxe sur les changes en 1972…..

PLUS DE DETAILS EN SUIVANT :

 L’idée consiste à mettre un peu de gravier dans les rouages de la finance pour éviter qu’elle ne s’emballe. Aujourd’hui, l’idée est défendue par le Parti socialiste allemand. Et même l’autorité bancaire britannique (FSA) appuie la proposition si les lois de relèvement des fonds  propres n’amènent pas les banques à supporter pleinement les coûts de leur négoce.

 The Economist rétorque dans son éditorial que les taxes sur les mouvements de capitaux sont déjà en vigueur, à l’image du droit de timbre. La taxe Tobin a un coût élevé. Elle produit des distorsions sur le marché et envoie donc des signaux erronés aux acteurs. Elle réduit la liquidité. Elle encourage même les dérivés à être traités hors bourse. Enfin la taxe Tobin est un piètre moyen pour répondre aux défis des banques trop grandes et trop complexes. Car le volume de négoce est un mauvais indicateur de la taille des banques et de leur complexité…..

EN COMPLEMENT INDISPENSABLE : Avec Barroso le liberalisme devient soluble dans le marxisme…. (cliquez sur le lien)

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s